La douleur est une expérience complexe et purement individuelle. Notre biologie unique, notre environnement social et nos expériences passées influencent notre perception de la douleur – ce qui la rend très difficile à traiter. Avec les défis que présente la gestion de la douleur chronique et la controverse entourant les analgésiques comme les opioïdes, les médecins et les patients souhaitent trouver une alternative efficace. Certains ont jeté leur dévolu sur le CBD.

Cannabis et douleur

La vague de légalisation du cannabis en Europe et en Amérique du Nord signifie que l’acceptation culturelle a augmenté l’attrait de l’utilisation du cannabis pour le bien-être physique. Le cannabis contient plus de cent cannabinoïdes différents, dont les deux plus abondants sont le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). En termes d’études scientifiques, le THC s’est taillé la part du lion, mais cela est en train de changer.

Notre compréhension de la relation entre le CBD et la douleur ne cesse d’évoluer. Toutefois, des recherches cliniques approfondies sont nécessaires pour tirer des conclusions sur son efficacité. La plupart des études ayant élucidé certains mystères ont jusqu’à présent été réalisées sur des modèles animaux de la douleur. Néanmoins, nombre de ces études se sont concentrées sur l’interaction unique du CBD avec le système endocannabinoïde.

Le CBD et le système endocannabinoïde

Le système endocannabinoïde (SEC) est un système de signalisation cellulaire chez l’Homme et les autres mammifères qui joue un rôle régulateur dans l’organisme. Il se compose, entre autres, de récepteurs qui interagissent avec des cannabinoïdes naturels – appelés endocannabinoïdes – dans tout le cerveau et l’organisme.

Il y a plus de 100 cannabinoïdes connus dans le cannabis, tous avec des profils et des effets différents et tous sont censés interagir avec le système endocannabinoïde à un certain degré. On sait que le SEC régule les fonctions corporelles liées au métabolisme, à l’appétit, à l’humeur, à l’anxiété et à la perception de la douleur, mais l’impact des cannabinoïdes sur ces fonctions n’est pas clair.

CBD and the Endocannabinoid System

Le CBD aide-t-il à lutter contre la douleur ?

Bien que non psychotrope, le CBD peut aider le corps à utiliser ses endocannabinoïdes qui agissent comme des neurotransmetteurs. Une étude de 2015[1] a examiné si le CBD pouvait influencer les récepteurs du SEC en augmentant les niveaux d’anandamide. L’anandamide (AEA) est un endocannabinoïde associé à la réduction de la perception de la douleur et à l’amélioration de l’humeur.

De plus, une étude publiée[2] en mai 2019 dans le Journal of Pain Research a examiné la relation mutuelle entre les cannabinoïdes THC et CBD et la douleur chronique. L’étude visait à évaluer la tolérance et la sécurité d’un spray buccal contenant les deux cannabinoïdes. Le produit a été administré en complément d’un produit de soins naturels à des patients souffrant de douleurs chroniques sévères.

Études sur le CBD et la douleur

Trouver des traitements efficaces contre la douleur est essentiel pour que les personnes qui en souffrent retrouvent une bonne santé physique et mentale. Dans ce qui suit, nous analyserons les enquêtes actuelles sur le CBD en ce qui concerne les maladies et les symptômes de la douleur.

  • Inflammation

L’inflammation aiguë est la réaction de l’organisme à une blessure. Dans une revue publiée[3] en 2019, le CBD a été observé pour son impact potentiel sur l’inflammation et le stress oxydatif via des mécanismes régulés par le SEC. Bien que cette revue ne soit pas concluante et se concentre largement sur les études animales, elle pose les bases d’une recherche clinique approfondie.

  • L’arthrite

L’arthrite est un terme informel pour désigner les douleurs articulaires ou les maladies articulaires. Près de 60 millions d’adultes et 300 000 enfants souffrent d’arthrite sous une forme ou une autre. Il existe plus de 100 types d’arthrite et de troubles connexes et les symptômes courants sont le gonflement, la douleur, la raideur et la diminution de l’amplitude des mouvements.

Une étude de 2016[4] a administré du gel au CBD à un modèle d’arthrite chez le rat pendant quatre jours afin d’observer tout changement dans le problème. Cette recherche a évalué si l’administration de CBD en topique pouvait entraîner des effets positifs durables.

  • Le CBD et la douleur neuropathique

La douleur neuropathique est causée par une irritation des nerfs. Les symptômes comprennent des picotements, des douleurs atroces et des problèmes de sensibilité.

Les recherches concernant le potentiel du CBD dans les troubles neuropathiques sont mitigées. Une étude de 2018[5] a examiné les inconvénients potentiels associés à l’utilisation du CBD et du THC pour la douleur et a souligné la nécessité d’une analyse plus approfondie. L’étude s’est concentrée sur 16 études (avec un total de 1750 participants) analysant les effets du cannabis sur différentes plaintes neurologiques.

Comment utiliser le CBD contre la douleur ?

Le CBD est disponible à l’achat sous de multiples formes. En fonction de votre intention, différentes méthodes d’administration du CBD peuvent être plus ou moins adaptées. Découvrez ci-dessous les différentes méthodes pour déterminer celle qui vous convient le mieux.

Produits topiques au CBD

Les baumes, pommades et onguents au CBD sont connus comme des produits « topiques ». En d’autres termes, vous les appliquez directement sur la peau. L’un des avantages de l’application topique est qu’elle n’affecte que la zone sur laquelle elle est appliquée. Le CBD ne passe pas dans la circulation sanguine. Cela rend les topiques idéaux pour ceux qui ciblent des zones spécifiques.

Produits topiques au CBD

Le CBD oral et sublingual

Pour ceux qui cherchent à soutenir le corps de l’intérieur, il existe des huiles, des teintures et des sprays au CBD qui peuvent être pris par voie orale ou placés sous la langue (sublingual). Cette dernière méthode permet au CBD de pénétrer directement dans la circulation sanguine pour obtenir des effets rapides. La prise orale, en revanche, produit des effets plus durables, mais comme le CBD doit d’abord passer par le système digestif, il met aussi plus de temps à atteindre la circulation.

En général, il est facile de contrôler sa dose de CBD avec des sprays oraux, des teintures et des huiles. Les huiles sont généralement une combinaison d’extrait de CBD dans une huile de support à base de plantes comme l’huile d’olive ou l’huile de chanvre. Les gélules sont essentiellement une forme de pilule d’huile au CBD contenant des doses uniformes. Les produits comestibles sont des produits alimentaires : pensez aux brownies, aux bonbons gélifiés et aux en-cas au CBD.

Le CBD oral et sublingual

Vapotage du CBD

Le vapotage est devenu une méthode populaire pour prendre du CBD, et en effet, c’est l’une des plus biodisponibles. Cela signifie qu’une grande partie de la teneur totale en CBD d’un produit donné passera effectivement dans la circulation sanguine, en l’occurrence via les alvéoles des poumons. On suppose que le vapotage est plus sûr que le tabagisme, mais n’oublions pas que les deux pratiques comportent des dangers.

Vapotage du CBD

Le CBD est-il approuvé pour le traitement de la douleur ?

Jusqu’à présent, l’utilisation du CBD pharmaceutique n’a été approuvée que dans un nombre limité de cas. Le spray oral Sativex (un produit THC:CBD 1:1) est approuvé dans certains pays pour traiter la sclérose en plaques et les douleurs liées au cancer. L’Epidiolex, également un spray oral, est prescrit aux États-Unis pour certains types d’épilepsie et de crises associées à la sclérose tubéreuse. Actuellement, aucune recherche ne soutient le CBD seul comme remède contre la douleur chez l’Homme.

Effets secondaires du CBD

Le statut juridique du cannabis est en constante évolution. Ajoutez à cela le désir d’un produit frais et dérivé de la plante et on comprend rapidement pourquoi la demande en CBD est énorme. Bien sûr, cette fascination est encouragée à l’extrême par les marges positives inégalées que se font les fabricants.

Si vous envisagez de prendre du CBD, il est essentiel de comprendre ses effets secondaires potentiels. Il est souvent présenté comme un remède miracle sans risque ni effet secondaire, mais c’est faux. Si les effets secondaires du CBD sont généralement légers et ne mettent pas la vie en danger (par exemple, diarrhée, réduction de l’appétit, fatigue), le risque le plus important est qu’il peut interagir avec les anticoagulants, les médicaments pour le cœur et les immunosuppresseurs, entre autres.

La modification des niveaux de ces médicaments essentiels dans le sang pourrait avoir des répercussions catastrophiques. Il est également nécessaire de rassembler davantage d’informations sur la sécurité du CBD dans des populations particulières comme les personnes âgées, les enfants, les personnes immunodéprimées et les femmes enceintes et allaitantes.

Il y a un manque de recherches toxicologiques complètes consacrées à la sécurité du CBD. Une étude de laboratoire[6] de 2019 a démontré que lorsqu’il était administré par voie orale à des souris, le CBD pouvait causer des dommages au foie. Les souris qui ont reçu les plus grandes quantités de CBD ont présenté des preuves claires d’hépatotoxicité. L’hépatotoxicité est une blessure ou un dommage causé au foie par l’exposition à des médicaments. Bien que ces résultats ne soient pas indicatifs de tels effets chez l’Homme, ils méritent d’être pris en considération.

Cela mis à part, l’Organisation mondiale de la santé a jugé que le CBD était bien toléré avec un bon profil de sécurité chez l’Homme dans son rapport d’examen critique sur le CBD publié en 2018[7].

Effets secondaires du CBD

Le CBD est un complément non réglementé

Le CBD est actuellement classé comme un complément non réglementé et il est donc difficile de savoir exactement ce que vous obtenez. Les autorités sanitaires et pharmaceutiques du monde entier ont émis de nombreux avertissements à l’encontre des entreprises qui tentent de commercialiser des produits non approuvés contenant prétendument du CBD. Certains de ces produits ont été testés pour leur contenu chimique et il s’est avéré que beaucoup d’entre eux faisaient des déclarations inexactes concernant les niveaux et la qualité du CBD.

Il n’est pas nécessaire de chercher bien loin pour trouver des rapports anecdotiques soutenant l’utilisation du CBD. Cela ne signifie pas pour autant qu’il sera efficace pour tout le monde. Chacun est unique et ce qui peut convenir à une personne peut ne pas convenir à une autre. Voilà un argument aussi véridique que la douleur est propre à chacun.

De nombreux autres facteurs comme l’humeur, le niveau de stress, l’environnement, les expériences précédentes et les troubles médicaux préexistants affectent la perception de la douleur. N’oubliez pas que certains des témoignages que vous lirez ne sont que du marketing astucieux destiné à inciter les consommateurs à acheter davantage de produits. Il est intéressant de noter que le marché du CBD devrait atteindre 20 milliards de dollars d’ici 2024[8].

Devriez-vous utiliser le CBD pour soulager la douleur ?

Si vous envisagez d’essayer le CBD, nous vous recommandons de demander conseil à votre médecin. Bien qu’il ne soit pas toxique et présente un faible potentiel d’abus, il peut interagir avec divers médicaments et ne convient pas à tout le monde. Néanmoins, le CBD est un candidat intéressant pour une utilisation quotidienne étant donné ses effets sur le système endocannabinoïde et le corps dans son ensemble. Toutefois, tant qu’il n’existe pas de preuves cliniques solides, il est difficile d’évaluer la pertinence du CBD pour la gestion de la douleur.

Sources Externes
  1. Cannabinoids and Epilepsy https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  2. Effectiveness and tolerability of THC:CBD oromucosal spray as add-on measure in patients with severe chronic pain: analysis of 12-week open-label real-world data provided by the German Pain e-Registry https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  3. Antioxidative and Anti-Inflammatory Properties of Cannabidiol https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  4. Transdermal cannabidiol reduces inflammation and pain-related behaviours in a rat model of arthritis https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  5. Cannabis‐based medicines for chronic neuropathic pain in adults https://www.cochranelibrary.com
  6. Molecules | Free Full-Text | Hepatotoxicity of a Cannabidiol-Rich Cannabis Extract in the Mouse Model | HTML https://www.mdpi.com
  7. CANNABIDIOL (CBD) https://www.who.int
  8. How to Start a CBD Business https://www.businessnewsdaily.com
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.