Les tiges pliées, brisées ou détachées sont un problème récurrent dans les cultures, surtout pour les nouveaux cultivateurs. Ces problèmes sont capables d’endommager sérieusement la croissance et limiter le rendement final. Cependant, avec une attention minutieuse, ces problèmes peuvent être facilement réglés. Même les branches qui se sont complètement brisées du plant peuvent être facilement récupérées avec quelques méthodes simples.

Qu’est-ce qui cause les tiges brisées ou pliées ?

Les tiges peuvent être endommagées simplement lorsque l’on déplace des plants sans être vigilant. Cela peut notamment se produire avec des plants qui ont tendance à être rigides et bien droits. De plus, des dégâts promulgués par le vent ou une ventilation trop forte peuvent également endommager les branches et les tiges.

Les tiges et les branches peuvent aussi être brisées ou pliées par l’utilisation de méthodes de culture comme celles de palissage à fort ou faible stress. Les techniques qui nécessitent de plier ou palisser ont nécessairement le potentiel d’engendrer des complications au niveau des tiges. Même si les branches ne se brisent ou ne se cassent pas complètement, les dégâts causés par un pliage excessif peuvent nuire à la vigueur et à la production du plant.

Il est important de traiter rapidement ces problèmes. Les plaies ouvertes peuvent être suivies d’infection du plant, de la même façon qu’avec les humains. Ce genre de plaies ouvertes ou de cassures ne vont pas seulement réduire le rendement final, mais ont également le potentiel de carrément tuer les plants.

Qu’est-ce qui cause les tiges brisées ou pliées ?

Une tige cassée ne signifie pas seulement un dommage à un élément structurel de votre plante. Ces membres abritent également le système vasculaire qui transporte l’eau et les nutriments d’un endroit à l’autre. Des tissus complexes appelés xylème et phloème composent ce réseau et distribuent ces substances vitales en combinant la poussée racinaire et la transpiration.

Une tige cassée d’un plant peut-elle encore guérir ? Oui ! Si la tige d’une plante est pliée ou cassée, il est important de la réparer le plus rapidement possible pour permettre aux nutriments et à l’eau de continuer à circuler. Si l’on retarde la réparation, l’extrémité cassée sera privée d’alimentation et les chances de guérison seront réduites.

Quels genres de dégâts se produit souvent aux tiges ?

Les trois problèmes les plus récurrents sont les tiges brisées, les tiges pliées ou les tiges détachées.

  • Tiges brisées

Lorsqu’on palisse des plants rigides ou pendant la phase de floraison, les plants ont un risque accru de voir leur tige se briser. Si non traité, les branches de ces tiges cesseront de se développer. Ces tiges peuvent être facilement réparées avec la méthode du scotch/gaffeur ou avec une structure de soutien. Les plants ont un mécanisme naturel de guérison qui leur permet de se réparer tout seul. Cependant, si vous agissez assez rapidement, peut-être que vous ne constaterez même pas une réduction dans la production du plant sur ces branches.

Quels genres de dégâts se produit souvent aux tiges ?
  • Tiges pliées

C’est le problème qui se produit le plus. Lorsque les branches sont pliées ou palissées excessivement par des techniques de palissage, alors, cela peut entraîner des dégâts permanents. Les tiges pliées sont incapables de se soutenir d’elles-mêmes. Cela peut compliquer la tâche pour les plants de s’alimenter en eau et en nutriments. Ces tiges continueront de se développer, mais à un rythme moins soutenu que le reste du plant. Cela n’est pas dû seulement au fait qu’elles soient pliées, mais bien parce que ce pliage les fait se pendre plus bas, et bloque donc à fortiori, leur accès à la lumière.

Quels genres de dégâts se produit souvent aux tiges ?
  • Tiges détachées

Les branches qui se sont complètement détachées du plant peuvent être l’un des problèmes les plus stressants à régler. Heureusement, ces branches peuvent être réparées et soignées avec les mêmes techniques mentionnées précédemment. Elles auront simplement besoin d’une attention et d’un entretien accru contrairement aux tiges pliées ou brisées. Néanmoins, si la tige détachée est petite, ou située vers la partie inférieure du plant, il est sûrement préférable de la détacher complètement et de l’ajouter à vos pertes.

Quels genres de dégâts se produit souvent aux tiges ?

Comment réparer les tiges détachées ou brisées

La méthode la plus utilisée pour régler ces problèmes est celle du scotch/gaffeur. Ces accessoires peuvent aider les plants à se guérir d’eux-mêmes. L’utilisation du scotch ou du gaffeur (duct tape) dépendra l’étendue des dégâts et le poids des branches qui doivent être réparées.

Suivez ces étapes pour réparer vos tiges brisées :

  1. Préparez un morceau de scotch d’une longueur de 10 cm (vous aurez sûrement besoin de plus pour les branches/tiges plus longues).
  2. Enroulez le scotch autour de la tige brisée, de façon à ce que le scotch entoure complètement la base de la tige.
  3. Faites bien en sorte que la tige et sa base soient bien collées ensemble pour qu’elles puissent se réparer.
  4. Laissez le scotch pendant 2 à 4 semaines.
  5. Inspectez le processus de guérison tous les jours.

Conseil : au lieu d’utiliser uniquement du ruban adhésif, utilisez une forme d’attelle pour compenser la charge de la branche endommagée. Fixez un morceau de bois ou un crayon parallèlement à la zone concernée avec du ruban adhésif. Veillez à enrouler le ruban adhésif autour de la cassure en le serrant suffisamment. S’il est trop lâche, les extrémités cassées risquent de se désolidariser. Si vous l’enroulez trop serré, vous endommagerez davantage le tissu végétal. Lorsqu’il s’agit de retirer le ruban, faites-le avec précaution pour éviter d’autres dégâts. Si le tissu n’a pas encore cicatrisé, vous pouvez facilement créer une déchirure si vous avez la main trop lourde.

Comment réparer les tiges détachées ou brisées

Comment réparer les branches pliées

Vous pouvez également utiliser des supports externes pour protéger le site blessé de l’attraction de la gravité. Après avoir réparé la cassure, suivez les étapes ci-dessous pour décharger votre branche cassée.

  1. Choisissez une structure : il existe de nombreuses structures parmi lesquelles vous pouvez choisir, notamment un petit treillis en plastique ou en métal ou de simples tuteurs en bambou insérés dans le sol.
  2. Attachez votre plante : utilisez des attaches de jardin souples pour lier délicatement la branche cassée à la structure de soutien. Placez une attache juste avant la cassure et une autre après pour soutenir la blessure des deux côtés.
  3. Ajoutez un peu de stress : retirez les attaches quelques jours avant de retirer le ruban adhésif. En donnant à votre plante un peu de temps pour s’adapter à la force de gravité, vous préparerez les tissus cassés au choc initial.
Comment réparer les branches pliées

Pourquoi ne pas profiter de cette occasion pour palisser et remodeler votre plante pendant qu’elle guérit ? L’utilisation des clips de pliage Royal Queen Seeds ne fera pas que renforcer la cassure, mais elle vous aidera à obtenir une meilleure forme générale. Avant de commencer, nous vous déconseillons de plier les tiges des plantes en cours de floraison. Vous pouvez le faire pendant les deux premières semaines de floraison, mais passé ce stade, il est préférable de ne pas perturber davantage ce processus.

  1. Appliquez le clip de palissage et courbez votre plante dans la direction souhaitée.
  2. Renforcez-le clip avec du ruban adhésif pour le maintenir en place et soutenir la cassure.
  3. Retirez le ruban adhésif 2–4 semaines plus tard et laissez le clip en place

Maintenez le flux des nutriments

Vos plantes ont plus que jamais besoin de nutriments. La plupart des minéraux contenus dans l’engrais de votre choix jouent un rôle important dans la photosynthèse, les réactions enzymatiques et la construction des protéines. Restez cohérent avec votre programme d’engraissage habituel pendant cette période. Nous vous recommandons également de traiter votre plante avec un engrais naturel qui se décomposera lentement pendant la convalescence. L’amendement en surface peut se faire avec du lombricompost ou du guano de chauve-souris et vous pouvez aussi donner à vos racines un thé de compost riche en microbes.

Comment protéger vos plantes contre les dommages causés par les tiges ?

La façon principale pour protéger vos plants d’endommagements aux racines est d’être délicat lorsque vous les manipulez, et ce surtout lorsque vous les déplacez ou que vous utilisez des techniques de palissage qui risquent de stresser les branches et les tiges. Lorsque vous palissez et pliez vos branches, n’en faites pas trop. Les plants dotés de tiges et de structures rigides sont particulièrement susceptibles à ce genre de dégâts. Bien qu’ils puissent être facilement réglés, il est préférable de prévenir plutôt que de guérir ces problèmes.

Il est conseillé de prendre toutes les précautions nécessaires pour protéger vos plants d’un excès de vent ou d’un endommagement dû à la circulation de l’air de votre culture. Un air qui circule peut fournir de nombreux bienfaits à vos plants, dont notamment renforcer la structure des tiges. Cependant, un excès de cette circulation peut engendrer des dégâts structurels et donc, affecter la santé et le rendement de vos plants. Lorsque vous faites face à des périodes de vents intenses, les plants peuvent être renversés voire complètement déracinés.

C’est simple et peu coûteux de renforcer et protéger ses plants du vent. Il vaut mieux éviter de protéger votre cannabis en le maintenant parfaitement droit à l’aide de piquets puisque cela empêcherait leur mouvement stationnaire. Il est préférable de mettre vos plants près de quelque chose qui peut couper la puissance du vent. Des rangées de haies ou des arbres peuvent agir comme défenseurs naturels. Simultanément, les barrières et les murs peuvent agir comme des sortes de palissades faites par l’homme. La natte en bambou, la toile d’ombrage et le film plastique peuvent également être utilisés comme coupe-vent. Certains cultivateurs préfèrent également utiliser des clôtures en treillis qui entourent les plants. Ces clôtures peuvent ensuite être recouvertes de tissu ou de plastique afin d’assurer une protection efficace.

Le palissage protégera vos plantes contre les intempéries et les chocs occasionnels qui cassent généralement les branches de cannabis. Les treillis cylindriques, comme les cages à tomates, conviennent parfaitement aux conteneurs et aux plates-bandes surélevées, car ils offrent un support latéral solide.

Le ScrOG utilise le palissage horizontal. Bien que le but principal de cette technique soit de façonner les plantes, le treillis offre également un soutien structurel. En plus d’aider à prévenir les cassures, le palissage permet une bonne circulation de l’air, ce qui aide à combattre les champignons pathogènes.

Palissage à haut niveau de stress (HST) : endommagement intentionnel des tiges

Les techniques de palissage à haut niveau de stress (HST) consistent en fait à endommager intentionnellement les tiges. Bien que ce concept puisse vous terrifier, ces techniques sont efficaces pour augmenter les rendements. Découvrez-les ci-dessous :

Super cropping Cette technique consiste à pincer les tiges, à briser leur système vasculaire interne et à profiter de leur flottement post-blessure pour changer leur direction de croissance. Cela semble brutal, mais cela permet aux cultivateurs de façonner les canopées comme ils l’entendent.
Fendre les tiges Approcher un couteau tranchant près des branches de votre cannabis semble être une mauvaise idée, mais de nombreux cultivateurs rapportent de meilleurs résultats après avoir tranché verticalement la tige principale.
Étêtage/
fimming
Ces deux techniques consistent à couper (une partie ou la totalité) de l’extrémité de la tige principale afin de produire une canopée plus uniforme et d’augmenter le nombre de têtes.
  • Qu’en est-il du LST ?

Le palissage à faible stress adopte une approche plus douce. Au lieu de couper, pincer et fendre, le LST consiste à détourner doucement la croissance des branches à l’aide de liens souples et de clips. Cela résulte en une croissance latérale plus importante, une structure de la canopée améliorée et une distribution plus uniforme de la lumière.

Tiges de cannabis : ignorées, mais anatomiquement vitales

Alors que nous nous extasions devant de grosses têtes et de superbes feuilles nourricières, nous considérons les tiges de cannabis comme acquises. Jusqu’à ce qu’elles se cassent ! Ces membres verts robustes fournissent une structure aux plantes, mais ils abritent également les tissus vasculaires complexes qui transportent les nutriments et l’eau autour de nos cultures. En utilisant une myriade de techniques de palissage, vous pouvez prendre le contrôle de vos tiges, les façonner selon vos préférences et profiter de récoltes plus abondantes et plus généreuses.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.