Guide de culture du cannabis par Royal Queen Seeds

By Luke Sumpter

Comment cultiver des graines de cannabis hybrides F1

F1


🚀 Questions et réponses sur la culture des hybrides F1

Les graines de cannabis hybrides F1 sont-elles destinées aux débutants ?
Absolument. Grâce à leur vigueur hybride et leur résistance accrue, elles sont en fait plus faciles à cultiver que les autres variétés.
Quelle est la différence entre les hybrides F1 et les autres variétés ?
Les hybrides F1 sont créés à partir de deux parents issus de lignées hautement consanguines. Le croisement de gènes consanguins donne lieu à un phénomène connu sous le nom de vigueur hybride, une caractéristique qui augmente considérablement les performances des plants.
En combien de temps les variétés hybrides F1 fleurissent-elles ?
Environ 38–55 jours pour les variétés autoflos.
Quand les variétés hybrides F1 sont-elles prêtes à être récoltées ?
Les variétés à autofloraison sont prêtes à être récoltées en 60 jours seulement. Les variétés photopériodiques prennent plus de temps ; cela dépend du moment où vous les faites passer à la phase de floraison à l’intérieur. En extérieur, vous pouvez espérer récolter en septembre et octobre.

Les variétés de cannabis hybrides F1 offrent une résistance accrue, des rendements plus importants, des concentrations plus élevées de cannabinoïdes et de terpènes, et une uniformité inégalée. Chaque cultivateur devrait expérimenter leurs merveilles au moins une fois dans sa carrière de fermier. Ci-dessous, vous apprendrez exactement comment cultiver du cannabis hybride F1, aussi bien dehors qu’en intérieur.

Germination

Le processus de germination des graines de cannabis hybride F1 est presque identique à celui des autres variétés, à une exception près. En raison de leur résistance supérieure aux maladies, les graines d’hybrides F1 sont moins susceptibles d’être la proie de pathogènes racinaires qui ont le potentiel d’anéantir les semis. Cependant, elles ne sont pas totalement immunisées. Voici les méthodes les plus courantes pour faire germer les graines :

⛏️ Semis direct

🌱 Substrats de culture : les substrats ou bouchons de culture contiennent des microbes bénéfiques et des nutriments qui donnent aux semis une longueur d’avance dans leur développement. 

🥛 Méthode du verre d’eau

🧻 Méthode de l’essuie-tout

À moins que vous n’optiez pour le semis direct ou pour les Bouchons de culture, vous devrez placer vos graines germées dans leur substrat lorsque la jeune racine pivotante atteint une longueur de 1–2 cm. Ces conseils aideront vos variétés de cannabis hybrides F1 à se développer lors ces premières phases critiques :

  1. Évitez le sur-arrosage : si vous arrosez trop vos semis, vous risquez d’étouffer les racines et de les rendre sujettes aux maladies.
  2. Assurez un bon drainage : utilisez de la perlite, de la vermiculite et un substrat plus sableux pour améliorer le drainage.
  3. N’attendez pas trop longtemps pour allumer les lampes : les semis ont besoin de lumière dès que les pousses sortent du substrat. Sans éclairage adéquat, ils deviendront chétifs et faibles.
  4. Ne les engraissez pas : selon le contenu de votre substrat de culture, vos semis n’auront pas besoin de nutriments supplémentaires pendant au moins une semaine.
  5. Contrôlez l’humidité : utilisez un dôme d’humidité pour maintenir une humidité relative moyenne de 70 %.

En général, la phase des semis dure environ une semaine après que la pousse ait percé la surface du substrat. Après cela, votre plant entrera dans la phase végétative du cycle de développement.

Culture d’hybrides F1 photopériodiques en intérieur

Les plants hybrides F1 photopériodiques sont ceux qui nécessitent un changement du cycle d’éclairage pour fleurir. Ils poussent de la même manière que les variétés photopériodiques régulières et féminisées. Cependant, ces graines produisent des plants beaucoup plus uniformes qui présentent des rendements supérieurs et des profils phytochimiques améliorés. Il existe de nombreuses approches différentes que les cultivateurs peuvent adopter pour cultiver du cannabis hybride F1 en intérieur.

Le meilleur éclairage pour les hybrides F1

Lighting for F1

Les plants ont besoin de photons pour réaliser la photosynthèse, créer de l’énergie et survivre. Il existe de nombreuses options d’éclairage, notamment les CFL, les HID et les LED. Quel que soit le type d’éclairage que vous choisissez, vous devez fournir une intensité lumineuse optimale et suffisante pour stimuler la photosynthèse sans causer de stress lié à la lumière.

Il existe trois façons principales de régler l’intensité lumineuse en intérieur. Tout d’abord, vous pouvez simplement suivre les instructions du fabricant qui s’appliquent à votre milieu de culture. Si vous voulez être un peu plus précis, envisagez d’investir dans un luxmètre. Lorsque vous mesurez les lux, vous devez viser différentes fourchettes à différents stades du cycle de développement :

  • Phase des semis : 5 000–7 000 lux.
  • Phase végétative : 15 000–50 000 lux
  • Phase de floraison : 45 000–65 000 lux

Idéalement, vous utiliserez un PAR-mètre/quantum-mètre pour régler l’intensité de votre éclairage. Ils sont plus chers que les luxmètres, mais ils fournissent des données plus précises. Visez les 300–400 µmols/m²/sec pour une croissance optimale.

L’intensité lumineuse mise à part, le cycle d’éclairage joue également un rôle fondamental lors de la culture de génétiques d’hybrides F1 de cannabis photopériodiques. Pendant la croissance, les cultivateurs laissent généralement leurs lampes allumées pendant 18–24 h chaque jour. Pour induire la floraison, vous devrez réduire le cycle d’éclairage à 12 h par jour jusqu’à la récolte.

Substrat et nutrition pour les hybrides F1

Medium and Nutrition

Outre l’éclairage, le substrat et les nutriments que vous utilisez auront un impact significatif sur le rendement de vos hybrides F1.

Quelle que soit l’approche adoptée, vous devez tenir compte des exigences des variétés hybrides F1 à différents stades du cycle de développement. Pendant la phase végétative, les plants ont une demande plus importante en azote. Ils utilisent cet élément comme base des acides aminés qui servent à créer des protéines structurelles importantes pour la croissance. Si vous voulez simplifier au maximum votre opération, les comprimés RQS Easy Grow Booster contiennent le ratio parfait de nutriments pour cette phase de développement.

Lors de la culture en intérieur de génétiques de cannabis hybrides F1 photopériodiques, les cultivateurs ont un contrôle total sur le moment où leurs plants fleurissent. Les têtes commenceront à se développer lorsque vous réduirez le cycle d’éclairage à 12 h de jour et 12 h de nuit ; ce changement fait croire aux plants que l’automne approche. Pendant la floraison, les besoins en nutriments des plants changent encore une fois : ils ont besoin de moins d’azote, mais de plus grandes quantités de potassium et de phosphore. Les comprimés RQS Easy Bloom Booster couvrent tous ces besoins.

Température et humidité

Les cultivateurs d’intérieur ont un contrôle presque total sur le climat de leur espace de culture. Utilisez une combinaison de ventilateurs, d’air conditionné et d’appareils de chauffage (en fonction de votre climat) pour maintenir ces plages de température pendant la journée :

  • Phase des semis : 20–25 °C
  • Phase végétative : 22–28 °C
  • Phase de floraison : 20–26 °C

Vous devrez également surveiller l’humidité (la quantité d’humidité dans l’air) pour que vos plants de cannabis hybride F1 soient épanouis et en bonne santé. Le cannabis se porte au mieux avec des niveaux élevés d’humidité au début de son développement, avant d’en avoir besoin de beaucoup moins pendant la phase de floraison. Utilisez des ventilateurs, des humidificateurs et des déshumidificateurs pour réguler ces taux d’humidité :

  • Phase des semis : 65–70 %
  • Phase végétative : 40–70 %
  • Phase de floraison : 40–50 %

Vous pouvez utiliser un appareil appelé thermo-hygromètre pour mesurer simultanément la température et l’humidité relative.

Lutte intégrée contre les nuisibles

Pest Management

Les variétés de cannabis hybrides F1 possèdent une résistance supérieure aux ravageurs et aux maladies par rapport aux variétés habituelles. Cependant, elles ne sont pas complètement invulnérables à ces menaces. Le site Internet Hamelin définit[1] la lutte intégrée contre les nuisibles (LAI ou IPM) comme une stratégie pour résoudre les problèmes de ravageurs tout en minimisant les risques pour les personnes et l’environnement dans les zones urbaines, agricoles, sauvages ou naturelles. Ces problèmes sont certainement plus fréquents lorsque l’on cultive des variétés hybrides F1 de cannabis en extérieur, mais ils peuvent tout de même s’infiltrer dans les espaces de culture en intérieur.

Lorsque vous cultivez des hybrides F1 en intérieur, utilisez les conseils suivants pour garder vos plants de cannabis exempts de ravageurs et de maladies :

  • Utilisez des microbes bénéfiques : l’inoculation des racines de vos plants avec des champignons mycorrhiziens et des trichoderma peut stimuler la croissance et protéger le système racinaire contre les pathogènes du substrat.
  • Installez des grilles anti-insectes : en plaçant des grilles anti-insectes sur toutes les entrées de votre espace de culture, comme les gaines d’entrée et de sortie, vous créez une barrière physique qui empêche les ravageurs d’entrer.
  • Utilisez des pièges collants : il s’agit d’une excellente technique de prévention, ainsi que d’une solution viable, pour les ravageurs tels que les mouches des terreaux et les thrips.
  • Une bonne hygiène de l’espace est essentielle

Palissage et défoliation

Training F1

Lorsque vous cultivez du cannabis hybride F1 dans une tente, vous pouvez utiliser plusieurs techniques de palissage différentes pour optimiser les rendements. Celles-ci incluent :

  • Le LST : également connu sous le nom de low-stress training, le LST consiste à attacher l’extrémité principale du plant à la bordure du contenant pour favoriser la croissance latérale et l’uniformité des têtes. Comme le LST n’implique pas d’infliger des dommages contrôlés aux tissus, il n’a pas d’effet négatif sur la croissance des plants. 
  • Super cropping : cette technique de palissage avancée permet d’augmenter considérablement les rendements. Le super cropping consiste à écraser et à plier délicatement les branches pour modifier la forme de la canopée de manière à augmenter la production de fleurs.
  • Lollipop : comme son nom l’indique, le « lollipopping » est une technique de taille qui élimine les branches inférieures et les sites de têtes pour créer une forme de sucette. Les ressources sont ainsi dirigées vers la canopée, ce qui permet d’obtenir des têtes moins nombreuses, mais plus grosses.
  • Étêtage : le fait de couper l’extrémité d’un plant de cannabis distribue des hormones de croissance à d’autres parties du plant, ce qui favorise la croissance latérale et limite la hauteur du plant. Pour de meilleurs résultats, n’oubliez pas de réaliser cette technique exclusivement sur des plants photopériodiques F1 et non sur des autos F1.
  • Défoliation : l’élimination contrôlée des feuilles nourricières permet d’augmenter l’aération et d’exposer les têtes à plus de lumière.

Peut-on faire pousser plus d’une variété dans la même tente de culture ?

Absolument. Vous pouvez simultanément cultiver différentes variétés de cannabis hybride F1 dans la même tente. Cependant, vous aurez de meilleurs résultats si vous cultivez des variétés avec une hauteur et un temps de floraison compatibles. Cela permettra d’éviter qu’un plant ne fasse de l’ombre à l’autre et affecte le rendement final.

Quand et comment récolter les plants de cannabis hybrides F1 photopériodiques en intérieur ?

La durée du cycle de vie des plants hybrides F1 photopériodiques dépend entièrement du moment où vous les faites fleurir. Après avoir changé le cycle d’éclairage, il leur faut généralement 8–9 semaines pour terminer leur floraison. À partir de là, vous devrez récolter vos plants et traiter vos fleurs correctement.

Vous avez deux possibilités : couper vos plants à la base et les suspendre à l’envers pour les faire sécher, ou couper chaque tête individuellement et les mettre dans un séchoir à herbe.

Faites sécher vos fleurs dans une pièce sombre avec une humidité relative d’environ 50 %. Vous saurez qu’elles sont prêtes lorsque les tiges se cassent au lieu de se plier. Une fois sèches, placez vos fleurs dans des bocaux d’affinage avec des sachets de contrôle de l’humidité pendant au moins six semaines pour améliorer leur goût et leur douceur.

Humidity Pack

Culture en intérieur de variétés hybrides F1 à autofloraison

Les variétés de cannabis hybrides F1 ne se limitent pas aux variétés photopériodiques ; vous trouverez également des cultivars à autofloraison tels que Orion F1, Titan F1 et Medusa F1. Tout comme les autres variétés à autofloraison, ces variétés sont faciles à cultiver. Elles sont petites et discrètes, d’une puissance impressionnante, et passent de la graine à la fleur en quelques semaines. Vous pouvez les cultiver de la même manière que leurs homologues photopériodiques. Cependant, il y a quelques différences importantes.

Différences avec l’éclairage

Les variétés à autofloraison n’ont pas besoin d’un changement du cycle d’éclairage pour commencer à fleurir puisqu’elles fonctionnent selon une horloge génétique interne. De nombreux cultivateurs maintiennent un cycle d’éclairage constant de 24 h pendant la phase végétative, puis le réduisent légèrement à 20 h pendant la floraison. Cependant, vous pouvez laisser vos lampes quotidiennement allumées pendant 24 h pendant tout le cycle de développement. Cela accélère la croissance, mais entraîne évidemment des coûts d’électricité plus élevés.

Différences avec le palissage

Le palissage des plants à autofloraison permet d’obtenir de meilleurs rendements s’il est effectué correctement. Comme les hybrides F1 offrent des rendements plus importants dès le départ, l’usage de techniques de palissage permet de pousser le potentiel de production encore plus loin. Mais attendez une seconde ! Vous ne devez utiliser que des techniques de palissage à faible stress pour vos autofloraisons. En raison de leur vitesse de développement, elles ont peu de temps pour récupérer du stress occasionné par les méthodes à stress élevé.

Quand et comment récolter ?

Vous devez récolter, tailler, sécher et affiner vos fleurs exactement de la même manière que celle mentionnée ci-dessus. Alors que les autos nécessitent une approche différente lors de la culture, il n’y a pas de différences lorsqu’il s’agit de récolter les têtes et de les préparer pour les fumer.

Buy F1 Hybrids

Culture d’hybrides F1 photopériodiques en extérieur

La culture du cannabis en extérieur pose un ensemble de défis totalement différents. Des climats spécifiques, des ravageurs et des maladies, un temps défavorable et un manque général de contrôle sur les éléments rendent la tâche un peu plus difficile, mais d’autant plus gratifiante.

Heureusement, les plants de cannabis hybrides F1 sont mieux adaptés pour faire face à ces obstacles. Leur vigueur hybride, qui résulte du croisement de deux lignées parentales hautement consanguines, les rend moins sensibles aux ravageurs, aux maladies, à la sécheresse et à l’excès d’humidité.

Tenez compte de votre saison de culture

Vous ne pouvez pas simplement appuyer sur un interrupteur et forcer vos plants photopériodiques à commencer leur floraison en extérieur. Au lieu de cela, vous devrez attendre qu’elles suivent les cycles de lumière naturelle. Cependant, les choses commencent à se refroidir très rapidement plus au nord. Les serres et les polytunnels peuvent prolonger la saison de culture. Cela vous permettra de sortir vos plants plus tôt et de les protéger des intempéries pendant les dernières phases de leur développement.

Si vous cultivez du cannabis en extérieur plus au sud, vous avez bien de la chance ! Vous n’avez pas à faire face à une saison de culture courte. Mais cela ne signifie pas que vous devez baisser la garde pour autant. Vous devez toujours protéger vos plants contre les vagues de chaleur torride et les sécheresses.

Placement et protection des plants

L’endroit où vous placez vos plants peut grandement influencer leurs performances. Idéalement, placez-les dans une position orientée vers le sud où elles recevront autant de lumière naturelle que possible pendant la journée. Cela dit, si vous vivez dans une région particulièrement chaude, vos plants bénéficieront d’un peu d’ombre en fin d’après-midi ; si vous cultivez en pots, vous pouvez simplement les déplacer lorsque le temps devient défavorable. Si vos plants sont en pleine terre, installez des toiles d’ombrage pour les protéger en cas de besoin.

Substrat

Outdoor pest prevention

La culture en plein air offre aux cultivateurs la possibilité de cultiver dans des contenants, dans des parterres surélevés ou directement dans la terre. Si vous optez pour les contenants, vous avez les mêmes choix de substrat que les cultivateurs d’intérieur. Si vous préférez cultiver dans des parterres surélevés ou directement dans la terre, suivez ces conseils pour garder vos plants d’hybrides de cannabis F1 en pleine forme :

  • Commencez à composter : le compostage de tous vos déchets domestiques et de jardin vous fournira un engrais gratuit que vous pourrez ajouter à vos parterres chaque année.
  • Soyez généreux avec les produits biologiques : la plupart des substrats extérieurs sont riches en vie biologique, y compris en bactéries bénéfiques et en agents pathogènes. Vous pouvez faire pencher la balance en votre faveur en inoculant vos plants et vos parterres avec des champignons mycorhiziens, des Trichoderma et des rhizobactéries.
  • Ne pas labourer : après avoir travaillé votre substrat la première année, évitez de le labourer par la suite. La méthode no-till du sol permet de maintenir les réseaux mycéliens et les populations du réseau trophique du substrat en bonne santé.
  • Utilisez des paillis de matières mortes : l’ajout d’une fine couche d’herbe coupée, de compost ou de feuilles mortes à la surface de la terre permet de protéger le réseau trophique du sol et de relancer le cycle des nutriments.
  • Utilisez des cultures de couverture : pour une terre bien couverte, pendant les mois d’hiver, utilisez des cultures de couverture rustiques comme les fèves et les pois. Ces végétaux libèrent des composés de carbone dans le substrat et maintiennent l’activité des populations de microbes bénéfiques pendant la saison morte.

Prévention des ravageurs et des maladies

Les ravageurs et les maladies des plants sont plus fréquents à l’extérieur. Les insectes se déplacent librement et les maladies peuvent sommeiller dans le substrat pendant de longues périodes. Cependant, vous avez un avantage lorsque vous cultivez des variétés de cannabis hybrides F1. Ces cultivars sont beaucoup plus résistants aux maladies, et leurs profils améliorés de cannabinoïdes et de terpènes sont plus efficaces pour repousser les ravageurs.

  • Utilisez des filets anti-insectes : il suffit de peu de choses pour installer des filets anti-insectes autour des plants individuels ou des parterres entiers. Ces barrières physiques sont efficaces pour éloigner les chenilles, les thrips et même les oiseaux de vos plants.
  • Évitez les pesticides et herbicides chimiques : bien qu’efficaces à court terme, ces produits chimiques nuisent au réseau trophique du substrat et permettent aux maladies de s’infiltrer dans la matrice microbienne souterraine.
  • Apprenez à fabriquer des insecticides naturels : apprenez à transformer l’ail, les feuilles de tomates et les huiles essentielles en répulsifs à insectes naturels.
  • Semez des plantes compagnes : le compagnonnage végétal à proximité de vos plants de cannabis peut contribuer à repousser les insectes ou à en attirer certains vers eux, les éloignant ainsi de vos précieux pieds.
  • Faites des polycultures : vous n’avez pas besoin de consacrer des espaces séparés à vos plantes compagnes. Sélectionnez de nombreuses espèces et faites-les pousser directement à côté de vos plants de cannabis. Non seulement cela sera bénéfique pour le substrat, mais cela aidera à minimiser la propagation des maladies entre les plants de la même espèce.

Quand récolter ?

Votre plant atteindra sa pleine maturité entre septembre et octobre, en fonction de la variété et de la date de germination des graines. Au lieu de deviner le meilleur moment pour récolter, vous pouvez utiliser une loupe ou un verre grossissant pour examiner de plus près ces structures :

  • Pistils : ce sont de petits poils qui dépassent de chaque fleur de cannabis. Ils sont blancs au début de la floraison et deviennent orange lorsque les plants approchent du point de maturité. Essayez de récolter les têtes lorsque 60–70 % des pistils deviennent orange foncé.
  • Trichomes : ce sont les petites structures glandulaires qui donnent aux têtes de cannabis leur aspect givré. Lorsque les têtes manquent de maturité, les trichomes sont d’apparence translucide. Cependant, ils deviennent plus laiteux et opaques à mesure que les plants approchent de la récolte.

Les polytunnels et les serres sont très utiles pendant la fin de la floraison. Les fortes pluies et les niveaux élevés d’humidité augmentent considérablement le risque de moisissure pendant cette période.

Culture en extérieur de variétés de cannabis hybrides F1 à autofloraison

Autoflowering F1

Les plants photopériodiques ont tendance à bien fonctionner en extérieur, mais qu’en est-il des hybrides F1 à autofloraison ? Eh bien, si vous connaissez un peu les autofloraisons, vous savez qu’elles peuvent supporter à peu près tout. Ajoutez à cela la vigueur accrue des génétiques F1, et vous obtenez des plants capables de s'épanouir avec un minimum d’intervention. Dans l’ensemble, vous devriez appliquer tous les conseils ci-dessus à vos hybrides F1 à autolforaison en extérieur.

Quand planter ?

Les variétés hybrides F1 à autofloraison ont un cycle de vie complet de 60–85 jours. La vitesse à laquelle les autos poussent donne aux cultivateurs beaucoup plus de flexibilité. Vous n’avez pas besoin d’agir dans l’urgence dès que la dernière gelée est passée, même si vous vivez dans un climat plus frais. Au contraire, vous avez la liberté de semer des graines plus tard dans la saison de culture. Cela permet aux cultivateurs disposant d’un espace limité de profiter de récoltes successives.

Ceux qui disposent de plus d’espace peuvent choisir de semer des photopériodiques tôt, puis des autofloraisons plus tard dans la saison. Vous pouvez également semer des photopériodiques et des autofloraisons en même temps pour une récolte précoce pendant que vous attendez que le reste arrive à maturité.

Climat idéal

Les génétiques d’autofloraison sont originaires d’endroits comme la Sibérie : une partie froide de la planète avec une courte saison de culture. Bien qu’elles soient également performantes dans des régions plus chaudes, elles sont un choix idéal pour les cultivateurs qui vivent dans des latitudes nordiques ; vous aurez des rangées de têtes qui sèchent en toute sécurité, bien avant les premières gelées.

Quand et comment récolter ?

Vous devez récolter vos plants hybrides F1 à autofloraison d’extérieur exactement de la même manière que leurs homologues d’intérieur. En fonction de la variété, préparez-vous à récolter et à traiter vos têtes en seulement 60 jours après que les pousses aient émergé du substrat.


Une fois que l’on teste les F1, difficile de revenir en arrière

Vous savez maintenant exactement comment prendre soin des variétés de cannabis hybrides F1, des grandes et luxuriantes variétés photopériodiques aux petits et rapides cultivars à autofloraison. Si vous avez l’habitude de cultiver des variétés polyhybrides, alors vous apprécierez la vigueur, la santé, la productivité et la puissance des variétés hybrides F1. Que vous optiez pour les photopériodiques ou les autofloraisons, vous vivrez une expérience tellement positive que vous ne reviendrez probablement jamais en arrière !

Sources Externes
  1. Integrated pest management (IPM) hub | AHDB https://ahdb.org.uk
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.

Sommaire du guide

Catégories
eKomi silver seal
4.7 sur 5
selon 37752 avis