Même si la médecine moderne n'a pas de remède contre l'arthrite, plusieurs traitements aident à ralentir la progression de la maladie. Les traitements précoces comme les changements de mode de vie sont particulièrement efficaces, mais quelle est la place du cannabis dans la prévention et le traitement du trouble ? Nous allons nous pencher de plus près sur l'arthrite, sur ses différents types et sur la manière dont des cannabinoïdes tels que le THC et le CBD pourraient aider.

Qu'est-ce que l'arthrite ?

L'arthrite décrit un éventail de troubles qui impliquent le gonflement et la fragilisation d'une ou plusieurs articulations. Bien qu'étant surtout associée au processus de vieillissement, l'arthrite peut même se rencontrer à un jeune âge. Voici quelques éléments clés[1] sur l'arthrite pour en savoir plus sur la maladie :

  • Elle touche beaucoup de personnes : un total incroyable de 54,4 millions de personnes aux États-Unis souffrent d'une arthrite diagnostiquée et on estime que plus de 40 millions[2] de personnes en Europe souffrent d'arthrose.
  • Elle touche plus les femmes que les hommes : l'arthrite survient légèrement plus chez les femmes que les hommes mais les experts ignorent pourquoi exactement.
  • Le manque d'activité physique pourrait contribuer au trouble : l'arthrite affecte ceux qui rapportent n'avoir aucune activité physique plus que ceux qui respectent les recommandations pour l'activité physique

L'arthrite exerce un énorme impact sur l'individu comme la société. Ce n'est donc pas une surprise si les scientifiques sont à la recherche de nouvelles manières de traiter le trouble, d'améliorer la qualité de vie et de réduire le nombre de personnes touchées. Cependant, la difficulté de traitement vient des nombreux types d'arthrites et de symptômes.

Les types d'arthrite

Parmi les formes les plus prévalentes de la maladie, on retrouve :

Arthrose Usure graduelle du cartilage des articulations
Arthrite rhumatoïde Maladie inflammatoire dans laquelle le système immunitaire attaque les cellules saines dans le corps
Goutte Douleurs et gonflements intenses provoqués par l'accumulation de cristaux d'acide urique dans les articulations
Lupus Maladie autoimmune possédant une variété de causes, dont des infections virales, certains médicaments et la ménopause
Arthrite psoriatique Forme d'arthrite qui touche des malades atteints de psoriasis, une maladie de la peau

De plus, il existe deux formes primaires d'arthrite : dégénérative et inflammatoire. L'arthrite dégénérative implique la destruction du cartilage et des tissus dans les articulations, ce qui finit par entraîner une érosion des os.

L'arthrite inflammatoire n'est pas due à l'usure. En revanche, elle se produit lorsque le système immunitaire attaque par erreur les cellules saines, ce qui entraîne une potentielle érosion des articulations. En gardant ces deux formes à l'esprit, regardons de plus près les diagnostics courants pour chacune.

  • Arthrose

Forme d'arthrite dégénérative, l'arthrose se produit lorsque le cartilage — une forme de tissu conjonctif ferme et glissant que l'on retrouve entre les articulations — commence à s'user. Alors que le cartilage continue à se dégrader, la surface des os devient exposée et les frictions s'accroissent. Au final, le trouble entraîne des lésions sur les ligaments, l'érosion des os et une inflammation dans les articulations.

Parmi les symptômes de l'arthrose, on retrouve :

Douleur Raideurs
Sensibilité Réduction de la souplesse
Sensation de friction Gonflements
Excroissances osseuses
  • Arthrite rhumatoïde

L'arthrite rhumatoïde se classe dans la catégorie inflammatoire. Maladie autoimmune, le trouble est issu d'un dysfonctionnement dans le système immunitaire qui le pousse à attaquer des cellules saines dans le corps. Au contraire de l'usure mécanique de l'arthrose, les cellules immunitaires attaquent la paroi des articulations, ce qui entraîne l'érosion des os et la déformation des articulations. L'attaque du système immunitaire s'étend également au-delà des articulations et peut affecter la peau, les yeux, les poumons et le corps.

Parmi les symptômes de l'arthrite rhumatoïde, on retrouve :

Articulations sensibles et gonflées Raideur articulaire
Fatigue Fièvre
Perte d'appétit

L'arthrite et les rhumatismes sont-ils la même chose ?

Pas vraiment. L'arthrite vient du grec « maladie des articulations » et fait spécifiquement référence à une inflammation chronique ou aiguë des articulations, ainsi qu'à des lésions et douleurs structurelles. En revanche, les rhumatismes peuvent décrire toute maladie marquée par l'inflammation et la douleur dans les articulations, les muscles, les tendons, les ligaments et autres tissus fibreux.

L'arthrite et les rhumatismes sont-ils la même chose ?

Le cannabis peut-il aider contre l'arthrite ?

Très clairement, le développement de nouveaux traitements pourrait aider à soulager les souffrances de millions de personnes. Alors, où se situe le cannabis en tant que traitement contre le trouble ? Eh bien, des recherches en cours montrent que le cannabis pourrait jouer un rôle en impactant un des systèmes les plus importants du corps humain.

  • Présentation du système endocannabinoïde

Pour comprendre comme le cannabis est lié aux symptômes de l'arthrite, il faut d'abord présenter rapidement le système endocannabinoïde (SEC). Ce réseau de récepteurs, de molécules de signalisation et d'enzymes aide à contrôler tout dans le corps humain, de l'appétit et l'humeur jusqu'au remodelage des os et à l'émission des neurotransmetteurs. Les composantes de ce système existent dans tous les tissus, y compris le système nerveux, le système reproducteur, le squelette, le tube digestif et les tissus conjonctifs.

Mais quel rôle y joue-t-il ? Eh bien, le SEC aide le corps à entretenir l'équilibre biologique ou homéostasie. Il évite que les choses ne tournent pas assez vite ou trop vite, en permettant aux autres systèmes de mener à bien leurs fonctions de manière optimale. Le SEC classique est composé de deux récepteurs principaux — le récepteur cannabinoïde 1 (CB1) et le récepteur cannabinoïde 2 (CB2). Il comporte également des molécules de signalisation connues sous le nom d'endocannabinoïdes et diverses enzymes.

Les avancées de la recherche sur le SEC ont également découvert de nombreuses autres composantes dans ce système, y compris plusieurs types de récepteurs différents comme les récepteurs TRPV1, PPAR et autres récepteurs GPR, ainsi qu'un vaste ensemble d'autres molécules de signalisation. Ensemble, ces composantes constituent le SEC étendu, aussi connu sous le nom d'endocannabinoïdome[3].

Des études en cours explorent le rôle joué par le SEC dans les causes et le développement de l'arthrite. Par exemple, des chercheurs de l'université d'Édimbourg suggère un lien fort entre l'arthrose et des composantes du SEC présents dans le tissu synovial et les liquides entourant les articulations.

En étudiant des souris, cette équipe a découvert jusqu'à 40 % de dégénérescence cartilagineuse supplémentaire chez les souris manquant de récepteur CB2. De manière intéressante, lorsqu'ils ont administré un cannabinoïde synthétique, ils ont découvert que cela inhibait de manière significative la progression de la maladie chez de jeunes souris ayant des niveaux normaux de récepteurs CB2. Les souris manquant de ce récepteur n'ont présenté aucun changement.

Ces découvertes vont dans le même sens que la carence endocannabinoïde clinique (CECD), une théorie proposée par le chercheur spécialisé dans le cannabis, le docteur Ethan Russo. La théorie du CECD suggère qu'un manque d'endocannabinoïdes, de récepteurs cannabinoïdes ou d'enzymes pourrait impacter le SEC. Comme ce système joue un rôle si fondamental dans le corps, un manque de ses composantes pourrait entraîner plusieurs maladies et troubles de santé.

THC ou CBD pour l'arthrite

La plante qu'est le cannabis produit plus de 100 cannabinoïdes et, tout comme les endocannabinoïdes du corps, ces molécules peuvent se lier aux récepteurs du SEC. Cela signifie que les molécules phytochimiques du cannabis peuvent impacter directement un des systèmes les plus importants du corps humain — mais quelles sont les implications pour ceux qui vivent avec l'arthrite ? Eh bien, des études en cours explorent le rôle du SEC en tant que cible thérapeutique dans le cadre de ce trouble.

Le THC et le CBD sont les deux cannabinoïdes les plus prévalents dans la plupart des cultivars modernes du cannabis. Ces deux molécules impactent le SEC de manières différentes. Le THC se lie directement aux récepteurs CB1 et CB2. Il produit des effets psychoactifs en activant les récepteurs CB1 dans le système nerveux central, ce qui entraîne une modification dans l'émission des neurotransmetteurs.

En revanche, le CBD possède une faible affinité pour ces deux sites. À la place, il réussit à augmenter les niveaux d'endocannabinoïdes en perturbant des enzymes clés. Le CBD se lie également avec le récepteur TRPV1 du SEC — un site impliqué dans le traitement de la douleur. Lisez donc la suite pour découvrir ce que dit la recherche sur l'impact potentiel de ces deux cannabinoïdes sur l'arthrite.

THC ou CBD pour l'arthrite
  • Le THC et l'arthrite

Malheureusement, aucun essai sur l'homme n'a exploré le rôle du THC chez les malades souffrant d'arthrite. Cependant, les données issues des études en cours pour d'autres troubles pourraient s'appliquer à d'autres formes d'arthrite. Actuellement, des chercheurs explorent les effets du cannabis riche en THC[4] sur la douleur neuropathique, la qualité du sommeil et la douleur inflammatoire.

Le THC pourrait également affecter quelques-uns des problèmes psychologiques que les malades de l'arthrite rencontrent. De nombreuses personnes souffrant de la maladie rencontrent des troubles de l'humeur en raison de la douleur et de la perte de mobilité. Le THC provoque une augmentation aiguë des niveaux de dopamine[5] — un neurotransmetteur qui impacte profondément l'humeur.

  • Le CBD et l'arthrite

Une fois de plus, un manque d'essais cliniques chez l'homme signifie que les chercheurs n'ont pas eu l'opportunité de tester le CBD contre l'arthrite chez l'homme. Cependant, les études animales offrent un aperçu de la manière dont le cannabinoïde pourrait fonctionner chez l'homme. Des chercheurs sont en train d'explorer comme le CBD est lié à la douleur et l'inflammation chez les animaux.

Le CBD possède une faible affinité de liaison pour le CB41 et le CB2 mais il produit la plupart de son activité en perturbant les enzymes du SEC. L'enzyme hydrolase des amides d''acide gras (FAAH) est responsable de la décomposition de nombreux endocannabinoïdes. Des chercheurs sont en train d'explorer comment l'inhibition de la FAAH pourrait augmenter les niveaux d'endocannabinoïdes[6] qui réduisent la douleur et l'inflammation[7].

Huiles, sprays ou application locale pour l'arthrite ?

Alors que les chercheurs découvrent comment les cannabinoïdes pourraient influencer l'arthrite, ils commenceront également à découvrir les meilleures méthodes d'application de ces molécules phytochimiques.

De nombreuses personnes souffrant d'arthrite et se penchant sur le cannabis posent souvent des questions telles que « comment utiliser l'huile au CBD pour l'arthrite ? » et « dois-je utiliser une crème au CBD contre les douleurs arthritiques ? ». Même si nous ne pouvons pas encore répondre à ces questions, les futures études devraient, espérons-le, pouvoir faire la lumière sur les meilleures manières d'utiliser l'herbe contre l'arthrite.

En attendant, les consommateurs de cannabis peuvent appliquer des huiles à la voie par voie orale et sublinguale. La voie orale envoie les cannabinoïdes tels que le THC et le CBD à travers le tube digestif et le foie, ce qui les convertit en différents métabolites avant de les acheminer à travers le corps. En revanche, la voie sublinguale (l'huile est placée sous la langue) introduit les cannabinoïdes directement dans la circulation sanguine pour des effets rapides.

Les sprays et produits locaux appliqués directement sur les articulations concernées pourraient apporter un soulagement localisé. Les sprays appliqués sur la peau ne permettront pas une bonne absorption, car les cannabinoïdes appliqués par voie externe ciblent surtout les cellules de la peau. Cependant, un patch transdermique offre une forme d'application locale du cannabis qui peut pénétrer plus profondément dans la circulation sanguine autour de l'articulation.

Huiles, sprays ou application locale pour l'arthrite ?

Le cannabis est-il sans danger pour l'arthrite ?

Dans les essais sur l'homme, les effets secondaires du cannabis comportent généralement une perturbation des fonctions cognitives[8], alors que les effets secondaires courants du CBD se manifestent souvent par une sécheresse buccale, des diarrhées, une réduction de l'appétit, une somnolence et de la fatigue.

Globalement, le cannabis possède un profil de sécurité supérieur à de nombreux traitements médicamenteux avec un léger risque d'effets secondaires mineurs. Cependant, le THC peut provoquer une détresse psychologique chez certains, en particulier ceux qui ont des prédispositions pour des troubles de santé mentale. Dans le cas du CBD, l'Organisation Mondiale de la Santé rapporte que le cannabinoïde est généralement bien toléré avec un bon profil de sécurité[9].

Le cannabis pour l'arthrite : un futur prometteur ?

Malheureusement, la route est longue avant que les malades souffrant d'arthrite puissent voir de réelles preuves concluantes. Des essais humains de haute qualité sont nécessaires pour déterminer les effets de l'herbe sur les symptômes de la maladie. Cependant, l'implication du SEC dans la maladie suggère que le cannabis serait un agent prometteur. Espérons que les études découvriront quels cannabinoïdes fonctionnent le mieux pour l'arthrite et quelle méthode d'administration offre le plus de soulagement.

Sources Externes
  1. Arthritis-Related Statistics | Data and Statistics | Arthritis | CDC https://www.cdc.gov
  2. Osteoarthritis in Europe: impact on health status, work productivity and use of pharmacotherapies in five European countries | Rheumatology | Oxford Academic https://academic.oup.com
  3. (PDF) Endocannabinoidome https://www.researchgate.net
  4. Cannabis and joints: scientific evidence for the alleviation of osteoarthritis pain by cannabinoids - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  5. The effects of Δ9-tetrahydrocannabinol on the dopamine system https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  6. CBD for Arthritis Pain: What You Should Know https://www.arthritis.org
  7. Cannabinoid-based drugs targeting CB1 and TRPV1, the sympathetic nervous system, and arthritis | Arthritis Research & Therapy | Full Text https://arthritis-research.biomedcentral.com
  8. Cannabis and joints: scientific evidence for the alleviation of osteoarthritis pain by cannabinoids - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  9. World Health Organization Reports CBD Oil Is Generally Safe https://www.rtor.org
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.