Product successfully added to your shopping cart.
Check out
 

Partie 1 - Introduction
La fin s'approche et dans deux mois de floraison, nous serons prêts à sortir nous ciseaux de leur étui. Pour tirer le meilleur de chaque plante, nous devons accorder tous les facteurs possibles, de sorte qu'ils soient en harmonie les uns avec les autres. Après tout, ce sont souvent les améliorations les plus fines qui donnent les résultats les plus éclatants. Dans cette édition, j'analyserai chaque facteur clé et j'expliquerai comment remédier rapidement à une carence nutritionnelle.
floraison d'une plante de la marijuana
La floraison est vraiment bien partie et deux semaines plus tard, les poils blancs commencent à sortir à différents endroits sur la plante. La formation des buds a commencé, même si elle a débuté lentement. Comme je l'ai dit, n'oubliez pas de séparer les plantes mâles des plantes femelles. Les mâles produisent rapidement de petites boules qui seront prêtes à s'ouvrir, en trois semaines environ, et à répandre du pollen partout, provoquant ainsi la fertilisation des femelles poilues.

Les trois premières semaines de la période de floraison sont une sorte de cycle de croissance. Après avoir poussé les plantes à fleurir, en réglant l'éclairage sur un schéma journalier de 12 heures de lumière et 12 heures d'obscurité, les plantes commenceront à fleurir (pousser) de façon explosive ; leurs dimensions peuvent alors doubler ou tripler. Si vous cultivez pour la première fois, c'est certainement un spectacle magnifique à observer : le petit buisson devient grand et gros, avec des buds qui grossissent de plus en plus et sur lesquels les cristaux pleins de THC commencent à s'accumuler.

L'odeur particulière de la plante se développe encore, si bien que vous serez presque incapable d'attendre pour récolter certains de ces buds et déguster le premier joint de la nouvelle récolte.

Partie 2 - Engrais pour la croissance et la floraison
Au cours de la phase de floraison, nous utiliserons de l'engrais pour la floraison, en mettant de côté, pour la prochaine fois, tout l'engrais de croissance qu'il nous reste, puisque nous en avons utilisé peu jusqu'à présent. Si vous avez utilisé de la terre bien pré-fertilisée, vous n'avez peut-être pas eu besoin d'engrais liquides pendant quelques semaines. Bien entendu, la période de croissance préliminaire ne devrait pas être prolongée excessivement, sinon vous devrez utiliser des nutriments pour la croissance.

Pour cette opération de culture, nous avons utilisé uniquement des nutriments Plagron ; certaines marques proposent un seul flacon, qui peut être dosé aussi bien pour préparer de l'engrais pour la croissance que de l'engrais pour la floraison, tandis que d'autres produisent des engrais différents pour la croissance et la floraison. De très nombreux cultivateurs continuent aussi d'administrer aux plantes des engrais pour la croissance pendant la première ou la deuxième semaine du cycle de floraison, car il s'agit d'une sorte de période de transition et les plantes ont encore grand besoin d'azote et d'autres nutriments fondamentaux pour un développement rapide.

Ainsi, les plantes finiront aussi par devenir légèrement plus grosses, car l'engrais pour la floraison aurait poussé les plantes à déplacer leur attention (et leurs ressources) sur la formation de buds et non sur l'augmentation des dimensions. De cette façon, vous pouvez utiliser l'administration de nutriments pour jouer un peu sur la taille finale de la plante. Si vous avez des plantes aux dimensions déjà satisfaisantes et si vous préférez les garder compactes, à cause par exemple du manque d'espace à leur disposition, alors vous pourrez tout simplement leur donner de suite de l'engrais pour la floraison.

En revanche, si vos plantes sont encore petites et si, à ce rythme, elles ne pouvaient pas correctement remplir leur espace, tandis que vous souhaiteriez augmenter les dimensions au maximum, vous pouvez stimuler la croissance en continuant de leur donner de l'engrais pour la croissance pendant quelques temps. Bien entendu, ces différences ne sont pas énormes, mais cela peut s'avérer utile et quelques centimètres en plus ici et là peuvent faire une grande différence.

Après trois semaines de floraison, vous remarquerez que les plantes auront atteint leurs dimensions maximales. Les plantes ne poussent plus, ni en hauteur, ni en largeur, et commencent à vraiment développer les buds. Il est alors important d'administrer de l'engrais pour la floraison, car les plantes ont un besoin croissant de phosphore et de calcium.

Ce sont certains des points les plus importants pour un bon développement des buds. Cela signifie que vous feriez bien de prendre en main votre flacon de PK 13-14. Le PK 13-14 (moi j'utilise le PK Plus de Plagron) est un engrais à part pour la floraison, utilisé comme complément de votre engrais classique pour la floraison. Comme son nom l'indique, il contient plus de phosphore et de calcium, qui permettent à la plante de vous récompenser avec des buds gras et gros.

Il existe deux façons d'administrer le PK 13-14. Vous pouvez partir de petites doses dès la première semaine, en augmentant le dosage chaque semaine. Vous pouvez donc commencer par 0.25 ml / litre la première semaine, puis environ 0.75 ml / litre la troisième semaine. Le flacon comporte également les indications des dosages adéquats. La deuxième méthode consiste à attendre la quatrième semaine de floraison, moment qui correspond au début du développement des buds, pour administrer directement 1,5 ml / litre et en continuant ainsi jusqu'à la fin de la floraison.
les meilleurs plants de cannabis
Bref, l'utilisation du PK 13-14 permet d'obtenir des buds durs et compacts, en ravitaillant abondamment la plante de tout le nécessaire pour son développement. N'oubliez pas qu'au cours de cette période vous devez adapter sur mesure l'administration d'engrais en fonction des besoins de la plante. Celle-ci a maintenant développé un besoin alimentaire assez différent par rapport aux trois semaines précédentes, quand elle avait besoin de très nombreux nutriments pour son développement. Si vous continuez d'administrer tout cet engrais, vous risquez d'exagérer et de provoquer très rapidement un surdosage d'engrais.

Si au cours des premières semaines vous avez administré l'engrais quotidiennement, il vous suffira peut-être maintenant d'alterner les jours d'administration. Vous devez y faire attention. Chaque plante fleurit à sa façon, donc sur certaines variétés les buds grossissent très rapidement entre la troisième et la cinquième semaine de floraison, tandis que d'autres variétés prennent leur juste poids, qui se mesure en grammes, dans les dernières semaines. Cela signifie qu'il vous suffit d'observer attentivement vos plantes (et de les écouter) pour comprendre leurs besoins à un moment donné.

Je tiens à le préciser, car tous les cultivateurs débutants ont tendance à bien partir, en croyant que tout se passe bien, quand, quelques semaines plus tard, les exigences des plantes changent et le cultivateur insiste et continue d'appliquer l'ancien schéma, ne parvenant ensuite qu'à obtenir une récolte décevante.

Partie 3 - Nourrir les feuilles
Les plantes fleurissent avec enthousiasme et reçoivent du nutriment Alga Bloom. Chaque semaine, le nutriment pour feuilles Phytamin Leaf Feed est vaporisé, et le stimulateur de floraison  Repro Forte de Plagron est appliqué ; ce dernier permet de garantir un meilleur transport des sucres des feuilles aux buds. Toutes les deux semaines, des enzymes sont également administrés : ils nettoient le substrat en éliminant les racines mortes et réduisent l'accumulation de sels provoquée par les engrais qui sont administrés.

Les plantes issues de graines ont tendance à pousser en hauteur avant les clones. À ce stade, donc, elles seront beaucoup plus grosses et c'est la raison pour laquelle, si vous disposez d'une petite head room dans votre chambre de culture, je vous conseille vivement d'écimer ou de plier vos plantes. Une plante se plie en poussant vers le bas l'inflorescence apicale, en l'attachant avec de la corde de sorte qu'elle reste pliée en légère tension. Vous obtiendrez ainsi le même résultat qu'en écimant (en coupant la cime apicale), mais avec l'avantage de conserver la cime apicale. Les branches plus basses se développeront mieux et la plante produira plus de buds, sur un plus grand diamètre.

Dans les chambres de culture de moins d'1,5 mètres de hauteur, il faudra écimer ou plier les plantes avant, ou bien les laisser pousser beaucoup moins longtemps. Il vaut mieux donner peu d'engrais plutôt qu'en donner trop, mais si vos plantes devaient souffrir d'une forte carence en nutriments, que vous ne pouvez pas résoudre en recommençant avec de l'engrais pour floraison, alors la façon la plus rapide de résoudre le problème est d'appliquer de l'engrais sur les feuilles. Vous pouvez préparer une solution nutritionnelle comme vous le feriez normalement et la vaporiser sur les feuilles.
engrais foliaire des plantes de cannabis
Les plantes peuvent aussi absorber les nutriments à travers leurs feuilles et l'avantage de cette méthode est que le pH de votre substrat n'est pas altéré. La vaporisation sur les plantes est une opération qui doit être effectuée juste avant d'éteindre les lampes et/ou juste avant de les allumer. Le problème, lorsque vous devrez affronter une carence alimentaire importante, est que lorsque vous administrez aux plantes la solution nutritionnelle (à travers le substrat), vous devez attendre jusqu'à ce que les plantes aient encore soif.

Les plantes n'ont pas besoin de recevoir une solution nutritionnelle tous les jours, quand elles ne peuvent effectivement pas absorber ce dont elles ont besoin. Vous êtes obligé d'attendre un peu, sans doute plus longtemps que vous ne le souhaiteriez, avant de pouvoir remédier à la carence de façon adéquate. Si l'arrosage et l'application de nutriment sur les feuilles se combinent, la plante reçoit alors immédiatement ce dont elle a besoin à travers ses feuilles. En général, vous remarquerez une amélioration le jour-même. Vous observerez que les points jaunes sur les feuilles ont repris leur couleur verte originale.

En continuant d'administrer de l'eau et des engrais sur les feuilles, les plantes retrouveront bien vite leur splendide couleur verte. Un autre avantage de l'engrais sur les feuilles est que vous pouvez expérimenter en toute sécurité pour découvrir le type de carence dont souffrent vos plantes. De nombreux cultivateurs sont assaillis par le doute concernant les carences dues à un manque ou à un excès d'engrais. En vaporisant une solution nutritionnelle tout simplement sur les feuilles, vous pourrez voir très rapidement si la plante réagit positivement ou non, et vous parviendrez à comprendre l'origine du problème.

Il est toujours très utile d'avoir une série de bouteilles contenant les différentes substances nutritionnelles, comme l'azote, le phosphore et le calcium. Vous pourrez ainsi mieux tester l'urgence nutritionnelle. Supposons qu'il s'agisse d'une carence en azote et que vous disposez d'une solution nutritionnelle générique : vous seriez sur le point de fournir à la plante des substances supplémentaires dont elle n'a pas besoin. Gardez un flacon à part, avec seulement de l'azote.

Si vous en ajoutez un peu, le niveau d'azote de la plante augmentera, sans influer sur les autres composants de l'engrais. Ce système du flacon est particulièrement utile pour ceux qui cultivent à l'extérieur et font pousser de grosses plantes dans des vases, où il faut appliquer de grosses quantités d'azote. Pendant les périodes plus chaudes, il est conseillé de vaporiser les plantes avec une solution d'azote ou d'augmenter la concentration d'azote dans votre solution nutritionnelle générique. Bien entendu, le même procédé peut être utilisé pour les carences en phosphore et en calcium.

Partie 4 - Ventilation
Pour obtenir une floraison luxuriante, les plantes doivent disposer d'une quantité suffisante d'anhydride carbonique. Elles ont besoin de CO2 le jour pour que la croissance et la floraison soient vigoureuses. Plus il y a de CO2 dans l'air et plus vos plantes pourront se développer et plus elles seront résistantes aux températures élevées. L'installation de votre chambre de culture est très importante. Dans un espace idéal, sur tout un côté, sur le fond, des trous sont percés pour permettre à l'air d'entrer, tandis qu'un extracteur est installé de l'autre côté, le plus haut possible.
plants de marijuana de ventilation
Une telle installation permet de faire correctement circuler l'air d'un côté à l'autre de la pièce. L'air entrant, chargé de CO2, souffle sur les plantes, qui l'utilisent, puis l'air vidé de son CO2 est aspiré à l'extérieur, tandis que les trous sur le fond laissent entrer l'air frais à l'intérieur. Si vous cultivez dans une grande pièce et si vous utilisez un ventilateur ou un aérateur, placez-le dans la partie supérieure de la pièce si vous utilisez aussi un tuyau du type Air-Sock. L'aérateur fonctionne exactement de façon opposée par rapport à l'extracteur d'air : au lieu d'aspirer l'air pour l'expulser à l'extérieur, il en souffle du frais à l'intérieur. Il n'est pas utile si vous cultivez dans des espaces réduits, car l'air se renouvelle assez facilement avec une pompe.

L'Air-Sock est un manchon pour l'air en tissu, de 3 à 5 mètres de long. Si vous utilisez uniquement un aérateur, en général l'air frais entre d'un côté de la pièce, donc le climat sur ce côté n'est pas à une température optimale. Et le CO2 ne se diffuse pas non plus de façon uniforme sur les plantes. Le manchon fonctionne ainsi : vous le placez sur l'aérateur et vous le fixez au plafond.

Une fois l'aérateur allumé, le manchon se remplit d'air à l'entrée, en arrivant à une hauteur de 3 à 5 mètres dans la pièce. Cet air frais, qui contient beaucoup d'anhydride carbonique, se répand de façon homogène dans la pièce et toutes les plantes peuvent ainsi en profiter. De plus, l'air frais a également le temps de se réchauffer : ainsi, le climat reste optimal. Simple, mais efficace.

Une ventilation insuffisante produit une croissance et une floraison plus faibles : les plantes ne peuvent pas se développer correctement et leurs feuilles peuvent jaunir. Un ventilateur rotatoire est un autre élément important de l'équipement d'une chambre de culture. Il assure non seulement une bonne circulation de l'air dans la pièce, en mêlant l'air chaud à l'air frais, mais vos plantes profiteront également d'une brise agréable.

Grâce à cette brise, les plantes développeront de beaux pieds épais et, en mûrissant, elles resteront des plantes adultes légèrement plus petites et compactes : comme vous le savez, un pied épais détermine une bonne partie du rendement final que votre plante parviendra à produire. En principe, les plantes aux pieds plus gros sont aussi celles qui offrent les meilleurs rendements.

Partie 5 - Formation de buds
Les semaines les plus importantes de la période de floraison se situent entre la troisième et la cinquième semaine de floraison pour la plupart des plantes. Étant donné que la plupart des plantes consacrera presque toutes leurs énergies au développement des buds, leurs dimensions augmenteront très rapidement au cours des prochaines semaines. C'est donc le moment où vous devez être absolument sûr que tout se déroule à la perfection.
Les meilleurs bourgeons de marijuana dans le monde
Le début de la troisième semaine est aussi la dernière possibilité que vous avez pour vaporiser sur les plantes un pesticide biologique. Les buds ne sont pas encore très durs et compacts. Il vaut mieux en vaporiser maintenant, en prévention, plutôt qu'attendre la cinquième semaine pour ensuite découvrir que des insectes se sont installés dans les buds ; il serait alors déconseillé d'utiliser le spray à ce stade.

Il ne reste pas grand-chose d'autre à faire que simplement administrer l'engrais dans cette phase, sans oublier, bien entendu, de profiter du spectacle offert par ces magnifiques buds qui apparaissent peu à peu. Les poils blancs sont de plus en plus nombreux et les buds commenceront, lentement mais sûrement, à pousser l'un dans l'autre, jusqu'à former un seul bud énorme.

Buy Autoflowering Cannabis SeedsBuy Feminized Cannabis SeedsBuy Medical Cannabis Seeds