Les techniques les plus avancées de culture du cannabis sont inutiles si on ne contrôle pas l'humidité relative et les températures - en savoir plus sur ces deux facteurs majeurs.

Les résultats finaux d'une culture en intérieur sont grandement influencés par la façon dont les cultivateurs contrôlent les paramètres qui influencent la croissance de leurs plants. Il existe deux facteurs de base qui sont facilement oubliés quand on est occupé à penser à d'autres moyens d'augmenter les rendements, la taille et la santé générale de nos plants – il s'agit de la température et de l'humidité relative. Cet article de blog résume des façons de maintenir ces deux facteurs à des niveaux optimaux et apporte des informations spécifiques sur les conditions qui devraient être maintenues pour arriver aux meilleurs résultats.

COMMENT TEMPÉRATURES ET NIVEAUX D'HUMIDITÉ INTERAGISSENT

Il est important de savoir que les niveaux d'humidité et les températures sont étroitement liés. Lorsqu'on parle d'humidité, on parle en général d'humidité relative (HR), qui est le ratio de la pression partielle de vapeur d'eau en comparaison de la pression de vapeur d'eau maximale à la même température. On comprend mieux quand on connaît le principe de base qui veut que l'air chaud contienne plus de vapeur d'eau que l'air froid. C'est une des raisons pour lesquelles l est nécessaire d'extraire beaucoup d'air chaud de notre espace de culture, et idéalement d'y faire rentrer de l'air frais – l'air chaud contient tout simplement trop de vapeur d'eau.

NIVEAUX D'HUMIDITÉ ET TEMPÉRATURES : DE LA JEUNE POUSSE À LA RÉCOLTE

Il faut définir ce que le contrôle de l'humidité et de la température signifient réellement pour la culture du cannabis. Il est logique de diviser la vie du plant de cannabis en 4 étapes différentes dans lesquelles les niveaux d'humidité et les températures doivent être ajustés pour garantir une croissance saine. N'allez pas vous imaginer que le contrôle de l'humidité et de la température sont compliqués et ne méritent pas de faire des efforts ! C'est en général très facile, et il s'agit plus de garder ces paramètres dans une certaines fourchette, avec le plus de constance possible.

La première chose à faire est d'acheter un hygromètre et un thermomètre, de préférence numériques avec une fonction de mémorisation, affichant aussi les valeur minimales et maximales enregistrées par le passé. Certains hygromètres ne sont pas des plus précis, alors ne vous ennuyez pas à avoir plusieurs appareils dans votre espace de culture pour comparer les valeurs. Maintenant que nous pouvons suivre de près nos conditions, nous pouvons entrer dans le cœur du contrôle de l'humidité et des températures – les niveaux d'humidité et de température que nous visons.

1. Phase de Jeune Pousse

• Semis et clones aiment une haute humidité de 65-70 %

• Raison : le système de racines n'est pas développé

• Une haute humidité permet l'absorption d'eau à travers les feuilles

• Températures avec les lampes allumées : 20-25 C° (lumières éteintes : 4-5 C° de moins)

Phase de Jeune Pousse

2. Période de végétation

• Les niveaux d'humidité peuvent être abaissés de 5 % par semaine (fourchette acceptable : 40-70%)

• Les températures peuvent être augmentées un peu (pas obligatoire)

• Raison : les racines absorbent plus d'eau, l'évaporation par les feuilles rafraîchit les plants

• Températures lampes allumées :22-28 C° (lumières éteintes : 4-5 C° de moins)

3. Période de floraison

• Les niveaux d'humidité doivent être abaissés à 40-50% (extrêmement important)

• Vous pouvez vous en tirer avec 55 % (au dessus de 60 %, c'est très mauvais)

• Il est préférable de légèrement baisser les températures en floraison

• Températures lampes allumées : 20-26 C° (évitez les hautes températures)

4. Fin de floraison (1-2 semaines avant la récolte)

• Les étapes suivantes ne sont pas nécessaires mais peuvent améliorer rendement, saveurs et apparence

• Baissez l'humidité autant que possible : 30-40%

• Baissez les températures en journée et augmentez la différence de température (jour/nuit)

• Températures lampes allumées : 18-24 °C ( lumières éteintes : 5-10 C° de moins)

floraison  cannabis

AJUSTER LES NIVEAUX D'HUMIDITÉ ET LES TEMPÉRATURES

Nous avons maintenant une bonne idée des niveaux d'humidité et des températures visées. Il est temps de passer à la pratique et de trouver des moyens de ré-équilibrer les choses quand elles ne le sont pas. La plupart des cultivateurs luttent pour maintenir à des niveaux bas l'humidité et la température, ce qui est très important durant la floraison, c'est un faut. Dans des régions plus froides, et selon la solution choisie pour les lampes, le scénario opposé pourrait bien avoir lieu, et les températures ou l'humidité doivent être augmentées.

Vous vous rappelez le principe de base qui veut que l'air chaud contient plus d'eau que l'air froid ? Gardez-le à l'esprit et sachez que l'humidité relative et la température interagissent l'un et l'autre.

A. FAÇONS DE BAISSER L'HUMIDITÉ

• Faites tourner plus vide votre extracteur, ou passez au modèle supérieur (sorties de la tente ET de la pièce !)

• Augmentez l'apport en air frais/froid (ex un apport d'air avec des ventilos 140mm pour PC)

• Essayez d'arroser vos plants après avoir allumé les lampes

• Investissez dans un dés-humidificateur de taille décente (les petits ne renferment pas assez d'eau)

vegetative stage cannabis

B. FAÇONS DE BAISSER LES TEMPÉRATURES

• Tout comme pour baisser l'humidité : augmentez le flux d'air total dans votre pièce en faisant sortir plus d'air, et en faisant entrer plus d'air frais (ventilo plus rapide, ou plus gros)

• Ayez toujours les « lampes éteintes » en journée, et les « lampes allumées » la nuit

• Quand vous cultivez avec des ampoules HPS, pensez à un cooltube

• Installez un climatiseur (la clim fait aussi baisser l'humidité)

flux d'air cannabis

C. AUGMENTER L'HUMIDITÉ

• Augmentez manuellement les niveaux d'humidité avec un spray (ne dure pas longtemps)

• Gardez la surface de la terre humide mais pas mouillée

• Suspendez des serviettes/tissus mouillés dans votre espace de culture, ou mettez-y des récipients plein d'eau

• Investissez dans un humidificateur avec un gros réservoir à eau (les petits doivent être constamment re-remplis)

D. AUGMENTER LES TEMPÉRATURES

• Vous pouvez toujours passer à des lampes plus grosses (plus de watts = plus de chaleur)

• Placez un tapis chauffant au fond de votre tente ou espace de culture

• Isolez votre pièce de culture avec des matériaux de magasin de bricolage

• Utilisez un simple chauffage d'appoint avec un thermostat

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander