Carences nutritionnelles : comment les prévenir et les réparer

Sommaire:

Tout comme nous, le cannabis nécessite un régime varié et équilibré pour survivre et prospérer. Il lui faut la bonne quantité de nutriments pour remplir d’importantes fonctions physiologiques et s’il ne manque qu’une seule pièce du puzzle, la croissance ralentira et les rendements seront affectés.

Heureusement, le cannabis est plutôt doué pour communiquer ses besoins. Si une carence nutritionnelle survient, elle s’accompagne souvent d’un signal : flétrissement, décoloration, feuilles bouclées, etc. afin que le cannabis informe son cultivateur de ce dont il a besoin.

Avant de nous plonger dans la manière de prévenir et régler les carences nutritionnelles, il y a quelques détails importants qu’il vous faut connaître.

MACRO VS MICRONUTRIMENTS

Les macronutriments sont des minéraux dont le cannabis a besoin de larges quantités. Ceux-ci incluent l’azote, le phosphore et le potassium. Tout comme les lipides, glucides et protéines forment la pierre angulaire du régime humain, le cannabis nécessite ces importants minéraux en large quantité afin de mener à bien ses processus vitaux.

Les micronutriments sont des minéraux et des éléments requis en plus petite quantité. Cependant, ils sont tout aussi vitaux pour la santé de votre plante. Ceux-ci incluent le fer, le zinc, le soufre, le bore et bien d’autres. Voyez-les comme les minéraux et les vitamines pour le régime humain. Nous n’en avons pas besoin de beaucoup, mais sans eux, nous nous écroulons bien vite.

NUTRIMENTS MOBILES VS IMMOBILES

Apprendre les différences entre les nutriments mobiles et immobiles peut aider les cultivateurs à diagnostiquer les carences avec plus de précision.

Les nutriments immobiles sont des minéraux qui peuvent faire la navette au travers des plantes dans les zones qui en ont le plus besoin. Par exemple, le phosphore stocké dans les plus vieilles feuilles nourricières peut être dirigé vers les nouvelles croissances en cas de carence. De ce fait, les carences en nutriments mobiles seront tout d’abord remarquables au sein des croissances les plus vieilles.

Les nutriments immobiles restent bloqués à leur place et les plantes ne peuvent les redistribuer. Par exemple, si une carence en zinc a lieu, les signes se montreront d’abord dans les plus jeunes croissances de la plante, car elle n’est pas à même de déplacer ce minéral.

ELEMENTS (Symbols)MOBILITY IN PLANT

NUTRIENT DEFICIENCY
(Old leaves)

NUTRIENT DEFICIENCY
(New leaves)
Azote
(N)
Mobile X
Phosphore
(P)
Mobile X
Potassium
(K)
Mobile X
Calcium
(Ca)
Immobile X
Soufre
(S)
Immobile X
Magnésium
(Mg)
Mobile X
Fer
(Fe)
Immobile X
Manganèse
(Mn)
Immobile X
Bore
(B)
Immobile X
Molybdène
(Mo)
Mobile X
Zinc
(Zn)
Immobile X


L’IMPORTANCE DU PH

Votre substrat peut contenir tous les nutriments dont votre plante a besoin, mais elles ne seront pas à même d’y accéder le pH n’est pas adéquat. Le cannabis s’épanouit dans un substrat au pH compris entre 6,0–6,5. Plus haut ou plus bas, et vos racines auront du mal à absorber les nutriments, un phénomène connu sous le nom de : « blocage des nutriments ». Des rinçages de routine peuvent empêcher ce phénomène. Gardez un œil sur les valeurs en utilisant un pH mètre. Vous pouvez aussi modifier le pH de votre substrat à l’aide de ces techniques.

FAIRE DU BIO

Les avancées dans la science liée au substrat montrent que la rhizosphère (la zone racinaire) grouille de vie. Ici, un réseau complexe de microorganismes fonctionne en synergie avec le système racinaire. Le substrat nécessite un équilibre optimal de bactéries et de champignons pour décomposer la matière organique et libérer les nutriments pour une consommation par les plantes.

Se concentrer sur le compostage et la construction d’un sol vivant offre une prévention à long-termes des carences nutritionnelles et soutient une biodiversité épanouie au sein de la rhizosphère. De tels organismes bénéfiques aideront vos rendements à augmenter.

Cependant, les cultivateurs peuvent prendre des actions directes à plus court-termes. La pulvérisation foliaire peut être administrée en tant que solution rapide si certains nutriments manquent. Ceux-ci nourrissent les plantes sans passer par les racines et les nutriments sont absorbés directement par le biais des feuilles.

COMMENT PRÉVENIR ET RÉSOUDRE LES CARENCES NUTRITIONNELLES

Ci-dessous, vous trouverez une liste de carences nutritionnelles qui risquent de survenir, ainsi que comment les prévenir et les régler si elles surviennent.

AZOTE

Macronutriment mobile, l’azote joue un rôle majeur dans la photosynthèse et la formation des protéines vitales aux plantes. Les carences en azote peuvent résulter en un jaunissement des plus vieilles feuilles, une chute de ces mêmes feuilles, une éventuelle décoloration de toute la plante et des réductions des rendements.

Azote

Prévention

• Maintenir un pH optimal (6,0–6,5).
• Commencer avec un terreau riche en nutriments.
• Commencer le compostage pour assurer un substrat riche en nutriments pour le futur.
• Les mycorhizes sont associées aux bactéries fixatrices d’azote. Ajoutez-les à votre substrat pour un boost des niveaux d’azote.

Solutions

• La majorité des engrais organiques contiennent suffisamment d’azote pour une solution face aux carences : essayez la farine de poisson, le fumier, la luzerne ou la farine de plume.
• Ajuster le pH en fonction.
• Appliquer un thé de compost en spray foliaire pour une solution à action-rapide.
• Augmenter la quantité d’azote de votre compost à l’aide de déchets de cuisine, de déchets de taille et de tonte.

PHOSPHORE

Le phosphore agit en tant que macronutriments du cannabis. En tant que nutriment mobile, les plantes peuvent diriger ce minéral vers les zones où il est le plus nécessaire. Le phosphore joue un rôle essentiel dans la photosynthèse et la synthèse des protéines et c’est un composant crucial de l’ADN. Les carences en phosphore peuvent se manifester par des tiges rouges/violettes, des tâches marron sur les feuilles et des feuilles sèches.

Phosphore

Prévention

• Utiliser un substrat riche en matière organique
• Augmenter le taux d’absorption par le biais d’un substrat bien aéré.
• Utiliser les champignons mycorhizaux dans votre substrat pour augmenter l’assimilation du phosphore. Ces microbes aident à transformer les phosphates insolubles en molécules disponibles.

Solutions

• Pousser le pH vers le plus haut du spectre : votre plante absorbera plus facilement.
• Ajouter du lombricompost et de la farine de poisson à votre terre
• Appliquer un engrais organique riche en phosphate.
• Peut-être arrosez-vous trop. N’arrosez que si les 3 premiers centimètres de terre sont secs pour éviter de rendre le substrat trop compact.
• Déplacer vos plantes vers un emplacement plus chaud ou installer une bâche pour piéger la chaleur. Les plantes ont plus de mal à assimiler le phosphore lorsque la température est inférieure à 15 °C.

POTASSIUM

Le potassium est le troisième et dernier macronutriment. Il aide à réguler la consommation de CO₂ et joue un rôle dans la photosynthèse. Ce nutriment mobile aide aussi à la production de l’ATP (l’unité d’énergie cellulaire). Les carences en potassium apparaissent par des couleurs marron ou jaunes sur le bout et les bords des feuilles, par des feuilles bouclées et par un étirement.

Potassium

Prévention

• Attention en utilisant des engrais. Nourrir vos plantes trop souvent peut provoquer une montée du sel et interrompre l’assimilation du potassium.
• Ajouter à votre compost des cendres de bois et de la farine de varech.
• Ne pas sur-arroser.

Solutions

• Rincer son substrat.
• Mesurer et ajuster le pH pour corriger un possible blocage des nutriments.
• Ajouter du fumier de poule à votre substrat.
• Appliquer des algues biologiques par le biais d’un spray foliaire.

CALCIUM

Critique à la santé des plantes, ce micronutriment immobile aide à maintenir les parois cellulaires. Les carences en calcium peuvent pousser les nouvelles croissances (racines ou jeunes feuilles) à se former incorrectement et être déformées.

Calcium

Prévention

• Ajouter de la chaux dolomitique/de jardin à votre substrat de culture.
• Un pH de 6,2 offrira un meilleur environnement pour l’assimilation du calcium.
• Ajouter beaucoup de coquille d’œuf à votre compost biologique.
• Lancer une ferme de lombrics ! Le lombricompost offre un tas de nutriment, y compris du calcium.

Solutions

• Appliquer un booster cal-mag.
Augmenter ou diminuer le pH pour atteindre 6,2.
• Ajouter une cuillère à café de chaux hydraté dans 4 l d’eau et utiliser la solution pour l’arrosage de vos plantes.

SOUFRE

Bien que requis en très petite quantité, ce nutriment immobile clé contribue à la formation d’enzymes et protéines vitales. Une carence de soufre mènera au jaunissement des nouvelles croissances de feuilles et des décolorations des parties inférieures des feuilles.

Soufre

Prévention

• Ajouter du fumier à votre compost
• Les champignons et bactéries sont la clé pour la libération du soufre dans le substrat. Employer des techniques tels que la technique culturale simplifiée pour les encourager et ajouter des mycorhizes si vous cultivez en pots.

Solutions

• Les sels d’Epsom sont riches en souffre. Ajouter 1–2 cuillères à café de sels d’Epsom à près de 4 l d’eau et apporter ce complément jusqu’à disparition des symptômes.
• Ajuster le pH si besoin.

MAGNÉSIUM

Sans ce micronutriment immobile, la photosynthèse ne serait pas possible. Ce minéral se trouve au cœur de la molécule chlorophylle et lui permet d’absorber la lumière. La carence en magnésium donnera un aspect écorné aux croissances inférieures. Les feuilles jauniront, sécheront et finiront par prendre une couleur marron.

Magnésium

Prévention

• Inclure de la chaux dolomitique dans votre substrat de culture
• Utiliser un compost riche en fumier
• Maintenir un bon équilibre du pH.

Solutions

• Rincer son substrat avec une eau au pH de 6,0 si ce dernier est inadéquat.
• Les sels d’Epsom sont source de magnésium. Ajouter 1–2 cuillères à café de sels d’Epsom à près de 4 l d’eau et appliquer jusqu’à résolution des symptômes.

FER

Le fer joue un rôle essentiel sur la formation de la chlorophylle. L’élément fait aussi partie de plusieurs enzymes et de certains pigments importants. Globalement, ce micronutriment immobile aide la plate à mettre en place des processus métaboliques et créateurs d’énergie. Si votre plante connaît des carences en fer, vous remarquerez que les croissances les plus jeunes sur le dessus de la plante prennent une couleur jaune clair.

Fer

Prévention

• Aider vos plantes à absorber le fer en ajoutant des mycorhizes à votre substrat. Ces organismes synergiques aident à faire pénétrer l’élément au sein du système racinaire et au-delà.
• Tester le pH du substrat pour régler tout souci de blocage de nutriment
• Ajouter du fumier de poule, des déchets de cuisine et des algues à votre compost.

Solutions

• Trouver le bon pH.
• Rincer le substrat et ajouter ensuite un complément de fer.
• Utiliser une petite quantité d’engrais azoté pour diminuer le pH et rendre le fer plus accessible.

MANGANÈSE

Le manganèse ne reçoit pas beaucoup d’attention dans le monde de la culture du cannabis. Cependant, ce macronutriment immobile joue un rôle fondamental dans la physiologie du cannabis. Il aide à la photosynthèse, la respiration, l’assimilation de l’azote, l’élongation des cellules racinaires et protège les racines des mauvais microbes.
Une carence en manganèse se fera connaître par des décolorations vert-clair près de la base des nouvelles croissances. Celle-ci s’étend jusqu’aux pointes et des taches marron commencent à émerger.

Manganèse

Prévention

• Un pH déséquilibré est souvent à la base d’une carence en manganèse. Mesurez fréquemment le pH de votre substrat et maintenez-le dans des valeurs optimales pour que la plante puisse accéder à ce minéral.
• Mettez au point un compost riche en manganèse par l’ajout d’ananas, de tomates, de cranberries et de carotte.

Solutions

• Rincer votre contenant.
• Tailler toute croissance affectée qui ne s’en remet pas.
• Asperger la canopée à l’aide d’un spray foliaire d’algue.

BORE

Le bore travaille avec le calcium pour donner son intégrité aux parois cellulaires et aider à la division des cellules. Les sélectionneurs ont aussi un goût particulier pour ce nutriment immobile, car il aide au processus de pollinisation. Un manque de bore mènera à des symptômes de carence tels qu’un manque de turgescence, une réduction de la fertilité, une faible croissance végétative et des méristèmes terminés. Les nouvelles croissances seront tordues, les feuilles résineuses boucleront et les feuilles montreront une décoloration vers le jaune-marron.

Bore

Prévention

• Ne pas laisser vos plants sécher trop souvent.
• éviter le blocage des nutriments en NE surengraissant PAS
• Ne pas laisser les niveaux d’humidité tomber sous la barre de 25 %
• Utiliser un substrat bien aéré avec un bon drainage
• Ajouter des quantités généreuses de pomme, banane, brocolis et pois chiche à votre compost.

Solutions

• Rincer son substrat et viser le pH idéal.
• Mélanger une cuillère à café d’acide borique dans 4 l d’eau et ajouter aux plantes affectées.

MOLYBDÈNE

Autre nutriment moins connu, le molybdène aide à former deux enzymes essentiels qui convertissent les nitrates en nitrite, puis en ammoniac. Les plantes utilisent ce dernier pour produire des acides aminés, qui se transforment ensuite en protéines. Si vos plantes deviennent carencées en molybdène, elles commenceront à jaunir et être tachetées. Heureusement, la carence en molybdène est très rare.

Molybdène

Prévention

• Maintenir un pH entre 6,0–6,5.
• Commencer sa culture à l’aide d’un compost vivant de bonne qualité.
• Ajouter de temps à autre des haricots, des pois, des grains et des noix crues à votre compost.

Solutions

• Rincer et ajuster le pH.
• Pulvériser les plantes affectées d’un spray foliaire d’algue
• Arroser les plantes avec un thé de lombricompost.

ZINC

Les plantes n’ont vraiment pas besoin de beaucoup de zinc, mais des maladies surviennent lorsqu’elles en manquent. Le zinc forme certaines parties des protéines, des membranes et des hormones de croissance. Ce micronutriment immobile régule aussi le fonctionnement d’enzymes et stabilise l’ADN et l’ARN. Qu’est-ce qu’il se passe quand le zinc vient à manquer ? Des symptômes de carence se manifestent par un ralentissement des nouvelles croissances, la distance entre les nœuds diminue et les feuilles ont l’air jaune et rabougri. Enfin, les nouvelles feuilles montreront un jaunissement et leur extrémité prendra une couleur rouille.

Zinc

Prévention

• Un pH excessivement alcalin provoque la plupart des carences en zinc. Maintenir un pH adéquat.
• Booster les niveaux de zinc de votre compost grâce aux déchets de citrouille et de courge.
• Les bons microbes jouent un énorme rôle dans l’assimilation du zinc, ajoutez des champignons bénéfiques à votre substrat de culture.

Solutions

• Réduire le pH alcalin vers la fourchette idéale.
• Arrêter le surarrosage.
• Utiliser un spray foliaire de poisson ou d’algue pour booster les niveaux de zinc.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.