Comment cultiver de l'herbe en phase végétative

Comment cultiver de l'herbe en phase végétative

Comment entretenir votre cannabis pendant la phase végétative pour obtenir les meilleurs résultats.

Sommaire:

QU'EST-CE QUE LA PHASE VÉGÉTATIVE ?

La phase végétative est une période du cycle de croissance qui se déroule après la germination et avant la floraison. Une fois que vos graines de cannabis ont germé, elles émergent du sol sous forme de jeunes pousses. Ces bébés possèdent une courte tige et deux cotylédons arrondis. Les premières « vraies » feuilles finissent par se former. Au cours des 2–3 semaines qui suivent, les jeunes pousses commencent à grandir et à produire un grand nombre de feuilles nourricières — des structures nécessaires à la photosynthèse. Ceci marque le début de la phase végétative.

La phase végétative peut durer entre 3 et 16 semaines (ou plus), selon les génétiques d'un cultivar et les objectifs du cultivateur. Une croissance explosive se produit durant cette période. Les plants sont généralement transplantés dans des récipients plus grands au début de la phase végétative, pour donner à leur système racinaire plus d'espace pour s'étendre. La tige principale va monter et l'espace entre les nœuds va augmenter radicalement. Les cultivars indica resteront petits et développeront beaucoup de croissance latérale, alors que les variétés indica poussent plus hautes, avec beaucoup moins de ramifications. Pour les variétés à photopériode, la phase végétative prend fin quand le cycle lumineux se raccourcit.

• En extérieur, cela se produit quand la saison change de l'été à l'automne.

• En intérieur, le planning lumineux est raccourci pour forcer les plants à photopériode à fleurir à la demande. Les plants feront la transition de la phase végétative à la phase de floraison quand ils seront exposés à un cycle lumineux de 12 heures de lumière et 12 heures d'obscurité. En revanche, les cultivars à autofloraison passent en floraison selon leur âge, par opposition au cycle lumineux.

 

Growth phase (Week 1)
Growth phase (Week 2)
Growth phase (Week 3)
Growth phase (Week 4)
Growth phase (Week 5)
Growth phase (Week 6)
Growth phase (Week 7)
Growth phase (Week 8)

IMPORTANCE DE LA PHASE VÉGÉTATIVE

La phase végétative est une période vitale du cycle de vie d'un plant de cannabis. Les cultivateurs doivent apporter des conditions environnementales à leurs plants pour qu'ils poussent aussi grands et sains que possible. La taille se traduit souvent dans le rendement. Plus les plants deviennent grands, plus ils développent de nœuds ou « sites de floraison » et plus de fleurs ils seront capables de produire.

Mais la taille n'est pas le seul facteur. Certains cultivateurs préfèrent garder leurs plants petits tout en obtenant toujours d'excellents rendements, ce qui peut être réalisé grâce au palissage des plants. Ces techniques doivent être mises en place pendant la phase végétative, avant que les premières fleurs ne commencent à émerger.
De nombreuses fonctions physiologiques essentielles se produisent durant la phase végétative. Les feuilles nourricières travaillent dur pour transformer la lumière et le CO₂ en énergie. Le système racinaire s'étend et apporte un solide ancrage pour éviter que le plant ne tombe. Les racines agissent aussi pour absorber les nutriments vitaux et l'eau.

Pour répondre aux besoins des plants durant cette période, les cultivateurs doivent s'assurer d'apporter les bonnes quantités de lumière, d'eau et de nutriments. Les cultivateurs doivent aussi faire attention aux nuisibles et aux pathogènes et s'efforcer au mieux d'éviter que ces menaces n'endommagent, ou même ne tuent, leurs cultures.

Enfin, la phase végétative prépare le terrain pour la floraison. Plus les plants sont en bonne santé durant cette période, mieux ils seront préparés pour la floraison et pour une récolte abondante.

Video id: jZZ9tIrid8U

COMMENT ATTEINDRE UNE CROISSANCE VÉGÉTATIVE IDÉALE

Les facteurs mentionnés plus haut s'appliquent à toute culture du cannabis. Quand le cultivateur réussit à trouver l'équilibre parfait entre toutes ces variables, une croissance remarquable devient possible pendant la phase végétative. Même si les besoins primaires des plants restent les mêmes, les cultivateurs doivent faire attention aux différences entre la culture en intérieur et en extérieur. Ces deux environnements très différents présentent aux cultivateurs et à leurs cultures des défis variés.

INTÉRIEUR

La culture en intérieur implique généralement de faire pousser les plants dans des tentes de culture ou des pièces entièrement dédiées à la culture – ce qui s'accompagne d'avantages et d'inconvénients distincts. Les cultivateurs en intérieur ont un contrôle presque complet sur l’environnement durant toute la durée du cycle de culture. Pendant la phase végétative, ils peuvent choisir de faire tourner les lampes 18–24 heures par jour. Plus un plant est exposé à la lumière, plus il peut réaliser la photosynthèse, ce qui donne une croissance végétative plus explosive.

Plus de contrôle implique aussi qu'il y a plus d'éléments à gérer. Les cultivateurs en intérieur doivent mesurer les niveaux de CO₂, l'humidité et la température de manière régulière. Ces facteurs doivent être entretenus dans des fourchettes spécifiques pour optimiser la croissance des plants. Les cultivateurs peuvent avoir besoin d'investir dans des ventilateurs, des hygromètres, des humidificateurs/déshumidificateurs, ventilateurs d'extraction et autres éléments pour entretenir le bon fonctionnement de leurs cultures. Ces systèmes peuvent être automatisés avec des minuteurs et des capteurs, mais ce n'est pas réaliste pour les cultivateurs amateurs et à petite échelle.

INTÉRIEUR

EXTÉRIEUR

Les cultivateurs en extérieur ont beaucoup moins de contrôle sur leurs plants pendant la phase végétative et le cycle de croissance dans son ensemble. Les éléments naturels prennent le contrôle, ce qui peut être une bonne chose dans certaines circonstances. Vous n'avez pas besoin d'apporter une source lumineuse et la pluie fréquente avec des systèmes d'irrigation évitent d'avoir à arroser régulièrement.

Réussir une croissance végétative idéale en extérieur tient surtout à bien renforcer les défenses de vos plants. Il existe de nombreuses bestioles dehors qui seraient ravies de dévorer vos plants pour le goûter. Les petites créatures comme les insectes peuvent percer des trous dans les feuilles et dévorer les racines, alors que des animaux comme les oiseaux et les cerfs peuvent causer de graves dégâts sur les feuilles et les tiges. Les environnements humides augmentent aussi les risques d'infections fongiques. Des moyens de contrôle biologiques comme des insectes prédateurs peuvent être introduits dans la plantation pour éliminer les espèces nuisibles et il est possible de cultiver des plantes compagnes pour les repousser. Les filets et les clôtures sont une ligne de défense efficace contre les animaux plus grands.

Des sprays foliaires peuvent aider à éviter les moisissures. Les cultivateurs devraient aussi placer leurs cultures dans une zone du jardin qui reçoit une bonne circulation de l'air, en évitant les zones de stagnation.

EXTÉRIEUR

DONNEZ À VOS GRAINES DE CANNABIS LE MEILLEUR DÉPART

Comme nous l'avons déjà vu, la phase de la jeune pousse se produit juste avant la phase végétative. C'est une fenêtre clé dans la vie d'un plant de cannabis, qui peut déterminer son destin. Tout comme une croissance végétative saine contribue à une phase de floraison optimale, une phase de la jeune pousse saine contribue de même à tout le cycle de culture. Regardons les facteurs importants à prendre en compte pendant cette période.

MILIEU DE CULTURE

Les cultivateurs peuvent faire pousser des plants dans une multitude de milieux, dont la terre et l'eau (hydroponie). Le milieu de culture apporte un espace dans lequel les racines poussent et — dans le cas de la terre — apporte de la matière organique et des nutriments. Envisagez d'introduire des micro-organismes comme les champignons mycorhiziens dans votre terre, pour établir une relation bénéfique avec vos plants. Ils aident à décomposer les matières organiques et à absorber les nutriments.

Dans une installation en hydro, commencez avec de l'eau filtrée de bonne qualité. L'eau du robinet contient trop de chlores et d'autres substances nocives.

ÉCLAIRAGE

La lumière est un des facteurs les plus importants dans la culture du cannabis. Avec l'eau et le CO₂, c'est un acteur significatif dans le processus de photosynthèse. Les cultivateurs doivent commencer avec de bonnes lampes pour permettre aux plants de pousser en bonne santé et bien forts. Les lampes LED sont recommandées en raison de leur coût opérationnel faible et de leurs émissions limitées de chaleur.

Comme nous l'avons déjà mentionné, les variétés à photopériode en intérieur ont besoin de 18–24 heures de lumière par jour durant la phase végétative. Plus un plant est exposé à la lumière, plus il grandira vite. La plupart des cultivateurs font végéter leurs plants pendant 4–8 semaines. Après ce délai, un changement à 12 heures de lumière par jour est nécessaire pour déclencher la floraison.

En revanche, les plants à autofloraison fleurissent seuls. Donnez-leur 18–24 heures de lumière par jour pendant la végétation et la floraison et observez la magie.

ÉCLAIRAGE

NUTRITION

Les plants de cannabis ont des besoins nutritionnels spécifiques et leurs besoins diffèrent pendant les phases végétative et de floraison. Pendant la période végétative, les plants ont besoin de niveaux plus élevés d'azote, qui contribue à la croissance des tiges et des feuilles. Il leur faut aussi des niveaux adéquats de potassium pour réguler l'ouverture et la fermeture des stomates et pour produire de l'énergie. Les plants en végétation demandent aussi de bonnes quantités de magnésium pour alimenter la photosynthèse et du calcium pour la santé des parois cellulaires.

Les cultivateurs peuvent acheter des formules de nutriments pour la croissance végétative pour se faciliter la vie. Des produits comme les Easy Grow Booster Tablets apportent tous les nutriments dont les plants ont besoin durant toute leur croissance végétative.

Si vous cultivez en hydroponie, achetez des nutriments spécifiques pour la végétation et appliquez-les en suivant les instructions du produit.

ARROSAGE

L'eau — le liquide de la vie. Les plants de cannabis dépendent de l'eau pour absorber les nutriments dans les cultures en terre comme en hydro. Pendant le processus de transpiration, l'eau voyage vers le haut dans la tige du plant jusqu'aux feuilles, en transportant les nutriments là où ils sont nécessaires. Cependant, un excès d'eau peut être une mauvaise chose. Le sur-arrosage peut priver les racines d'air et entraîner le développement de la pourriture des racines. Quand vous arrosez vos plants durant la phase végétative, attendez que les ~3 cm à la surface du sol soient secs avant d'arroser de nouveau. Les plants en hydroponie reçoivent toute l'eau nécessaire dans leur milieu de culture.

ARROSAGE

TEMPÉRATURE

Les plants en végétation s'épanouissent dans des températures de 20–30 °C. Heureusement pour les cultivateurs en intérieur et en extérieur, c'est une fourchette assez large. Les plants en végétation peuvent tolérer une humidité assez élevée. Mais ne laissez pas les niveaux tomber sous les 40 %. La température et l'humidité peuvent être mesurés avec un thermomètre/hygromètre. Les cultivateurs d'intérieur peuvent manipuler ces conditions avec des chauffages, de l'air conditionné, des humidificateurs et des déshumidificateurs. En extérieur, les cultivateurs peuvent ériger des abris pour protéger les plants en végétation du soleil si une brutale vague de chaleur s'abat.  

CIRCULATION DE L'AIR

La circulation de l'air est vitale pour des plants végétatifs en bonne santé. Dans une tente de culture, des ventilateurs de prise et d'extraction d'air aideront à garder l'air frais. Ils apporteront du CO₂ et élimineront l'oxygène en excès. La circulation de l'air aidera aussi à éviter la formation de moisissures. Si vous cultivez en extérieur dans une structure de type polytunnel, c'est une bonne idée de l'installer dans le sens du vent, ou d'installer des ventilateurs pour faire circuler l'air.

PALISSAGE

Le palissage permet aux cultivateurs de modeler et former leurs plants à leur volonté. Il ouvre la canopée et laisse plus de lumière pénétrer. Le palissage peut aussi booster les rendements tout en gardant les plants à une hauteur gérable. Des méthodes comme le palissage LST peuvent être utilisées pour changer la forme des plants en pliant et en attachant les tiges et les branches.

LES DEUX PREMIÈRES SEMAINES DE LA PHASE VÉGÉTATIVE

Les plants poussent rapidement pendant cette période. Les cultivateurs devront constamment les surveiller et ajuster les paramètres de leurs cultures en conséquence. Avec les Easy Booster Tablets, l'apport nutritif ne sera pas un problème. Les cultivateurs doivent surveiller de près l'arrosage. Une fois de plus, attendez que les 3 premiers centimètres de sol soient secs avant d'arroser.

Comme les plants vont pousser très vite, la position des lampes peut nécessiter d'être changée. Si le sommet d'un plant s'approche trop de la source lumineuse, il peut souffrir de brûlure lumineuse. La source lumineuse devrait être suspendue à 30 cm environ du sommet du plant. Si un jaunissement des feuilles se produit, la lampe devrait être positionnée encore plus loin.

Une humidité élevée est importante pendant les deux premières semaines de végétation. L'humidité dans l'air renforcera la santé des plants et peut être obtenue en éteignant temporairement les ventilateurs en intérieur.

AUTRES FACTEURS À PRENDRE EN COMPTE EN PHASE VÉGÉTATIVE

En plus des éléments cités plus haut, il existe plusieurs autres facteurs cruciaux à prendre en compte pendant la phase végétative, peu importe où et comment vous choisissez de cultiver.

SEXAGE

Le sexage des plants de cannabis est vital pour éviter que les mâles ne pollinisent l'espace de culture. Si le but est de produire des fleurs résineuses, les cultivateurs doivent identifier et éliminer les mâles dès que possible. Une fois que leur pollen fertilise une fleur femelle, elle se met à produire des graines et arrête de produire de la résine. Le sexage peut être réalisé aux alentours de la quatrième semaine après la germination. Les plants mâles et femelles commencent à produire des pré-fleurs – de petits morceaux de tissu végétal qui révèlent leur sexe. Les plants mâles produisent des pré-fleurs qui sont plus sphériques, alors que les pré-fleurs femelles ressemblent à la forme d'une larme. Les cultivateurs peuvent utiliser un outil grossissant comme une loupe de bijoutier pour regarder de plus près les nœuds. Si un mâle est identifié, il doit être éliminé de l'espace de culture. Il peut être gardé à part à des fins reproductives, ou bien jeté.

ESPACEMENT

Chaque plant a besoin de son propre espace. Des plants trop serrés finiront par se faire de l'ombre les uns les autres en bloquant la lumière. De nombreuses variables entrent ici en jeu. Le génotype d'une variété dicte la taille à laquelle elle pousse, mais les plants peuvent être domptés grâce à des méthodes de palissage.

Les cultivateurs peuvent planifier leur espace de culture en établissant combien de plants ils vont cultiver au mètre carré.

  • Avec la technique SOG, les cultivateurs peuvent généralement faire tenir  4–16 plants par m². Ceci implique de planter de nombreux petits plants à proximité pour former une canopée horizontale uniforme.
  • Comme nous l'avons déjà mentionné, le palissage à faible stress (LST) est une autre technique utilisée pour dompter les plants. Elle permettra au cultivateur de faire tenir environ quatre plants par m².
  • Enfin, la méthode ScrOG peut être utilisée pour renforcer le rendement, mais un seul plant unique tiendra dans un m².

ÉTÊTAGE

L'étêtage est une méthode testée et éprouvée pour contrôler la taille d'un plant de cannabis, tout en renforçant son potentiel de rendement. En taillant le sommet de la tige principale, le cultivateur peut favoriser la croissance latérale, ce qui améliore alors le rendement. Le cultivateur peut réaliser l'étêtage dès que le plant possède 3–5 nœuds.

C'est une technique pour la phase de croissance végétative. Les cultivateurs devraient commencer avec une paire de ciseaux stérilisée et couper le sommet de la tige principale, ce qui va la pousser à se séparer. Les cultivateurs peuvent répéter le processus encore et encore pour produire plus de sites de floraison, cependant, les plants ont besoin d'une période de « récupération » après chaque étêtage, ce qui rallongera inévitablement la durée de la phase dé végétation.

Royal Queen Seeds Genetics

Royal Queen Seeds produit des graines de cannabis parmi les meilleures d’europe, pour garantir à tous les cultivateurs amateurs d’avoir accès aux meilleures variétés de cannabis qui existent.

Buy at RQS

Partie. 1: La Germination. Guide complet de la germination des graines de cannabis

Partie. 3: La phase de floraison du Cannabis. La fin s'approche et dans deux mois de floraison, nous serons prêts à sortir nous ciseaux de leur étui

Partie. 4: Les dernières semaines de floraison. Après des mois d'enthousiasme croissant, le moment tant attendu de la récolte est finalement à portée de la main.

Partie. 5: La récolte. Découvrez toutes les étapes des processus de récolte et post-récolte du cannabis.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.