On pense en général au CBD pour les valeurs médicinales du cannabis. Mais il existe des centaines de cannabinoïdes méritant d’être considérés – dont le THCA.

La liberté de l’information dans nos sociétés démocratiques nous a permis de remettre dans la bonne perspective les dangers et bienfaits du cannabis au cours des dernières décennies – une avancée fortement positive. Même si nous vivons toujours le résultat de la prohibition et de la persécution déraisonnable des consommateurs de cannabis, des chercheurs engagés font de leur mieux pour acquérir les faits scientifiques dont nous avons désespéramment besoin pour pleinement comprendre cette plante majestueuse, ce qui est difficile à faire dans de nombreux pays en raison d’une législation restrictive concernant la recherche.

Les dernières découvertes suggèrent que bon nombre d’entre nous ont négligé un composé pour ce qui est de la valeur médicinale du cannabis, composé nommé THCA, ou acide tétrahydrocannabinolique. C’est le précurseur biosynthétique du THC, mais il possède des propriétés radicalement différentes – le THCA ne provoque aucun effet psychoactif, au contraire du THC, mais joue étonnamment un rôle majeur dans les processus de tests en laboratoire de la puissance des variétés de cannabis. Étrange ? En fait, seulement au premier abord. Alors il existe plusieurs zones méritant notre attention pour avoir une meilleure idée de ce qu’est le THCA – ses bienfaits médicaux et le rôle qu’il joue dans les tests en laboratoire pour la puissance du cannabis.

QU’EST-CE QUE LE THCA ?

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi l’herbe était en général d’abord séchée, curée, puis brûlée pour obtenir les effets désirés ? La raison derrière cette procédure est la nécessité de transformer l’acide 9- tétrahydrocannabinolique (THCA) en le cannabinoïde psychoactif THC grâce à la décarboxylation, une réaction chimique qui élimine un groupe carboxyle. Cette réaction chimique a lieu quand des fleurs de cannabis fraîches sont séchées et curées, mais également et de manière bien plus rapide, quand vous exposez du cannabis à de la chaleur comme durant la combustion ou en cuisine en préparant du cannabeurre par exemple. Pour faire court, le THCA est du THC sous forme acide et non-psychoactive.

THCA

COMMENT LES LABOS MESURENT LA PUISSANCE DU CANNABIS

Comment mentionné précédemment, le THCA joue un rôle majeure dans la façon dont les laboratoires testent la puissance du cannabis, une procédure nécessaire mais non standardisée dans les états américains ayant légalisé le cannabis médical. Si vous avez une ambition commerciale et que vous voulez vendre votre produit dans un dispensaire, vous devez le faire tester auparavant. Il existe deux méthodes courantes pour le faire – la chromatographie gazeuse (CG) et la chromatographie liquide haute performance (CLHP).

La chromatographie gazeuse utilise la chaleur pour décarboxyler le THCA en THC et n’utilise donc que les valeurs du THC pour refléter la puissance d’une variété de cannabis. Cependant, il vaut interpréter ces valeurs de manière critique car des études suggèrent que seuls 70 % du THCA sont convertis en THC en utilisant une méthode à CG.

La méthode plus raffinée pour mesurer la puissance du cannabis est la chromatographie liquide qui donne des valeurs séparées pour le THCA et le THC – elle ne décarboxyle aucun cannabinoïde. La méthode CLHP permet aux laboratoires de calculer le contenu en THC d’une manière bien plus précise en utilisant une formule simple qui prend en compte les différences de masse moléculaire entre THCA et THC :

THCtotal = (%THCA) x 0,877 + (%THC)

BIENFAITS MÉDICINAUX DU THCA

La recherche sur le THCA est continuellement en train de progresser, mais il est encore trop tôt pour faire des affirmations définitives sur les effets thérapeutiques du composé – ce qui ne veut certainement pas dire qu’il n’en a pas. Des études préliminaires indiquent des bienfaits médicinaux potentiels parmi lesquels :

• Réduction des vomissements par nausée et perte de l’appétit (anti-émétique)

• Capacités protectrices pour le traitement de maladies neurodégénératives (ex : Parkinson)

• Effets anti-inflammatoires bénéfiques pour le traitement d’un large éventail de maladies (ex : Arthrite)

• Inhibition de la croissance des cellules cancéreuses de la prostate (anti-proliférant)

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander