Trois étapes simples pour maîtriser la phase de la plantule de cannabis.

Sommaire:

Les plantules de cannabis peuvent être difficiles à maintenir en vie, en particulier pour les cultivateurs débutants. Toutefois, en possédant une solide compréhension des jeunes pousses de cannabis et de leurs besoins, cette étape de la plantule si importante peut devenir bien moins menaçante. Lisez la suite pour découvrir trois étapes simples à suivre afin de cultiver des plantules en pleine santé.

ÉTAPE 1 : CHOISIR LES BONNES GÉNÉTIQUES, POTS ET MILIEUX POUR VOS PLANTULES

En vous procurant vos graines, n'oubliez pas de chercher spécifiquement la bonne variété pour vous : votre expérience et vos compétences de cultivateur, votre budget, votre équipement de culture, vos préférences en goût et en effets et le fait de savoir si vous cultivez en intérieur ou en extérieur vont déterminer la variété qui vous donnera les meilleurs résultats.

Pour ce qui est du milieu, nous recommandons toujours de cultiver dans un sol léger, bien aéré, légèrement acide avec un pH de 6,3-6,5. Nous recommandons d'utiliser environ 20–50 % de perlite dans votre milieu pour aider à aérer le sol et à retenir les nutriments. Plus vous avez l'intention d'apporter des nutriments à vos plants, plus vous devriez inclure de perlite dans votre sol afin d'aider le drainage et d'éviter le blocage de l'absorption des nutriments.

N'oubliez pas d'arroser juste autour de la tige de vos plantules et seulement une fois que la terre a complètement séché (lisez bien le paragraphe sur le sous/sur-arrosage plus bas pour plus d'informations). De plus, gardez à l'esprit que les jeunes pousses (en particulier des variétés à autofloraison) sont extrêmement sensibles aux nutriments. Ne les plantez jamais dans un sol chaud (riche en nutriments) et ne commencez pas l'apport en nutriments avant le développement des 3–4 premières paires de vraies feuilles.

Pour ce qui est du choix des pots, nous recommandons les pratiques suivantes pour les plantules à autofloraison et féminisées.

Video id: oBaoj2o8I84

LES BONS POTS POUR LES GRAINES DE CANNABIS À AUTOFLORAISON

Pour la culture de plants à autofloraison, on recommande de les planter directement dans leurs pots finaux. En raison de leur court cycle de vie, il est préférable d'éviter de faire subir tout stress inutile aux variétés à autofloraison, ce qui inclut la transplantation. La taille exacte du pot utilisé dépendra de la variété que vous cultivez et de la taille de votre espace de culture. La plupart des cultivateurs d'autos utilisent des pots d'une taille de 5 à 15 l.

LES BONS POTS POUR LES GRAINES DE CANNABIS FÉMINISÉES

Si vous cultivez des graines féminisées, la transplantation n'est plus vraiment un problème, car ces plants ont le temps de récupérer du stress. En utilisant les pots à germination Easy Start, vous pouvez favoriser une santé robuste dès le départ. Vous allez devoir transplanter vos plantules juste avant qu'elles ne deviennent trop grandes pour leurs pots de démarrage. On recommande généralement de transplanter une fois que les plants ont développé des paires de vraies feuilles qui s'étendent et couvrent toute la circonférence de leur pot actuel.

Ensuite, la plupart des cultivateurs en intérieur passent leurs plants directement dans des pots de 12 l, mais vous pouvez choisir moins ou plus grand afin de vous adapter à votre variété et à votre installation de culture. N'oubliez pas que vous pouvez (et devriez) rempoter les plants féminisés à photopériode plusieurs fois afin de maximiser leur développement, ce qui signifie que vous ne devez pas forcément transplanter tout de suite vos plantules dans un pot géant.

LES BONS POTS POUR LES GRAINES DE CANNABIS FÉMINISÉES

QUELQUES MOTS SUR LES POTS POUR LE CANNABIS

Des petits pots bon marché aux smart pots sophistiqués, les cultivateurs ont l'embarras du choix pour ce qui est de choisir le bon pot pour leurs plants de cannabis. Et même s'il est toujours possible de faire pousser de la bonne herbe dans des pots bon marché prévus pour la propagation, il y a plusieurs points à garder à l'esprit pour le choix des pots de vos plants d'herbe.

  • Trous de drainage

Assurez-vous que vos pots aient un bon écoulement pour protéger vos plants contre les pathogènes fongiques et le pourrissement des racines. Si vos pots n'ont pas déjà des trous (ou un type de grille pour permettre l'écoulement), vous allez devoir en percer vous-même.

  • Aération

Une des fonctions du substrat d'un plant est de servir de site pour l'échange d'air entre les racines et l’environnement. Les smart pots comme le Pot en Tissu RQS aident les racines de votre plant à respirer en permettant à plus d'oxygène de les atteindre. Ceci se traduit par une croissance plus rapide, plus vigoureuse, des plants en meilleure santé et une meilleure récolte.

  • Taille du pot

Garder de petites plantules dans des pots énormes augmente le risque de sur-arrosage, car les racines de vos plants ne seront pas assez grandes pour extraire toute l'eau de leur substrat. Toute l'eau qui reste dans le substrat va noyer les racines et attirer des pathogènes et nuisibles dans votre jardin/espace de culture.

ÉTAPE 2 : UTILISER LES BONNES TECHNIQUES DE GERMINATION

Les graines de cannabis ont besoin de quatre choses pour pouvoir germer : de l'humidité, de la chaleur, de l'obscurité et du temps. Pour vous assurer de cultiver des plantules en pleine santé, faites germer vos graines en utilisant une des techniques suivantes.

  • Méthode de la serviette en papier

Placez précautionneusement vos graines de cannabis entre quelques serviettes en papier humides et placez le tout dans un récipient plastique avec un couvercle. Déposez le récipient dans un lieu chaud et obscur (une température de 20–25 °C est idéale). Laissez une toute petite ouverture dans le couvercle pour permettre l'échange d'air frais.

  • Méthode du verre d'eau

Déposez simplement vos graines dans un verre d'eau et laissez-les dans un placard pendant 24–48 heures à 20–25 °C. Une fois que vous voyez les premiers signes de l'apparition de la racine pivot hors de vos graines, elles sont prêtes à être plantées. Si vos graines ne germent pas après 48 heures dans l'eau, passez à la méthode de la serviette en papier. Ne gardez pas les graines dans l'eau pendant plus de 48 heures ou elles pourriraient.

Vos graines sont prêtes à être plantées une fois qu'elles sont ouvertes et qu'elles libèrent une petite racine pivot blanche. Plantez vos graines germées à la profondeur d'une phalange (environ 3–5 millimètres) avec la racine pivot vers le bas. De cette manière, vos plantules n'auront pas besoin de se réorienter.

  • Kits de Démarrage RQS

Autrement, utilisez les Kits de Démarrage RQS Autofloraison ou Féminisé afin de donner à vos graines les conditions parfaites dès le début. Ce kit contient des pots de démarrage remplis de perlite et de bactéries bénéfiques, ainsi qu'un propagateur et des lampes pour insuffler la vie à vos graines.

ÉTAPE 2 : UTILISER LES BONNES TECHNIQUES DE GERMINATION

ÉTAPE 3 : MAÎTRISER L'ÉTAPE DE LA PLANTULE

Maintenant que vos plantules sont en terre, le véritable défi commence. Les jeunes pousses de cannabis sont extrêmement fragiles. Armés uniquement de fragiles racines et d'une petite paire de cotylédons (cette première paire de petites feuilles rectangulaires), vos jeunes plants peuvent être décimés en quelques heures seulement par un stress mineur. En prenant le temps de comprendre vos plantules et leurs besoins spécifiques, vous saurez cependant automatiquement comment optimiser leur environnement et les aider à pousser pour donner de solides plants en végétation.

LES BASES : OPTIMISER LA LUMIÈRE, LA TEMPÉRATURE ET L'HUMIDITÉ POUR LES PLANTULES DE CANNABIS

Les plantules ont des besoins très particuliers en termes de température, d'humidité et de lumière. Se tromper dans ces domaines peut s'avérer fatal pour des plants aussi petits. Pour de meilleurs résultats, nous recommandons de cultiver les plantules dans un propagateur, où vous pouvez facilement créer l'environnement parfait pour leur épanouissement.

  • Température

Les plantules de cannabis aiment avoir des températures diurnes de 20–25 °C et des températures nocturnes environ 4–5 °C plus fraîches. Des températures trop élevées vont stresser vos plantules et ralentir leur croissance, ce qui peut, à une étape aussi précoce, s'avérer fatal. Des feuilles sèches avec des bords recroquevillés sont un indicateur de stress lié à la chaleur. Avec le temps, vos plantules pourraient aussi développer d'autres symptômes, comme un feuillage pâle ou des tiges rouges et violettes. Le stress lié à la chaleur peut également provoquer des feuilles faibles et flétries, avec des pointes qui tombent vers le bas.

Des températures froides, en revanche, peuvent geler les cellules d'une plantule et affecter sa capacité à transporter et utiliser les nutriments, l'eau et l'oxygène. Ceci entraînera un arrêt de la croissance et la mort si rien n'est fait. Des feuilles qui flétrissent, une croissance ralentie et une faible turgescence du plant sont des signes que la température dans votre espace de culture ou propagateur est trop basse.

  • Humidité

Alors que leurs racines sont jeunes et encore en développement, les plantules de cannabis absorbent l'eau par osmose dans leurs feuilles. Pour optimiser le processus, il est extrêmement important de garder une humidité relative à des niveaux de 40–60 %.

Une humidité inférieure à 20 % va très fortement ralentir la croissance de vos plantules et pourrait les pousser à développer des symptômes similaires à certaines carences en nutriments (des feuilles jaunes ou tachées). Des niveaux d'humidité supérieurs à 60 %, en revanche, provoqueront le développement de points humides sur les plants qui peuvent entraîner le flétrissement ou le pourrissement du feuillage, tout en attirant des champignons et/ou autres pathogènes et nuisibles. Une fois vos plantules entrées en phase végétative, vous devriez garder l'humidité relative à 50 %.

  • Lampes

Les plantules sont sensibles à la lumière et brûleront sous de fortes ampoules HID ou LED. Tout comme les plants adultes, les plantules développeront des feuilles brûlées, ridées dans le cas d'un stress dû à la lumière. Autrement, les jeunes pousses qui n'ont pas assez de lumière pousseront en hauteur en s'étirant et finiront par s'effondrer.

Pour de meilleurs résultats, nous recommandons de faire pousser vos plantules dans un cycle lumineux de 18/6 avec des ampoules CFL dans un spectre lumineux bleu pendant les premiers 10–14 jours. Une fois qu'elles auront développé des vraies feuilles saines et au moins 2–3 nœuds, vous pourrez les passer sous des lampes HID ou LED plus fortes et lancer la végétation.

LES BASES : OPTIMISER LA LUMIÈRE, LA TEMPÉRATURE ET L'HUMIDITÉ POUR LES PLANTULES DE CANNABIS

CULTIVER DES PLANTULES EN EXTÉRIEUR

Les cultivateurs en extérieur n'ont évidemment pas la liberté de pouvoir changer la température ou l'humidité d'une pression de bouton. Si vous cultivez en extérieur, vous avez trois options pour venir à bout de phase de la plantule :

  1. La plupart des cultivateurs choisissent de garder leurs plantules en intérieur sous des lampes CFL pendant les deux premières semaines pour les protéger des éléments.
  2. Autrement, vous pouvez garder vos plantules en extérieur pendant la journée (tant que les températures sont constamment à 20–25 °C) et ne les rentrer en intérieur que la nuit pour les protéger du froid, de la pluie, etc.
  3. Enfin, vous pouvez garder vos plantules en extérieur de manière permanente dans un propagateur, une serre ou une serre en tunnel pour les protéger et vous permettre d'augmenter l'humidité et de gérer la température.

COMPRENDRE LA PHASE DE LA PLANTULE

À l'intérieur de cette coquille dure et sombre, la graine de cannabis abrite toute l'information génétique nécessaire pour éclore et donner de gros plants luxuriants. Quand elles sont exposées à l'humidité et à la chaleur, les graines sont capables d'absorber l'eau dans leur environnement. Ce processus est connu sous le nom d'imbibition et c'est la clé de la vie pour toutes les plantes.

Une fois que l'eau pénètre dans une graine, elle active des enzymes spéciales qui déclenchent la croissance de la racine pivot (la petite racine blanche qui sort des graines quand elles germent correctement). Cette racine se met à pousser plus profondément sous terre à la recherche de plus d'eau alors que la graine envoie une pousse vers le haut et hors de terre à la recherche de la lumière.

Les graines de cannabis contiennent déjà deux cotylédons (ou feuilles embryonnaires) qui se déploient et poussent l'enveloppe de la graine pour libérer la pousse. Après l'émergence des cotylédons, les plants de cannabis développent leur première paire de véritables feuilles. Elles pousseront directement à partir de la tige principale et n'auront qu'un seul doigt.

Pendant les premières étapes de leur vie, les plantules de cannabis tirent toute leur énergie des stocks contenus dans la graine. Alors que leurs racines se développent, elles peuvent absorber de l'eau à travers leurs feuilles. Une fois que vos plants ont développé leurs premières paires de vraies feuilles (à savoir avec au moins 5–7 doigts), ils ne sont plus considérés comme des plantules et sont officiellement en végétation.

N'oubliez pas qu'une croissance rapide et un feuillage vert vif révèlent la bonne santé des plantules.

COMMENT ARROSER VOS PLANTULES

Il n'y a pas de planning universel pour savoir comment arroser vos plantules de cannabis. Vous allez plutôt devoir surveiller de près vos plants et leur milieu. On vous recommande de plonger votre doigt à environ 2,5 cm (1 pouce) de profondeur dans la terre et de n'arroser que lorsque la terre est complètement sèche. N'oubliez pas d'arroser vos plants à proximité de la tige, où vous savez qu'il y a leurs racines. Enfin, n'oubliez pas que vos pots doivent comporter des trous d'écoulement au fond, pour que l'excès d'eau puisse s'écouler.

  • Sur-arrosage

Le sur-arrosage des plantules est une des erreurs les plus courantes (et plus fatales) que font les cultivateurs débutants. Malheureusement, c'est une erreur très facile à commettre : effrayés à l'idée de laisser la terre de leur plantule sécher, les cultivateurs inexpérimentés finissent souvent par arroser trop souvent leurs plants. Ceci a pour effet de noyer le minuscule système racinaire d'une plantule, en privant d'oxygène le plant et en provoquant son affaissement.

Le sur-arrosage peut également se produire quand le pot d'un plant est trop gros ou trop petit. En cultivant une petite plantule dans un gros pot, l'excès de terre peut retenir de l'eau pendant des jours dans des zones que les racines du plant n'atteignent pas. Vous avez alors un gros pot plein de terre mouillée qui non seulement prive votre plant d'oxygène, mais en plus crée un bouillon de culture pour les champignons, les bactéries et les nuisibles.

De même, un pot trop petit peut être tout aussi mauvais pour vos plants. Des plants dont les racines sont bloquées absorbent l'eau très rapidement, ce qui vous encourage à les arroser plus régulièrement que nécessaire, de quoi pousser au sur-arrosage.

COMMENT ARROSER VOS PLANTULES
  • Sous-arrosage

Bien que n'étant pas aussi courant que le sur-arrosage, le sous-arrosage est absolument un problème pour certains cultivateurs débutants (en particulier ceux qui ont été mis en garde contre le sur-arrosage de leurs plants).

Les plants de cannabis perdent constamment de l'humidité à travers leurs feuilles dans un processus connu sous le nom de transpiration (qui joue un rôle essentiel dans la capacité du plant à transporter l'eau de ses racines vers le haut dans la tige). Donc, il est très important qu'ils aient toujours accès à de l'eau dans leur sol. Quand un plant passe trop longtemps sans avoir de l'eau, beaucoup de ses fonctions vitales commencent à ralentir. Toute racine qui sèche complètement meurt, ce qui ralentit la croissance du plant ou le tue simplement (si son système racinaire est sous-développé).

Malheureusement, les symptômes d'un manque d'arrosage sont pratiquement les mêmes que ceux d'un sur-arrosage (affaissement et flétrissement). Vous pourrez cependant savoir que vos plants sont sous-arrosés si leur sol est sec jusqu'à la moelle.

COMMENT ÉVITER LA FONTE DES SEMIS

Ça nous est tous arrivé : la plantule a l'air en parfaite santé, mais soudainement la voilà affalée sur le bord de son pot. En 24 heures (ou parfois moins), elle a flétri et elle est morte.

Ce phénomène, appelé « fonte des semis », est provoqué par un champignon du type Pythium, Botrytis et Fusarium. Alors que ces champignons peuvent être dormants dans la terre, ils se développent des s'épanouissent dans des conditions trop humides. Un sur-arrosage et une humidité élevée, par exemple, sont certaines des causes les plus courantes de fonte des semis.

Malheureusement, quand votre plantule affiche les premiers signes d'une fonte des semis (une tige molle et décolorée), il n'y a plus rien à faire pour la sauver. On vous recommande juste de sortir les plantules touchées de votre espace de culture ou propagateur dès que possible afin d'éviter de répandre le champignon.

Pour prévenir la fonte des semis, n'oubliez pas de surveiller de près la température et l'humidité dans votre espace de culture et d'éviter le sur-arrosage de vos plants. Assurez-vous aussi que votre sol et vos pots drainent bien.

Enfin, pour minimiser encore plus les risques d’une infestation de Pythium, Botrytis, ou Fusarium, assurez-vous de toujours bien utiliser une nouvelle terre ou de la stériliser en la faisant cuire au four jusqu'à atteindre une température de 85 °C.

COMMENT ÉVITER LES PROBLÈMES DE NUTRIMENTS

Des plants de cannabis en bonne santé auront une apparence bien verte et vivante et tout type de décoloration sur les feuilles ou tiges d'un plant peut être un signe de stress lié aux nutriments.

N'oubliez pas que les graines de cannabis regorgent de nutriments pour aider vos plantules à traverser la première étape de leur vie. Une fois ces nutriments épuisés, c'est à vous de prendre le relais et de donner à vos plants les nutriments supplémentaires nécessaires pour bien végéter et fleurir.

  • Engrais pour les plantules

Les plantules de cannabis sont très fragiles et peuvent facilement « brûler » dans un sol riche en nutriments. En général, nous ne recommandons pas d'apport en engrais au cours de la phase de la plantule. À la place, laissez vos plantules tranquilles dans leurs pots Easy Start jusqu'à ce qu'elles soient prêtes à être transplantées et à démarrer la végétation.

La plupart des articles de blogs et des forums vous diront que vos plants sont prêts à passer en végétation après deux semaines, mais c'est loin d'être la vérité. Il faut en général 3–4 semaines à partir de la germination pour que vos plantules utilisent toute l'énergie stockée dans la graine, même si certains plants se développent plus vite que d'autres. Mais plutôt que de se fier au temps qui passe, on vous recommande de transplanter et de démarrer la croissance de vos plantules quand elles ont développé au moins trois nœuds et 4–5 paires de vraies feuilles.

  • La transition en phase végétative

Une fois que vous avez transplanté vos plantules dans leurs nouveaux pots, donnez-leur 3–7 jours pour s'adapter. N'oubliez pas que la transplantation est un processus stressant et que vos plants auront besoin de temps pour récupérer. Un apport nutritif trop précoce après une transplantation ne permet probablement pas aux plants d'absorber tous les nutriments du milieu, ce qui peut provoquer des problèmes (comme un blocage de l'absorption des nutriments) par la suite.

Une fois que vous êtes certain que vos plants ont récupéré de la transplantation, commencez à leur donner une solution nutritive légère. Un ratio NPK de 4:2:3, par exemple, est un bon point de départ pour des plants qui commencent tout juste à végéter.

COMMENT ÉVITER LES PROBLÈMES DE NUTRIMENTS

  • Brûlure due aux nutriments

Les cultivateurs rencontrent généralement une brûlure due aux nutriments quand ils nourrissent leurs plantules trop tôt ou quand ils les font passer en phase végétative (soit parce qu'ils transplantent les plantules dans une terre trop riche, soit parce qu'ils commencent à donner un engrais trop puissant). Les premiers signes d'une brûlure due aux nutriments sont des feuilles d'un vert foncé avec des pointes brûlées. Sans traitement, l'excès de nutriments pousse aussi les feuilles à se recroqueviller vers le haut.

Heureusement, au contraire d'autres problèmes de plantule mentionnés dans cet article, il est possible de remédier à une brûlure due aux nutriments. Arrêtez simplement l'apport en engrais pendant au moins une semaine et arrosez vos plants avec de l'eau pure au pH équilibré. Une fois que vos plants commencent à développer des feuilles plus saines, vertes, commencez à réintroduire lentement l'engrais.

Quand vous commencez à donner de l'engrais à vos plants, commencez par donner la moitié de la dose recommandée d'engrais pendant la première semaine d'apport. Ceci donne aux plants le temps de s'ajuster à leur nouvelle alimentation.

  • Passer au bio

Chez RQS, on est fan de la culture du cannabis bio. Aucune quantité d'engrais chimiques ne peut rivaliser avec le complexe mélange de micro-organismes dans une terre biologique.

Dans la culture biologique, l'accent est mis sur le développement d'une terre bien vivante dès le départ, plutôt que de faire pousser dans un milieu mort en l'inondant de nutriments chimiques une fois par semaine. Même si c'est bien plus exigeant en entretien, le goût de l'herbe bio est difficile à battre. N'oubliez juste pas que les plants cultivés biologiquement ne donnent généralement pas les mêmes rendements que leurs cousins non-bio.

COMMENT PRÉVENIR LES NUISIBLES ET INSECTES

Les nuisibles et maladies peuvent détruire les plantules en moins d'une journée. Pour l'éviter, il est très important de garder l'environnement autour de vos plantules propre et à des niveaux optimaux de température et d'humidité. Évitez de sur-arroser, et n'oubliez de lire au sujet des nuisibles courants du cannabis afin de pouvoir les repérer et les traiter au plus tôt. Parmi les nuisibles courants à surveiller, on peut citer :

  • Mouche du terreau

Ces petits insectes noirs ressemblant à des mouches dévorent vos plants et pondent leurs larves dans le sol de surface humide.

  • Tétranyques

De couleur rouge ou noire, ces petites araignées vivent sur la face inférieure des feuilles et tissent parfois des toiles protectrices autour des feuilles saines. Elles aiment les conditions chaudes et sèches.

  • Insectes mineurs

Ces petits insectes élancés et ailés laissent des traces irrégulières comme des escargots sur les feuilles saines.

  • Oïdium

La pourriture blanche, comme on l'appelle aussi, est un type de pourriture qui forme une poudre blanche farineuse sur les feuilles de vos plants.

  • Pythium et Fusarium

Ces champignons peuvent être difficiles à repérer, mais les taches blanches à la surface du sol humide peuvent être un indice précoce de leur présence.

Les plantules de cannabis aiment avoir des conditions chaudes et humides. Malheureusement, les maladies et nuisibles adorent aussi ces conditions. Garder l'environnement très propre et cultiver vos plantules dans un propagateur peut aider à prévenir les infestations.

COMMENT PRÉVENIR L'ÉTIREMENT DES PLANTULES

Les plantules s'étirent afin de s'approcher de leur source lumineuse. Pour éviter que vos plantules développent des tiges artificiellement longues et fragiles, cultivez-les sous des CFL à spectre bleu disposées à environ 5 cm du sommet des plants. De plus, évitez de laisser vos plantules dans le noir pendant 24 heures après la germination (un conseil couramment donné sur les forums de culture) car le manque de lumière forcera vos plantules à s'étirer et « tiger » anormalement.

Comment prévenir l'étirement des plantules

SAVOIR QUAND ET COMMENT TRANSPLANTER VOS PLANTULES

Malheureusement, la transplantation des plantules n'est pas une science exacte. Plutôt que de suivre un calendrier ou un planning exact, il s'agit de faire attention à votre plant et de savoir quels signes observer.

Comme nous l'avons mentionné plus haut, une bonne règle générale est de transplanter les plantules quand leurs feuilles couvrent complètement la circonférence de leur pot. Après environ une semaine, essayez de regarder les racines de vos plantules. Si vous pouvez complètement sortir la plantule et toute sa terre, alors elle est prête à être transplantée.

N'oubliez pas de faire très doucement quand vous manipulez vos plantules et que vous les transplanter. De petits dégâts à leurs racines peuvent entraîner une tonne de stress qui, pour un plant si jeune et si fragile, peut demander très longtemps pour récupérer.

LANCEZ-VOUS DANS LA CULTURE !

Maintenant que vous connaissez toute la théorie pour cultiver des plantules de cannabis en bonne santé, il est temps de passer à la pratique. N'oubliez pas d'investir dans un de nos Kits de Démarrage pour obtenir les meilleurs résultats les plus fiables et continuez à lire notre blog pour plus de conseils afin de cultiver une herbe maison spectaculaire.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.