Rendement OPTIMAL avec votre cannabis à autofloraison

RÉCOLTER UN MAXIMUM DE VOTRE AUTO

Les variétés de cannabis à autofloraison ont gagné le respect qu’elles méritent. Plus important encore, elles ont gagné leur place dans vos activités de culture. Avec nos 10 conseils pour un rendement optimal, vous récolterez le maximum possible de vos autos. Comme d’habitude avec les hybrides de Ruderalis, le temps compte, alors on s’y met.

1) CHOISISSEZ UNE VARIÉTÉ A AUTOFLORAISON DE QUALITÉ ET AU RENDEMENT IMPORTANT

Critical Auto

La puissance des variétés à autofloraison s’est considérablement améliorée ces dernières années. En fait, beaucoup de ces dernières générations d’autos auront des taux de cannabinoïdes de même ordre que les versions photopériodiques plus traditionnelles. Cependant toutes les autos ne sont pas créées de la même façon et beaucoup d’autos de nos concurrents donneront de modestes récoltes.

Nous recommandons nos variétés auto qui ont prouvé leur puissance et leurs rendements élevés. Pour ceux qui cherchent de volumineuse récoltes, vous ne pourrez pas trouver mieux que la Royal Critical Auto. Comme les photopériodiques de la même famille Critical, cette auto vous donnera d’énormes têtes durant sa floraison. En plus, elle mettra que 9 semaines après germination pour arriver à son impressionnante récolte. C’est la définition même qualité tout en étant pressé.

2) COMMENCER LES AUTOS DANS LEUR POT FINAL

Critical Auto

Les variétés de cannabis photopériodiques peuvent être gardé indéfiniment au stade végétatif. Au contraire, les variétés à autofloraison fonceront dès la plantation jusqu’à la récolte en 60-90 jours. La vitesse est un atout. Mais le cultivateur doit garder le tempo avec la le développement rapide des autos.

Il n’y a pas le temps pour un rempotage et surtout pas de temps pour du stress si vous voulez un rendement optimal de votre auto. Le meilleur conseil est de planter votre graine directement dans le pot final. Sinon, germez vos graines auto dans du papier essuie-tout, ou bien faites avec votre méthode préférée. Puis mettez les directement dans de larges pots. Une zone de racine saine doit se développer tôt.

3) FAITES GERMER EN INTÉRIEUR

Que vous comptiez sur une culture en intérieur ou en extérieur pour votre auto, veillez à commencer la germination en intérieur. Encore une fois, le cultivateur doit être conscient du fait que les autos passeront au stade de la floraison en 30-40 jours après la germination.

Le cultivateur et la plante sont sur la même heure dès le premier jour. Il est alors difficile d’être sûr du bon enracinement. Une lampe fluoressante de couleur blanche froid ou même un rebord de fenêtre ensoleillé sera suffisant. Veillez à ce que la croissance végétative se passe bien car prêt ou non la floraison commencera. Rappelez vous que le cannabis à autofloraison fleurie par rapport à son âge et non au cycle de lumière 12/12.

4) 18 HEURES DE LUMIÈRE

Cannabis Lighting

Le cycle optimal de jour/nuit pour le cannabis à autofloraison est 18/6. C’est souvent associé au stade végétatif des cannabis photopériodiques. Mais pour que les autos atteignent le potentiel maximal et augmentent leurs tailles pour produire de grosses quantités de têtes, elles ont besoin d’un cycle 18/6 du début à la fin.

Les autos sont les variétés de cannabis les plus robustes et peuvent survivre dans des conditions difficiles et avec moins de lumières. Mais on ambitionne une grosse récolte et pour arriver à cet objectif, les autos demandent le plus de lumens possible pendant 18 heures. Plus de lumières plus de têtes.

Le spectre complets des systèmes LED est un excellent choix pour la culture en intérieur, les lampes à décharge luminescente haute pression sont très bien aussi, mais les lampes compactes fluorescentes sont juste bonne durant la période végétative. Les variétés à autofloraison en extérieur se développeront durant l’été, et dans les régions plus chaudes du printemps à l’automne. La lumière du soleil pendant 18 heures n’est pas essentielle car le soleil est la lampe des dieux et est infiniment plus puissant que n’importe quelle lampe artificielle.

5) LE CYCLE HUMIDE/SEC

Cannabis Watering

Veillez à ne pas sous ou surarroser vos pieds de cannabis car c’est un élément clé pour garder un cycle humide/sec efficace. C’est spécialement important avec les autos à cause de leur rapide période de récolte. Ca ne laisse pas de temps pour une croissance ralentie de se rétablir ni un milieu de culture d’éponger et de redevenir sec. Vous ne pouvez pas vous permettre de perdre une semaine afin de rétablir une auto malade.

Choisissez un pot / conteneur qui permettra d’évaluer au poids si elles ont besoin d’eau ou non. C’est facile à voir avec l’habitude. Quand vous arrosez votre milieu de culture le poids augmente et donc vos conteneurs plus légers indiqueront que vos plants ont besoin d’eau.

Aussi, veillez à ne jamais laisser d’eau après un arrosage au fond de la soucoupe. C’est une invitation pour vos racines à pourrir et pour les pathogènes. Garder vos plants de culture propre. Écoulez ce trop plein d’eau après l ‘arrosage.

Pou ceux qui ne peuvent soulever les pots, investissez dans un compteur d’eau ou un appareil de surveillance. Cet appareil de culture peu cher sera très utile pour les cultivateurs débutant en hydroponie. Le compteur d’eau évite les « à vue de nez ».

6) RIGOUREUX AVEC LES NUTRIMENTS

Évidemment les meilleurs engrais pour les variétés à autofloraison sont les nouvelles gammes de nutriments spécifique pour les autos. Ces produits sont nouveaux sur le marché. La plupart des cultivateurs ne sont pas trop habitué à eux, mais les cultivateurs en hydroponie et en fibre de coco devaient y jeter un œil.

Les autos peuvent être compliqué pour doser les nutriments habituels d’hydroponie NPK. Mais ils peuvent bien marcher. Du moment que vous faites attention avec les mini doses. Les variétés auto sont beaucoup moins demandeurs en nutriments que les grosses Indica photopériodiques. Pensez aux petites Sativa quand vous nourrissez une auto.

Les cultivateurs en terre sont conseillés d’utiliser une terre un tout petit peu fertilisée quand ils cultivent des variétés de cannabis à autofloraison. Des sols trop riche en engrais bruleraient ces bébés. A part les apports en enzymes, vitamines B et les champignons utiles, les auto n’ont vraiment pas besoin de gros apports en NPK durant la courte période végétative.

Si vous deviez apporter des NPK tôt dans la terre, faites le mais modérément. De manière générale les nutriments de floraison et les boosters sont le maximum nécessaire. Une fois de plus, même en période de floraison, de petites à moyennes doses de nutriments et suppléments seront nécessaires. L’erreur fatale la plus répandue chez les cultivateurs d’autos sont des plantes qui sont trop fertilisées.

7) ÉVITER LA TECHNIQUE DE TAILLE POUR LE RENDEMENT

Tailler ou ne pas tailler ? Beaucoup de cultivateurs tentent la taille, et force leur variété de cannabis à autofloraison pour un gros rendement. Nous ne disons pas que ce soit impossible de récolter beaucoup d’une auto avec cette méthode. C’est juste une stratégie à risque pour réaliser une grosse récolte. La taille et le pliage des autos à l’aide du LST (Low stress training) peut tourner au désastre et la technique ScrOg est compliquée. Les plantes à autofloraison sont si rapides à fleurir qu’elles ne restent pas flexibles longtemps. Il est trop facile d’en casser des branches.

La technique ScrOg lui demandera d’être très discrète et ça peut être difficile de travailler comme ça. Une auto en ScrOg ne prendra surement pas toute la place que vous souhaitez, comme les variétés photopériodiques le font. En plus la taille des autos conduis souvent au développement de deux têtes centrales creusent, si la plante ne peut pas se remettre rapidement.

Nous préférons laisser tomber la taille et garder les techniques de faible entretient qui garantissent un bon rendement.

8) SEA OF GREEN (SOG)

Cannabis SOG

La méthode SOG est extrêmement efficace combiné avec les variétés à autofloraison. Cette marque de fabrique rapide, avec une croissance vigoureuse et la stature petite des autos en font les partenaires idéales pour la technique SOG. Aucune taille à faire et ça convient parfaitement au cannabis à autofloraison. Cette technique de culture est la meilleure façon de profiter de la floraison rapide des autos. Et attachez les pour un rendement maximum.

9) MISER DOUBLE

Avec le temps que ça prend de faire pousser une variété de cannabis photopériodique de la graine à la récolte, vous pourriez sortir deux fournées d’autos. Même les hybrides photopériodiques plus rapides ont besoin de 8 semaines pour fleurir. La plupart des variétés photopériodiques mettent 90-120 jours au total pour atteindre la récolte.

10) N’OUBLIEZ PAS DE RINCER

Après 2-3 mois de culture intensive et de récoltes d’autos, ne gâchez pas toute votre récolte par oublie. Pensez toujours à rincer vos pieds de cannabis lors de la dernière semaine de floraison.

Les autos peuvent demander que peu d’engrais et peut être que vous n’en n’avez pas utilisé beaucoup. Mais en utilisant même un peu cela pourrait gâcher le goût de vos têtes si vous ne les rincés pas. Utilisé de l’eau pure ou une solution de rinçage légère à l’eau. Cette dernière étape portera ses fruits quand il sera temps de fumer votre réserve de bonne beuh auto.