Les avertissements sur le cannabis sont légion. Nous en avons tous entendu parlé. La guerre à la drogue a engendré son lot de mensonges sur la drogue. Ca commence par sa « dépendance ». Toutefois avec toutes ces histoires effrayantes, il y a bien un fait que personne ne peut prouver. Malgré la libéralisation du cannabis et sa sortie de la catégorie 1, il existe bon nombre de différences entre les autres drogues de la même catégorie. Notamment les opioïdes et la cocaïne.

PERSONNE N’EST JAMAIS MORT D’UNE OVERDOSE DE CANNABIS.

Malgré tout ce battage, une chose est très claire. Il est impossible de faire une overdose mortelle de cannabis en le fumant.

Il n’y a pas de chiffre enregistré ni de base de donnée au niveau fédéral.

En comparaison par contre, les médicaments contre la douleur à base d’opioïdes tuent de plus en plus de gens tous les ans. C’est parce que les opioïdes enlèvent au corps son réflexe de respirer. L’alcool est également une substance mortelle bien que légale. Elle tue quotidiennement des millions de personnes chaque année. C’est aussi l’un des meilleurs tueurs dans tout les pays qui disposent de ce genre de statistique.

Ce qui n’a jamais été le cas du cannabis.

cannabis tête

LE SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE EST UN INTERRUPTEUR PRINCIPAL DE RÉGULATION

Il y a aussi de plus en plus de preuves qui montrent que le système endocannabinoïde est l’interrupteur principal du corps. Dans chaque étude sur les cannabinoïdes comme médicament, une chose est claire. Même quand les cannabinoïdes arrêtent une crise, ils jouent le rôle de modérateur du système cognitif. En d’autres mots ils fonctionnent à travers le corps en cas de besoin.

Il a été calculé cependant, que théoriquement il est possible de faire une overdose de THC. C’est apparu lors de calculs de modèles mathématiques pour prédire les intoxications et la toxicité. Cependant il est actuellement impossible de consommer autant de cannabis d’origine conventionnelle. Des kilos et des kilos, une personne normale ne pourrait pas absorber ou ingérer tant ce cannabis en si peu de temps.

ET LES CONCENTRÉS ?

Par définition les concentrés sont une autre histoire. Aujourd’hui, il est certain que des concentrés qui fracassent la tête sont les résultats obtenus d’après la plante naturelle. Mais même là, il n’y jamais eu de rapports d’overdose. Des brulures et des explosions sont les blessures les plus courantes entrainant la mort dans ces conditions, et sont liés à la production de concentrés. Beaucoup de critiques ont accusé alors le dabbing.

Toutefois, les concentrés n’étaient pas uniquement liés aux USA. Au Canada et aux Pays-Bas, le problème était un sujet controversé pendant quelques années et à même conduit les autorités à fermer la Cannabis Cup à Amsterdam en 2014. Le problème toutefois est encore la réglementation et l’administration.

Les concentrés c’est juste ça. Si ingérée en petite quantité, la puissance de la substance n’a pas d’importance. L’utilisateur reçoit une « dose » composée de mélanges de cannabinoïdes contrôlée et mesurée.

Ironiquement, pour cette raison, les concentrés sont en train de dominer le nouveau marché thérapeutique Européen. Ca a commencé en Croatie l’été dernier. Et ça semble également être le tournant que veuille prendre le marché Allemand. La première offre sur le marché est venue de producteurs de cannabis qui ont remarqué qu’il pouvait fournir un produit composé de 100% de cannabinoïdes. Cela veut dire par définition que c’est une sorte de concentré distillé. Il n’y pas de cannabis dans la nature capable de produire cela.

La réponse à la question de l’overdose a, en d’autres mots été clairement et définitivement résolue par le gouvernement Allemand. Le reste du monde suivra. Comme écrit dans la loi, aujourd’hui un patient qui obtient même l’ordonnance la plus libérale, ne pourra pas faire d’overdose.

Dose de cannabis allergique

EST CE QUE JE PEUX TOMBER MALADE AVEC DU CANNABIS ?

C’est une autre question. La réponse est oui, et de deux façons.

La première est malgré les croyances, certaines personnes peuvent être allergique au cannabis. Ces réactions allergiques peuvent aussi être mortelles. Le plus couramment ça se passe chez les personnes qui travaillent dans cette industrie. L’exposition du THC par la peau est une façon d’absorber des cannabinoïdes. En conséquence, les employés qui ne protègent pas leur peau (Et des fois leurs voies respiratoires) en travaillant étroitement avec la plante peuvent développer des réactions physiques indésirables.

Il y a aussi des usagers, qui ont été signalés comme souffrant d’allergie après avoir fumé la plante. Il va de soit, que le plant de cannabis est de tout évidence, comme n’importe quelle autre plante allergisante; les allergies au cannabis existent.

En plus de ces allergies, il existe d’autre façon de tomber malade par le cannabis. Il s’agit aussi d’allergies mais pas à la plante mais aux engrais utilisés. Et comment la plante est traitée.

La contamination par des pesticides ou d’autres métaux lourd par le sol peut être une origine d’allergie. La moisissure et les éléments que les têtes développent durant le séchage peut-être aussi une autre source d’allergies.

Malheureusement, par le manque d’études sur le sujet, pas grand chose de plus n’est connu. Les essais cliniques sont encore loin. La plupart des cas ont été rapportés des salles d’urgences dans les états où la légalisation a eu lieu.

Pour ceux qui ont une réaction allergique après une première taffe, demandez vous si ça peut venir de là. Les personnes qui semblent être allergique au cannabis développent ce genre de symptômes après une longue exposition à la plante.

Pour eux, tout comme les travailleur de l’industrie qui ne peuvent pas éviter de longues expositions, il n’y à qu’une solution : L’abstinence permanente.

Ce genre de réactions est cependant relativement rare. Cela inclus les territoires où des gens utilisent cette drogue pour des raisons thérapeutiques ou récréatives. La plupart des signalements de ces phénomènes, apparaissent dans les endroits où la légalisation pointe.

Adolescent fumeur éducation

LE CANNABIS PEUT ÊTRE NOCIF

Tout enseignement responsable s’entoure d’informations raisonnables des deux côtés. Voici les quelques-unes du côté négatif. Le cannabis est une drogue qui change la façon de fonctionner de votre corps et de votre esprit. Comme avec la nourriture, elle peut être addictive chez certaines personnes. Et quand des gens utilisent cette drogue pour lutter contre une maladie chronique, on change alors de sujet. Ce qui n’a jamais été évalué, c’est comment certaine personnes utilise cette drogue pour combattre des problèmes sous-jacent. Ici le cannabis est utilisé comme l’alcool ou les opioïdes. En commençant par le fait que ces usagers ne peuvent pas mourir d’overdose. Dans ce genre de situation, il y toujours un espoir de que ces « drogués » soient traités pour leur maladie. Et le remède pourrait être en fait, le cannabis.

Il existe également des personnes spécifiques qui devraient éviter le cannabis. Les premières sont les femmes enceintes et les femmes allaitant. L’impact des cannabinoïdes sur les fœtus en développement a déjà été démontré comme dommageable au développement de l’enfant. Le faible taux de THC de certaines variétés donné aux enfants épileptiques n’a pas montré de problème. C’est la seule exception.

A cause de l’impact négatif du cannabis sur le cerveau en développement, les adolescents devraient aussi éviter l’utilisation du cannabis pour des raisons récréatives. Parce que leur cerveau est toujours en développement.

Il reste encore à voir comment les personnes âgées réagissent au cannabis. Il n’y pas encore eu d’étude sur ça. Alors qu’il soulage de la douleur et de la dépression, les taux de THC devraient être plus contrôlés. Les personnes âgées, sans historique de consommation de cannabis pourraient commencer avec des variétés à taux de CBD plus élevés, par exemple.

PLUS D’ÉTUDES ET DE LÉGISLATION NÉCESSAIRE

Le plus important sur le cannabis c’est que c’est probablement la drogue la plus sure au monde. On lui a fait une mauvaise publicité pendant pas mal de temps. Alors qu’il est très difficile de se faire mal en allumant un joint, soyez raisonnable avec votre consommation. Il n’y a pas par exemple personne de mort après une consommation directe de THC. Mais il existe beaucoup de personne qui font n’importe quoi en étant défoncé et qui finissent très mal.

Si vous utilisez cette drogue de manière récréative, informez vous. Si vous utilisez cette drogue de manière thérapeutique faites vos recherches. Essayez d’acheter vos produits uniquement aux vendeurs certifiés ou bien faites pousser la votre. Regardez les labels de contrôle. Faites pression pour une meilleure législation.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander