Partie 1 - Introduction
La fin s'approche et j'espère vous avoir aidé à remplir votre jardin de petites plantes vertes. Dans tous las cas, vous êtes maintenant en possession de toutes les informations pour cultiver du cannabis de la meilleure qualité possible, même si les débutants aux premières armes feront des erreurs qui influenceront certainement la qualité et la quantité de la récolte. En cas de catastrophe, apprenez de vos erreurs et essayez de ne pas les répéter la prochaine fois.

À la fin, normalement, tout le monde fait des erreurs stupides, donc continuez à vous informer le plus possible ; le savoir est le pouvoir ! Si tout s'est bien passé pendant les 8-10 dernières semaines de floraison, le délai nécessaire à la plupart des variétés pour mûrir, le moment est venu de récolter. Si vous êtes parvenu à ne pas donner une overdose d'engrais, vous devriez maintenant voir de magnifique buds sur vos plantes.
moment de la récolte pour un plant de marijuana
Si l'on donne des doses trop importantes d'engrais aux plantes, celles-ci en souffrent : il vaut mieux en donner moins que trop. Plus vous approchez de la fin de la floraison, plus vous pouvez réduire la puissance de la solution nutritive, jusqu'à arroser uniquement avec de l'eau pendant la dernière semaine. Si les plantes prennent une belle couleur jaune, cela ne fera pas de mal aux plantes : c'est même bon signe. Les plantes sont en train d'absorber les dernières gouttes de nutriments des feuilles, ce qui signifie qu'il y a moins de substances nutritives dans le buds, qui seront donc plus agréables à fumer.

Partie 2 - Coupe "mouillée"
Il existe de nombreuses façons d'effectuer la récolte. Tout dépend du nombre de plantes que vous possédez et de leurs dimensions. La méthode la plus commune, qui est aussi celle que je préfère, est la coupe "mouillée". Procédons à la coupe de toutes les plantes à la fin de la maturité.

Prenons chaque plante mûre et coupons toutes les branches une à une, en ôtant toutes les feuilles autour des buds. Ces feuilles contiennent beaucoup de THC, donc nous les conservons pour pouvoir ensuite en extraire du haschisch ou du "skuff". Pour obtenir du haschisch de meilleure qualité, ne mélangez pas les grandes feuilles qui ont peu ou pas du tout de cristaux de THC avec les feuilles coupées.

Les grandes feuilles peuvent être coupées 2-3 jours avant de commencer à effectuer la véritable coupe, ou même avant. Vous rendrez ainsi la coupe plus facile et plus rapide. Vous pouvez toutefois décider tout seul quand vous préférez couper les grandes feuilles, ou si voulez les couper ou non. L'avantage de couper les grandes feuilles un peu à l'avance, par exemple une semaine avant la récolte, est que les buds situés en bas - qui sont plus petits que ceux du haut, car ils ont reçu moins de lumière - seront plus exposés à la lumière, ce qui leur permettra de pousser pendant la dernière semaine et de mieux mûrir.
les meilleurs bourgeons de marijuana
En coupant les plantes "mouillées", vous pourrez couper plus facilement et rapidement que si vous le faisiez avec des buds secs, et cela permettra aux buds de se présenter au mieux. La première fois, vous devrez vous habituer un peu avant de trouver la meilleure méthode pour les couper. Mais après 10 minutes, vous aurez sans doute déjà trouvé la meilleure technique, plus rapide. Couper les plantes n'a rien de compliqué, mais une bonne technique vous donnera des résultats plus satisfaisants. Les mains des femmes sont mieux adaptées à la coupe, car elles sont plus petites et peuvent donc travailler avec une plus grande précision.

Faites en sorte de toujours avoir des ciseaux de réserve lorsque vous commencez à travailler. Il existe de nombreux types de ciseaux sur le marché et vous pouvez tous les essayer, car ils ont tous des avantages. Une fois que vous aurez trouvé les ciseaux parfaits, utilisez-les. Les ciseaux économiques ne sont généralement pas assez aiguisés et se cassent rapidement : ils ne garantissent pas un beau travail et vous créeront plus de problèmes que prévu, sans parler du temps qu'ils vous feront perdre.

Quand vous aurez commencé à couper, vous aurez pas mal de THC collé sur les ciseaux. Si vous ne possédez pas un détergent adéquat pour retirer les fils collants, vous aurez bien du mal à les nettoyer. Des ciseaux de mauvaise qualité se casseront rapidement si les lames sont incrustés d'une quantité excessive de THC. Si vous travaillez avec une paire de ciseaux économiques, il est encore plus important d'en avoir une paire de rechange, si les premiers se cassent.

Partie 3 - Coupe "sèche"
La deuxième méthode que vous pouvez utiliser est de couper les plantes quand elles sont sèches : vous les laisserez donc sécher avant de commencer à les couper. Les branches sont coupées pour être pendues ou mises dans un séchoir. Une telle coupe demande plus de temps que la coupe "mouillée". C'est une méthode à utiliser si vous avez beaucoup de plantes et peu de temps à disposition.

Les buds séchés sont plus difficiles à couper et le produit fini sera plus brut. De plus, un peu de THC sera perdu puisqu'il en tombera à chaque fois que vous déplacerez les buds, même si la perte n'est pas énorme, car la plupart reste attachée à la plante et sur les buds. Plus la matière végétale est sèche, plus facilement les résidus de THC se détachent lorsque la plante est secouée. Cette méthode est utilisée principalement pour les plantes qui ont poussé à l'extérieur.

Les plantes énormes cultivées à l'extérieur sont pendues à l'envers dans le séchoir, puis coupées au moment voulu. Cette méthode est aussi utilisée pour les plantes récoltées à l'intérieur, si vous avez de nombreuses plantes de petite taille. Il n'existe pas de mauvaise méthode pour récolter, tout dépend tout simplement du système de culture adopté.
Les meilleurs bourgeons de marijuana
Partie 4 - Pièce pour Récolter
Pour choisir une pièce adaptée à la récolte, essayez de choisir une pièce bien aérée. Si votre grow room est assez grande, la meilleure chose à faire est de récolter sur place en laissant les aspirateurs fonctionner. Si vous devez le faire dans une autre pièce, vous vous apercevrez que les plantes émettent une forte odeur et qu'il vaut mieux fermer la porte. Assurez-vous surtout de ne pas déranger les voisins.

Même si l'odeur de cannabis frais est divine pour les fumeurs, de nombreuses personnes la considèrent révoltante. Si vous installez une pompe à vide avec un filtre aux charbons actifs, vous réussirez à limiter les odeurs pendant la récolte, ou alors il vaut mieux effectuer la récolte à un endroit où vous serez sûr de ne déranger personne. Vous vous apercevrez surtout que vous vous habituerez rapidement à l'odeur pénétrante du cannabis : si vous sous-évaluez cet aspect, la récolte pourrait mal finir.

Partie 5 - Séchoir
Il est important de bien terminer la récolte, car après des mois de travail, il serait bien dommage de voir vos buds se recouvrir de moisissure. L'endroit idéal pour faire sécher les buds est une pièce fraîche et sombre, avec une température comprise entre 15 et 22 degrés. Peu importe que la pièce soit chaude, car les éléments psychoactifs ont besoin d'un peu de temps pour bien mûrir et avoir un bon effet lorsqu'ils sont fumés.

Il vaut mieux laisser sécher lentement le cannabis pendant plus de 2 semaines et le mettre ensuite dans une pièce plus chaude pour qu'il puisse être fumé rapidement, même si la rapidité n'améliore pas la qualité. Le séchage rapide du cannabis en le mettant au micro- ondes ou dans le four parce que vous n'en avez plus, n'a pas de sens. Il aura non seulement une saveur forte et mauvaise, mais il vous procurera une défonce faible et pas particulièrement agréable. Le cannabis a besoin de temps pour atteindre sa puissance maximum.

Il ne doit pas seulement sécher pour être prêt à être fumé. Quand vous mettez vos buds à sécher dans la pièce, assurez-vous qu'il y ait une bonne circulation de l'air au-dessus et au-dessous des buds. Les poser sur un journal ou quelque chose qui ne laisse pas passer l'air n'est pas conseillé. Il existe différents grillages pour sécher dans le commerce et je vous les conseille vivement. Il existe des râteliers avec des fils tendus auxquels suspendre le cannabis pour que les buds reçoivent beaucoup d'air depuis le bas. Quand vous placez du cannabis sur un morceau de carton, par exemple, le côté en contact avec le carton a plus de difficulté à perdre de l'humidité, ce qui augmente le risque de formation de moisissures.
marijuana séchée
Et il vaut mieux laisser les buds l'un à côté de l'autre, plutôt que les empiler : en cas de moisissures, celles-ci auront plus de mal à contaminer les autres. Près de 75 % du poids des buds est constitué d'eau, qui doit être éliminée. Quand l'humidité reste dans les buds, le risque de moisissures augmente. Sur 500 g de buds frais, il vous restera environ 125 g de buds à fumer. Si la température est trop basse, les buds resteront humides trop longtemps et risqueront donc de moisir.

L'air contient toujours des spores de moisissure, mais celles-ci ne s'installent sur les buds que si les conditions le permettent. Une mauvaise ventilation, avec des buds dans un espace trop restreint ou sans renouvellement de l'air, ou bien sur une surface au lieu de les suspendre, sont les causes les plus fréquentes de moisissures. Inutile de craindre la moisissure si vous respectez ces conditions.

Partie 6 - Maturation
Il y a une belle différence entre la maturation et le séchage du cannabis. Après une semaine seulement, normalement les petits buds sont déjà secs, tandis que les buds moyens et les grands ont besoin de deux semaines. Si vous possédez des buds vraiment grands, vous devrez compter quelques jours en plus. Vous pourrez toutefois décider de les sécher entiers ou bien de les couper, puisqu'un gros bud se compose dans tous les cas de buds plus petits qui ont poussé ensemble. Les buds plus petits sèchent plus vite, donc le temps est un facteur important, vous avez tout intérêt à les couper.

L'astuce pour savoir si votre cannabis est bien sec, est de prendre un grand bud et d'essayer de casser ses petites branches. Si elles se cassent facilement, la ganja est prête et sèche. N'essayez pas de vous convaincre en choisissant un petit bud. Tous les buds doivent être bien secs avant de commencer la maturation. Les buds secs peuvent être fumés après deux semaines, même s'ils ne sont pas au pic, mais ils sont bons.

Le moment est venu de les goûter, sans oublier qu'ils ne peuvent que s'améliorer au fil du temps. Une fois que les buds sont bien secs, nous pouvons penser à l'endroit pour les entreposer. Pour conserver la grande qualité de votre cannabis, vous devez le conserver dans un endroit frais et sec. Placez-le dans un récipient en plastique ou en verre et gardez-le dans un endroit sombre. La lumière détruit le THC. Si quelques buds seulement ne sont pas complètement secs et vous les mettez avec les autres, ils prendront tous l'humidité, y compris ceux qui étaient déjà secs.
endroit sec pour le cannabis
Vous devez maintenant laisser vos buds là où ils sont pendant deux semaines, le temps de leur maturation, ce qui signifie qu'un mois est passé depuis la coupe. La maturation procurera aux buds une meilleure saveur et une défonce plus agréable. Comme je vous le disais, le cannabis a besoin de temps. Après ce mois, le goût se sera développé comme il faut, même si certaines variétés ont besoin de plus de temps pour arriver au maximum. Bien entendu, les buds seront bons, mais ils pourraient être un peu meilleurs...

Tout est bien qui finit bien : nous avons maintenant de nombreuses petites feuilles issues de la coupe, pleines de THC, et nous avons l'intention d'en faire quelque chose d'extraordinaire. Non seulement nous avons une belle quantité de buds à fumer, mais nous pouvons aussi faire du bon haschisch avec la méthode de l'eau, ou bien en extraire de l'huile, ou encore nous mettre à cuisiner et essayer les recettes à base de cannabis, et tant d'autres choses encore...

Buy Autoflowering Cannabis SeedsBuy Feminized Cannabis SeedsBuy Medical Cannabis Seeds