Nous savons tous que le cannabis est une plante adaptable et incroyablement polyvalente, c’est pourquoi elle est cultivée dans le monde entier. Les conditions optimales pour que le cannabis s’épanouisse dans la nature sont d’être planté dans un sol fertile avec un bon ensoleillement, une légère brise et des températures constantes de 20-28°C.

Sauf si vous vivez en Australie, en Californie, en Colombie, en Jamaïque ou autour de la Méditerranée, la saison de culture est courte et le climat est moins que prévisible.

La culture du cannabis en intérieur est en pleine explosion dans le monde entier, et dans des latitudes glaciales nordiques, c’est vraiment la seule option viable. Ceci dit, d’énormes cultures de cannabis en extérieur sont aussi récoltées dans les climats plus frais du Canada et de l’Europe de l’Est chaque année.

Le surprenant cannabis peut vraiment être cultivé toute l’année, l’astuce est de réaliser sur mesure un plan de culture qui prend en compte la probabilité d’un temps moins clément, spécifiquement pour votre région. La culture en extérieur nécessite donc de bien connaître le climat, l’environnement et le cycle du soleil dans votre région.

Un peu de chance ne fait pas de mal non plus.

VARIÉTÉS DE CANNABIS EN EXTÉRIEUR POUR LES CLIMATS FROIDS

Chaque culture de cannabis est dictée par les gènes que le cultivateur choisit de cultiver, peu importe si vous choisissez de faire pousser un lot de clones ou que vous commencez à zéro avec des graines, les gènes déterminent le potentiel ultime de la culture.

Choisissez soigneusement votre variété de cannabis, surtout si vous avez l’intention de cultiver en extérieur dans des régions froides. Les cultivateurs d’intérieur qui ont parfaitement bien réglé leurs conditions, des nutriments au contrôle de l’environnement, peuvent théoriquement faire pousser n’importe quelle variété à tout moment de l’année.

Mais c’est en théorie. La réalité, c’est que de fortes chutes de neige et des températures négatives, qui peuvent frapper au cœur de l’hiver, peuvent mettre à mal même une opération de culture réglée de main de maître.

Si les températures tombent sous les 15°C, les plants de cannabis sont dans une zone de danger. Les risques posés par les pathogènes et les nuisibles augmentent exponentiellement. La croissance cesse et les feuilles se décolorent si le froid n’est pas repoussé.

Humidité température froid souches ruderalis autofleurrissante royale graines reine

En extérieur, seules les plus robustes des variétés de cannabis résistantes ont une chance de survivre un hiver froid. Et c’est une chance si mince qu’elle ne vaut pas la peine d’être prise, si le grésil et où la neige sont probables. Il vaut mieux être un cultivateur de weed flexible, plutôt que d’être têtu et de ne rien avoir.

Même les guerriers du cannabis en extérieur les plus acharnés gardent un plant mère ou deux en intérieur en phase végétative pour passer le plus dur de l’hiver. Au minimum, couvrir les plants avec une bâche plastique, ou les abriter dans une serre, est recommandé.

Les variétés autofloraison sont de loin les meilleures variétés pour le cultivateur de beuh dans un climat froid. Le cultivateur en extérieur doit faire pousser vite si les conditions ne sont pas parfaites pour éviter le pire de l’hiver. Les autos peuvent être cultivées de la graine à la récolte en aussi peu de temps que 8 semaines après la germination.

Les gènes ruderalis rendent les variétés autofloraison super robustes et à floraison rapide. En fait, elles passent généralement en phase de floraison en 30 jours ou moins, car elles ne dépendent pas de la photopériode. Cette capacité facilite la culture hors saison et aide ceux qui sont limités par un été court.

La moisissure est la plus grande menace pour le cannabis en floraison dans un climat froid. Une humidité relative élevée et des températures basses sont un bouillon de culture parfait pour les champignons. Évitez le pire du mauvais temps et tenez-vous en aux hybrides à floraison rapide et aux variétés autofloraison, qui peuvent être récoltées avant que la pluie ne détruise les têtes.

Utilisez des pots qui peuvent être manipulés et déplacés facilement plutôt que de vous retrouver coincé dans la boue en ayant planté dans un coin de jardin qui n’a reçu que deux semaines de soleil au printemps.

POURQUOI LE CULTIVATEUR EN INTÉRIEUR À L’ANCIENNE AIME LE TEMPS FROID

Les systèmes HID à l’ancienne émettent beaucoup de chaleur en même temps que la lumière. Garder des plants de cannabis en phase végétative avec une ampoule MH sous un cycle lumineux de 18+ heures est en fait plus facile dans un climat froid et c’est une méthode simple pour préserver les plants mères et/ou les boutures durant les mois d’hiver.

La floraison avec des lampes HPS et la végétation avec des lampes MH demande en général un refroidissement important de l’air. Le cultivateur à l’ancienne peut tirer profit d’un temps froid et économiser de l’argent sur la facture d’électricité d’air conditionné. Certains ajoutent même des ampoules supplémentaires pour augmenter les rendements quand le temps se rafraîchit.

LUMIÈRES HID ampoule culinaire intérieur conduit système

POURQUOI LE CULTIVATEUR NOUVELLE GÉNÉRATION DOIT ALLUMER LE CHAUFFAGE EN HIVER

Les systèmes de lampe LED remplacent rapidement les ampoules HID comme les lampes de culture de choix pour les cultivateurs nouvelle génération, mais la technologie doit encore être perfectionnée. Les lampes LED sont moins chaudes, car elles émettent presque 75 % de leur énergie sous forme de lumière. C’est fantastique la plupart du temps et ça permet un contrôle environnemental plus facile dans la tente de culture.

Mais les LEDs peuvent être trop froides durant les mois d’hiver. La solution simple est d’allumer le chauffage. Malheureusement, cela pourrait réduire à néant les économies d’énergies faites en faisant tourner des LEDs consommant moins de watts.

Une humidité relative peut aussi être un problème avec les systèmes LEDs dans un climat froid, il peut donc falloir ajouter un déshumidificateur dans l’espace de culture, et surtout en phase de floraison.

Les CFLs sont plus où moins inutiles durant les périodes de froid prolongées, car même les ampoules du plus haut wattage disponible, avec 300W, ne peuvent pas générer assez de chaleur pour contrecarrer la morsure du froid hivernal.

La pourriture des têtes est une menace réelle pour les cultivateurs par temps froid sous des lampes de nouvelle génération comme les LEDs et les CFLs. Les hydroponiques et les LEDs peuvent entraîner de véritables catastrophes par temps froid, car la moisissure des racines et des têtes peuvent être de réelles menaces si l’eau d’arrosage est en-dessous d’une température ambiante et que l’humidité relative dépasse les 60 % durant la floraison.

Bien contrôler l’environnement tout au long de l’année est la seule solution à long terme, gardez un œil sur le thermomètre et ajustez quand c’est nécessaire. Il est beaucoup plus facile de chauffer une pièce en hiver que de refroidir une culture sous HID trop chaude en été.

Les cultivateurs en HID à l’ancienne peuvent éviter d’avoir à allumer le chauffage pendant le cycle d’obscurité s’ils font tourner leurs lampes durant les nuits d’hiver. Les températures en journée sont en général un peu plus élevées, ça pourrait donc être possible.

Les fans de LEDs pourraient bien avoir à allumer le chauffage en continu. Peut-être qu’une combinaison de HID et de LED est un compromis intelligent dans des conditions glaciales pour le cultivateur de cannabis en intérieur moderne.

On a presque oublié de mentionner que cultiver du cannabis par temps froid a l’énorme avantage d’augmenter les chances de voir certaines variétés afficher de magnifiques teintes lilas et violet foncé, couleurs que chaque cultivateur apprécie le plus.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander