La récolte

Découvrez toutes les étapes des processus de récolte et post-récolte du cannabis.

Sommaire:

Le moment de la récolte ressemble à la fin d'un long voyage. Vos têtes ont mûri et il est temps de les fumer, bien vrai ? Malheureusement, vous allez devoir freiner vos ardeurs encore un peu. Il reste toujours beaucoup de travail à faire. Vous allez devoir tailler, faire sécher et affiner vos têtes afin de garantir une sensation de fumée douce comme la soie. Tous les efforts que vous faites maintenant vous permettront d'éliminer les goûts âpres et de conserver vos réserves plus longtemps.

La récolte ne se résume pas à tailler les têtes et les placer sur une grille de séchage. Il y a des nuances et, plus vous êtes précis dans votre timing, mieux c'est. Récolter vos têtes à des moments différents donnera des différences dans les niveaux de THC et les affiner au bon niveau d'humidité aura un énorme impact sur la résistance aux moisissures.

Ce guide vous aidera à chaque étape du processus de récolte afin de vous garantir des réserves d'herbe saine et puissante.

QUAND EST-CE LE BON MOMENT DE RÉCOLTER ?

La première étape du processus de récolte implique de couper les fleurs et les branches de vos plants. Mais quand est le bon moment pour le faire ? Eh bien, ça dépend. Récolter à des moments différents va radicalement altérer les caractéristiques de vos fleurs. Tout, du goût aux effets psychoactifs, peut être modulé, selon si vous choisissez de récolter plus tôt ou plus tard.

En général, chaque variété possède sa propre période de floraison estimée. Cette donnée peut être utile pour se préparer à la récolte, mais elle n'est pas toujours précise. Des facteurs environnementaux peuvent étendre ou raccourcir la phase de floraison. Les variétés indica arrivent à maturité plus vite et fleuriront pendant 6–8 semaines, alors que leurs cousines sativa prennent généralement 8–12 semaines.

Il y a un autre moyen de détecter l'approche de la récolte. Des connaissances de base en anatomie végétale peuvent aider les cultivateurs à repérer ces changements. Certaines parties du plant de cannabis commenceront à changer d'apparence avec la maturité. Plutôt que d'avoir à tout deviner tout seul, vous pouvez utiliser ces repères botaniques comme indicateurs. Tout d'abord, vous devez vous familiariser avec certains tissus, glandes et organes, pour savoir ce que vous devez surveiller.

LES FEUILLES NOURRICIÈRES COMMENCERONT À JAUNIR

Les feuilles jaunes sont généralement un signe de carence nutritive ou de la présence d'un pathogène. Cependant, elles sont parfaitement normales en fin de floraison. Les feuilles nourricières sont les grosses feuilles larges qui poussent pendant la phase végétative. Ces panneaux solaires organiques travaillent pour transformer la lumière en sucres nécessaires pour l'énergie. Ces structures commenceront à jaunir et pourraient même tomber à l'approche de l'heure de la récolte. Ne vous inquiétez pas. Le phénomène se produit parce que les plants éliminent ces tissus afin de concentrer le plus d'énergie possible vers les fleurs.

LES FEUILLES NOURRICIÈRES COMMENCERONT À JAUNIR

LES TRICHOMES COMMENCENT À CHANGER D’APPARENCE

Les trichomes sont les petites glandes en forme de champignon que l'on peut voir briller sur les petites feuilles résineuses et les fleurs. Ces petites usines chimiques produisent des cannabinoïdes et terpènes sous la forme d'une résine visqueuse. Dans la nature, ces substances protègent les plants contre la chaleur, les prédateurs et les nuisibles. Mais pour les cultivateurs, cette résine est la principale motivation derrière la culture de l'herbe.

Surveiller les trichomes est un moyen précis de détecter à quel point vos fleurs sont proches d'être totalement mûres. Cela permet aussi de donner au cultivateur la liberté de récolter ses fleurs au moment qui correspond le mieux à ses préférences personnelles.

Les trichomes sont visibles à l’œil nu, mais vous aurez besoin d'une loupe pour bien les analyser. Une petite loupe bon marché fera l'affaire et c'est l'outil de choix de bien des cultivateurs amateurs. Les photographes en herbe peuvent aussi prendre une photo avec un objectif macro. Ceci leur permettra aussi de suivre les changements de couleur au fil du temps. Les cultivateurs professionnels et ceux dont les finances sont plus souples peuvent choisir un microscope. Ces appareils de qualité laboratoire offrent une vue extrêmement détaillée de la structure et des couleurs des trichomes.

Les trichomes apparaissent transparents et translucides pendant les premières étapes de la floraison. Cela indique qu'ils sont encore jeunes et ne produisent que de faibles niveaux de cannabinoïdes. Les fleurs seront aussi plus petites — un signe évident qu'il n'est pas encore temps de récolter.

LES TRICHOMES COMMENCENT À CHANGER D’APPARENCE

Plus tard, ces glandes commencent à prendre une couleur plus laiteuse ou nuageuse. Ce changement de teint indique une production de cannabinoïde accrue. Surveillez de près ces structures alors que la couleur blanc laiteux commence à dominer. Les trichomes atteignent leur pic de production de THC quand plus de la moitié des glandes sont d'un blanc nuageux. Les têtes récoltées à ce moment donneront un puissant effet mental défini par une euphorie et un coup de pouce énergétique.

Si vous préférez une sensation plus douce et sédative quand vous fumez, attendez que les trichomes affichent une couleur ambrée. Cela indique une réduction des niveaux de THC et une augmentation du CBN, un cannabinoïde produit alors que le THC se dégrade.

LES CALICES GONFLENT

Un calice est la première partie de la fleur de cannabis qui émerge à partir du nœud. Cette structure commence par être un amas de petites feuilles, qui finit par donner des fleurs à part entière. Ils restent à la base de chaque bourgeon et abritent les organes reproducteurs. Les calices sont la partie la plus riche en résine d'une fleur de cannabis et leur rôle et d'apporter un support structurel, en garantissant que les fleurs ne soient pas soufflées par des vents forts ou emportées par des prédateurs ailés.

Les calices commencent à gonfler alors que les têtes approchent de la maturité. C'est parce qu'ils se préparent à abriter les graines s'ils sont pollinisés par un plant mâle. Passez régulièrement votre loupe sur vos calices pour surveiller leur taille.

LES CALICES GONFLENT

LES PISTILS DÉVELOPPENT UNE COULEUR PLUS FONCÉE

Les pistils, ou stigmates, sont les organes sexuels en forme d'antennes qui sortent des calices. Ces structures ont pour mission de capturer le pollen libéré par les plants mâles. Ils ouvrent la voie à la fertilisation et les femelles produisent alors des graines une fois leur mission accomplie.
La plupart des cultivateurs s'efforcent d'éviter la fertilisation afin de produire des fleurs de haute qualité. Cependant, les pistils sont bien pratiques en tant que marqueurs de la maturité. Les jeunes fleurs affichent des pistils d'un blanc brillant qui s'assombrissent lentement avec l'âge et qui prennent alors une couleur orange-marron. La production de THC est généralement à son maximum quand environ 70 % des pistils ont changé de couleur. Quand environ 90 % des pistils se sont assombris, les niveaux de THC commencent à baisser et le CBN augmente. Mais gardez à l'esprit qu'il ne s'agit là que d'estimations.

LES PISTILS DÉVELOPPENT UNE COULEUR PLUS FONCÉE

IL EST TEMPS DE TAILLER VOS FLEURS

La taille, ou manucure, est la prochaine étape. C'est un processus nécessaire pour rendre les têtes plus propres et pour éviter que les petites feuilles résineuses n'envahissent vos bocaux de réserves. Pour cette tâche, il vous suffit d'avoir une surface de travail, un plateau, des gants en latex et une paire de ciseaux. Il y a deux méthodes de tailler votre récolte : la taille à sec et la taille humide.

La taille humide fait référence au fait de tailler vos fleurs immédiatement après la récolte, quand la teneur en humidité est encore élevée. Ceci réduit les risques de moisissure, car toutes les petites feuilles résineuses sont éliminées avant le séchage, ce qui évite d'emprisonner l'humidité. L'inconvénient est que c'est un processus très collant. Les gants sont indispensables. Mais il y a un avantage : vous pouvez préparer du hasch de ciseaux avec la résine qui se colle d'elle-même à votre outil de taille.

La taille à sec implique de manucurer vos fleurs une fois qu'elles sont sèches. Cette méthode est préférable quand vous êtes dans un environnement à faible humidité avec moins de risques de moisissures. La taille à sec donne également des têtes plus denses et compactes, une apparence que préfèrent de nombreux cultivateurs.

Peu importe la méthode que vous choisissez, la tâche reste la même. Vous avez le choix de tailler les petites feuilles résineuses alors que les têtes sont encore attachées aux branches, ou vous pouvez d'abord couper chaque tête et la traiter individuellement. Attention à bien garder vos feuilles résineuses, car elles peuvent servir à préparer du hasch et d'autres extraits.

IL EST TEMPS DE TAILLER VOS FLEURS

SÉCHAGE DE VOS TÊTES

La prochaine étape est de faire passer votre trésor dans l'espace de séchage. Le séchage du cannabis est essentiel pour éliminer l'humidité de l'extérieur des têtes afin d'éviter la formation de la moisissure. De plus, fumer de l'herbe humide n'est pas agréable. Avant de commencer le séchage, consacrez un espace spécifique à l'opération. Il peut s'agir d'une pièce vide, ou même de la tente de culture que vous avez utilisée pour faire pousser. Si vous avez laissé les fleurs sur les branches, alors vous devez tirer un fil pour les y suspendre. Autrement, placez simplement vos têtes sur une grille de séchage.

Pour de meilleurs résultats, le cannabis devrait être séché lentement. Il pourrait sembler plus facile de faire passer vos têtes au four, mais cela ne ferait que réduire leur goût. Les terpènes, ces molécules qui donnent au cannabis ses saveurs, sont volatiles et se dégradent à haute température. Pour lancer le séchage, vous devez obtenir une température ambiante d'environ 21 °C et une humidité relative de 50 %. Placez un hygromètre dans votre espace de séchage pour mesurer ces deux facteurs. Si vos mesures sont trop élevées, utilisez des ventilateurs, de l'air conditionné et un déshumidificateur. Si elles sont trop faibles, utilisez un chauffage et un humidificateur.

Le séchage prend généralement 2 à 7 jours. Surveillez vos fleurs de près chaque jour et touchez-les pour juger leur niveaux d'humidité. À la fin, les tiges et fleurs devraient se briser sous la force des doigts plutôt que de se plier. Quand c'est le cas, vous pouvez passer à l'étape suivante.

SÉCHAGE DE VOS TÊTES

AFFINAGE DE VOTRE CANNABIS POUR PLUS DE DOUCEUR

Ça vous est déjà arrivé de fumer une herbe à l'aspect splendide, pour découvrir qu'elle vous arrachait la gorge ? C'est le résultat du manque d'affinage pour le cannabis. L'affinage ajoute un délai significatif à la fin du processus de culture, mais il ajoute une énorme valeur à la récolte. C'est un processus de séchage prolongé qui élimine l'humidité de l'intérieur des fleurs, ce que le séchage seul ne peut faire.

L'affinage améliorera le goût de votre récolte et lui donnera une sensation agréable et douce à fumer. C'est le résultat de la décomposition de molécules comme la chlorophylle, qui irritent les voies respiratoires.

L'affinage augmente également la puissance de vos récoltes. Avant que les têtes ne soient chauffées quand on les fume, les vaporise ou les cuisine, le THC existe sous forme de THCA. Cet acide cannabinoïde est décomposé (décarboxylé) en THC avec des températures élevées, ou avec le temps. L'affinage favorise ce processus et augmente lentement les niveaux de THC.

C'est un processus qui se fait pratiquement tout seul. Il vous suffit d'avoir quelques bocaux en verre hermétiques — suffisamment pour abriter toute votre récolte.

AFFINAGE DE VOTRE CANNABIS POUR PLUS DE DOUCEUR

Chargez chaque bocal sans trop tasser à environ 75 % de son volume, fermez-le bien et stockez-le au frais et à l'obscurité. Au début, l'humidité restante va sortir de l'intérieur des têtes, de quoi donner à votre l'impression d'avoir été réhydratée. En ouvrant les bocaux quelques minutes plusieurs fois par jour — un processus appelé faire « roter » l'herbe —vous libérerez cette humidité et permettrez l'échange d'air frais. Répétez ce processus pendant la première semaine.

Pendant les semaines deux et trois, vous n'ouvrirez vos bocaux qu'une fois par jour pendant quelques minutes, car la teneur en humidité se réduit. Après trois semaines, vos fleurs seront suffisamment affinées et donneront une agréable sensation de fumée. Certains cultivateurs dotés d'une patience considérable choisissent d'allonger la période d'affinage jusqu'à huit semaines pour maximiser les saveurs et la puissance. Si vous avez l'intention de stocker votre herbe sur le long terme, sachez que vous pouvez affiner votre cannabis pendant plus de six mois sans nuire à vos réserves.


Part. 1: La Germination. Guide complet de la germination des graines de cannabis

Part. 2: La croissance ou phase végétative. Les graines qui ont germé sortent de terre, s'ouvrent immédiatement et deviennent des plantules vertes avec des petites feuilles.

Part. 3: La phase de floraison du Cannabis. La fin s'approche et dans deux mois de floraison, nous serons prêts à sortir nous ciseaux de leur étui

Partie. 4: Les dernières semaines de floraison. Après des mois d'enthousiasme croissant, le moment tant attendu de la récolte est finalement à portée de la main.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.