By Luke Sumpter Reviewed by: Miguel Ángel Garcia

Le b.a.-ba du rinçage de ses plants de cannabis.


Vous avez enfin fini vos cultures et vous vous retrouvez avec un magnifique plant couvert de super têtes, maintenant sèches, vous avez fait le curing et vous êtes prêt à fumer – et pourtant quelque chose ne va pas. La weed semble ne pas vouloir se consumer et quand vous tirez une bouffée, c’est comme si on vous avait donné un coup de poing dans les poumons et vous toussez en craignant pour votre vie ! Le goût est rude et décevant. Si c’est une situation que vous avez vécue, il y a des chances pour que vos plants n’aient pas été rincés correctement avant la récolte.

Cette fumée désagréable est provoquée par des réactions de combustion complexes de plusieurs molécules, ce qui altère la combustion en elle-même. Le rinçage débarrasse de l’excès de nutriments présents dans le substrat et ainsi, le métabolisme interne du plant est modifié ce qui le pousse à consommer les nutriments. Heureusement, le rinçage des plants de cannabis se fait facilement et sans effort, et cela vous permet de produire des têtes douces et délicieuses en un rien de temps.

Video id: 637400681

Qu’est-ce que le rinçage ?

L’acte de rincer un plant implique d’utiliser de l’eau pour éliminer tout nutriment présent dans la terre. Une grande quantité d’eau est passée à travers la terre et drainée sur une base régulière. Tous les minéraux et nutriments présents dans la terre sont rincés avec le temps avec l’eau, ce qui laisse une terre propre.

Mais pourquoi vouloir éliminer tous les minéraux de la terre ? N’est-ce pas mauvais pour la récolte ? En fait, cela aide à la récolte de manière significative. Quand les nutriments sont éliminés de la terre, ceci force le plant de cannabis à utiliser tous les nutriments toujours présents dans le plant. C’est comme pour le corps humain. Quand on consomme beaucoup d’aliments, ce que nous n’utilisons pas est transformé en graisses. Dans les situations extrêmes où la nourriture est rare, le corps s’appuie sur cette graisse stockée pour tirer de l’énergie.

Comme rincer force le cannabis à utiliser tous les nutriments restants dans le plant, aucun ne devrait rester et altérer les têtes récoltées. Cependant, si vous le faites trop tôt, cela peut nuire à la santé du plant, le moment est donc clé.

Le meilleur moment pour rincer son cannabis

Le rinçage commence en général deux semaines avant la récolte. Si le plant a une période de floraison de huit semaines, le rinçage doit commencer six semaines après le début de la période de floraison. Il est préférable de regarder de près les trichomes sur le plant pour déterminer quand votre cannabis est prêt à être récolter. Si les petits trichomes commencent juste à passer d’une couleur transparente à une teinte laiteuse et blanche, c’est une bonne indication que les plants peuvent commencer à être rincés. Il faut s’arranger pour que la majorité des trichomes aient changé vers la couleur désirée pour la récolte après deux semaines – ça devient plus facile à faire avec l’expérience, alors accrochez-vous !

Le rinçage peut également être un bon moyen de remettre à zéro la terre quand un plant est toujours en phase de croissance végétative. Parfois, un cultivateur suralimente par accident son cannabis, ce qui provoque un changement de couleur et un flétrissement du bout des feuilles. Ceci est appelé une « brûlure par nutriments ». Rincer la terre peut éliminer les nutriments excédentaires, ce qui aide à résoudre le problème. Cependant, c’est une mesure drastique à ce stade de la culture, alors assurez-vous que le problème soit bien une brûlure par nutriments et non quelque chose d’autre.

Le meilleur moment pour rincer son cannabis

Le rinçage ne concerne pas que le moment de la récolte. Cette technique peut aussi être mise en place durant la phase de croissance afin de débarrasser le sol des nutriments. Bien évidemment, les nutriments permettent à votre plante de rester en bonne santé et vous assurent des rendements maximaux, mais une trop grande quantité peut causer une accumulation et un état statique durant lequel la plante ne peut plus y accéder.

Le blocage des nutriments peut être causé par une accumulation saline ou des niveaux de pH incorrects. Ces deux causes peuvent être résolues par un rinçage de votre plante à l’eau claire. Les fluides viendront pousser les nutriments en dehors du substrat et le débarrasseront de l’accumulation, permettant ainsi aux racines de pouvoir accéder à nouveau aux nutriments.

Empêcher le blocage d'absorption des nutriments avant qu’il ne pose problème

Au mieux, le blocage des nutriments peut être un problème, au pire, il peut être un vrai désastre. Comme le dit l’adage, il vaut mieux prévenir que guérir. Il vaut mieux prendre de l’avant pour empêcher le blocage des nutriments plutôt que de s’y atteler lorsque c’est trop tard.

Empêcher le blocage des nutriments peut se faire par le biais d’un rinçage de routine. En rinçant vos plantes une fois avant la floraison et une fois au milieu de cette dernière, vous minimiserez l’accumulation de nutriments.

Les enzymes à la rescousse

Après le rinçage pour contrer l’accumulation ou le blocage des nutriments, vous remarquerez peut-être que vos plantes ont une apparence vert foncé, c’est le signe d’un excès de nutriments. Dans ce cas, certains cultivateurs choisissent d’ajouter une formule riche en enzymes à leur substrat.

Au cas où vous auriez oublié vos cours de biologie, les enzymes sont des protéines qui catalysent les réactions. Elles aident à rincer le substrat en décomposant l’amidon, les glucides et les nutriments. Il existe sur le marché toute une variété de produits qui contiennent des formules d’enzymes très efficaces.

Si l’eau ne suffit pas à vos plantes, ces petites protéines ne feront qu’une bouchée de l’accumulation de nutriments !

Comment et Quand Rincer les Plants de Cannabis

Comment bien rincer son cannabis

Rincer votre plant de cannabis est un processus simple. À chaque fois que vous apporteriez normalement des nutriments, vous rincez à la place. De l’eau du robinet non traitée est tout ce dont vous avez besoin pour rincer, assurez-vous juste que son pH est sans danger pour le cannabis. La plupart de l’eau de puits a un pH sain et ne nécessite pas de traitement, mais s’il est nécessaire de traiter l’eau de rinçage pour avoir un pH adapté, faites-le. Les ajustements du pH seront donc la seule chose à considérer.

Arrosez le substrat à l’aide d’autant d’eau qu’il peut en recevoir. Laissez le tout reposer quelques minutes pour que les nutriments soient délogés, ensuite, inondez de nouveau le substrat de votre plant. En intérieur, si vous utilisez des pots, observez la couleur des eaux d’écoulement. Elles devraient être sales et tachées.

C’est là qu’un appareil de mesure du TDS (total des solides dissous) et un conductimètre peuvent s’avérer utiles. Si vous deviez recueillir et mesurer le TDS de l’eau « drainée », il serait d’environ 1 300 ppm, ce qui est assez élevé. Il est essentiel de continuer à rincer la culture jusqu’à ce que ce chiffre descende à un niveau de 50 ppm, ou au moins jusqu’à ce qu’il soit proche du TDS de l’eau que vous utilisez pour rincer.

En termes d’électroconductivité (EC) les valeurs seront considérées comme élevées à 2,5-3,0 mS/cm, vous devez donc continuer à rincer jusqu’à ce que votre compteur EC atteigne 0,0-0,2 mS/cm.

La couleur des eaux d’écoulement s’éclaircira et semblera plus propre. L’objectif est de retirer le plus possible les minéraux dissous du substrat de la plante.

Comment rincer ses plantes en hydroponie

Le rinçage des plantes en hydroponie est bien plus simple que de se débarrasser des nutriments en terre. Les cultivateurs en hydroponie pourront simplement drainer leur système et le remplacer par une eau au pH neutre.

Le rinçage des plantes en hydroponie est aussi un processus bien plus court. Une fois que la réserve d’eau aura été modifiée, les plantes en hydro n’auront pas accès aux nutriments externes. Pour cette raison, un rinçage de deux jours suffira.

Les résultats du rinçage de son cannabis

Après la récolte des têtes, prenez du temps pour bien faire le curing pour atteindre le potentiel le plus élevé. Un affinage correct par curing permet de réduire encore plus le côté rude des têtes, en éliminant des choses comme un excès de chlorophylle. Vous serez étonné de voir la différence que ce petite effort peut avoir sur votre produit. Tout votre travail se sentira dans la première bouffée de cette weed douce comme de la soie, qui caresse la gorge comme du miel. Le plus doux de la nature. Vous pouvez donc améliorer la qualité de votre cannabis en ajoutant juste de l’eau !

Quand éviter de rincer ses plantes

Le seul moment où nous recommandons d’éviter le rinçage de son cannabis est lorsque l’on travaille avec une terre biologique amendée ou un super soil. Ces substrats ont été développés avec précaution afin d’héberger des micro-organismes bienfaisants tels que des bactéries ou des champignons. Cette délicate biodiversité pourrait être éliminée et endommagée par le rinçage.

Une fois de plus, l’absence de rinçage ne devrait pas poser de soucis, car aucun nutriment externe ou synthétique n’aura été ajouté au substrat. À la place, les plantes comptent sur les micro-organismes pour décomposer la matière organique et la livrer aux racines.

Le débat du rinçage : est-ce nécessaire ?

Vous savez désormais pourquoi des cultivateurs de cannabis choisissent de rincer leurs plants et comment mener à bien cette pratique. Cependant, pour vous présenter un point de vue équilibré, nous souhaitons également vous exposer l'autre côté du débat. Si vous avez déjà cultivé du cannabis auparavant, il y a de fortes chances pour que vous ayez choisi de rincer votre sol avant la récolte. La plupart des cultivateurs que vous connaissez ne jurent probablement aussi que par cette pratique. Mais certains cultivateurs choisissent de ne pas rincer. Non seulement ils n'y voient aucun intérêt, mais ils affirment que le faire produit des résultats à l'opposé de l'effet voulu. Au contraire de ce que peuvent croire certains cultivateurs, le rinçage ne détruit ni n'élimine les nutriments stockés dans les plants. Pourquoi ? Parce que les liaisons covalentes entre ces molécules sont fortes et que des techniques appartenant à la chimie organique sont nécessaire pour les briser. Ceci signifie que le rinçage ne génère pas la destruction des constructions chimiques des plants. En revanche, il agit en diluant les nutriments disponibles dans le milieu de culture.

Le concept derrière le rinçage suggère que cette tentative d'élimination des nutriments résiduels dans le milieu de culture pousse les plants de cannabis à mobiliser et utiliser leurs réserves de nutriments. En théorie, stopper l'apport externe en nutriments pousse les plants à utiliser ce qui reste, ce qui donne alors des têtes moins agressives et plus savoureuses. Alors que le rinçage affecte le nombre de nutriments ioniques dans le milieu de culture, il n'a que peu d'impact sur les aspects chimiques déjà présents directement dans les tissus végétaux.

Comment et Quand Rincer les Plants de Cannabis

Pendant le rinçage, il est conseillé aux cultivateurs d'augmenter progressivement le pH de la solution appliquée afin de réduire la disponibilité de nutriments comme le fer, le manganèse, le bore, le cuivre et le zinc. Cette pratique génère également un déficit dans les trois macronutriments que sont l'azote, le potassium et le phosphore. Alors que les plants de cannabis détectent un trou d'air dans les nutriments, ils puisent dans les vieux tissus et acheminent les nutriments stockés vers les sites plus récents et plus productifs, comme les fleurs. Les cultivateurs opposés au rinçage affirment que cette mobilisation des nutriments a pour résultat l'entrée de plus de minéraux et éléments dans les tissus des fleurs que sans rinçage.

De plus, restreindre les nutriments vitaux pendant la floraison pousse les plants à fonctionner dans une économie de guerre. En se concentrant pour garantir la survie et arriver à se reproduire, les plants sont moins susceptibles de consacrer de l'énergie vitale à la production de métabolites secondaires, comme les cannabinoïdes et les terpènes. En sachant ceci, les défenseurs du rinçage avancent l'argument inverse. Comme les métabolites secondaires sont produits par les plants pour lutter contre le stress, ils affirment qu'un manque de nutriments provoque une augmentation de la production de ces composés. Certaines découvertes de la recherche[1] soutiennent ce point de vue.

Sources Externes
  1. Effects of Nitrogen Fertilization on Synthesis of Primary and Secondary Metabolites in Three Varieties of Kacip Fatimah (Labisia Pumila Blume) - PMC https://www.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.