By Luke Sumpter

Rapport de culture de la Sherbet Queen Auto

Sherbet Queen Auto

Est-ce que la Sherbet Queen Automatic vous fait de l’œil ? Je comprends tout à fait pourquoi ! Après avoir lu tant d’avis qui en font l’apologie, je me devais absolument de l’essayer. Si vous cherchez un peu d’inspiration, jetez un coup d’œil à mon rapport de culture pour découvrir comment j’ai fait pour développer un plant sain et obtenir un généreux rendement de têtes puissantes et savoureuses.


Rapport de culture de la Sherbet Queen Auto : liste du matériel

  • Box de culture : Secret Jardin DS120 W 120 × 60 × 178
  • Éclairage : 2 MIGRO 200+
  • Ventilation : Blauberg Turbo - E 100
  • Filtre : Filtre Prima Klima PK 100/125
  • Ventilateur : 1 ventilateur Koala à oscillation
  • Humidificateur : Beurer LB 45
  • Substrat : Mélange Light de Biobizz
  • Pot : Air-Pot en tissu géotextile 11 l
  • Banque de graines : Royal Queen Seeds
  • Nutriments : Nutrition Biologique RQS et BioBizz

Rapport de culture de la Sherbet Queen Auto : phase des semis (semaine 1)

Week 1

Pour commencer, j’ai préparé un milieu de culture de haute qualité, installé mes lampes et fait germer mes graines de Sherbet Queen Automatic.

  • Substrat de culture : j’ai décidé de faire mon propre mélange de terre avec le Mélange Light de Biobizz comme base, avant d’y mélanger des nutriments supplémentaires et des micro-organismes bénéfiques. J’ai ajouté 5 l de Mélange Light de Biobizz dans mon pot en tissu de 11 l, suivi de 50 g de Easy Boost Nutrition Biologique RQS, 10 g de Rhizobacter RQS, et 5 g de Mycorrhiza Mix RQS. J’ai ensuite mélangé le tout soigneusement. Enfin, j’ai de nouveau ajouté 5 l de Mélange Light de Biobizz dans le pot et je l’ai mélangé au substrat. J’ai arrosé le pot jusqu’à saturation complète.
  • Germination : j’ai fait un trou de 1 cm au centre de la surface du substrat et j’y ai inséré ma graine. Je l’ai légèrement recouverte de terre et j’ai pulvérisé de l’eau dessus.
  • Éclairage : j’ai suspendu mes deux lampes Migro 200+ au plafond de la tente de culture à l’aide des cintres à cliquet fournis. Je les ai positionnées à 30 cm à l’horizontale de la barre du milieu pour assurer une diffusion uniforme de la lumière, et à 35 cm à la verticale du bord de mon pot. J’ai allumé les deux lampes pendant 24 h sur 24 dès que les pousses sont sorties de terre.
  • Environnement : j’ai mesuré une température moyenne de 25 °C et une humidité relative de 60 % pendant la première semaine.
  • État du plant : à la fin de la première semaine, mon semis semblait fort et robuste, sans aucun signe d’étirement ou de maladie. Concrètement, tout va bien.

Rapport de culture de la Sherbet Queen Auto : phase végétative (semaines 2–4)

Le début de la phase végétative est arrivé rapidement ! Découvrez ce que j’ai fait pendant cette étape pour garder mon plant en bonne santé et encourager une croissance rapide.

Semaine 2

Week 2

Mon plant a pris de la hauteur pendant la première semaine de la phase végétative. Les feuilles vert foncé et turgescentes indiquaient que je lui avais fourni tout ce dont il avait besoin pour s’épanouir.

  • Éclairage : j’ai laissé les deux lampes allumées 24 h sur 24 et je les ai repositionnées pour qu’elles soient suspendues à 35 cm de l’extrémité de mon plant.
  • Nutriments : le premier jour de la semaine, j’ai ajusté le pH de 1 l d’eau pour qu’il soit à 6,0 et j’ai hydraté mon plant. J’ai maintenu un engraissage léger pour qu’elle ait accès aux nutriments ajoutés au substrat de culture. J’ai simplement ajouté 4 ml d’acide humique liquide et d’algues à 1 l d’eau au pH ajusté, et je l’ai administré le 5ᵉ jour.
  • Environnement : j’ai enregistré une température moyenne de 25 °C et une humidité relative de 50 %.
  • État du plant : à la fin de la première semaine de croissance, mon plant est en pleine forme. Il se tenait à une hauteur de 15 cm et avait plusieurs nouvelles paires de vraies feuilles. Une tige principale robuste et des pétioles épais sont des signes de bonne santé.

Semaine 3

Week 3

Les choses ont continué d’aller bon train pendant la deuxième semaine de croissance. J’ai gardé mes lampes allumées en permanence et j’ai engraissé mon plant avec des nutriments RQS pour la croissance afin de satisfaire tous leurs besoins nutritionnels.

  • Éclairage : j’ai repositionné les lampes pour qu’elles soient suspendues à 35 cm au-dessus de l’extrémité de mon plant et je les ai laissées allumées pendant 24 h sur 24.
  • Nutriments : j’ai préparé 1 l d’eau et l’ai laissé reposer pendant 24 h pour permettre au chlore de se dégazer. Ensuite, j’ai ajusté le pH à 6,0 et j’ai arrosé mon plant le 2ᵉ jour de la semaine. Le 7 ᵉ jour, j’ai ajouté ⅓ d’un galet de Easy Grow Booster de croissance RQS (1 g) dans 1 l d’eau et j’ai fertilisé le plant.
  • Environnement : la température moyenne est restée à 25 °C et l’humidité relative a légèrement baissé à 45 %.
  • État du plant : il a continué à avoir une belle apparence, signe que j’ai réussi à trouver l’équilibre entre l’arrosage et l’engraissage. Je n’ai remarqué aucun signe de ravageurs, de maladies ou de carences, et il a atteint une hauteur de 28 cm.

Semaine 4

Week 4

La quatrième semaine a marqué la dernière période de la phase végétative. Pendant celle-ci, mon plant a continué à s’élargir et a commencé à développer les premiers signes d’inflorescences au niveau des nœuds.

  • Éclairage : les lampes ont été réajustées à 35 cm au-dessus de l’apex du plant et sont restées allumées 24 h sur 24 pour maximiser la photosynthèse.
  • Nutriments : là encore, j’ai laissé reposer 1 l d’eau pendant 24 h avant d’ajuster son pH à 6,0 et d’arroser mon plant le deuxième jour de la semaine. J’ai fait exactement la même chose le quatrième jour. J’ai décidé d’intensifier l’engraissage pendant la dernière semaine de croissance pour stimuler le développement et empêcher le développement de potentielles carences. J’ai ajouté ce qui suit à 1 l d’eau et l’ai administré le jour 6 de la semaine :
    • 1,55 ml de CaMg+
    • 1 ml d’extrait bio de betterave à sucre
  • Environnement : la température et l’humidité relative ont légèrement augmenté à 26 °C et 50 % respectivement.
  • État du plant : tout semble se passer comme sur des roulettes. Le plant paraissait prêt à se lancer feuilles et âme dans une floraison glorieuse. À la fin de la semaine, les premiers signes d’inflorescences se sont développés sur de nombreux nœuds.

Rapport de culture de la Sherbet Queen Auto : phase de floraison (semaines 5–9)

La phase de floraison commence ! Les choses ont continué à bien avancer. J’ai changé mon programme d’engraissage pour encourager le développement des fleurs et j’ai rincé le plant pendant deux semaines avant la récolte pour garantir les meilleures têtes possibles.

Semaines 5–6

Week 5

J’ai effectué plusieurs changements clés tout au long de la phase de floraison, notamment en modifiant le programme d’éclairage et d’engraissage. Heureusement, les mesures de température et d’humidité relative sont restées dans les fourchettes appropriées, ce qui m’a permis d’obtenir une récolte de qualité et pleine de résine.

  • Éclairage : j’ai réduit le cycle d’éclairage à 20 h de jour et 4 h d’obscurité. J’ai repositionné mes lampes pour qu’elles soient suspendues à 35 cm de l’extrémité du plant.
  • Nutriments : j’ai commencé chaque semaine en administrant 1 l d’eau ajustée à un pH de 6,5 le jour 2 (des deux semaines). Le jour 4 des deux semaines, j’ai ajouté les éléments suivants à 1 l d’eau et les ai administrés au substrat de culture :
  • Environnement : j’ai enregistré une température moyenne de 29 °C et une humidité relative de 50 %.
  • État du plant : à la fin de la sixième semaine, il n’avait toujours pas développé d’arôme. Cependant, les fleurs ont continué à gonfler et il a atteint une hauteur de 88 cm. J’ai retiré certaines des feuilles inférieures pendant la semaine 5 pour améliorer la circulation de l’air dans la canopée et rediriger les ressources vers les fleurs en développement.

Semaine 7

Week 7

J’ai fertilisé mon plant pour la dernière fois pendant la semaine 7 avant un rinçage de deux semaines. À ce stade, les têtes ont commencé à plier quelques branches en raison de leurs poids : je leur ai donc fourni une structure de soutien en les attachant à la tige principale à l’aide de cure-pipes.

  • Éclairage : j’ai repositionné mes lampes pour qu’elles soient suspendues à 35 cm au-dessus de l’apex de la canopée et j’ai continué à les faire tourner pendant 20 h sur 24.
  • Nutriments : le deuxième jour de la semaine, j’ai ajouté 1 g de Easy Bloom Booster de floraison RQS à 1 l d’eau ajustée à 6,3 et j’ai engraissé mon plant. Le quatrième jour de la semaine, j’ai ajouté ce qui suit à 1 l d’eau :
    • 1,25 ml d’algues liquides
    • 1,8 ml d’extrait bio de betterave à sucre
    • 0,8 ml de formule d’acide humique et fulvique
    • 1,2 ml d’engrais liquide « complete bloom »

Le 6 ᵉ jour, j’ai ajouté les éléments suivants à 1 l d’eau :

    • 2 ml d’engrais liquide « complete bloom »
    • 1 ml de formule d’acide humique et fulvique
    • 1,5 ml d’algues liquides
  • Environnement : j’ai enregistré une température moyenne de 29 °C et une humidité relative de 45 %.
  • État du plant : il a commencé à dégager une odeur marquée et a maintenu sa hauteur finale de 89 cm. Les fleurs étaient de plus en plus grandes, avec une quantité croissante de trichomes.

Semaines 8–9

Week 9

J’ai commencé un rinçage de deux semaines au début de la semaine 8 pour forcer mon plant à puiser dans ses réserves de nutriments. Cette technique vise à créer des fleurs plus douces à fumer avec des saveurs accrues.

  • Éclairage : mes lampes ont continué d’être suspendues à 35 cm au-dessus de l’apex de la canopée en tournant 20 h sur 24.
  • Nutriments : j’ai administré 1 l d’eau ajustée à un pH de 6,4 les jours 2, 4 et 6 des semaines restantes.
  • Environnement : la température et l’humidité relative sont restées assez constantes à 29 °C et 48 %.
  • État du plant : à la fin de la neuvième semaine, il était fabuleux. De nombreuses feuilles nourricières étaient devenues jaunes parce qu’il avait bien utilisé les nutriments restants, et les têtes sentaient bon le bonheur. Par chance, je n’ai vu aucun signe de ravageurs ou de moisissures.

Récolte (semaine 10)

Week 10

C’est l’heure de la récolte ! J’ai coupé mon plant à la base et je l’ai suspendu à l’envers dans ma tente de culture pour le faire sécher dans l’obscurité. J’ai veillé à laisser tourner mon ventilateur pour réduire le risque de moisissure. 10 jours plus tard, j’ai taillé mes têtes à sec et pesé une récolte de 70 g. J’ai mis les têtes dans des bocaux d’affinage avec des sachets de contrôle de l’humidité RQS et je les ai laissées s’affiner pendant les 6 semaines suivantes. 

Caractéristiques de la Sherbet Queen Automatic

🧬 Attributs génétiques de la Sherbet Queen Automatic
Les sélectionneurs de RQS ont créé la Sherbet Queen Automatic en croisant la Pink Panties avec une Cookies Auto. L’objectif ? Exploiter des niveaux élevés de THC et de myrcène et les infuser avec une génétique d’autofloraison. Célèbre aux États-Unis, la Pink Panties descend de la Burmese Kush et d’un rétrocroisement de Florida Kush. Cette variété procure un high physique et un stone parfait pour les soirées tranquilles. Le croisement de ce cultivar avec la Cookies Auto l’a rendue encore plus savoureuse, plus rapide à fleurir et beaucoup plus facile à cultiver. Globalement, la Sherbet Queen Automatic présente 60 % de génétiques indica, 35 % sativa et 5 % ruderalis.
🌱 Caractéristiques de culture de la Sherbet Queen Automatic
La Sherbet Queen Automatic a une taille compacte, ce qui en fait un choix idéal pour les cultivateurs ayant un espace limité ou ceux qui veulent rester discrets. Les plants d’intérieur culminent à une hauteur de 100 cm. Avec du LST et un petit contenant, elle ne dépassera pas les 70 cm. Fournissez des nutriments organiques adéquats et beaucoup de lumière pour espérer obtenir un rendement allant jusqu’à 400 g/m². En extérieur, cette variété atteint une hauteur maximale de 120 cm et produit jusqu’à 100–150 g/plant. Attendez-vous à des inflorescences épaisses et compactes avec une forte densité de trichomes. Préparez-vous à récolter les plants dès 8–9 semaines après la sortie des pousses de la terre.
🌈 Effets, arôme et saveurs de la Sherbet Queen Automatic
Cette variété prend tout son sens pendant les soirées ou les jours de congés. Quelques secondes après avoir coulé une douille ou tiré quelques barres, vous sentirez une vague de relaxation s’échouer sur votre corps. Quelques inhalations plus tard, vous sentirez votre esprit se vider du stress et vos paupières s’alourdir. Préparez-vous à profiter d’épisodes d’euphorie et de pensées créatives. La teneur en THC de 20 % de la Sherbet Queen Automatic fait d’elle l’une des autos les plus fortes du marché, cependant, tant que vous êtes raisonnable, elle ne vous clouera pas complètement au canapé. Son remarquable profil terpénique fruité est aussi jouissif que ses effets relaxants. C’est un cultivar aussi bien plaisant à consommer qu’à cultiver.


Sherbet Queen Automatic
Pink Panties x Cookies Auto
325 - 400 gr/m2
60-120cm
6 - 7 Semaines
THC: 20
Sativa 35% Indica 60% Ruderalis 5%
100 - 150 gr/plant
80 - 120 cm
8-9 semaines apres la germination
Calmant

Acheter Sherbet Queen Automatic

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.