Rincer les plants de cannabis avant la récolte peut faire la différence entre les meilleurs têtes ou la plus rude pour la gorge. Cette petite tâche est simple et facile à faire. Ajoutez juste de l’eau ! Attention car le moment du rinçage joue un rôle critique.

Vous avez enfin fini vos cultures et vous vous retrouvez avec un magnifique plant couvert de super têtes, maintenant sèches, vous avez fait le curing et vous êtes prêt à fumer – et pourtant quelque chose ne va pas. La weed semble ne pas vouloir se consumer et quand vous tirez une bouffée, c’est comme si on vous avait donné un coup de poing dans les poumons et vous toussez en craignant pour votre vie ! Le goût est rude et décevant. Si c’est une situation que vous avez vécue, il y a des chances pour que vos plants n’aient pas été rincés correctement avant la récolte.

Cette fumée bien loin d’être agréable est provoquée par la présence dans le plant des nutriments et minéraux utilisés lors de la culture, ce qui altère la façon dont le plant se consume. Rincer le plant élimine ces nutriments restants, ce qui améliore la qualité des sensations. Heureusement, le rinçage des plants de cannabis se fait facilement et sans effort, et cela vous permet de produire des têtes douces et délicieuses en un rien de temps.

QU’EST-CE QUE LE RINÇAGE ?

L’acte de rincer un plant implique d’utiliser de l’eau pour éliminer tout nutriment présent dans la terre. Une grande quantité d’eau est passée à travers la terre et drainée sur une base régulière. Tous les minéraux et nutriments présents dans la terre sont rincés avec le temps avec l’eau, ce qui laisse une terre propre.

Mais pourquoi vouloir éliminer tous les minéraux de la terre ? N’est-ce pas mauvais pour la récolte ? En fait, cela aide à la récolte de manière significative. Quand les nutriments sont éliminés de la terre, ceci force le plant de cannabis à utiliser tous les nutriments toujours présents dans le plant. C’est comme pour le corps humain. Quand on consomme beaucoup d’aliments, ce que nous n’utilisons pas est transformé en graisses. Dans les situations extrêmes où la nourriture est rare, le corps s’appuie sur cette graisse stockée pour tirer de l’énergie.

Comme rincer force le cannabis à utiliser tous les nutriments restants dans le plant, aucun ne devrait rester et altérer les têtes récoltées. Cependant, si vous le faites trop tôt, cela peut nuire à la santé du plant, le moment est donc clé.

LE MEILLEUR MOMENT POUR RINCER VOTRE CANNABIS

Le rinçage commence en général deux semaines avant la récolte. Si le plant a une période de floraison de huit semaines, le rinçage doit commencer six semaines après le début de la période de floraison. Il est préférable de regarder de près les trichomes sur le plant pour déterminer quand votre cannabis est prêt à être récolter. Si les petits trichomes commencent juste à passer d’une couleur transparente à une teinte laiteuse et blanche, c’est une bonne indication que les plants peuvent commencer à être rincés. Il faut s’arranger pour que la majorité des trichomes aient changé vers la couleur désirée pour la récolte après deux semaines – ça devient plus facile à faire avec l’expérience, alors accrochez-vous !

Le rinçage peut également être un bon moyen de remettre à zéro la terre quand un plant est toujours en phase de croissance végétative. Parfois, un cultivateur suralimente par accident son cannabis, ce qui provoque un changement de couleur et un flétrissement du bout des feuilles. Ceci est appelé une « brûlure par nutriments ». Rincer la terre peut éliminer les nutriments excédentaires, ce qui aide à résoudre le problème. Cependant, c’est une mesure drastique à ce stade de la culture, alors assurez-vous que le problème soit bien une brûlure par nutriments et non quelque chose d’autre.

Rincer les Cannabis

COMMENT RINCER CORRECTEMENT LE CANNABIS

Rincer votre plant de cannabis est un processus simple. À chaque fois que vous apporteriez normalement des nutriments, vous rincez à la place. De l’eau du robinet non traitée est tout ce dont vous avez besoin pour rincer, assurez-vous juste que son pH est sans danger pour le cannabis. La plupart de l’eau de puits a un pH sain et ne nécessite pas de traitement, mais s’il est nécessaire de traiter l’eau de rinçage pour avoir un pH adapté, faites-le. Les ajustements du pH seront donc la seule chose à considérer.

Inonder la terre avec autant d’eau fraîche qu’elle puisse contenir. Laissez l’eau durant quelques minutes pour qu’elle puisse absorber les nutriments, puis inondez la terre encore pour rincer les nutriments loin du plant. Si vous cultivez en intérieur dans des pots, notez la couleur de l’eau qui s’échappe du fond des pots. Elle sera tâchée et aura une couleur sale. C’est à cette étape qu’un appareil de mesure des TDS (Total des Solides Dissous) est utile. Si vous récupérez et mesurez le TDS de l’eau « évacuée », elle devrait avoir un taux de 1300ppm, ce qui est assez élevé. Il est important de rincer le plant jusqu’à ce que total baisse à un niveau de 50ppm, ou du moins qu’il s’approche du TDS de l’eau fraîche que vous utilisez pour rincer le plant. La couleur de l’eau d’évacuation va s’éclaircir et apparaîtra plus propre. Vous devez tirer autant que possible de minéraux dissous du plant.

LE RÉSULTAT DU RINÇAGE DE VOTRE CANNABIS

Après la récolte des têtes, prenez du temps pour bien faire le curing pour atteindre le potentiel le plus élevé. Un affinage correct par curing permet de réduire encore plus le côté rude des têtes, en éliminant des choses comme un excès de chlorophylle. Vous serez étonné de voir la différence que ce petite effort peut avoir sur votre produit. Tout votre travail se sentira dans la première bouffée de cette weed douce comme de la soie, qui caresse la gorge comme du miel. Le plus doux de la nature. Vous pouvez donc améliorer la qualité de votre cannabis en ajoutant juste de l’eau !

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander