-20 % sur tout le site avec le code FLASH20 ⏤

Guide complet du système endocannabinoïde

The Endocannabinoid System

Sommaire:


À la suite de la découverte des cannabinoïdes tels que le THC et le CBD, des chercheurs ont commencé à se demander comment ces molécules exerçaient leurs effets uniques sur le corps humain. Ils ont ensuite découvert un vaste réseau de récepteurs cellulaires : le système endocannabinoïde (SEC).

Cette découverte révolutionnaire n'a pas seulement identifié comment les cannabinoïdes fonctionnent, mais elle a aussi révélé un système physiologique sophistiqué qui aide à entretenir l'homéostasie du corps.

DE QUOI EST COMPOSÉ LE SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE ?

Des scientifiques ont réussi à identifier trois éléments clés qui composent le système endocannabinoïde : des endocannabinoïdes, des récepteurs cannabinoïdes et des enzymes.

  • Les endocannabinoïde sont synthétisés dans le corps et agissent comme des molécules de signalisation en se liant aux récepteurs du SEC. « Endo » signifie « à l'intérieur » et « cannabinoïde » fait référence à toute molécule activant ces récepteurs. Les deux principaux endocannabinoïdes[1] dans le corps sont l'anandamide et le 2-AG.
  • Le système endocannabinoïde comporte deux principaux types de récepteurs : CB1 et CB2. Ces sites de liaison apparaissent dans de nombreux types de cellules dans tout le corps. Différents cannabinoïdes se lient à, bloquent ou modulent l'activité de ces récepteurs. Ceci inclut les endocannabinoïdes ainsi que les phytocannabinoïdes (ceux trouvés dans les plantes) et les cannabinoïdes de synthèse créés en laboratoire. Des chercheurs considèrent également que le TRPV1 (transient receptor potential vanilloide 1) fait partie du réseau, car il sert de site de liaison pour le CBD, le THC et l'anandamide.
  • Les enzymes sont des protéines qui agissent pour catalyser des réactions chimiques. Le système endocannabinoïde comporte des enzymes qui à la fois construisent et détruisent les endocannabinoïdes. Une des principales enzymes dans le système, l'amidohydrolase des acides gras (FAAH), agit pour décomposer l'anandamide.

Les deux principaux endocannabinoïdes dans le corps sont l'anandamide et le 2-AG.

RÉCEPTEURS CANNABINOÏDES : OÙ ILS SONT ET CE QU'ILS FONT

Les récepteurs cannabinoïdes jouent un rôle fondamental dans les opérations du système endocannabinoïde. Ils aident à transférer les messages des endocannabinoïdes d'une cellule à l'autre et de l'extérieur des cellules vers l'intérieur. Lisez la suite pour en savoir plus sur leur localisation et leurs rôles.

OÙ SE TROUVENT LES RÉCEPTEURS CB1 ?

Les récepteurs CB1 sont présents surtout dans le système nerveux central, même s'ils apparaissent également dans de nombreuses autres régions. À ce jour, la recherche a identifié des récepteurs CB1 dans ces régions :

  • Cerveau
  • Moelle épinière
  • Cellules graisseuses
  • Foie
  • Pancréas
  • Muscles squelettiques
  • Tractus gastro-intestinal
  • Système reproductif

OÙ SE TROUVENT LES RÉCEPTEURS CB2 ?

Les récepteurs CB2, moins étudiés, apparaissent dans moins de régions dans le corps. Ces sites sont principalement retrouvés dans le système immunitaire, mais ils apparaissent également en concentrations plus faibles dans d'autres zones importantes du corps. Les chercheurs ont retrouvé des récepteurs CB2 dans les régions suivantes :

  • Cellules immunitaires
  • Tractus gastro-intestinal
  • Foie
  • Cellules graisseuses
  • Os
  • Système reproductif

Récepteurs cannabinoïdes : où ils sont et ce qu'ils font

POURQUOI AVONS-NOUS DES RÉCEPTEURS CANNABINOÏDES ?

Les récepteurs cannabinoïdes existent dans la membrane de nombreux types de cellules dans le corps. D'un côté, c'est l'espace extracellulaire et de l'autre côté, il s'agit de l'intérieur de la cellule. La membrane agit comme une barrière de protection où les récepteurs répondent aux molécules à l'extérieur de la cellule.

Quand un cannabinoïde vient se fixer sur un récepteur cannabinoïde, il envoie un signal à l'intérieur de la cellule, qui provoque un changement temporaire dans la fonction de la cellule. L'emplacement du récepteur indique souvent les processus qu'il influence.

Les récepteurs cannabinoïdes agissent comme un intermédiaire entre l'espace extracellulaire et l'intérieur de la cellule. Une fois activés, les récepteurs cannabinoïdes enclenchent une séquence, qui pousse les cellules à modifier leur activité et qui déclenche un glissement collectif vers un état d'équilibre.

QUELLE EST LA FONCTION DU SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE ?

Les scientifiques étudiant le cannabis ont reconnu le système endocannabinoïde comme un régulateur homéostatique[2]. Ceci signifie qu'il aide à garantir le bon fonctionnement des autres processus. Des neurones envoient même des cannabinoïdes à des récepteurs à contre-courant[3] à travers l'espace synaptique pour décider du type de molécule qu'ils souhaitent recevoir.

Vous pouvez vous représenter la température du corps comme étant un exemple d'homéostasie. Si elle chute ou monte trop, les fonctions physiques ne peuvent plus se dérouler correctement. Notre corps agit en permanence pour nous maintenir en sécurité à 36–37 °C.

Tous nos autres systèmes corporels existent dans un état constant d'équilibre physiologique et les endocannabinoïdes aident à réguler cet état selon les besoins. Le système endocannabinoïde joue un rôle modulateur[4] dans les systèmes suivants :

  • Systèmes nerveux central et périphérique
  • Système endocrinien
  • Tissus immunitaires
  • Métabolisme

Les phytocannabinoïdes partagent souvent une structure moléculaire similaire à celle de nos propres endocannabinoïdes.

COMMENT INTERAGIT LE THC AVEC LE SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE ?

Les phytocannabinoïdes partagent souvent une structure moléculaire similaire à celle de nos propres endocannabinoïdes. Le THC comporte une forte étonnamment similaire à celle de l'anandamide, ce qui lui permet de se lier avec et de stimuler les récepteurs CB1 et CB2.

La plupart des variétés de cannabis modernes ont été sélectionnées au fil des décennies pour que le THC soit leur cannabinoïde principal. Le THC atteint son célèbre état de conscience altéré en se liant aux récepteurs CB1 dans le système nerveux central, ce qui entraîne une augmentation des niveaux de dopamine, entre autres changements physiologiques.

Toutefois, le THC et l'anandamide n'activent tous deux que partiellement le récepteur CB1. Des scientifiques ont également développé des formes synthétiques de THC qui activent le site à un degré bien plus élevé, mais souvent indésirable. Le THC se lie également au récepteur CB2, où il agit comme agoniste partiel.

COMMENT INTERAGIT LE CBD AVEC LE SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE ?

Au contraire du THC, le CBD a une faible affinité de liaison avec les récepteurs CB1 et CB2. En fait, des découvertes montrent que le CBD agit pour bloquer les récepteurs CB1[5] en présence de faibles doses de THC, réduisant ainsi potentiellement des effets psychoactifs.

Le CBD se lie également au récepteur TRPV1, un site plus ou moins inclus dans le système endocannabinoïde. L'activation de ce récepteur par un certain nombre de molécules influence divers processus physiologiques.

Le CBD pourrait également stimuler indirectement les récepteurs CB1 et CB2 en augmentant les niveaux sériques d'anandamide. C'est dû au fait que le cannabinoïde semble inhiber l'enzyme FAAH, qui décompose normalement l'anandamide, ce qui fait du CBD un inhibiteur de la recapture de l'anandamide.

Des sélectionneurs ont investi de nombreuses heures pour développer des variétés de cannabis riches en CBD afin de répondre à la demande des consommateurs. Pour tout savoir sur ces cultivars, lisez donc cet article.

COMMENT STIMULER LE SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE

Le système endocannabinoïde joue un rôle fondamental dans l'entretien de l'équilibre dans la physiologie humaine. Mais que se passe-t-il quand le système endocannabinoïde est mis à mal ? Des recherches suggèrent que chaque personne possède sa propre « tonalité endocannabinoïde[6] » optimale, un terme qui décrit le volume de cannabinoïdes produits par et circulant dans le corps.

Un manque d'endocannabinoïdes pourrait entraîner un état connu sous le nom de carence endocannabinoïde clinique (CECD). Alors, comment pouvons-nous bien entretenir notre système endocannabinoïde ? Eh bien, il existe quelques manières simples et naturelles de renforcer le SEC :

  • Phytocannabinoïdes : comme nous l'avons vu plus haut, des cannabinoïdes tels que le THC et le CBD peuvent influencer les récepteurs cannabinoïdes. Des recherches suggèrent qu'ils pourraient être utiles en cas de faible tonalité endocannabinoïde.
  • Exercices d'aérobie : la course et le vélo pourraient être des moyens simples de renforcer les niveaux d'anandamide[7] dans le cerveau. Vous avez déjà ressenti cette sensation d'euphorie après une longue session de running ? Connue sous le nom « d'ivresse du coureur », cette sensation était autrefois attribuée à des opiacés endogènes par les experts. Il se trouve que l'anandamide pourrait bien être à la racine de ces sensations si agréables. Le mot même « anandamide » signifie après tout « béatitude » en sanskrit.
  • Acides gras oméga : une faible tonalité endocannabinoïde serait-elle due à l'alimentation ? Peut-être. Le corps a besoin d'acides gras oméga-3 pour synthétiser les endocannabinoïdes[8]. Parmi les aliments riches en oméga-3, on retrouve le poisson, les graines de chanvre, les noix, les graines de lin, les graines de chia et le caviar.
  • Caryophyllène : terpène présent dans de nombreuses fines herbes (et dans le cannabis), le caryophyllène agit également comme cannabinoïde alimentaire, en se liant directement au récepteur CB2. Ce mécanisme[9] d'action permet à la molécule d'apaiser les nerfs et d'améliorer l'humeur. Le romarin, le poivre noir, le houblon, le clou de girofle et l'origan contiennent tous de hauts niveaux de la molécule.
  • Autres cannabinoïdes alimentaires : c'est vrai, le cannabis produit plus de 100 cannabinoïdes. Toutefois, d'autres plantes[10] produisent aussi des membres de cette famille de molécules. Voici les plus populaires :
  • Truffes : anandamide (CB1, CB2)
  • Echinacea : alkamides (CB2)
  • Maca : macamide (CB1)
  • Kava : yangonine (CB1)
  • Piments : capsaïcine (TRPV1)
  • Poivre noir : pipérine (TRPV1)
  • Gingembre : gingérol et zingérone (TRPV1)
  • Cacao : N-oléoyléthanolamine et N-linoléoyléthanolamine (inhibe la FAAH)

LE SEC : UN SYSTÈME MAÎTRE ÉMERGENT

Le système endocannabinoïde s'est révélé être de la plus grande importance pour la physiologie humaine. Ce système global régit de nombreux processus dans le corps, prendre des mesures afin de prendre soin de votre SEC ne peut donc être qu'une sage décision. Nous avons hâte de connaître les futures recherches qui continueront à dévoiler le fonctionnement interne de ce chef-d’œuvre biologique.

Sources Externes
  1. Introduction to the Endocannabinoid System https://www.phytecs.com
  2. Endocannabinoid System Acts as a Regulator of Immune Homeostasis in the Gut - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  3. Retrograde signaling at central synapses via endogenous cannabinoids | Molecular Psychiatry https://www.nature.com
  4. [The Role of the Endocannabinoid System in the Regulation of Endocrine Function and in the Control of Energy Balance in Humans] - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  5. Cannabis Pharmacology: The Usual Suspects and a Few Promising Leads - ScienceDirect https://www.sciencedirect.com
  6. Clinical Endocannabinoid Deficiency Reconsidered: Current Research Supports the Theory in Migraine, Fibromyalgia, Irritable Bowel, and Other Treatment-Resistant Syndromes https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  7. A runner’s high depends on cannabinoid receptors in mice https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  8. Omega-3 fatty acids fight inflammation via cannabinoids -- ScienceDaily https://www.sciencedaily.com
  9. β-Caryophyllene, a CB2 Receptor Agonist Produces Multiple Behavioral Changes Relevant to Anxiety and Depression in Mice - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  10. Beyond Cannabis: Plants and the Endocannabinoid System - ScienceDirect https://www.sciencedirect.com
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.