La douleur et l'inflammation font partie de la vie de tout le monde. Ces événements sont des réactions naturelles de notre corps, qui déclenchent une tentative d'auto-guérison, souvent couronnée de succès. Quand la douleur augmente, il est au contraire naturel de chercher une aide extérieure au corps. Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, ou AINS, sont les médicaments antidouleurs et anti-inflammatoires les plus courants pour les troubles de gravité modérée.

L'ibuprofène est l'un des médicaments anti-inflammatoires les plus courants, découvert en 1961 et disponible de nos jours sous plusieurs marques. Parmi les autres AINS courants, on retrouve l'aspirine, le diclofénac, le kétoprofène et quelques autres. Ils sont efficaces pour réduire ou éliminer la douleur, l'inflammation, la fièvre, les maux de tête, l'arthrite rhumatoïde et autres, mais ces médicaments s'accompagnent de graves effets secondaires potentiels comme : ulcères, brûlures d'estomac, vertiges, maladies du foie ou des reins, hypertension, crise cardiaque et AVC.

Ibuprofeno Vs Cannabis Pour Combattre L'Inflammation

COMMENT AGIT L'IBUPROFÈNE

Quand le corps subit une blessure, des composés appelés prostanoïdes sont produits. On compte parmi eux les prostaglandines, qui sont impliquées dans l'inflammation, et la thromboxane, impliquée dans la coagulation du sang. Ces composés sont produits par des enzymes cyclo-oxygénase appelées COX-1 et COX-2.

Comme d'autres médicaments anti-inflammatoires et de contrôle de la douleur, l'ibuprofène inhibe la libération de ces molécules générées par la réponse de notre corps à une blessure, un traumatisme ou une infection. L'ibuprofène inhibe la production de prostaglandines en réduisant l'activité de l'enzyme cyclo-oxygénase, mais, tout comme l'aspirine, l'ibuprofène est un inhibiteur de la COX non-sélectif. Ce qui signifie qu'il inhibe les deux enzymes COX-1 et COX-2, ce qui provoque potentiellement plus d'effets secondaires que d'autres AINS. Cependant, l'ibuprofène est efficace contre les symptômes de la douleur en général, du mal de tête, de l'inflammation ou des lésions articulaires, de la fièvre, de l'arthrite rhumatoïde, de la goutte, des blessures musculo-squelettiques mineures et des maladies rhumatismales. Et pourtant, beaucoup de personnes consomment de grandes quantités de ce médicament sans être pleinement conscientes de ses effets secondaires et risques pour la santé.

DE NOUVELLES VOIES BIOCHIMIQUES POUR LE CONTRÔLE DE LA DOULEUR

Le système endocannabinoïde est principalement actif dans le contrôle de la douleur au niveau du système nerveux central, mais il est également actif dans les systèmes périphériques contre les symptômes douloureux et de démangeaison générés par la dermatite et les allergies. Par leur action sur notre système endocannabinoïde, les cannabinoïdes sont capables de moduler les seuils de douleur et d'inhiber la libération de molécules pro-inflammatoires, tout comme l'ibuprofène. De plus, ils exercent leurs effets en synergie avec d'autres systèmes dans notre corps qui modulent la douleur, comme le système opioïde endogène.

Des études précliniques et cliniques ont prouvé les effets de contrôle de la douleur et anti-inflammatoires des cannabinoïdes, ce qui suggère que les dérivés du cannabis pourraient s'avérer utiles dans le traitement de maladies liées à la douleur aiguë ou chronique et même pour des troubles souvent réfractaires aux thérapies conventionnelles. Le CBD est tout particulièrement capable de réduire le processus inflammatoire en réduisant la production de cytokines par le système immunitaire et en inhibant certains des récepteurs responsables de la perception de la douleur.

Plusieurs essais cliniques ont démontré la non-dangerosité et l'efficacité du THC et du CBD dans la gestion de la douleur neuropathique centrale et périphérique, de l'arthrite rhumatoïde et de la douleur liée au cancer. Par conséquence, l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) a récemment retiré le CBD de sa liste de substances interdites. Ceci a permis à de nombreux athlètes professionnels de rejoindre tous les malades qui testent le CBD comme substitut à l'ibuprofène ou aux autres médicaments anti-inflammatoires et de contrôle de la douleur.

Avantages corporels de la CDB

Les cannabinoïdes possèdent des mécanismes analgésiques différents de ceux de l'ibuprofène ou des autres médicaments et, malgré le volume croissant des recherches, les multiples dynamiques d'interaction entre les cannabinoïdes et notre corps ne sont pas totalement comprises. La recherche en laboratoire sur les modalités d'interaction entre les récepteurs cannabinoïdes et les mécanismes de la douleur progresse, mais les essais cliniques avancent lentement.

Quoi qu'il en soit, la confirmation scientifique du large éventail de bienfaits des cannabinoïdes a poussé des milliers de malades à en consommer afin de stopper ou réduire la consommation d'antidouleurs, réduisant ainsi les effets secondaires à court et long-terme de l'ibuprofène ou autres AINS. Par contraste à de nombreux médicaments pharmaceutiques, les effets secondaires du THC sont généralement bien tolérés, alors que les effets secondaires du CBD sont minimaux. Le Cannabidiol n'altère ni le rythme cardiaque, ni la tension artérielle, et il n'entraîne aucun effet gastro-intestinal négatif. Il ne provoque ni vertige, ni aucun des types de perturbation mentale ou physique que le THC pourrait générer. Malgré cela, le CBD interagit fortement avec les récepteurs qui affectent notre perception de la douleur, ce qui entraîne alors un effet analgésiques efficace et relaxant.

TRAITEMENT DE LA DOULEUR AU CBD

De nos jours, on peut trouver de nombreux produits au CBD sur le marché. À côté des huiles de CBD, il y a les gélules, les teintures en sublingual, les comestibles, les crèmes d'application locale, les liquides pour la vaporisation et bien sûr les variétés de cannabis riches en CBD. Fumer, vaporiser et administrer en sublingual sont les méthodes les plus rapides pour réduire la douleur avec le CBD, mais certains malades combinent différentes méthodes : quelques applications orales par jour, vaporisation quand nécessaire et une crème administrée localement sur les zones affectées pour soulager la douleur, par exemple.

Le CBD n'est associé à aucun risque d'overdose et ce cannabinoïde est bien toléré, même à fortes doses. Cependant, la plupart des consommateurs commencent par des doses faibles, en augmentant lentement la prise sur une période de plusieurs jours ou semaines, jusqu'à atteindre un dosage qui puisse contrôler leur type de douleur spécifique. Une dose de départ de 2,5 mg de CBD par jour peut généralement être augmentée jusqu'à 20 mg de CBD par jour. La principale précaution à prendre en consommant du CBD est de savoir qu'il peut affecter la manière dont d'autres substances sont métabolisées, en augmentant ou réduisant potentiellement leur efficacité. Si vous suivez actuellement un traitement médicamenteux et que vous souhaitez commencer à prendre du CBD, consultez d'abord votre médecin.

Le CBD remplace les médicaments

Certains consommateurs de cannabis médical trouvent que les variétés de cannabis, ou leurs dérivés, riches en THC fonctionnent mieux contre les symptômes, alors que d'autres préfèrent des produits ne contenant que peu ou pas de THC, ou bien un équilibre entre CBD et THC. Les terpènes du cannabis affichent également des attributs qui peuvent être complémentaires au traitement de la douleur et c'est la raison pour laquelle un extrait à spectre complet est généralement préféré à un seul cannabinoïde isolé, selon la théorie de « l'effet entourage ».

Quand le fait de remplacer l'ibuprofène par du CBD se révèle être une réussite thérapeutique : le malade peut profiter d'un soulagement comparable, sans aucun risque et avec des bienfaits de santé allant au-delà de l'analgésie. On peut citer des effets anti-émétiques, des effets neuroprotecteurs et une amélioration de la qualité du sommeil. De plus, grâce aux propriétés antioxydantes du CBD, ce cannabinoïde peut protéger les cellules contre l'action des radicaux libres, tout en réduisant la douleur et l'inflammation.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander