Liste de déficiences
 
Liste de déficiences
 
Liste de déficiences
 
 
 

COMMENT L’IDENTIFIER ?

Une carence en molybdène mettra au défi les plus observateurs des cultivateurs de cannabis. C’est un problème vraiment difficile à diagnostiquer. Identifier une carence en molybdène vous coûtera un temps précieux, mais risque en plus d’empirer le problème. Une chlorose qui touche la partie médiane du feuillage d’un plant de cannabis est couramment confondue avec une carence en azote, ou une carence en calcium et en magnésium.

Pour être honnête, cette confusion se base sur une bonne logique. Mais vous ne devriez faire aucune conclusion hâtive face à des plants de cannabis malades. Regardez de plus près. La carence en N a tendance à remonter la plante, du bas vers le haut. Une carence en Ca/Mg est rare dans la culture en terre et c’est plus un problème de mi-fin de floraison dans la culture en coco et en hydro. Notez aussi la décoloration des feuilles, qui auront des bords marron craquants et une teinte pouvant varier d’orange à rose au centre. Au final, en une semaine environ, vous remarquerez qu’elle est très mobile, car la nouvelle croissance commence à flétrir et se recroqueviller.

Molybdène deficiency cannabis plantation

QUI COURT LE PLUS DE RISQUES ?

Les cultivateurs débutants en hydroponie pourraient potentiellement rencontrer assez facilement ce problème. La fourchette de pH plus basse de 5,5-6,0 nécessaire pour la culture en hydro peut être difficile pour les débutants qui utilisent des kits de démarrage et des stylos mesureurs de pH pour la première fois. Régler le pH à un niveau optimal pour chaque lot de solution nutritive demande de la pratique pour atteindre la perfection. Malheureusement, l’hydroponie ne pardonne rien. La précision est nécessaire. Un pH sous 5,5 provoquera un blocage de molybdène.

Les cultivateurs en coco et en terre ne sont pas exactement hors d’atteinte, mais ces styles de culture sont moins sensibles à une carence en molybdène. Les substrats mélangés en terre et sans terre à base de tourbe et de fibre de coco agissent comme un tampon pour la zone des racines. Un pH de 6,0-6,5 est préférable. Cependant, si le pH de la solution nutritive administrée est trop bas, une carence en molybdène peut se développer et se développera en raison du blocage des nutriments.

OPTIONS DE TRAITEMENT : RINÇAGE ET AUGMENTATION DU PH

Si vous repérez tôt la carence en molybdène, la solution est simple et en deux étapes. La première étape pour éliminer une carence en molybdène et la plupart des troubles cannabiques est de faire un rinçage purificateur du milieu avec de l’eau pure au pH de 6,0. Les micronutriments dont les racines ont besoin sont bloqués et l’excès d’engrais doit être éliminé.

La deuxième étape est de s’assurer que le pH soit parfait, selon le milieu de culture, pour le prochain apport de solution nutritive. Un apport complémentaire direct n’est pas vraiment une option, car seules d’infimes quantités de molybdène sont nécessaires.

Molybdène deficiency cannabis cultivation

RINÇAGE, AUGMENTATION DU PH ET TAILLE

Si, quelle qu’en soit la raison, vous avez retardé le traitement de la carence en molybdène, attendez-vous à avoir des dégâts permanents sur vos plants de cannabis. En plus de la solution en deux temps précédemment présentée, une troisième étape moins agréable est nécessaire.

La troisième étape est de tailler la croissance nécrotique. Si les plants sont toujours en phase de croissance végétative, ce n’est pas la fin du monde. Faites un étêtage des plants et retirez les feuilles mortes et mourantes. 2-3 semaines de récupération seront nécessaires, selon l’étendue de la chlorose. D’un autre côté, si vous devez tailler pendant la floraison, assurez-vous d’éliminer les tiges des feuilles quand vous taillez les fleurs, pour éviter la moisissure des têtes. Les rendements seront réduits. Mais il vaut mieux une plus petite récolte que pas de récolte du tout.

CONSEILS POUR ÉVITER LA CARENCE EN MOLYBDÈNE

Comme c’est le cas avec la majorité des carences en micronutriments, le meilleur moyen de vous éviter un casse-tête par la suite est d’investir dans un substrat et des nutriments de haute qualité, dès le début. Utiliser des milieux de culture et engrais spécifiquement adaptés au cannabis est recommandé.

De plus, le cultivateur doit prendre ses responsabilités et s’assurer que la zone des racines soit saine, à tout moment. Surveiller de près et ajuster le pH durant tout le cycle de vie du cannabis est essentiel. Procurez-vous un stylo mesureur de pH ou des nutriments au pH parfait. Quoi qu’il en soit, gardez le contrôle des engrais. Si vous y arrivez, votre weed évitera toute carence en molybdène. Et la plupart des autres carences par la même occasion.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander