Un aperçu de comment cultiver du cannabis en intérieur.


« Mon pote, j’devrais cultiver ma propre weed ! »

Si vous aimez le cannabis, il y a de bonnes chances pour que vous vous soyez déjà retrouvé à dire ou penser cela au moins une ou deux fois. Eh bien, si vous êtes enfin prêt à vous salir un peu les mains et à vous plonger dans le riche monde de la culture du cannabis, c’est votre jour de chance.

Ci-dessous, vous trouverez un guide étape par étape, complet, couvrant tous les concepts de bases impliqués dans la culture d’un superbe cannabis d’intérieur.

POURQUOI CULTIVER DU CANNABIS EN INTÉRIEUR ?

Cultiver du cannabis en intérieur a un tas d’avantages :

• Récoltes toute l’année
• Uniformité en culture
• Contrôle de l’environnement de culture
• Contrôle de la floraison (pour les variétés photopériodiques)
• Confidentialité
• Moins de nuisibles

DE QUELS OUTILS ET ÉQUIPEMENTS AUREZ-VOUS BESOIN POUR CULTIVER DU CANNABIS EN EXTÉRIEUR ?

Pour cultiver un bon cannabis en intérieur, vous aurez besoin des choses suivantes :

ESPACE DE CULTURE DÉDIÉ

Ce peut être une pièce entière, une tente de culture bricolée, un placard à balais, un meuble retapé ou même un vieux frigo !

DESIGNATED GROW SPACE

THERMOMÈTRE ET HYGROMÈTRE

Vous les utiliserez pour suivre la température et l’humidité de votre espace de culture.

THERMOMETER/HYGROMETER

CISEAUX ET SÉCATEURS

La taille, le palissage et la manipulation des variétés de cannabis peuvent vraiment les aider à s’épanouir et produire des fleurs plus grosses, plus denses et plus puissantes.

SCISSORS AND SHEARS

PH ET PPM MÈTRES

Ces outils vous aideront à suivre le pH et la conductivité électrique de votre substrat de culture pour assurer à vos plantes le meilleur accès à tous les nutriments que vous leur donnez.

PH AND PPM METERS

LUX MÈTRE

Le cannabis adore la lumière et les luxmètres vous aident à mesurer et optimiser la lumière de votre salle de culture.

LUX METER

MINUTEURS

Afin d’automatiser le cycle de culture.

TIMERS

FICELLE

Pour attacher vos plantes lors du palissage. Vous devrez utiliser un fil de jardinage approprié ou quelque chose de similaire afin de ne pas endommager vos plantes.

STRING

SEAU ET TASSES DE MESURE

Pour mesure les nutriments.

BUCKETS/MEASURING CUP

LOUPE DE JOAILLIER

Pour inspecter les trichomes de vos plantes lors de leur floraison et pour inspecter le feuillage à la recherche de n’importe quel parasite ou autre souci.

JEWELLER'S LOUPE

TUTEURS DE JARDINAGE

Pour soutenir les branches les plus lourdes durant la floraison.

GARDEN STAKES

NUTRIMENTS

Ils existent sous de nombreuses formes, mais vos plantes auront besoin de suffisamment de nutriments pour offrir une bonne récolte.

NUTRIENTS

CONTENANT

Les pots de 11 litres en plastique blanc semblent être la norme chez la plupart des cultivateurs d’intérieur. Cependant, on peut utiliser un pot en tissu ou autre smart pots. Vous pourrez placer environ 9 pots de 11 litres par m².

CONTAINERS

STARTER KIT PLANTULE

Nos Starter Kit existent avec des graines féminisées et à autofloraison ainsi qu’un propagateur, facilitant la création d’un environnement parfait pour vos plantules.

SEEDLING STARTER KIT

CHOISIR LE MEILLEUR ENDROIT POUR CULTIVER DU CANNABIS EN INTÉRIEUR

Les cultivateurs ont de nombreuses possibilités où installer leur zone de culture. Découvrez ci-dessous les meilleurs endroits pour commencer votre culture, et les avantages de chacun d’entre eux.

  • CAVE

Situées sous terre, les caves offrent un abri caché pour la culture du cannabis. Elles sont généralement sans fenêtres, ce qui signifie qu’elles sont exemptes de fuites de lumière — et donc parfaites pour les cultivateurs de photopériodiques. Les caves sont aussi généralement relativement grandes et offrent assez d’espace pour obtenir une récolte importante. Vous constaterez également que votre cave garde une température assez régulière toute l’année — et qu’il est facile de la moduler en utilisant les mêmes réglages automatiques, peu importe la saison.

La plupart des caves ont des puits de ventilation pour transporter l’air stagnant à l’extérieur. Faites attention à l’endroit où se termine cette gaine — vous ne voulez pas envoyer un panache de terpènes vers les fenêtres de votre voisin. Un filtre à charbon de bonne qualité éliminera l’odeur suspecte si vous êtes confronté à ce problème.

  • GARAGE

À moins que vous ne l’utilisiez pour ranger votre voiture, il y a de fortes chances que votre garage ne contienne au hasard que des objets et du matériel de jardinage. Les garages sont généralement frais en été et relativement chauds en hiver, les rendant très faciles à réguler. Les tentes de culture ont également l’air beaucoup plus innocentes dans un garage, que par rapport à celles qui, plantées au milieu de votre chambre ou votre salon paraissent suspectes.

Les garages ne sont généralement pas aussi bien isolés que le reste de la maison. Assurez-vous de couvrir les espaces vides et les courants d’air qui pourraient répandre l’odeur de votre culture dans la rue. Si vous n’utilisez pas de tente de culture, occultez toutes les fenêtres — la vue de LED roses et bleues éveillera probablement les soupçons si elles ne sont pas recouvertes.

  • GRENIER

Le grenier est l’un des endroits les plus sûrs pour cultiver du cannabis. Les invités n’ont aucune raison d’y entrer, et la plupart ne sont accessibles qu’en utilisant un escabeau. De plus, la plupart des greniers sont entièrement occultés et ne laissent pas passer la lumière (ce qui peut ramener vos plants en phase végétative).

Il y a des chances que votre grenier n’ait pas de prises de courant et y utiliser une rallonge électrique ne serait pas judicieux, à moins d'y installer des prises pour accroître votre discrétion et la simplicité générale. À défaut d'utiliser des lumières LED, il est également conseillé d’installer des ventilateurs pour garder la pièce fraîche.

  • TENTE DE CULTURE

Vous pouvez faire pousser du cannabis littéralement n’importe où dans votre maison en construisant une tente de culture. Avec quelques matériaux de base comme des tuyaux en PVC, du ruban adhésif, une scie, un bon éclairage et un ventilateur, vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour créer votre propre tente de culture personnalisée. Vous pouvez modifier la taille d’une tente de culture pour qu’elle s’adapte à n’importe quel coin de votre maison.

CHOISIR LE MEILLEUR ENDROIT POUR CULTIVER DU CANNABIS EN INTÉRIEUR

  • ARMOIRE OU PETITS ESPACES

Ne vous en faites pas si vous n’avez pas de grenier, de garage ou de cave à votre disposition. Vous pouvez tout de même obtenir de bons rendements dans des espaces étonnamment petits. Utilisez le principe de la micro-culture pour cultiver des plants compactes adaptés aux petits placards, boîtes et seaux convertis.

  • CONSTRUIRE UNE CHAMBRE DE CULTURE

Vous avez de l’espace, du temps et les ressources nécessaires pour construire votre propre chambre de culture ? Si c’est le cas, nous vous le recommandons vivement ! Au lieu de cultiver dans une tente ou une petite boîte, vous pouvez construire une pièce solide, fermée, et dédiée au cannabis, faite de bois, de PVC, etc. De là, la structure doit être équipée de lumières, d’une ventilation, etc. avant d’être prête à cultiver du cannabis de qualité.

OPTIMISEZ VOTRE ENVIRONNEMENT DE CULTURE

Quel que soit l’endroit où vous prévoyez votre culture, assurez-vous de garder les variables suivantes en têtes lors de la préparation de votre espace de culture :

Odeur : flash info : le cannabis en floraison, ça sent fort ! Si vous êtes inquiet que des personnes puissent être au courant pour vous plants, assurez-vous d’investir dans un système de circulation de l’air par le biais d’un filtre à charbon.

OPTIMISEZ VOTRE ENVIRONNEMENT DE CULTURE

Son : les ballasts, ventilateurs et extracteurs d’air font un tas de bruits lorsqu’ils fonctionnent. Si vous souhaitez que tout reste top secret, investissez dans des extracteurs et ventilateurs de qualité, puis scellez votre chambre de culture.

OPTIMISEZ VOTRE ENVIRONNEMENT DE CULTURE

Ventilation : l’air stagnant est un réel problème pour les cultivateurs de cannabis en intérieur et peut mener à une augmentation des températures et de l’hygrométrie dans la chambre de culture, ce qui peut finalement attirer les parasites, favoriser la moisissure et toute sorte d’autres problèmes.

OPTIMISEZ VOTRE ENVIRONNEMENT DE CULTURE

CO₂ : complémenter les niveaux de CO₂ de votre chambre de culture durant la floraison peut avoir un impact bénéfique sur la taille et la qualité de votre récolte. Si vous en avez les moyens, considérez investir dans un générateur de CO₂ afin d’aider vos plantes à produire les meilleurs résultats possibles.

OPTIMISEZ VOTRE ENVIRONNEMENT DE CULTURE

Éclairage : il existe un nombre incalculable de différentes lampes de cultures sur le marché et savoir quelle marque ou quel modèle vaut la peine d’investir peut-être difficile pour le débutant. Les lampes HPS sont sans doute les plus communes du marché, bien que les lampes LED voient leur popularité s’accroître. Vous devrez vous assurer que l’espace entre la canopée et vos lampes soit suffisant pour éviter de venir brûler vos plantes. Dans des espaces très petits, vous pourrez éclairer votre culture latéralement.

OPTIMISEZ VOTRE ENVIRONNEMENT DE CULTURE

CHOISIR UN SUBSTRAT DE CULTURE

Il existe généralement 2 milieux/méthodes de culture différents à employer pour la culture du cannabis en intérieur :

Terre : cultiver en terre est sans doute la manière la plus simple de culture sa weed, surtout pour les débutants. Investissez dans une terre prête à l’emploi de qualité, ou bien essayez de produire votre propre super soil pour cannabis.

Hydroponie : l’hydroponie emploie l’eau ou un substrat hors sol tel que la tourbe, la fibre de coco ou un mélange de substances inertes comme principal milieu de culture. Les plantes sont nourries pour nutriments hydrosolubles, directement aux racines. Cela offre au cultivateur bien plus de contrôle sur l’assimilation des nutriments par leurs plantes, la terre ne venant pas interférer. Pour les cultivateurs expérimentés, ce niveau de contrôle supplémentaire peut donner lieu à de plus grosses récoltes de meilleure qualité, car les plantes sont à même d’assimiler plus de nutriments plus rapidement.

COMPRENDRE LES BASES DE LA CULTURE EN INTÉRIEUR

Maintenant que les bases concernant l’installation et les équipements d’une chambre de culture, il est temps de jeter un œil aux bases de ce qu’est vraiment la culture du cannabis.

Ci-dessous, vous trouverez une vue d’ensemble générale sur ce à quoi vous attendre lors d’une culture de cannabis en intérieur. Cela inclut le processus de sélection des génétiques, la régulation de la température et de l’humidité, faire germer ses graines, la croissance, la floraison, la récolte et bien plus encore.

CHOISIR LA BONNE VARIÉTÉ

Il existe un nombre incalculable de variétés sur le marché et les sélectionneurs dépensent un tas d’énergie, de réflexion et de ressources pour constamment raffiner et créer de nouvelles variétés de cette plante vieille comme le monde. Alors, en tant que débutant, comment savoir si vous préférez la Blueberry ou la Super Silver Haze ?

En général, nous recommandons des variétés à dominance indica pour les cultivateurs débutants. Elles fleurissent rapidement, sont plus compactes et produisent tout de même de superbes résultats. Bien que nous adorions aussi les sativa, leur taille et leur temps de floraison peut les rendre un peu plus difficiles à gérer, surtout si vous manquez d’expérience ou de ressources.

Si vous ne pouvez pas vous contenter d’une seule variété, rien ne vous empêche de cultiver plusieurs variétés de cannabis dans la même chambre ou tente de culture. Gardez seulement en tête que vous devrez gérer différentes tailles et moment de récolte, ce qui peut se révéler compliqué pour un cultivateur débutant.

FAIRE GERMER SES GRAINES

Il existe un certain nombre de moyens de faire germer ses graines de cannabis. La plupart des cultivateurs, cependant, emballent leurs graines dans du papier absorbant et les laissent dans un placard, à l’abri de la lumière, pendant 2–3, jusqu’à éclosion des graines.

Pour de meilleurs résultats lors de la germination de vos graines, employez l’un de nos Starter Kits. Complet avec un propagateur, des capsules pour plantules Easy Start et trois graines (féminisées ou à autofloraison), ces kits facilitent la germination et la culture de plantules saines. Les plantules préfèrent une humidité élevée (65–70 %) et des températures de 20–25 °C.

Video id: 484382081

MAINTENIR UNE TEMPÉRATURE ET UNE HUMIDITÉ OPTIMALE

Tout comme n’importe quelle autre plante, le cannabis s’épanouit dans des conditions environnementales spécifiques. La température et l’humidité sont sans conteste le plus gros facteur externe influençant la santé et la croissance de vos plantes.

Durant la croissance, les températures du jour (lampes allumées) doivent être maintenue entre 22–28 °C, alors que l’humidité relative devrait osciller entre 40–70 %. Les variétés sativa peuvent supporter des conditions un peu plus chaudes et humides que les indica. Les températures une fois les lampes éteintes devront se trouver entre 18–23 °C

Durant la floraison, votre chambre de culture devra se trouver entre 20–26 °C. Vos niveaux d’humidité ne devront pas dépasser les 50 % afin d’éviter toute pourriture des têtes ou autres invasions fongiques durant cette étape critique. Dans les 2 deux dernières semaines de floraison (alors que vous rincerez vos plantes), envisagez de diminuer les températures à 18–24 °C avec des niveaux d’humidité de 30–40 %.

LA PHASE DE CROISSANCE

Le cannabis pénètre dans sa phase de croissance près de 2 semaines après la germination. La durée de la période de croissance d’un plant photopériodique dépend de vous. Cependant, la plupart des cultivateurs font passer leurs plants à la floraison après 4 semaines afin d’éviter qu’ils ne deviennent trop imposants.

Alors que vos plantes sont en croissance, elles nécessitent beaucoup d’azote et de potassium pour développer un feuillage sain et des racines solides. Le planning de ratio NPK commun pour les plantes en croissance est :

4:2:3 pendant la semaine 1 de croissance
10:5:7 pendant les semaines 2 et 3
7:7:7 pendant la semaine 4

La phase de croissance est également le bon moment pour mettre en place des méthodes de palissage telles que le LST, le ScrOG, ou la défoliation dans le but de contrôler la taille de vos plantes et d’améliorer leur accès à la lumière. Une fois satisfait de l’apparence de vos plantes, vous serez prêt à changer leur cycle lumineux et les faire passer vers la phase de floraison.

LA PHASE DE FLORAISON

La phase de floraison est un moment excitant pour les cultivateurs. Durant les premières semaines de cette phase, vos plantes traverseront une période de croissance accélérée appelée « l’étirement ». Lors de la deuxième semaine de floraison, vos plantes devraient commencer à montrer leur sexe (gardez un œil sur les sacs polliniques des mâles pour éviter la pollinisation) et à développer leurs fleurs. La durée que mettra une plante pour atteindre la maturité varie parmi les variétés, certaines indica seront prêtes pour la récolte en 7–8 alors que des sativa peuvent mettre jusqu’à 12 semaines pour mûrir.

Durant la floraison, vous devrez apporter à vos plantes plus de phosphore pour soutenir la croissance et la densité de leurs fleurs. Une fois de plus, chaque cultivateur a sa propre manière de nourrir ses plantes, mais un planning de ratio NPK classique peut ressembler à cela :

5:10:7 durant le début de la floraison (semaines 1 et 2)
6:15:10 durant le milieu de la floraison (semaines 3 et 4)
4:10:7 durant la fin de la floraison (semaines 5 et 6)

Durant cette étape, vous ne pourrez ni rempoter ni mener de gros palissage sur vos plantes. Une légère défoliation peut aller, mais toute source majeure de stress à cette étape viendra interférer avec leur capacité à produire des fleurs.

RINÇAGE ET RÉCOLTE

Le rinçage est une étape capitale de la préparation à la récolte. Il implique de mettre un terme à l’apport de nutriments et l’administration d’une eau au pH contrôlé durant 1–2 semaines avant la récolte. Cela force les plantes à consommer tous leurs nutriments, donnant lieu à une fumée plus propre et plus savoureuse.

Alors que vous rincez vos plantes chaque jour, gardez un œil sur leurs trichomes à l’aide de votre loupe de joaillier. Vous saurez que vos plantes sont prêtes pour la récolte lorsque près 70 % de leurs trichomes seront troubles, le reste étant de couleur marron clair et ambré.

Pour un approvisionnement constant de superbes têtes, utilisez des méthodes de récolte perpétuelle, cela implique de posséder deux chambres de culture, l’une pour la croissance, l’autre pour la floraison et de mettre les nouvelles plantes en floraison dès que le lot précédant aura été récolté. Bien que cela puisse paraître compliqué, c’est la meilleure manière de ne jamais être à court de têtes.

RAPPEL : TOUT DOIT RESTER PROPRE !

Bravo ! Vous venez de récolter votre première fournée de Kush cultivée maison. Maintenant, n’oubliez pas de bien nettoyer votre salle de culture et vous serez prêt à planter votre prochain lot de graines. Dans la culture, la propreté est reine et vous assure que votre produit soit toujours de la meilleure qualité possible !

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.