Guide de culture du cannabis par Royal Queen Seeds

By Max Sargent

Récolte du cannabis : le moment parfaitHarvest Time

Harvest Time


Savoir comment récolter correctement le cannabis est crucial pour tirer le meilleur de vos cultures. Après des mois passés à faire pousser, avec des soins laborieux, de l’attention et même de la dévotion pour vos plants, bien gérer cette étape (presque) finale du processus est le minimum que vous (et vos plants) méritez. On pourrait croire que tout est déjà terminé quand arrive la récolte, mais il reste encore beaucoup à faire et beaucoup de choses peuvent encore mal tourner.

Video id: 540076385

Quand récolter le cannabis

La première chose à maîtriser pour bien récolter le cannabis est de savoir quand le récolter. Si on récolte trop tôt, le THC ne sera alors pas totalement développé. Si on récolte trop tard, il aura alors commencé à se dégrader en CBN. Pour obtenir la quantité maximale de THC et les effets les plus puissants, il faut récolter au bon moment !

Les paragraphes qui suivent présentent les différentes manières de déterminer si vos têtes sont prêtes à être récoltées.

Fiche technique des graines

Pour commencer, quand vous achetez une graine de cannabis, elle devrait s’accompagner d’indications sur le moment où les plants sont prêts à être récoltés. Cela se présente soit sous la forme d’une durée en jours ou en semaines en intérieur (par exemple 55–60 jours ou 8–9 semaines), soit par un mois ou la période d’un mois spécifique en extérieur (par exemple à la fin septembre).

Ces données ne vous indiquent pas exactement quand sonne l’heure de la récolte. Elles devraient plutôt être considérées comme un guide général. Ne récoltez pas simplement 9 semaines après le début de la floraison juste parce que l’emballage des graines vous l’indique. Certains plants mettent plus longtemps alors que d’autres sont plus rapides. Quoi qu’il en soit, ces informations devraient vous aiguiller et vous aider à déterminer si tout se passe comme prévu.

Les feuilles jaunissent

Yellow Leaf

Les feuilles nourricières vont jaunir pendant la culture. Cependant, quand le cycle de vie d’un plant touche à sa fin naturelle, de plus en plus de feuilles vont se mettre à jaunir alors que le plant stoppe la production de chlorophylle et finit par se préparer à mourir.

Ici encore, cette caractéristique ne vous indiquera pas exactement quand récolter, mais c’est plutôt à prendre comme un signe que l’heure de la récolte approche (ou qu’elle est déjà passée).

Pistils

Pistils

Les pistils sont une manière plus fiable de déterminer que votre plant est mûr pour la récolte. Ces petits poils qui récoltent le pollen débutent leur vie en étant blancs/transparents. Alors qu’ils maturent, ils deviennent opaques et prennent une coloration rouge sombre-marron. En général, quand environ 90 % des pistils ont pris cette couleur, le plant est prêt à la récolte.

Si vous n’avez pas de meilleure option, c’est un moyen viable de déterminer quand récolter. Cependant, ce n’est pas la meilleure des manières. D’autres facteurs peuvent pousser les plants à produire continuellement des pistils immatures, même si le reste du plant est arrivé à maturité, ce qui peut pousser le cultivateur à penser que le plant n’est jamais prêt.

Trichomes

Trichomes

Se servir des trichomes eux-mêmes comme indice est le meilleur moyen de savoir quand récoler le cannabis. Après tout, c’est dans les trichomes que le THC est produit. Pour les voir clairement, vous aurez besoin d’un microscope de poche très bon marché.

Le ratio idéal pour récolter est le suivant :

  • 70 % blanc
  • 15 % ambré
  • 15 % transparent

Cette méthode est inratable, car les trichomes ne mentent pas.

Pour des informations plus détaillées, consultez notre article consacré à la détermination du bon moment pour récolter le cannabis.

Se préparer à la récolte du cannabis

Il est utile d’aider à faire une transition pour passer d’un espace de culture à un espace de récolte/post-récolte du mieux que vous le pouvez. Pour ce faire, vous devez avoir une température d’environ 20 °C et une humidité d’environ 50 %.

Le meilleur moment pour lancer le processus de récolte lui-même est tôt dans la journée, pendant une journée sèche. Si vous faites pousser en extérieur, vous avez moins de contrôle sur les variables environnementales. Consultez donc la météo et choisissez le moment le plus opportun.

Rassemblez les outils nécessaires pour récolter de l’herbe

Pour récolter du cannabis, vous n’avez pas besoin de beaucoup d’équipement. Mais il existe bien quelques outils essentiels nécessaires pour que tout se passe bien :

  • Une loupe : un microscope de poche, une loupe ou l’appareil photo d’un smartphone suffiront. Ils vont servir à inspecter les trichomes.
  • Sécateurs : une paire solide et aiguisée de sécateurs ou des cisailles sont nécessaires pour couper le plant. Les plants matures sont robustes et durs comme du bois et une paire de sécateurs est préférable.
  • Gants : des gants de jardinage peuvent être utiles pour manipuler les branches résineuses.
  • Bac de collecte : vous avez besoin d’un endroit pour placer vos branches quand vous récoltez. Un grand bac ou boîte devraient suffire.
  • Surface/plan de travail : une surface de travail dégagée et propre vous aidera tandis que vous avancez dans les étapes de la récolte.
  • Ventilateur : un simple ventilateur oscillant aide à faire circuler l’air pendant le séchage de l’herbe.
  • Cintres : ils vous permettent de suspendre les branches de cannabis pour un bon séchage.
  • Séchoir à herbe (optionnel) : il peut servir à sécher votre herbe, plutôt que de la suspendre.
  • Bocaux : il faut utiliser des bocaux en verre hermétiques, comme les pots Le Parfait, pour affiner votre récolte en toute sécurité.

Comment récolter l’herbe : pas à pas

Dans les paragraphes qui suivent, nous allons expliquer exactement comment récolter votre plant de cannabis. Selon la taille et la quantité des plants que vous avez, cela peut être un processus assez laborieux. Alors préparez-vous à travailler.

1. Couper les branches

Cut the branches

Coupez chaque branche pleine de têtes à proximité des nœuds (là où la branche rencontre la tige principale). Il n’y a pas besoin de couper les branches qui ne portent pas de têtes. Empilez délicatement les branches dans le bac de collecte, car il ne faut pas endommager les fleurs.

Ou couper tout le plant

Selon la taille des plants, vous pouvez soit passer directement aux branches, soit couper d’abord le plant entier. Si les plants sont assez petits, cela peut être pratique de couper le plant entier et de couper ensuite les branches.

Si vous avez un très gros plant, il est toutefois beaucoup plus facile de couper simplement les branches tandis que le plant est toujours debout.

Pour couper un plant entier, taillez-le à environ 12 cm à partir de la surface du sol, à un angle de 45 degrés.

2. Tailler les feuilles nourricières

Trim Fan Leaves

Les feuilles nourricières sont les grandes feuilles qui poussent partout sur le plant. Coupez-les et mettez-les de côté avec les autres résidus de taille pour préparer du thé ou du beurre de cannabis.

3. Tailler les petites feuilles résineuses

Trim Sugar Leaves

Avant de suspendre les branches, vous devez tailler les petites feuilles résineuses pour réduire les risques de voir la pourriture des têtes gâcher votre récolte. Les petites feuilles résineuses sont densément couvertes de trichomes, alors mettez-les à bon usage !

Coupez les feuilles résineuses à proximité de la tête, mais faites attention à ne pas couper la tête elle-même. La taille est un peu une forme d’art. Pour commencer, elle affecte la façon dont les têtes sèchent et s’affinent, ce qui influe sur leur qualité finale. De plus, une bonne taille peut donner aux têtes cette apparence haut de gamme. Certains cultivateurs ne s’en soucient pas trop, mais d’autres prennent cela très au sérieux.

4. Suspendre les branches

Hang your branches

Enfin, vous devez suspendre vos branches. Suspendez-les la tête en bas avec suffisamment d’espace entre chaque branche. L’environnement devrait être à 20 °C, avec 50 % d’humidité relative et dans l’obscurité, car la lumière peut endommager le THC. Utilisez un ventilateur tournant pour faire circuler l’air dans la pièce, car cela réduit les risques de pourriture des têtes.

Faites de votre mieux pour vous assurer que l’espace ne contient ni nuisibles, ni agents contaminants.

5. Collecter les restes

Là où vous avez déposé les branches, comme le bac de collecte et la surface de travail, il y aura probablement des trichomes tombés. Collectez-les et utilisez-les pour faire du cannabeurre, ou mélangez-les à une réserve de kief déjà existante. Il ne faut rien gaspiller !

Récolter des variétés différentes

Si vous faites pousser de l’herbe, vous devez apprendre à déterminer quand les plants sont prêts à être récoltés. Toutes les variétés maturent à une vitesse différente et il ne suffit donc pas de deviner. Par exemple, les autos les plus rapides peuvent être prêtes en 7 semaines à partir de la germination, alors que les sativas les plus lentes peuvent prendre 15 semaines pour arriver à la récolte après le début de leur floraison ! Comprendre vos plants spécifiques et les indices qu’ils donnent est indispensable pour de bonnes pratiques de cultivateur !

Essayez la récolte progressive lorsque les têtes inférieures ne sont pas complétement mûres

Si les fleurs proches de la canopée ont un nombre significatif de trichomes brumeux et ambrés indiquant leur maturité pour la récolte, mais que les cristaux sur les têtes inférieures sont encore parfaitement clairs et loin d’être prêts, utilisez la technique appelée récolte progressive pour vous assurer que chaque gramme de weed récolté est parfaitement mûr.

Aussi appelé récolte partielle ou échelonnée, cette méthode est si simple, que vous serez surpris de ne pas y avoir pensé par vous-même il y a bien longtemps. Coupez simplement les têtes individuellement en fonction de leur maturité et taillez les feuilles et les branches restantes afin d’exposer les fleurs les moins mûres à plus de lumière. Il ne vous reste plus qu’à les observer mûrir et attendre qu’elles soient prêtes.

La plupart des plants d’intérieur ne demandent que deux cycles de récolte progressives à près de deux semaines d’intervalle, mais les plus gros en nécessiteront plus.

Notez que la plupart des plants d’intérieur murissent d’en haut car c’est la canopée qui reçoit le plus de lumière et que plus de lumens signifie généralement une maturité plus rapide. Cependant, chaque plant est unique et certains phénotypes en particulier peuvent se développer de bas en haut. Certaines plantes murissent même uniformément dans leur intégralité, celles-ci ne sont pas les meilleures candidates pour la récolte progressive.

La récolte

Il est temps de tailler vos fleurs

La taille, ou manucure, est la prochaine étape. C'est un processus nécessaire pour rendre les têtes plus propres et pour éviter que les petites feuilles résineuses n'envahissent vos bocaux de réserves. Pour cette tâche, il vous suffit d'avoir une surface de travail, un plateau, des gants en latex et une paire de ciseaux. Il y a deux méthodes de tailler votre récolte : la taille à sec et la taille humide.

La taille humide fait référence au fait de tailler vos fleurs immédiatement après la récolte, quand la teneur en humidité est encore élevée. Ceci réduit les risques de moisissure, car toutes les petites feuilles résineuses sont éliminées avant le séchage, ce qui évite d'emprisonner l'humidité. L'inconvénient est que c'est un processus très collant. Les gants sont indispensables. Mais il y a un avantage : vous pouvez préparer du hasch de ciseaux avec la résine qui se colle d'elle-même à votre outil de taille.

La taille à sec implique de manucurer vos fleurs une fois qu'elles sont sèches. Cette méthode est préférable quand vous êtes dans un environnement à faible humidité avec moins de risques de moisissures. La taille à sec donne également des têtes plus denses et compactes, une apparence que préfèrent de nombreux cultivateurs.

Peu importe la méthode que vous choisissez, la tâche reste la même. Vous avez le choix de tailler les petites feuilles résineuses alors que les têtes sont encore attachées aux branches, ou vous pouvez d'abord couper chaque tête et la traiter individuellement. Attention à bien garder vos feuilles résineuses, car elles peuvent servir à préparer du hasch et d'autres extraits.

La récolte

Séchage de vos têtes

La prochaine étape est de faire passer votre trésor dans l'espace de séchage. Le séchage du cannabis est essentiel pour éliminer l'humidité de l'extérieur des têtes afin d'éviter la formation de la moisissure. De plus, fumer de l'herbe humide n'est pas agréable. Avant de commencer le séchage, consacrez un espace spécifique à l'opération. Il peut s'agir d'une pièce vide, ou même de la tente de culture que vous avez utilisée pour faire pousser. Si vous avez laissé les fleurs sur les branches, alors vous devez tirer un fil pour les y suspendre. Autrement, placez simplement vos têtes sur une grille de séchage.

Pour de meilleurs résultats, le cannabis devrait être séché lentement. Il pourrait sembler plus facile de faire passer vos têtes au four, mais cela ne ferait que réduire leur goût. Les terpènes, ces molécules qui donnent au cannabis ses saveurs, sont volatiles et se dégradent à haute température. Pour lancer le séchage, vous devez obtenir une température ambiante d'environ 21 °C et une humidité relative de 50 %. Placez un hygromètre dans votre espace de séchage pour mesurer ces deux facteurs. Si vos mesures sont trop élevées, utilisez des ventilateurs, de l'air conditionné et un déshumidificateur. Si elles sont trop faibles, utilisez un chauffage et un humidificateur.

Le séchage prend généralement 2 à 7 jours. Surveillez vos fleurs de près chaque jour et touchez-les pour juger leur niveaux d'humidité. À la fin, les tiges et fleurs devraient se briser sous la force des doigts plutôt que de se plier. Quand c'est le cas, vous pouvez passer à l'étape suivante.

Video id: 441346739

Affinage de votre cannabis pour plus de douceur

Ça vous est déjà arrivé de fumer une herbe à l'aspect splendide, pour découvrir qu'elle vous arrachait la gorge ? C'est le résultat du manque d'affinage pour le cannabis. L'affinage ajoute un délai significatif à la fin du processus de culture, mais il ajoute une énorme valeur à la récolte. C'est un processus de séchage prolongé qui élimine l'humidité de l'intérieur des fleurs, ce que le séchage seul ne peut faire.

L'affinage améliorera le goût de votre récolte et lui donnera une sensation agréable et douce à fumer. C'est le résultat de la décomposition de molécules comme la chlorophylle, qui irritent les voies respiratoires.

L'affinage augmente également la puissance de vos récoltes. Avant que les têtes ne soient chauffées quand on les fume, les vaporise ou les cuisine, le THC existe sous forme de THCA. Cet acide cannabinoïde est décomposé (décarboxylé) en THC avec des températures élevées, ou avec le temps. L'affinage favorise ce processus et augmente lentement les niveaux de THC.

C'est un processus qui se fait pratiquement tout seul. Il vous suffit d'avoir quelques bocaux en verre hermétiques — suffisamment pour abriter toute votre récolte.

Video id: 510270517

Chargez chaque bocal sans trop tasser à environ 75 % de son volume, fermez-le bien et stockez-le au frais et à l'obscurité. Au début, l'humidité restante va sortir de l'intérieur des têtes, de quoi donner à votre l'impression d'avoir été réhydratée. En ouvrant les bocaux quelques minutes plusieurs fois par jour — un processus appelé faire « roter » l'herbe —vous libérerez cette humidité et permettrez l'échange d'air frais. Répétez ce processus pendant la première semaine.

Pendant les semaines deux et trois, vous n'ouvrirez vos bocaux qu'une fois par jour pendant quelques minutes, car la teneur en humidité se réduit. Après trois semaines, vos fleurs seront suffisamment affinées et donneront une agréable sensation de fumée. Certains cultivateurs dotés d'une patience considérable choisissent d'allonger la période d'affinage jusqu'à huit semaines pour maximiser les saveurs et la puissance. Si vous avez l'intention de stocker votre herbe sur le long terme, sachez que vous pouvez affiner votre cannabis pendant plus de six mois sans nuire à vos réserves.


La récolte

La récolte

La récolte
La récolte
La récolte
La récolte

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.

Sommaire du guide

Catégories
eKomi silver seal
4.7 sur 5
selon 37803 avis