Le rhume et la grippe peuvent se répandre dans un bureau ou sur un campus à la manière d’un feu de forêt. Asseyez-vous à côté de la mauvaise personne et vous vous retrouvez au plus bas pour les prochains jours. Bien sûr, les rhumes mineurs peuvent se contenter de vous faire couler du nez quelques jours. Mais en cas de mauvaise grippe, vous pourriez être KO pour quelques semaines.

La plupart des gens se tournent vers le paracétamol et de copieuses quantités de thé lorsqu’elles se sentent mal. Aucun problème avec cela, mais il pourrait y avoir d’autres options (plus amusantes) pour vous aider à surmonter le coup. Mieux encore, ces options prennent la forme de délicieuses têtes de cannabis.

QU’EST-CE QUI PROVOQUE LE RHUME ?

Plus de 200 virus peuvent provoquer le rhume que l’on connaît tous. Bien sûr, les légendes blâment la fraîcheur de la météo, mais cette condition peut être due à des centaines de différents microbes.

Les gens se retrouvent avec des symptômes de rhume après avoir inhalé des particules virales. Ces pathogènes pénètrent généralement vous poumons après que vous avez été en contact avec une personne qui tousse, éternue ou se contente seulement de respirer. Vous êtes aussi vulnérable si vous touchez une surface contaminée et que vous vous touchez la bouche et le nez sans vous laver les mains.

Le rhume peut frapper à n’importe quel moment, mais les infections augmentent drastiquement durant l’automne et l’hiver. Le manque d’humidité durant ces mois peut provoquer une sécheresse des cloisons nasales et contribuer à l’infection. Le début de l’année scolaire est généralement synonyme de proximité, ce qui vient aider les virus à se répandre au sein de la population.

Plusieurs facteurs de risque augmentent les chances d’attraper un rhume. On y inclut :

• Être jeune ou vieux : les plus jeunes et les plus âgés sont plus sujets aux juste de cas sérieux
• Avoir un système immunitaire compromis
• Être un fumeur régulier

COMMENT LE RHUME AFFECTE LE CORPS

Les virus du rhume provoquent directement une infection respiratoire. Alors que les particules virales pénètrent les voies respiratoires, votre système immunitaire se lève par la même occasion.

Les globules blancs viendront tout d’abord différencier les pathogènes étrangers des cellules de votre corps. Une fois l’ennemi identifié, ces globules blancs (comprenant des leucocytes et des cellules tueuses naturelles) commencent la guerre.

Peu de temps après, le système immunitaire adaptatif frappe. Les globules blancs produisent des anticorps spécifiquement destinés à combattre les nouveaux pathogènes. Ces protéines signifient que le corps pourra se défendre contre les futures infections par les mêmes pathogènes.

COMMENT LE RHUME AFFECTE LE CORPS

Durant cette guerre microscopique, vous subirez des symptômes physiques. Ceux-ci incluent :

• Écoulements nasaux
• Éternuements
• Enrouement
• Toux
• Douleurs aux oreilles
• Fièvre
• Fatigue

La plupart des gens s’en remettent avant que quoi que ce soit n’arrive. Mais tout ne disparaît pas si facilement pour tout le monde. Les symptômes d’un stade avancé de rhume peuvent inclure :

• Infections auriculaires
• Sinusites
• Angine
• Infection Respiratoire

LE CANNABIS PEUT-IL SOULAGER LES SYMPTÔMES DU RHUME ?

Le rhume n’a pas de remède. Il vous faudra simplement l’endurer jusqu’à ce que votre corps réussisse à vaincre le pathogène. Cependant, les approches conventionnelles telles que les antidouleurs et les décongestionnants sont conçus pour en réduire les symptômes. Des traitements alternatifs tels que le zinc, la vitamine C et d’autres remèdes sous la forme de plante semblent aussi pouvoir aider.

Il semblerait que le cannabis tombe sous cette dernière catégorie. Depuis des milliers d’années, les humains ont consommé cette herbe pour lutter contre de nombreux maux différents. Vous restez frileux face à ces pratiques ancestrales ? Des analyses menées par la science moderne ont également montré que bon nombre des composés phytochimiques du cannabis possèdent un potentiel thérapeutique.

Cela dit, il y a peu ou prou de preuve que le cannabis peut soulager des symptômes du rhume. Aucune étude menée sur l’homme n’a démontré que l’herbe aidait ou empirait la situation tandis que le corps lutte pour se débarrasser du virus. Cependant, certains composés chimiques au sein de la plante ont montré un fort potentiel pour lutter contre certains symptômes.

INFLAMMATION

Tous les symptômes du rhume proviennent de l’inflammation[1]. Votre système immunitaire (et non les pathogènes) est à la source des symptômes tels que les maux de gorge et l’écoulement nasal. Le corps provoque une réponse inflammatoire pour une raison clé : permettre aux globules blancs une facilité de passage au travers des tissus en direction du site d’inflammation.

Bien que l’inflammation serve un but, elle peut provoquer des sensations inconfortables. De ce fait, les médicaments anti-inflammatoires tels que les AINS sont souvent conseillés en cas de rhume. Il se trouve justement que le cannabis produit lui aussi des molécules au potentiel anti-inflammatoire.

Une étude publiée dans la revue European Journal of Pharmacology[2] en 2019 a testé les effets du CBD sur des inflammations des voies respiratoires chez des souris atteintes d’asthme. Après l’administration du CBD, il fut découvert que le cannabinoïde venant non seulement diminuer les symptômes d’inflammation, mais aussi améliorer le processus de remodelage des voies respiratoires. Il fut considéré que le CBD exerce ces effets immunomodulateurs par le signalement des récepteurs CB1 et CB2.

Une étude précédente, publiée en 2015[3], a découvert que le CBD améliorer les fonctions pulmonaires et l’inflammation chez les souris. Une étude complémentaire publiée dans la revue Immunopharmacology[4] a examiné les effets du THC et du CBD sur la production de cytokine dans des cellules humaines. Les cytokines sont les molécules de signalement employés pour conduire les réponses inflammatoires. Il fut observé que le THC comme le CBD inhibait fortement la production de cytokines.

LE CANNABIS PEUT-IL SOULAGER LES SYMPTÔMES DU RHUME ?

DOULEURS

En plus de l’inflammation, le CBD pourrait aider à réduire les douleurs liées au rhume et à la grippe. Par exemple, une étude de 2007[5] a découvert que le CBD agissait en tant qu’agent thérapeutique oral efficace contre l’inflammation chronique et les douleurs neuropathiques chez les souris.

Cependant, il pourrait être plus efficace contre les douleurs lorsqu’accompagné de THC. Les chercheurs ont découvert que le CBD améliore[6] et prolonge les effets de réduction de la douleur du THC lorsque les deux cannabinoïdes étaient administrés ensemble à des souris.

Aucune de ces deux études ne dit quoi que ce soit au sujet du fonctionnement de ces traitements chez l’humain. Mais il faut tout de même considérer cela comme un point de départ prometteur pour les futures études.

SOMMEIL DE MAUVAISE QUALITÉ

Le manque de sommeil perturbe drastiquement les fonctions immunitaires. En effet, les personnes privées de sommeil sont plus susceptibles de tomber malade[7] après l’exposition au virus du rhume. De plus, un sommeil d’une durée suffisante lors de la maladie peut aussi modifier la rapidité avec laquelle le corps récupère de la maladie.

Bienfait de plus sur sa liste, des études suggèrent que le CBD pourrait aider les personnes à s’endormir[8] et dormir sans interruption. Les chercheurs pensent que ces effets sont partiellement provoqués par une réduction de l’anxiété qui viendrait sinon pousser les personnes à rester éveillées.

Le THC pourrait aussi aider à diminuer le temps qu’il faut avant de s’endormir[9]. Cependant, une consommation lourde et prolongée semble en fait diminuer la qualité du sommeil[10] par une réduction du sommeil paradoxal.

De nombreuses variétés de cannabis produisent de grandes quantités d’un terpène appelé myrcène. Cette molécule montre des effets soporifiques, la recherche[11] démontre qu’il améliore la relaxation musculaire et augmente la durée du sommeil chez les souris.

FUMER DU CANNABIS PEUT-IL EMPIRER LE RHUME OU LA GRIPPE ?

Nous avons pour l’instant vu comment profiter des cannabinoïdes. Mais, le fait de fumer pose quant à lui un autre problème.

Bien évidemment, laisser des composés cancérigènes traverser vos voies respiratoires en cas de maladies respiratoires ne viendra pas faire de cadeaux à votre corps. Rien ne semble indiquer que cela vienne empirer la maladie, mais il semble tout simplement logique de l’éviter. Une fumée nocive pourrait exacerber les maux et sécheresse de la gorge déjà existant, venant ainsi empirer les symptômes.

QUELLE EST LA MEILLEURE MANIÈRE D’EMPLOYER LE CANNABIS CONTRE LE RHUME ?

Bien heureusement, il est possible de consommer du cannabis de bien des manières. Mieux encore, la plupart n’impliquent pas de faire passer une fumée chaude au travers de votre gorge endolorie par le rhume.

FAIRE SON PROPRE THÉ DE CANNABIS

Rien de mieux qu’une bonne tasse de thé bien chaude pour se sentir mieux lorsque l’on est enrhumé. Ajouter une touche de cannabis au mélange pourrait être pile ce qu’il faut pour soulager vos symptômes. Le thé de cannabis permet à ses consommateurs d’éviter d’inhaler quoi que ce soit et de provoquer des effets plus intenses que lors de sa fumée. Servez-vous de notre recette très simple pour vous préparer une bonne infusion lors de votre prochain rhume.

FAIRE SON PROPRE THÉ DE CANNABIS

CANNABIS TOPIQUE

Le rhume provoque souvent de la fatigue et des douleurs musculaires. Il se trouve justement que le CBD topique peut potentiellement aider à lutter contre ces troubles. Puisque vous l’appliquerez directement sur votre peau sous la forme d’un gel, d’une lotion ou d’un baume, il sera capable de cibler plus directement la source des tissus.

CANNABIS COMESTIBLE

Les comestibles permettent aux consommateurs de contourner la fumée et d’envoyer directement les cannabinoïdes au sein des voies gastro-intestinales et du système sanguin. Les produits comestibles mettent plus de temps à se faire ressentir en raison de leur voie métabolique rallongée, mais leur effet est bien plus perceptible. Vous pouvez même préparer un cannabeurre depuis votre domicile, afin d’infuser votre plat favori de hauts niveaux de THC, de CBD, ou des deux molécules.

VAPORISATION

Contrairement à la fumée, les faibles températures de la vaporisation préservent chaque cannabinoïde contenu dans les têtes et les concentrés consommés. En n’étant chauffé afin d’à peine dépasser le point de décarboxylation, les cannabinoïdes et terpènes peuvent être vaporisés sans brûler de matière végétale. L’absence de combustion rend l’inhalation des cannabinoïdes bien moins difficile pour la gorge.

L’HUILE AU CBD AIDE-T-ELLE À LUTTER CONTRE LE RHUME ?

Eh bien, nous n’avons aucune preuve que le CBD pourrait soigner le rhume à proprement parler. Cependant, des études ont examiné les symptômes susmentionnés et ont découvert que le CBD pouvait aider à en soulager. Une Huile au CBD à spectre complet de haute qualité offre de plus un tas de cannabinoïdes synergiques et de terpènes, nombres d’entre eux pourrait potentiellement offrir un encore plus grand soulagement face aux symptômes.

DEVRIEZ-VOUS CONSOMMER DU CANNABIS EN CAS DE RHUME OU DE GRIPPE ?

Cela reste encore à déterminer. En vérité, tout dépend de l’individu. Le seul moyen de vraiment savoir s’il fonctionne, c’est de l’essayer. Administrez attentivement et lentement du cannabis à votre système, et soyez attentif au début de la réduction de vos symptômes.

Sources Externes
  1. How stress influences disease: Study reveals inflammation as the culprit -- ScienceDaily https://www.sciencedaily.com
  2. Cannabidiol reduces airway inflammation and fibrosis in experimental allergic asthma - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  3. Cannabidiol improves lung function and inflammation in mice submitted to LPS-induced acute lung injury - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  4. Δ9 Tetrahydrocannabinol and cannabidiol alter cytokine production by human immune cells - ScienceDirect https://www.sciencedirect.com
  5. The non-psychoactive cannabis constituent cannabidiol is an orally effective therapeutic agent in rat chronic inflammatory and neuropathic pain - ScienceDirect https://www.sciencedirect.com
  6. Cannabidiol-Δ9-tetrahydrocannabinol interactions on acute pain and locomotor activity - ScienceDirect https://www.sciencedirect.com
  7. Lack of sleep: Can it make you sick? - Mayo Clinic https://www.mayoclinic.org
  8. Cannabidiol (CBD) — what we know and what we don’t - Harvard Health Blog - Harvard Health Publishing https://www.health.harvard.edu
  9. Cannabis, Cannabinoids, and Sleep: a Review of the Literature - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  10. Sleep Disturbance in Heavy Marijuana Users https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  11. Central effects of citral, myrcene and limonene, constituents of essential oil chemotypes from Lippia alba (Mill.) n.e. Brown - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.