Quel est l’effet du THC ?

Le THC peut modifier le comportement d’une personne en se liant aux récepteurs des cellules nerveuses et en altérant leur activité. Les récepteurs de cannabinoïdes sont concentrés dans certaines zones du cerveau liées à la mémoire, à la coordination, à la pensée, à la perception du temps et au plaisir. Les nerfs présents dans d’autres zones de notre corps sont eux aussi pourvus de récepteurs de cannabinoïdes.

Le THC soulage la douleur, mais sans pour autant se lier aux récepteurs cérébraux, tout comme les opioïdes comme la morphine, l’héroïne et d’autres drogues issues du pavot. Le THC provoque l’euphorie en stimulant les cellules cérébrales qui délivrent la dopamine. Le THC influence aussi la façon dont le cerveau élabore et construit de nouveaux souvenirs : il peut donc provoquer des hallucinations ou des illusions chez la personne qui en consomme, ou bien modifier sa pensée.

Tous ces effets sont à la base de la popularité de la marijuana, malgré une certaine perplexité parmi les « défenseurs » de la santé mentale. D’après le NIDA (institut américain pour la lutte contre les toxicomanies), l’utilisation du THC peut provoquer certains symptômes schizophréniques. Le composé chimique THC provoque aussi un « petit creux » puisqu’il stimule l’appétit.

Il provoque aussi un état de relaxation et influence les sens de l’odorat, de la vue et de l’ouïe. Il peut aussi provoquer une certaine fatigue et atténuer, chez certaines personnes, la réponse symptomatologique aux stimulations externes. Certaines études démontrent que le THC est efficace pour le traitement des vomissements et des nausées, et présente donc des propriétés antiémétiques. 

How Marijuana Affects the Brain

THC, a key ingredient in marijuana, attaches to cannabinoid receptors throughout the body. Several areas of the brain have high densities of these receptors, which help explain the different effects of the drug.

COMMENT LES RÉCEPTEURS FONCTIONNENT

Synapse

Les cellules nerveuses communiquent en transmettant des messages chimiques au travers des points de contacts appelés synapses.

 
THC and receptors

Le constituant le plus actif de la marijuana, le THC, se fixe aux récepteurs cannabinoïdes et altère l'action des nerfs.

 
 

ZONES À HAUTES CONCENTRATIONS EN RÉCEPTEURS À CANNABINOÏDES

The brain and cannabis receptors
RÉCEPTEURSEFFETS
CORTEX CÉRÉBRALJoue un rôle important dans la mémoire, la réflexion, la sensibilité sensorielle et la conscience.  Conscience altérée; distorsions de la perception; troubles de la mémoire; délires occasionnels et hallucinations.
HypothalamusContrôle des processus métaboliques comme l'appétit.  Augmentation de l'appétit.
TRONC CÉRÉBRALContrôle de nombreuses fonctions de base incluant l'activation cérébrale, le réflexe vomitif, la pression sanguine et le rythme cardiaque. Il joue également un rôle important dans la sensation de douleur, tonicité musculaire et le mouvement.  Soulagement de la nausée; accélération du rythme cardiaque; diminution de la pression sanguine; somnolence. Réduction de la douleur; spasticité réduite; tremblement réduits.
HIPPOCAMPEC'est la zone clé pour la mémoire et les souvenirs.  Troubles de la mémoire.
CERVELETContrôle la coordination et le contrôle des muscles.  Spasticité réduite; troubles de la coordination.
AMYGDALEJoue un rôle dans les émotions.  Anxiété et panique dans certains cas; anxiété réduite et inhibition des souvenirs traumatiques dans d'autres cas; réduction de l'hostilité.
 

STATISTIQUES DE DÉPENDANCES AUX SUBSTANCES

Pourcentage estimé par une étude nationale de gens qui sont devenus dépendants à une substance après en avoir pris au moins une fois.

32% Tabac 23% Héroïne 17% Cocaïne 15% Alcool 11% Stimulants 9% Anxiolytiques 9% Marijuana 8% Analgésiques 5% Drogues psychédéliques 4% Drogues par inhalation
 

Source: The National Comorbidity Survey, qui a interrogé 8.098 sujets et était soutenu par le "National Institute on Drug Abuse"; résultats publiés dans "Experimental and Clinical Psychopharmacology", 1994

 

La marijuana et la médecine

Medical Marijuana

Un débat est actuellement en cours sur la marijuana utilisée de façon bénéfique, comme médicament.

En 2004, les médecins de l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) ont affirmé devant le Congrès américain qu’il est difficile d’effectuer des analyses pour vérifier la sécurité et l’efficacité de la marijuana, puisque le principe actif peut varier de plante à plante, ce qui peut donc constituer un problème pour le patient auquel on administre de la marijuana.

Ils ont également ajouté que la FDA est ouverte à d’éventuelles propositions d’études scientifiques sur l’utilisation de la marijuana à des fins thérapeutiques. Le THC agit en altérant la délivrance des neurotransmetteurs à l’intérieur de la moelle épinière, permettant ainsi de soulager la douleur.

Qu’est-ce que le THC ?

Le THC est seulement l’un des nombreux composés chimiques sécrétés par les glandes d’une plante de marijuana. Les glandes sont principalement localisées dans les organes reproducteurs de cette même plante. Certains des autres composés contenus dans la marijuana, comme les cannabinoïdes, sont aussi présents dans la résine et peuvent atténuer les effets du THC. Exposé à l’air, le THC se dégrade en cannabinoïdes, avec des effets caractéristiques sur la psyché.

 
Trichomes

Le niveau de concentration du THC dépend de la méthode de culture de la marijuana. Le cannabis contenant la quantité minimum de THC, jusqu’à un pour-cent, est cultivé comme chanvre commun. Le THC peut être séparé de la marijuana ou synthétisé pour fabriquer des médicaments comme le dronabinol, autorisé par la FDA. 

Qu’entend-on par marijuana ?

Le mot marijuana se compose de deux mots espagnols « Maria » et « Juana » (Marie et Jeanne). L’étymologie indiquée dans l’Oxford Dictionary fait remonter le mot à la langue nahuatl avec le sens de « prisonnier ». 

 
  • Indica leaf INDICA / characteristics
  • Couch-lock
  • Chilling
  • Appetite
  • Body High
  • Deep relaxation
  • Sleep Aid
  • Pain + Nausea Relief
  • Stress + Anxiety Relief
  • Some of our most famous Indica strains
    ICE, Northern Light, Blue Mystic, O.G. Kush
 

Recreational Cannabis

Cannabis blunts usa flag

Utilisé comme drogue récréative, le cannabis se présente sous différentes formes : herbe séchée, poudre, ou bien résine ou huile.

Les mots de l’argot anglais pour désigner le cannabis sont tout aussi variés : dope, pot, hash, weed et grass (fr. herbe, fumée, paille, feuille). La marijuana, ou le cannabis, est plus connue comme un stupéfiant illégal vendu dans la rue. Elle est enroulée sous forme de cigarette (« joint »), fumée dans une pipe, utilisée comme ingrédient dans l’alimentation ou préparée comme une tisane chaude.

Consommée dans l’alimentation, elle a des effets psychoactifs et psychologiques. Pour qu’elle produise un effet psychoactif, au moins 10 microgrammes de THC par kilo de poids corporel sont nécessaires.

Quelles formes de cannabis utilisent les consommateurs ?

La marijuana se présente généralement pure sous forme de fleurs, de tiges et de feuilles séchées de la plante de chanvre. À des fins récréatives, c’est sa forme la plus répandue et c’est aussi, probablement, la plus utilisée à des fins médicales. La marijuana à fumer est généralement utilisée dans sa forme pure. En revanche, les formes travaillées de marijuana sont les suivantes :

Cannabis hash
  • HASCHISCH: sous cette forme, la marijuana peut être mâchée ou fumée, le produit n’est autre que la résine concentrée, obtenue sur la partie la plus haute de la plante de chanvre en floraison. 
  • HUILE DE HASCHISCH: l’huile de haschisch peut être fumée, prise par voie orale ou vaporisée ; elle est obtenue du chanvre, par extraction, à l’aide d’un solvant ; le produit final est une huile très concentrée.
  • RÉSINE:résine recueillie à partir des résidus qui s’accumulent sur les pipes et les autres outils utilisés pour fumer la marijuana. Dans la plupart des cas, si l’utilisateur a épuisé la marijuana, il peut exposer l’outil à la vapeur d’eau chaude (à température modérée) et exporter ensuite de ce même outil le contenu de résine résiduelle.

Les bénéfices thérapeutiques du cannabis

De nombreuses études démontrent que le chanvre utilisé comme marijuana médicale présente différents bénéfices :

  • la marijuana est connue comme stimulateur de l’appétit et du goût chez les patients atteints de cancer ;
  • la marijuana améliore la symptomatologie dans la thérapie de la douleur névropathe à long terme (douleur qui se répercute sur le système nerveux en provoquant des dommages chroniques) ;
  • la marijuana peut soulager la douleur après une intervention chirurgicale lourde ;
  • les composés chimiques contenus dans la marijuana contribuent à ralentir l’évolution du cancer de la prostate ;
  • les substances contenues dans le cannabis contribuent à soulager les symptômes de la dermatite.

Outre les publications existantes, les experts scientifiques et les spécialistes continueront leurs études dans ce domaine pour connaître les bénéfices de la marijuana sur les êtres humains.

 
buy CBD oil online

RQS CBD Oil est disponible dans des bouteilles de 10 ml, 30 et 50 ml dans 3 concentrations différentes: 2,5%, 4% et 10%.

Acheter CBD Oil
 

Responsabilité MédicaleLes informations listées, référencées ou liées à ce site internet le sont uniquement dans un but informatif et ne fournissent pas de conseils professionnels, médicaux ou légaux.

Royal Queen Seeds n’approuve pas, ne prônent pas et ne fait pas la promotion de l’usage licite ou illicite de drogues. Royal Queen Seeds ne peut être tenu pour responsable de matériel provenant des références présentes sur nos pages ou sur des pages vers lesquels nous fournissons des liens et qui approuveraient, prôneraient ou feraient la promotion de l’usage licite ou illicite de drogues ou d’activités illégales. Merci de consulter votre médecin avant d’utiliser tout produit/ toute méthode listé, référencé ou lié à ce site internet.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander