Ces dernières années, la vaporisation (vape) est devenue très populaire. Bien que des études sur la vaporisation et ses effets à long terme sur la santé soit en cours, la vaporisation est généralement considérée comme une alternative plus sûre et plus saine à la combustion. Comme de nombreuses personnes sont déjà passées de la cigarette à la vape d’e-liquides, la vaporisation est en train de devenir populaire parmi les consommateurs de cannabis. Qu’est-ce que la vaporisation et en quoi est-elle différente de la combustion ? Quels sont les avantages, et est-ce vraiment aussi sûr ?

Qu’est-ce que la vaporisation ?

La grande différence entre la vaporisation et la combustion c’est que la vaporisation ne brûle pas l’herbe, mais la chauffe simplement à une certaine température. La chaleur finit par activer les cannabinoïdes et les terpènes du cannabis, les libérant dans une vapeur qui peut ensuite être inhalée. Puisque vous n’inhalez pas la fumée comme vous le feriez avec un joint ou un spliff, la vaporisation présente certains avantages pratiques pour la santé par rapport à la combustion.

Regardons de plus près les avantages de la vaporisation.

Vaporizateurs Royal Queen Seeds

Les avantages de la vaporisation

  • C’est (probablement) plus sain que de fumer

Bien qu’on ne sache toujours pas si la vaporisation est vraiment sûre à 100 %, on pense largement que c’est beaucoup plus sûr que de fumer. La raison c’est que presque toutes les substances nocives que vous avez en fumant sont produites par le processus de combustion, peu importe si vous brûlez de l’herbe ou du tabac. Comme la vaporisation ne brûle pas l’herbe, il n’y a pas de fumée, et donc beaucoup moins de toxines et de radicaux libres que ce que vous inhalez de votre joint.

La fumée de tabac contient des niveaux élevés de cancérogènes (des composés chimiques qui causent le cancer), ce qui explique pourquoi elle a accumulé une telle mauvaise notoriété au fil des ans. Mais malheureusement, il est probable que la fumée de cannabis puisse aussi contenir ces composés, quoique potentiellement en plus petites quantités. De plus, la fumée est connue pour contenir du goudron et causer des problèmes dans les poumons, ce qui rend cette méthode de consommation de cannabis extrêmement inappropriée pour ceux qui ont des problèmes de santé pulmonaire. Dans une étude réalisée sur la combustion du cannabis, l’American Lung Association a découvert que la fumée d’herbe peut libérer encore plus de goudron[1] dans le corps que le tabagisme. Cela s’explique principalement par le fait que les fumeurs de cannabis inhalent normalement plus profondément et plus longtemps que les fumeurs de cigarettes.

En passant à la vaporisation, vos poumons sont immédiatement moins exposés aux effets indésirables. Une étude publiée en 2007 dans le Harm Reduction Journal a révélé que la vaporisation de cannabis peut réduire les problèmes respiratoires[2] qui peuvent autrement être causés par la consommation de cannabis fumé.

Les risques pour la santé associée au tabagisme suffisent à eux seuls à convaincre de nombreuses personnes de passer à la vaporisation. Mais mise à part les résultats sur le long terme, beaucoup trouvent simplement que la vaporisation est une expérience plus douce, moins sale et plus agréable pour le corps à court terme. Veuillez simplement penser à nettoyer régulièrement votre vaporisateur.

C’est (probablement) plus sain que de fumer
  • La vaporisation est plus efficace et maximise la puissance, et la biodisponibilité

Les composés actifs du cannabis sont très sensibles. En administrant des cannabinoïdes, des terpènes, et autres dans le corps par la combustion, vous brûlez plus de la moitié de ces composés avant même de prendre une taffe complète sur votre joint. Vous perdez encore 15 à 20 % des bonnes choses à mesure que votre tête brûle entre les taffes. Cela rend la combustion du cannabis extrêmement inefficace.

Comme les températures de vaporisation sont beaucoup plus basses et souvent beaucoup plus spécifiques, ces composés actifs sont non seulement préservés, mais utilisées à leur plein potentiel. En conséquence, la vapeur de cannabis sera plus pure et plus puissante - et vous ne gaspillerez pas autant d’herbe. Et donc, la vaporisation vous permettra également d’économiser de l’argent au fil du temps.

La vaporisation est plus efficace et maximise la puissance, et la biodisponibilité
  • Vous apprécierez plus de saveurs

En plus des cannabinoïdes qui donnent à l’herbe sa puissance, le cannabis contient également des composés aromatiques appelés terpènes qui lui donnent son goût. Ces composés sont également très volatils et sensibles à la chaleur, de sorte que des températures excessives pendant la combustion peuvent les détruire rapidement. À l’inverse, la vaporisation peut aider à optimiser les terpènes individuels. Ce qui est intéressant, c’est que certains terpènes ont des points d’ébullition différents, de sorte qu’ils sont libérés dans la vapeur à certaines températures plus basses.

Par exemple, le bêta-caryophyllène, un terpène à l’arôme épicé et poivré, est libéré à basse température, autour de 118 °C, et il n’aime pas aller beaucoup plus loin. D’autres terpènes, comme le linalol, peuvent résister à des températures plus élevées.

Lors de la vaporisation, vous pouvez normalement ajuster la température de votre appareil dans une certaine mesure, ce qui vous permet d’affiner votre expérience. De cette façon, vous pouvez profiter de toute la gamme des saveurs et d’arômes que vous ne pouvez pas obtenir en fumant du cannabis.

Vous apprécierez plus de saveurs

  • Vous pouvez personnaliser vos effets

De la même manière que vous pouvez influencer la saveur de votre herbe avec différents réglages de température, vous pouvez également ajuster l’intensité de vos effets. Une plus grande quantité de cannabinoïdes dans votre herbe est libérée lorsque vous choisissez des températures plus élevées, ce qui donne un effet plus puissant et plus rapide. Si vous voulez des effets plus doux, réglez votre vaporisateur à une température basse d’environ 150 °C. Pour un effet un peu plus fort, régler la température à une température moyenne de 166–187 °C. Si vous voulez obtenir la puissance maximale de votre herbe, réglez votre vapo à la température la plus élevée. Toutefois, vous ne devriez pas dépasser les 229 °C, car cette température est déjà proche de la température de combustion, et la puissance et la saveur de votre herbe diminueront.

Vous pouvez personnaliser vos effets
  • Pourquoi les températures sont importantes lors de la vaporisation du cannabis

Une étude scientifique de 2009 s’est penchée de plus près sur les effets de la vaporisation à différentes températures. Pour cette étude[3], les chercheurs ont enregistré du cannabis à trois températures différentes : 170 °C, 200 °C et 230 °C, mesurant le ratio cannabinoïde sur sous-produit (c’est-à-dire la pureté) de la vapeur à ces températures.

On a constaté que même à des températures plus élevées, la vapeur contenait beaucoup moins de toxines nocives que la fumée. L’étude a également révélé que la plupart des cannabinoïdes thérapeutiques, comme le cannabichromène (CBC), sont libérés dans la vapeur juste en dessous de la température de combustion de 232 °C.

D’un autre côté, vos préférences personnelles peuvent varier. Si vous voulez plus de saveur, ou si vous préférez des effets moins forts, vous pouvez choisir de vaporiser à des températures plus basses. Donc, si vous voulez vous mettre à la vaporisation, assurez-vous de choisir un vaporisateur qui puisse ajuster la température. De cette façon, vous pourrez profiter pleinement de tous les avantages que la vaporisation peut vous offrir.

Effets de la vaporisation Vs effets de la combustion

Outre le fait qu’ils offrent une « fumée » plus propre et plus saine, l’autre raison pour laquelle les vaporisateurs sont devenus si populaires ces derniers temps, vient de la différence notable de leurs effets. Et, bien que l’expérience de chaque personne avec le cannabis soit unique, la plupart des personnes qui ont essayé les vaporisateurs conviennent à dire qu’ils produisent un « high plus clair » que de fumer du cannabis à partir d’une pipe ou d’un joint.

Compte tenu de nos expériences personnelles et de celles des autres consommateurs de cannabis, voici quelques-unes des plus grandes différences entre les effets du cannabis vaporisé et du cannabis fumé :

Effets de la vaporisation

  • Moins d’altération cognitive.
  • Plus fonctionnel : Beaucoup de gens disent qu’ils ont plus de facilité à se concentrer sur des tâches ou à rester productifs après avoir vaporisé du cannabis que lorsqu’ils en ont fumé.
  • Plus stimulant : Certaines personnes trouvent que les effets de la vaporisation ont tendance à être plus stimulants et énergiques.
Effets de la vaporisation

Les effets de la combustion

  • Plus altéré sur le plan cognitif : Certaines personnes trouvent que fumer du cannabis leur donne plus de « brouillard cérébral » qu’en le vaporisant.
  • Des effets plus relaxants ou somnolents : Vous pouvez trouver que fumer du cannabis produit des effets plus relaxants et plus scotchants.
Les effets de la combustion

Gardez à l’esprit que l’impact le plus important sur les effets c’est le profil chimique de la variété que vous consommez. Toutefois, le fait que la vaporisation ne brûle pas vos concentrés ou votre fleur suggère que cela pourrait produire des effets plus propres et plus clairs.

Ce que dit la recherche sur la vaporisation du cannabis

Heureusement, la consommation de cannabis n’est plus un sujet tabou. De nombreuses personnes consomment maintenant du cannabis à des fins strictement médicales, et même l’usage récréatif est plus souvent toléré, si ce n’est entièrement légal. Cet assouplissement lent mais certain des lois sur le cannabis profite non seulement au consommateur final, mais ouvre également des possibilités de recherche dans ce domaine, sans parler d’une industrie lucrative. Avec les avantages évidents de la vaporisation sur la combustion, la science se penche sur les résultats spécifiques de la vaporisation du cannabis comme méthode de consommation pour les utilisateurs médicaux.

Dans une étude de 2015[4], 2 910 consommateurs de cannabis d’âges différents (18-90 ans) ont été interrogés sur la consommation et la vaporisation du cannabis. 61 % des participants à l’étude « ont approuvé la prévalence de la vaporisation, 37 % ont rapporté vaporiser au cours des 30 derniers jours, 20 % ont rapporté plus de 100 jours de vaporisation, et 12 % ont rapporté la vaporisation comme leur méthode préférée ». L’étude a révélé que les personnes qui ont participé à l’étude ont déclaré que la vaporisation était « plus saine, plus savoureuse, plus efficace et plus satisfaisante ». D’autre part, seul un faible pourcentage (14 %) des vapers de cannabis ont complètement arrêté de fumer.

Une étude de 2016[5] visait à examiner les préférences d’admission chez les patients cancéreux qui consomment du cannabis pour soulager leurs symptômes. Ils ont trouvé que la vaporisation était la troisième méthode de consommation préférée, après les comprimés et les sprays buccaux. Une autre étude réalisée en 2015[6] a mesuré les concentrations sanguines et confirmé des études antérieures sur l’efficacité de la vaporisation comme voie d’administration du THC.

Vaporisateurs et sécurité : les vaporisateurs sont-ils sûrs ?

En 2019, la vaporisation est devenue une préoccupation majeure de santé publique. Entre août et septembre, les États-Unis ont connu une augmentation soudaine des hospitalisations liées à l’utilisation d’e-cigarettes et de vaporisateurs. En février 2020[7], l’US Centers for Disease Control ont fait état d’environ 2 800 hospitalisations et/ou décès liés à l’e-cigarette ou des pneumonies associée au vapotage.

Selon le Dr Lynn D’Andrea, pneumologue pédiatrique à l’hôpital des enfants du Wisconsin, certains des symptômes les plus alarmants de lésions pulmonaires liées au vaporisateur[8] sont une respiration extrêmement rapide et difficile, une perte de poids, des douleurs thoraciques et une toux. Les scanners des poumons des patients ont également souvent montré un étrange motif diffus « d’infiltrat en verre dépoli »".

Le principal responsable de l’épidémie d’EVALI de 2019 serait l’acétate de vitamine E, un agent épaississant parfois utilisé dans la production de cartouches de THC et d’e-liquides, en particulier ceux obtenus auprès de « sources informelles » comme les revendeurs en ligne. Le CDC a trouvé[9] de l’acétate de vitamine E présent dans plus de 50 % des échantillons de cigarettes électroniques/e-liquides testés dans différents états, ainsi que dans des échantillons de liquide pulmonaire de personnes atteintes d’EVALI.

Vaporisateurs et sécurité : les vaporisateurs sont-ils sûrs ?

Heureusement, selon les données nationales, les cas d’EVALI ont connu une baisse constante depuis la mi-septembre 2019. Le CDC suggère un certain nombre de raisons à cela :

  • Une meilleure prise de conscience des dangers potentiels liés au vapotage
  • Application de la loi visant la vente de produits de vapotage illicites
  • L’élimination de l’acétate de vitamine E des produits de vapotage

Bien sûr, l’épidémie d’EVALI a déclenché une tonne de signaux alarmant concernant la sécurité du vapotage, et pour de bonnes raisons. Elle a également suscité de nombreux débats sur la question de savoir si les vapeurs sont vraiment aussi sûres qu’on le prétend comme alternative au tabac.

En général, nous croyons fermement que la vaporisation du cannabis peut être une alternative plus saine à la combustion. Toutefois, nous reconnaissons également que la vaporisation est relativement nouvelle ; il a fallu des décennies pour que la science identifie clairement les effets du tabagisme sur la santé, et la vaporisation n’en est qu’à ses débuts.

Nous pensons également qu’il pourrait être plus sûr de vaporiser de la fleur de cannabis plutôt que des concentrés ou des e-liquides, car ces produits peuvent contenir des traces de solvants chimiques ou d’autres produits qui pourraient être nocifs lorsqu’ils sont chauffés et inhalés. Toutefois, nous ne serons pas sûrs de tout cela tant que des recherches plus approfondies n’auront pas été menées sur la vaporisation.

Autres risques pour la santé liée à la vaporisation

Outre l’EVALI, le vapotage suscite d’autres préoccupations sanitaires. La Food and Drug Administration américaine, par exemple, a fait part de ses inquiétudes concernant l’explosion d’e-cigarettes en raison de problèmes de batterie. Ces explosions ont causé de graves blessures[10] et même une mort prouvée[11]. Les recherches menées dans la revue Tobacco Control[12] rapporte plus de 2 000 visites aux urgences dues à des explosions d’e-cigarettes et à des brûlures entre 2015 et 2017.

Outre ces explosions, la FDA a également enquêté sur un lien possible entre les vapeurs et les convulsions[13], peut-être en raison d’un empoisonnement à la nicotine (dont il a été démontré qu’il provoquait des convulsions par le passé). Il n’y a toutefois pas beaucoup de données sur ce sujet, et il faudra un certain temps avant de pouvoir dire avec certitude s’il y a ou non un lien entre le vapotage/e-cigarettes et les convulsions.

Qu’en est-il du vapotage de CBD ?

La crise d’EVALI semble être causée par l’acétate de vitamine E, dont le CDC suggère qu’il est plus présent dans les produits de vapotage au cannabis contenant du THC. Toutefois, cela n’exclut pas la possibilité de trouver de l’acétate de vitamine E dans d’autres produits de vapotage, y compris les e-liquides à la nicotine ou les cartouches de CBD.

Qu’en est-il du vapotage de CBD ?

Vaporisation de fleur de cbd vs concentrés au CBD

Si vous vous inquiétez des risques sur la santé liée à la vaporisation mentionnée dans cet article, nous vous recommandons de toujours vaporiser des fleurs que des concentrés, surtout si vous vivez dans une région où les produits de vaporisation ne sont pas très réglementés. Les huiles de cannabis et les e-liquides sont fabriqués à l’aide de solvants et d’autres composés, et bien qu’il existe de nombreux bons fabricants de produits propres, les produits de qualité inférieure peuvent contenir des traces de composés qui présentent des risques pour la santé.

Si vous souhaitez vapoter des concentrés de CBD, assurez-vous de n’utiliser que des produits bénéficiant de la garantie d’une entreprise ou d’un fabricant en qui vous avez confiance.

Types d’huile au CBD à vapoter : e-liquide vs dab vs cartouches

Il existe actuellement trois principaux types d’huile au CBD à vapoter sur le marché :

  • L’e-liquide : Ce liquide est utilisé pour remplir les cartouches ou les vaporisateurs rechargeables. L’e-liquide existe en différents arômes et contient des quantités variables de CBD.
  • Les cartouches au CBD : Il s’agit de dispositifs pré-remplis à usage unique conçus pour être utilisés avec les stylos vaporisateurs. En fonction de votre lieu de résidence, vous pouvez avoir accès à une grande variété de cartouches au CBD avec des profils terpéniques uniques, un contenu en cannabinoïdes, et plus encore.
  • Extraits de CBD (dabs) : Shatter, wax et crumble ne sont que quelques-uns des noms donnés aux extraits de CBD. Ces produits sont fabriqués en extrayant le CBD et d’autres cannabinoïdes de différents types de plantes de cannabis. Ces produits sont conçus pour être utilisés avec des vaporisateurs ou dab rigs.

Qu’en est-il des isolats à spectre complet, à large spectre, de CBD ?

Les produits au CBD sont généralement classés comme produits à spectre complet, à large spectre ou isolés. Voici ce que ces termes signifient :

  • Les extraits de CBD à spectre complet contiennent tous les composés essentiels qui se trouvent naturellement dans la plante de cannabis. Cela comprend d’autres cannabinoïdes (y compris des traces de THC), des terpènes, etc.
  • Les produits au CBD à large spectre sont les mêmes que les produits à spectre complet, à une différence près : les extraits à large spectre sont entièrement sans THC.
  • Les isolats de CBD, comme leur nom l’indique, ne contiennent que du CBD isolé, ce qui en fait le type d’extrait le plus pur.

En général, nous recommandons toujours les produits à spectre complet, car ils offrent tous les avantages que la plante de cannabis peut offrir. Toutefois, si vous êtes susceptible de subir des dépistages de drogues aléatoires, vous pouvez envisager d’utiliser des produits à large spectre ou des isolats pour éviter un résultat positif. Malheureusement, même des quantités infimes de THC peuvent, dans certains cas, donner un résultat positif au dépistage.

Quelles sont les différences entre un e-liquide au cbd et les huiles/teintures au CBD ?

L’e-liquide au CBD est conçu pour être vapoté et inhalé dans les poumons. Ici, les composés actifs pénètrent dans la circulation sanguine par les alvéoles et font effet en 5–10 minutes seulement. Cependant, les effets du CBD vapoté ont également tendance à s’estomper relativement vite.

Les huiles/teintures au CBD, en revanche, sont conçues pour être prises par voie sublinguale ou orale. Ici, les composés de l’huile sont absorbés par les muqueuses sous la langue et dans la joue, ou par le système digestif (si vous avalez l’huile). Les huiles au CBD ont tendance à agir en 20 minutes (voire plus longtemps si vous les avalez). Toutefois, le CBD avalé possède également une libération plus lente et plus régulière qui peut être très bénéfique pour ceux qui recherchent des effets plus longs.

Malheureusement, des études ont montré que la biodisponibilité du CBD administré par voie orale[14] est relativement faible, ce qui signifie que vous devrez peut-être prendre plus de teinture orale afin d’obtenir l’effet désiré que vous ne le feriez avec du e-liquide. Ceci étant dit, la biodisponibilité n’est pas le seul facteur influençant l’efficacité du CBD.

Il est important de noter que l’huile au CBD destinée à la consommation sublinguale ou orale ne convient pas, le plus souvent, au vapotage. Les huiles porteuses présentes dans ces formules ne sont pas destinées à être chauffées et inhalées.

Vaporiser vs fumer du cannabis : pour finir

Chez Royal Queen Seeds, vous pouvez trouver une gamme de vaporisateurs pour tous les budgets, allant des stylos vaporisateurs faciles à utiliser et abordables, tels que le Stylo Vaporisateur Storm, aux vaporisateurs de bureau haut de gamme comme le célèbre Volcano Hybrid.

Envisagez de vaporiser du cannabis si vous souhaitez vivre une expérience plus saine, plus pure, plus savoureuse et plus puissante !

Sources Externes
  1. Marijuana and Lung Health | American Lung Association https://www.lung.org
  2. Decreased respiratory symptoms in cannabis users who vaporize | Harm Reduction Journal | Full Text https://harmreductionjournal.biomedcentral.com
  3. Cannabis smoke condensate III: the cannabinoid content of vaporised Cannabis sativa - PubMed https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  4. Online Survey Characterizing Vaporizer Use among Cannabis Users https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  5. Clinical trials of medicinal cannabis for appetite-related symptoms from advanced cancer: a survey of preferences, attitudes and beliefs among patients willing to consider participation - PubMed https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  6. Controlled Cannabis Vaporizer Administration: Blood and Plasma Cannabinoids with and without Alcohol - PubMed https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  7. Outbreak of Lung Injury Associated with the Use of E-Cigarette, or Vaping, Products | Electronic Cigarettes | Smoking & Tobacco Use | CDC https://www.cdc.gov
  8. How Vaping Became a Public Health Crisis https://nymag.com
  9. Outbreak of Lung Injury Associated with the Use of E-Cigarette, or Vaping, Products | Electronic Cigarettes | Smoking & Tobacco Use | CDC https://www.cdc.gov
  10. Vape pen explodes, shattering teen's jaw amid rising concerns over batteries https://www.nbcnews.com
  11. Deadly vape explosion highlights safety gaps - The Verge https://www.theverge.com
  12. Electronic cigarette explosion and burn injuries, US Emergency Departments 2015–2017 https://tobaccocontrol.bmj.com
  13. Some E-cigarette Users Are Having Seizures, Most Reports Involving Youth and Young Adults | FDA https://www.fda.gov
  14. What is CBD Bioavailability (and Why Should You Care?) | CBD Awareness Project https://www.cbdoil.org
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.