À moins d’utiliser des boutures, la culture du cannabis commence par la germination des graines. Si vos graines de cannabis ne germent pas, quelle que soit la raison, votre culture sera finie avant même d’avoir eu la chance de commencer. Mais si vous connaissez les raisons derrière les problèmes de germination, vos chances d’offrir un bon départ à votre culture augmenteront drastiquement !

POURQUOI VOS GRAINES DE CANNABIS NE GERMENT PAS

Il y a un tas de choses qui peuvent empêcher les graines de cannabis de germer. Voici certaines des raisons les plus communes pour lesquelles vos graines de cannabis pourraient ne pas « sortir de leur coquille ».

1. MAUVAISES GRAINES

Vous avez chopé un sachet de « graines mystérieuses » auprès d’une source locale ou des « graines en promos », trouvées sur Internet, venant d’un vendeur inconnu ? Si c’est le cas, il y a des chances pour qu’elles ne germent pas. Les banques de graines réputées telles que Royal Queen Seeds testeront toujours leurs graines en termes de qualité et de taux de germination.

Pour commencer votre culture du bon pied, acheter des graines de cannabis de qualité est la meilleure chose à faire. Non seulement les taux de germination seront meilleurs, mais vos plantes démontreront aussi une croissance plus saine et de meilleurs rendements une fois la récolte venue.

2. MAUVAIS STOCKAGE

Tout comme la nourriture, les graines sont des organismes vivants qui doivent être stockés correctement, sinon, elles se dégraderont, mourront et ne germeront pas. Lors du stockage de graines, conservez-les à l’abri de la lumière, des températures extrêmes et de l’humidité. Un placard sombre avec des températures stables est parfait. Pour une conservation sur le long-terme, placez vos graines dans un récipient hermétique et placez-les au réfrigérateur.

Pour plus d’informations sur la bonne conservation de vos graines de cannabis, jetez un œil à cet article sur Comment conserver les graines.

3. MANIPULER LES GRAINES À MAIN NUE

Manipuler ses graines à main nue peut les contaminer d’un tas de bactéries et de champignons. Malheureusement, les graines et les plantules sont particulièrement vulnérables à ces types de pathogènes nocifs.

Pour empêcher que vos graines ne se gâtent, évitez toute manipulation inutile. Utilisez des gants ou des pinces à épiler propres ou bien quoi que ce soit de ce type. Cela minimisera grandement les risques que vos graines soient contaminées.

MANIPULER LES GRAINES À MAIN NUE

4. GRAINES ENTERRÉES TROP OU PAS ASSEZ PROFOND

En plantant directement en terre, n’enterrez pas vos graines trop profond. Si elles sont trop profond, elles ne recevront pas assez d’oxygène et l’humidité de la terre pourra les dépasser et provoquer leur pourriture.

De la même manière, si les graines sont trop proches de la surface, il y a un risque qu’elles sèchent avant de germer ou bien que la graine émerge, mais ne soit pas capable de perdre son opercule. Le juste-milieu, c’est de placer votre graine entre 0,5–1,0 cm et de les couvrir légèrement de terre.

5. NE PAS UTILISER DE POTS OU DE TERRE NEUFS OU STÉRILISÉS

Un des plus gros facteurs inhibant la germination des graines sont les champignons. Une terre vieille ou recyclée qui n’aurait pas été stérilisée pourrait contenir de la moisissure et autres organismes nocifs tels que des bactéries ou des insectes.

Vos graines pourraient ne pas germer du tout, ou bien émerger de la terre pour venir mourir quelques jours plus tard. Les plantules pourraient soudainement se tordre et brunir, une maladie appelée « fonte des semis ». Le sur-arrosage, le mauvais drainage et le manque d’aération viendra aussi augmenter les chances que cela ne survienne.

Solution : ne plantez vos grains que dans des terreaux stériles (ou neufs) qui ne contiennent aucun organisme néfaste. Mais le substrat n’est pas la seule chose à surveiller. Vous devrez également vous assurer que votre récipient est propre, car ceux-ci peuvent également transporter de la moisissure et autres pathogènes nocifs. Si vous rencontrez un problème fongique lors de la germination, il vaut mieux vous débarrasser de vos graines et du substrat contaminé pour mieux recommencer.

6. TROP D’HUMIDITÉ

Si votre substrat se draine mal, l’excédent d’eau dans la terre empêchera vos graines d’accéder à l’oxygène et encouragera la croissance fongique. Vous pourrez améliorer le drainage de l’eau de votre terre en y ajoutant de la perlite. De plus, assurez-vous que vos récipients de cultures ont des trous en leur fonds pour que l’excédent d’eau puisse être drainé.

Si vous utilisez un capot pour conserver l’humidité, assurez-vous qu’il comporte aussi des trous. Soulevez-le régulièrement pour permettre un échange et un renouvellement de l’air. Retirez le capot dès que vos plantules se sont débarrassées de leur coquille.

7. PAS ASSEZ D’HUMIDITÉ

En gardant en tête ce que nous avons mentionné ci-dessus, vos graines ont besoin d’humidité pour germer. Votre terre doit être humide, mais pas trempée. La meilleure approche est d’utiliser un pulvérisateur à main, réglé pour proposer une fine bruine. Utilisez un capot de germination transparent ou du film plastique pour éviter que votre terre ne sèche.

8. NOYER LES GRAINES

Certains cultivateurs aiment faire germer leurs graines dans un verre d’eau. Alors que cette méthode est techniquement viable, il y a aussi un fort risque que les graines ne se noient si vous les y laissez trop longtemps. Après tout, les graines ont aussi besoin d’un bon apport en oxygène.

à la place, faites directement germer vos graines en terre, ou mieux encore, à l’aide d’un Starter Kit Royal Queen Seeds.

9. FAIRE GERMER LES GRAINES TROP LONGTEMPS

Si vous laissez germer vos graines trop longtemps, les rempoter en toute sécurité deviendra difficile. La raison pour cela est que plus longtemps les racines sont exposées à l’air et la lumière, plus elles risquent d’être endommagées. De plus, plus les racines pivotantes sont longues, plus le risque d’accident est élevé durant le rempotage.

Gardez un œil sur vos graines et rempoter alors que les racines pivotantes mesurent 1–2 cm au plus.

10. MAUVAISE QUALITÉ D’EAU

Alors que l’eau du robinet peut être adaptée à un cannabis plus mature, elle peut être problématique pour les graines et les plantules. L’eau du robinet contient du chlore, du fluor et des sels qui peuvent être nocifs à une croissance saine et pourraient complétement empêcher les graines de germer.

Utilisez de l’eau en bouteille pour la germination. Si vous n’avez pas le choix d’utiliser autre chose que de l’eau du robinet, remplissez un seau d’eau chaude et laissez-le dehors toute une journée. Cela permettra au chlore de s’évaporer afin que l’eau soit sans danger à la germination.

11. TEMPÉRATURE TROP ÉLEVÉE

Des températures excessives au sein de votre environnement de germination peuvent mener à une croissance ralentie ou stoppée et provoquer un asséchement de la terre. La température optimale pour la germination des graines est modérée : 20–25 °C.

Si vous faites germer en intérieur et que les températures sont trop élevées, voyez s’il est possible de les refroidir avec des ventilateurs ou bien en ouvrant des fenêtres. Si cela ne fonctionne pas, envisagez l’air conditionné pour votre chambre de culture afin de maîtriser les températures.

12. TEMPÉRATURE TROP BASSE

De la même manière, si les températures sont trop basses, cela peut mener à un tas de problèmes y compris l’inhibition de la germination des graines. Les températures plus froides augmentent aussi le risque d’autres maladies pour la plante. Que faire ? Si vous souhaitez cultiver en extérieur, ne les y installez pas trop tôt. À la place, faites germer en intérieur et permettez à vos plantules de s’y développer pendant quelques semaines.

Faites ce que vous avez à faire et vérifiez que les températures locales sont assez élevées pour pouvoir déplacer vos plantes en extérieur. Généralement, attendre quelques semaines pour profiter des températures printanières en vaut la peine.

TEMPÉRATURE TROP BASSE

13. TROP DE LUMIÈRE

Les graines n’ont pas besoin de lumière pour germer. En effet, trop de lumière peut diminuer leurs chances de voir le jour. Vous n’aurez à vous soucier de la lumière que lorsque les plantules émergeront de la terre. Mais assurez-vous de commercer avec des éclairages à faible intensité avant de graduellement augmenter l’intensité avec le temps.

14. NUISIBLES, OISEAUX, INSECTES…

Croyez-le ou non, mais les graines de chanvre sont une composante majeure de nombreux types de mélange de graines pour oiseaux. Mais les oiseaux ne sont pas les seules bestioles qui n’aimeraient rien de plus que de venir mâchouiller vos graines.

Parmi les autres bestioles, les fourmis sont particulièrement enclines à dévorer les racines pivotantes des graines germées. Pour que vos graines restent en sécurité, employez des filets contre les oiseaux, des pièges à fourmi et autres mesures préventives telles que l’huile de neem ou les pièces à escargot. Surveillez vos graines régulièrement pour pouvoir repérer les invasions et agir avant qu’elles ne posent problème.

15. SUBSTRAT TROP FERME

Si votre substrat est trop ferme, cela peut empêcher l’éclosion de votre graine. Un sol compact prive les graines d’oxygène et un mauvais drainage viendra augmenter le risque de maladie et de moisissure. À l’aide de vos mains (propres), couvrez les graines d’une petite quantité de terre.

16. SUBSTRAT TROP LÂCHE

Lorsque le substrat est trop lâche, trop d’air vient entourer la graine et de ce fait, elle ne peut absorber l’humidité comme il se doit. Après avoir placé vos graines, tapotez délicatement la terre avec vos doigts. L’ajout de perlite pour donner lieu à une terre plus aérée devrait rester entre 10–20 %.

17. SUBSTRAT TROP « CHAUD »

On parle de substrat « trop chaud » lorsqu’il contient trop de nutriments. C’est particulièrement important pour les graines et les plantules, car elles n’ont pas vraiment besoin de nutriments. Pour cette raison, il vaut mieux ne pas les nourrir durant les premières semaines de culture.

De nombreux substrats du commerce seront considérés « trop chauds » pour la germination, car ils contiennent des nutriments plus adaptés à un cannabis plus mature. Employez des substrats pour plantules « légers » ou non-fertilisés pour la germination.

18. POT TROP ENCOMBRÉ

Après la germination de vos graines, les racines de vos plants de cannabis auront besoin d’une ample quantité d’espace pour se développer, assurez-vous donc d’employer des pots de taille adéquate. De plus, ne cultivez qu’une graine par pot, ainsi, elles ne rentreront pas en compétition pour la lumière ou les nutriments.

Si votre espace et vos ressources sont limités, il vaut mieux cultiver moins de plantes qui s’épanouiront plutôt que trop dans un espace trop encombré.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.