Dans le monde du jardinage, le pH affect et est à la fois affecté par tout. En effet, le processus complet de la culture de plantes est une étude de la danse physique de l’équilibre du pH.


La plante elle-même a une identité pH, certaines plantes étant plus acides et d’autres plus alcalines, l’eau de différentes régions a une identité pH déterminée par une série de facteurs environnementaux, et le sol de différentes régions à une identité pH.

Donc comment est-ce que le jardinier peut maîtriser cette variation de polarité acide/alcalin pour obtenir une culture abondante ? La première étape est de comprendre le pH les besoins d’une culture particulière et les outils pour fournir l’environnement idéal permettant à la plante de prospérer.
Le PH parfait pour un plant de cannabis
Alors que la physique du pH peut être en effet compliquée, ce ne doit pas être le cas. Lors de la préparation de la culture du plant de cannabis, on peut réconforter le cultivateur en rappelant que le cannabis est une herbe généreuse qui a été considérée historiquement comme une mauvaise herbe dans les cercles horticoles. Le plant de cannabis veut vivre et fait de son mieux pour qu’il en soit ainsi.

L’échelle du pH va de 1 à 11, les chiffres inférieurs étant acides et les supérieurs étant alcalins. Le plant de cannabis préfère un environnement pH compris entre 5.5 et 6.5. Lorsque l’environnement pH augmente au niveau alcalin et dépasse 7.5, les racines ne savent plus consommer le fer, le cuivre, le zinc, le manganèse et les ions de bore disponibles dans les alentours et quand le pH diminue au niveau acide à moins de 6, les racines ne savent plus accéder à l’acide phosphorique, au calcium et au magnésium car elles perdent leur solubilité. Si le ph descend entre 5 et 3 avec des températures supérieures à 26°C, les maladies fongiques menacent le plant.  

Culture de sol et pH
Les jardiniers perspicaces savent que le succès de leur culture commence toujours par la condition de leur sol. Les sols sablonneux sont par nature acides, les sols argileux sont alcalins. Le sol de forêt tombe juste au milieu et est appelé terreau.

On doit cependant se rappeler que le sol de forêt est créé par le processus de décomposition des feuilles, des écorces et autres déchets organiques, la couche supérieure du sol qui est concernée par ce processus a tendance à devenir acide. Il est toujours préférable d’effectuer un test de pH pour déterminer l’identité du sol, ainsi que celle de l’eau.
le terreau parfait pour une plante de cannabis
Les cultivateurs de cannabis ont apprécié les résultats de leurs cultures dans un sol sablonneux et fait de terreau, car le sable encourage le bon drainage et permet une croissance aisée des racines, alors que le terreau est riche en nutriments et retient l’eau.

Les jardins aux sols argileux sont habituellement riches en nutriments, mais nécessitent d’être modifiés pour créer les conditions permettant aux plantes d’accéder à ces nutriments, ainsi qu’à encourager les racines à pénétrer facilement dans cette argile compacte. Les méthodes organiques de modification d’un sol argileux alcalin peuvent être très simples: mélanger des feuilles, des aiguilles de pins coupées ou jonchant le sol, du marc de café et le contenu de sachets de thé dans le sol, mais souvenez-vous que ces méthodes organiques doivent se faire à l’avance. Cette stratégie de modification du sol serait optimale si elle commençait en hiver avant la plantation pour permettre à la décomposition et au composte de se fixer dans le sol, permettant ainsi les réglages du pH. Une modification plus rapide serait de mélanger du sable et du composte au sol.

Le sol sablonneux offrira un drainage formidable, mais n’est pas capable de conserver les nutriments, donc les jardiniers doivent modifier ce sol avec du composte de qualité supérieure pour arriver au terreau sablonneux convoité.  

Jardinage hydroponique et pH
Les systèmes hydroponiques sont conçus pour simplifier le processus de croissance d’une culture. Le cultivateur vérifie leur pH au moins 2 fois par jour et peut faire les réglages rapidement. Un pH de base de 6.0 permettra à la plante d’évoluer entre 5.5 et 6.5.
les meilleurs plants de marijuana
Lire et nourrir la plante
Les jardiniers de cultures intérieures et extérieures doivent se souvenir que le pH de leur moyen de culture change naturellement dès lors que la plante consomme ses nutriments. C’est le défi de la danse du pH..

Les jardiniers expérimentés apprendront à lire leurs plantes et peuvent dire ce  dont elles ont besoin grâce à des indicateurs comme la couleur des feuilles, la position de la plante, et le schéma de croissance de la plante. Les feuilles jaunes indiquent une carence en fer, l’alcalinité, et les conditions acides causeront des tâches brûlées sur les feuilles et un flétrissement.

Le but principal est de s’assurer que la plante a les nutriments nécessaires. L’alimentation chélate pour plantes est conçue chimiquement pour être disponible pour les plantes et aidera le jardinier tout au long des variations du pH.

Acheter Graines de Cannabis AutofloraisonAcheter Graines de CannabisAcheter des graines de cannabis médical

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander