La relation entre le cannabis et le cancer semble se renforcer considérablement comme la recherche sur l’herbe prolifère. Une des découvertes les plus profondes dans ce domaine est probablement celle du système endocannabinoïde et de la façon dont les composés du cannabis ont un effet distinct et spécifique sur plusieurs aspects du corps humain. Une autre découvert importante est celle qui montre les puissants effets anti-tumeur des cannabinoïdes comme le THC et le CBD. Avec ces merveilleux effets, le cannabis est aussi en train d’être reconnu comme un remède végétal qui peut soulager les effets secondaires brutaux d’un type conventionnel de traitement anticancer : la chimiothérapie.

C’EST QUOI LA CHIMIOTHÉRAPIE ?

La chimiothérapie est un moyen conventionnel d’essayer de traiter le cancer en utilisation certains médicaments qui agissent pour tuer les cellules cancéreuses dans le corps humain. Il existe une large variété de médicaments pour la chimiothérapie, parfois utilisés en combinaisons. Ils sont parfois utilisés avec d’autres approches, entraînant d’autres effets secondaires, comme la radiation. Les médicaments pour la chimiothérapie agissent pour tuer les cellules qui sont sur le point de se diviser en deux nouvelles cellules.

L’idée est que comme les cellules cancéreuses se divisent plus souvent que les cellules normales, elles ont plus de chances d’être endommagées que les cellules normales. Certains de ces médicaments agissent pour endommager le centre de contrôle des cellules, alors que d’autres perturbent les processus chimiques cellulaires.

Les problèmes avec la chimiothérapie sont courants, car ces médicaments ciblent et attaquent aussi les cellules saines et normales. Les cellules saines menacées comportent celles de la bouche, du sang, du système digestif et des cheveux. Par exemple, la chimiothérapie échoue dans la majorité des cas comme traitement pour le cancer aux États-Unis. C’est peut-être le catalyseur qui pousse de nombreuses personnes à chercher des solutions alternatives et naturelles pour le traitement du cancer. Ces solutions incluent des extraits d’huile de cannabis de haute qualité et puissance, avec de fortes concentrations de THC et de CBD.

Le Dr Leonard Coldwell a déclaré : « si vous avez un jardin, avec des fleurs, des buissons, des arbres, de la pelouse et des mauvaises herbes, vous arrivez avec de l’Agent Orange et vous tuez tout. Tout est est mort, et vous espérez que seules les bonnes plantes repoussent. » Il ajoute : « ils bombardent le système entier et ils déclarent que le cancer est en rémission ».

Un traitement aussi sévère peut provoquer des effets secondaires comme de la douleur, de la fatigue, des problèmes sanguins, un mal de gorge et de bouche, de la nausée, des vomissements et de la diarrhée, pour n’en citer que quelques-uns. Cependant, c’est là où le cannabis entre en jeu. Certains des propriétés de la plante sont parfaites pour contrer certains effets secondaires négatifs provoqués par la chimiothérapie.

Les cellules se séparent du cancer du cannabis contre-effet

COMMENT LE CANNABIS PEUT AIDER

Le cannabis semble pouvoir tellement atténuer les effets secondaires de la chimiothérapie que des médicaments liés au cannabis sont actuellement disponibles à cet effet. Des cannabinoïdes synthétiques comme le dronabinol et la nabilone sont utilisés pour réduire les nausées et vomissements provoqués par la chimiothérapie. Ces médicaments synthétiques sont modelés sur le cannabinoïde psychoactif de la weed appelé THC.

Un article intitulé « Cannabinoids for control of chemotherapy induced nausea and vomiting: quantitative systematic review » et publié dans le British Medical Journal a exploré les effets antiémétiques, ou réduisant la nausée et les vomissements, des cannabinoïdes. Les auteurs déclarent que les cannabinoïdes testés étaient plus efficaces pour réduire la nausée et les vomissements qu’un certain nombre de médicaments antiémétiques.

Les chercheurs ont conclu que «  […] les cannabinoïdes analysés ici étaient légèrement supérieurs aux antiémétiques conventionnels après la chimiothérapie et les patients les ont préférés. » Les auteurs notent que les effets secondaires des cannabinoïdes pourraient limiter leur utilisation étendue, mais ils déclarent aussi que : « chez les patients sélectionnés, les cannabinoïdes pourraient être utiles comme adjuvants améliorant l’humeur pour le contrôle des maladies liées à la chimiothérapie. »

PLUS DE PREUVES

De plus, le National Cancer Institute of the United States explique que « le cannabis et les cannabinoïdes ont été étudiés en laboratoire et en clinique pour le soulagement de la douleur, de la nausée, des vomissements, de l’anxiété et de la perte d’appétit ». Ils ajoutent que « le cannabis et les cannabinoïdes pourraient avoir des avantages dans le traitement des symptômes du cancer ou les effets secondaires des thérapies anticancer. Il y a un intérêt croissant pour le traitement de ces symptômes comme la nausée chez les enfants avec le cannabis et les cannabinoïdes, mais les études sont limitées. »

Les récepteurs cannabinoïdes qui sont situés dans le cerveau semblent avoir un rôle dans le contrôle de la nausée et des vomissements. Le THC pourrait agir sur ces récepteurs et prévenir les vomissements provoqués par certains types de chimiothérapie.

Récepteurs cannabinoïdes nausées vomissements cancer cannabis

DES LOIS RÉTROGRADES

Malheureusement, et de manière hypocrite, la même page d’informations sur ce site mentionne également que le cannabis reste illégal au niveau fédéral aux États-Unis, même si certains états ont déjà changé indépendamment les lois.

APPÉTIT

Le cannabis pourrait offrir des avantages aux patients sous chimiothérapie grâce à l’augmentation de leur appétit. Des études sur des animaux ont montré que le THC et d’autres cannabinoïdes pouvaient stimuler l’appétit. Ce qui pourrait encourager les patients à consommer de la nourriture, malgré le manque d’appétit et la nausée.

DOULEUR

Le cannabis peut aussi aider à soulager la douleur. Les récepteurs à cannabinoïdes existent dans le cerveau, dans la moelle épinière et dans les terminaisons nerveuses. Ils ont aussi des effets anti-inflammatoires qui pourraient contribuer au soulagement de la douleur. Le National Institute of Health déclare également que « des études sur les animaux ont montré que les cannabinoïdes pourraient prévenir les problèmes nerveux (douleur, engourdissement, picotements, gonflements et faiblesse musculaire) provoqués par certains types de chimiothérapie. »

LE CANNABIS A UN GRAND POTENTIEL

Bien que toujours illégal, la compréhension scientifique en expansion du cannabis et des cannabinoïdes, ainsi que de leur rôle dans le traitement du cancer et en assistance pour la chimiothérapie, sont indéniables. Le cannabis est de toute évidence un bon choix naturel de remède végétal pour tous ceux qui vivent la terrible expérience que la chimiothérapie peut provoquer. Mais certains pourraient avancer, et des éléments scientifiques existants pourraient aller dans ce sens, que la chimiothérapie n’a pas sa place et que le cannabis a le potentiel de traiter seul cette maladie.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander