L'Anatomie Du Plant De Cannabis

Les cultivateurs, consommateurs médicinaux et fumeurs ordinaires dignes de ce nom doivent connaître l’anatomie du plant de cannabis. Comme pour les fruits et légumes frais, c’est utile de connaître les bases. Sinon, vous pourriez bien rentrer chez vous en ayant acheté des bananes pas mûres et des tomates pourries.

Vous n’avez pas besoin d’un diplôme en botanique, mais c’est utile de connaître des bases de la phytotomie. Par exemple, savoir si vous perdez votre temps à cultiver des plants mâles, ou comment reconnaître un hermaphrodite. Ou peut-être vous demandez-vous ce qu’est un calice ? Nous allons nous efforcer de répondre à tout ceci et à bien plus.

Jetons un œil à toutes les parties du plant de cannabis, des racines aux fleurs. Et nous allons expliquer les fonctions de chaque partie dans des termes compréhensibles.

RACINES

Cannabis Roots

Sous la surface du milieu de culture, les racines sont occupées simultanément à ancrer et à absorber les nutriments dans le plant de cannabis. La zone des racines est constituée d’une seule racine pivot, qui se développe en de nombreuses racines secondaires, jusqu’à devenir une masse fibreuse.

Les racines font partie du système vasculaire du plant de cannabis. À l’intérieur, le xylème est responsable de l’action de pompe effectuée sur l’eau et les minéraux, des racines jusqu’au reste du plant. Vous pouvez vous représenter le xylème comme le système de tuyauterie de la weed.

LES COTYLÉDONS

Les Cotylédons

Un cotylédon est un embryon de feuille se trouvant chez les plantes à semences. Les cotylédons se forment durant l’embryogenèse en plus des racines et du méristème. Cette excroissance primordiale est le premier ensemble de feuilles à apparaitre après qu’ait commencé la germination. La couleur verte du cotylédon est une indication de la présence de chlorophylle, permettant aux petites feuille de commencer la photosynthèse dans les prémices de la croissance. Peu de temps après, le premier ensemble de vraies feuilles fera son apparition. Le cannabis est classé en tant que dicotylédone, une plante florissante à l’embryon contenant deux cotylédons. Cependant, une anomalie de croissance peut donner 3, voire 4 cotylédons.

TIGE PRINCIPALE ET BRANCHES

Cannabis Stem

La tige principale émerge de la racine et soutient le plant de cannabis en poussant verticalement. Naturellement, la tige est l’autoroute vasculaire principale, qui transporte l’eau et les minéraux à partir des racines. Elle est aussi intégrée avec le phloème, dont nous allons parler plus tard. La croissance secondaire émerge à partir de la tige principale, à partir de ce qui est appelé un nœud feuille.

Les branches surviennent en paires à partir d’un nœud feuille de chaque côté de la tige. La distance entre chaque ensemble de branches est appelée distance internœud. Généralement, les variétés à dominante indica ont un plus court espacement entre les nœuds que les variétés à dominante sativa.

À l’occasion, des mutations peuvent entraîner un branchage irrégulier. Des plants de cannabis mutants peuvent toujours être puissants et productifs, mais la plupart des cultivateurs les éliminent immédiatement. On pense que s’ils ont l’air sain, laissez-les vivre.

FEUILLES NOURRICIÈRES

Cannabis Fan Leaves

Ces grandes feuilles respectent aussi la symétrie et poussent en paires à partir de la tige principale et des branches. Les feuilles nourricières aident aussi à faire la distinction entre le cannabis indica et sativa. Des feuilles foncées et larges pour l’indica et des feuilles vert clair, minces et fines pour les sativas, en général. Les hybrides sont un mélange des deux.

Point plus important, elles jouent le rôle de panneaux solaires pour le plant de cannabis. Elles absorbent toute la lumière disponible et, en interne, le phloème transporte l’énergie dans le reste de la plante. Vous pouvez vous représenter le phloème comme étant les câbles électriques dans les murs de votre maison.

Les feuilles nourricières sont indispensables à la photosynthèse et ne doivent jamais être taillées excessivement. Les feuilles qui font de l’ombre peuvent être éliminées plus tard en floraison si elles bloquent les sites de têtes inférieurs.

LA FLEUR DE CANNABIS – DIFFÉRENCES EN PLANTS MÂLES ET FEMELLES

Cannabis Male and Female

Une tête est simplement la partie supérieure en floraison du plant de cannabis femelle. Bien entendu, l’étêtage ou l’application de méthodes LST ou ScrOG donnera de multiples têtes supérieures. Quoi qu’il en soit, il s’agit des principales têtes supérieures. Les têtes ou pépites sont simplement des termes génériques pour toutes les fleurs, qui sortent des sites de floraison le long des tiges. Cherchez un poil blanc émergeant du nœud en pré-floraison pour confirmer qu’il s’agisse d’un plant de cannabis femelle.

Les plants mâles ne produisent pas de têtes quand ils fleurissent, ce qui se produit généralement quelques semaines plus tôt que les femelles. Les plants de cannabis mâles ne sont pas non plus les plus grands, les plus vigoureux des plants dans votre jardin non plus. Les mâles produisent des étamines avec des anthères gorgées de pollen.

Il est toujours sage d’éviter de faire des conclusions hâtives jusqu’à pouvoir discerné les pré-fleurs. En cas d’absence de poils blancs et qu’une grappe de grains commence à se former, il s’agit d’un mâle.

EXPLICATION DES CALICES

Cannabis Calyx

Les têtes ne sont pas juste un amas de feuilles et de résine collante. Les calices sont les petites grappes en forme de larme qui constituent le bourgeon de cannabis. Des feuilles se formeront entre et autour des calices. Le calice furtif est surtout visible à l’œil nu en fin de floraison, comme les têtes commencent à gonfler.

Seules les fleurs non-pollinisées fleurissent abondamment. Si le pistil est pollinisé, alors le calice devient l’ovaire. Ceci change également sa fonction, pour devenir un incubateur à graine.

Certaines têtes peuvent devenir vraiment dures, avec des groupements compacts de nombreux petits calices. D’autres ont des calices plus gros dans une disposition moins dense. Généralement, l’influence indica est ce qui donne au cannabis une apparence plus dense. Seules les variétés naturelles d'héritage pure sativa produisent des fleurs très aérées.

DES PISTILS PAS DES « POILS »

Cannabis Pistils

Les pistils sont ce qui est communément appelé les « poils » sur les têtes. Les pistils vous aident à identifier les plants femelles dans le jardin de cannabis. Avant la floraison, les femelles affichent quelques pistils sur les nœuds feuille pour mettre le cultivateur sur la bonne piste.

Durant la période de floraison, ils changent de couleur en passant du blanc à l’orange/rouge avec la maturation des têtes. Ces pistils sont en réalité les organes reproducteurs du plant femelle, qui contiennent les ovules.

Les pistils poussent principalement à partir des calices et servent essentiellement à capturer le pollen. Le plant de cannabis femelle veut être fertilisé et, tant qu’il ne l’est pas durant la floraison, la production de fleur sera son objectif.

RÉSINE DE CANNABIS

Cannabis Resin

Les trichomes sont la couverture brillante, collante et résineuse, qui recouvre toutes les bonnes têtes de cannabis. Avec la progression de la floraison, les calices et les petites feuilles environnantes deviennent couverts d’une marée de petites tiges avec des chapeaux de champignon. Ces têtes changent de couleur, en passant du transparent au blanc, puis à l’ambré durant la floraison.

Les trichomes sont le plus important, car ce sont de microscopes usines à cannabinoïdes, qui donnent aux têtes de cannabis les effets que nous connaissons et adorons. Le haschisch, et tous vos concentrés préférés, sont des extractions de trichomes.

DANGER ! LE POLLEN DANS LE JARDIN

Il y aura des problèmes dans votre forêt de weed si le pollen trouve son chemin vers les pistils des plants de cannabis femelles en floraison. De plus, les plants de cannabis mâles ont des étamines au lieu de pistils, et ils produisent des glandes à pollen qui contiennent, vous l’aurez deviné, du pollen.

Ces anthères ou bourses à pollen pendent vers le bas et sont généralement d’une couleur verte/jaunâtre. Les hermaphrodites affichent également ces glandes à pollen vert/jaune, en général parmi des grappes de fleur. C’est ce qu’on appelle les « bananes ».

Si un plant montre des glandes à pollen, il doit être éliminé immédiatement sinon le reste de la weed aura des graines. Identifiez et éliminez les mâles/hermies dès que possible. Le stress peut être un facteur contribuant à l’émergence de caractéristiques intersexe, donc assurez-vous que votre culture soit bien réglée.