QUAND LE CANNABIS POUSSE TROP HAUT

Lorsque le cannabis est exposé à des conditions de croissance favorables, il devrait alors exploiter son potentiel génétique. Des fois, cela signifie que vos plantes pousseront trop haut. Cela peut facilement se produire avec les sativas qui s’étirent assez ou les variétés Kush qui ont tendance à avoir d’importantes distances entre les nœuds. Certaines variétés de cannabis s’étirent notoirement lorsqu’elles entrent dans la phase de floraison, doublant même leur hauteur végétative dans certains cas. Bien que l’idée soit d’obtenir le plus grand nombre de plantes avec les rendements les plus élevés possibles de têtes matures, selon la situation, des plants trop grands peuvent être embêtants.

Souvent, l’espace est limité en intérieur et les plantes trop grandes peuvent dépasser la hauteur de l’espace de culture. Si la chambre de culture est multi-variété, soulever les lumières pour les plantes plus grandes peut priver les plantes plus courtes d’un éclairage suffisant. À l’extérieur, surtout en culture discrète, les plantes trop hautes peuvent attirer l’attention. Il n’est pas très difficile de contrôler la hauteur de vos plants de cannabis et cela peut se faire de plusieurs façons. Voici quelques techniques qui vous aideront à maîtriser la hauteur de votre cannabis.

PENSER À PRÉVOIR

Si vous savez bien que la variété que vous cultivez va être grande, alors le contrôle de la hauteur commence au début de la phase végétative. Par ailleurs, la taille de votre espace de culture peut nécessiter un contrôle de la hauteur, quelle que soit la variété. Le topping ou fimming quand les plantes sont jeunes encourage une plante plus courte, mais plus buissonnante. Cependant, il faut toujours tenir compte de l’espace de la chambre de culture, car vous échangez de la hauteur pour de la surface au sol.

La circulation de l’air est une priorité lorsque les plants deviennent buissonneux dans des espaces restreints. Contrôler la hauteur de votre culture, pour ne souffrir que de moisissures ou de champignons dus à un manque de circulation est certainement un gros non merci. Enlever les branches du bas de vos plants garantira une bonne circulation de l’air sous la canopée. Ceci permet également d’avoir en plus des têtes principales plus grosses et plus lourdes, avec moins de têtes pop-corn indésirables.

Mainlining Et Low Stress Training Attacher Branches Cannabis

PALISSAGE

LST ou low stress training est l’art d'attacher doucement les branches de vos plantes pour qu’elles poussent plus horizontalement. Soit la tige principale est attachée, ce qui favorise la prédominance des branches latérales, après quoi les branches latérales sont également attachées ; soit les plantes sont étêtées plusieurs fois et la nouvelle pousse est attachée avec la technique mainlining. Le LST et le Mainlining ont l’avantage d’exposer une plus grande quantité de la plante à la lumière, ce qui favorise des têtes plus lourdes partout.

Ce qui est formidable avec ces techniques, c’est d’avoir une canopée régulière au lieu d’une seule tête principale. À l’extrémité de ce style on trouve la technique ScrOGging, dans laquelle la plante entière est encouragée à pousser horizontalement. Un grillage de filet est utilisé pour retenir toute nouvelle pousse jusqu’à ce que les plantes forment un tapis. Appelée à juste titre « écran de verdure », une ou deux plantes peuvent occuper tout un espace de culture.

TOPPING DE PRÉ-FLORAISON

Laisser vos plantes pousser sans les toucher pendant la phase végétative, puis étêter juste avant la floraison peut contrôler également la hauteur. Lorsque vos plantes sont sur le point d’entrer dans la phase de floraison, taillez toutes les branches. Ceci a l’effet de freiner l’étirement des fleurs. Les plantes sont invitées à produire de nouvelles pousses florales au lieu de concentrer leur énergie sur l’étirement.

De temps en temps, le topping de pré floraison doit devenir une taille complète. Si vos plantes remplissent l’espace de culture pendant la phase végétative, il n’y aura alors pas assez de place pour la floraison. Il est temps de prendre des mesures draconiennes. Coupez les plantes à la moitié de leur taille et changez les lumières au cycle de floraison 12/12. Ne vous inquiétez pas, le cannabis est très résistant et peut même se remettre d’être réduit à une seule tige avec seulement une ou deux feuilles restantes. Ne vous en voulez pas pour la perte de temps et la réduction des rendements finaux. Toutes les leçons sont de bonnes leçons pour devenir un expert en matière de culture d’herbe.

Déshumidificateur Ventilateur D'Extraction Culture Cannabis

HUMIDITÉ

Les plantes de cannabis transpirent une quantité substantielle d’eau. Le cannabis préfère une humidité relative de l’air (HR) de 50-65 %. Lorsqu’elles deviennent trop grosses, l’humidité peut devenir un problème car les plantes libèrent constamment de la vapeur d’eau dans l’air. L’eau s’accumule ensuite sur les feuilles et d’autres surfaces de la chambre de culture, ce qui peut causer des moisissures et d’autres problèmes. Si l’humidité devient un problème, l’utilisation d’un déshumidificateur ou l’augmentation de la puissance du ventilateur d’extraction peuvent aider. La défoliation peut également augmenter le débit d’air pour contrôler l’humidité. Retirez les feuilles inférieures et du milieu seulement. Ceci a l’avantage supplémentaire d’augmenter la pénétration de la lumière vers les branches en floraison.

TEMPÉRATURE

Comme pour le cas de l’humidité, lorsque les plantes deviennent trop grosses, la température dans la pièce de culture peut augmenter. Une circulation d’air réduite et une hauteur excessive peuvent faire monter la température et laisser les plantes trop proches de la lumière. Le cannabis s’épanouit lorsque la température moyenne est de 25 °C. Lorsque les températures dépassent, les plantes sont plus susceptibles de s’étirer. Les températures élevées peuvent également affecter la formation des feuilles et des fleurs, ainsi que les arômes et la puissance des têtes.

Intensité Lumineuse Cannabis

INTENSITÉ LUMINEUSE

Si vos plantes deviennent trop grandes ou ont trop chaud et que vous avez de la place, il suffit d’élever les lumières de croissance le plus haut possible. Rappelez-vous, les lumières qui sont trop éloignées du sommet de vos plantes peuvent également causer des étirements, alors assurez-vous d’obtenir le positionnement idéal de votre lumière.

L’intensité lumineuse peut être ajustée pour contrôler la vitesse de croissance et la hauteur. Certaines lampes de culture ont des sorties réglables. Si vos plantes deviennent difficiles, réduisez l’intensité. Si vous utilisez plus d’une lampe, éteignez simplement certaines.

Pendant la phase de floraison, la croissance peut être maîtrisée en réduisant la photopériode - mais seulement si vos plantes sont en floraison depuis au moins six semaines. On peut réduire la production de feuilles et l’étirement des tiges en réduisant la période de lumière de 12 heures à 11 ou 10 heures.

CHOISIR MÉTHODIQUEMENT

Un choix approprié de variété peut aider à éviter les problèmes de hauteur avant même qu’ils ne surviennent. Si vous avez un espace limité, vos rêves de cultiver une sativa classique devront rester exactement où ils sont, dans vos rêves. Les grosses indicas, les hybrides, ou les génétiques autofleurissantes peuvent garder la hauteur sous contrôle. De nombreuses variétés autofleurissantes sont idéales pour la culture en intérieur car elles n’ont pas de période végétative. Certaines variétés ne peuvent pas dépasser 50 cm de haut, mais offrent quand même d’excellents rendements au m².

NE PAS S’EN FAIRE, TRANQUILLE.

Avec un peu de considération et de prévoyance, la taille n’a pas à être un problème lorsqu’on cultive du cannabis. La première étape importante réside dans la recherche des caractéristiques de variétés. Ensuite, des techniques de culture appropriées vous permettront d’obtenir un bon nombre de délicieuses têtes sans aucun problème. Bonne culture !

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander