Apprenez à utiliser les températures de vaporisation pour planer sur-mesure.

Sommaire:

La vaporisation du cannabis a explosé en popularité. Cette alternative moderne à la fume a gagné en attention en tant qu’option potentiellement plus saine. L’absence de combustion et de substances cancérigène rend la vaporisation plus douce pour les poumons. De plus, les températures plus basses permettent la conservation des complexes arômes de chaque variété. Au contraire, la fumée expose l’herbe à des températures brutalement hautes. Que les têtes soient brûlées avec un briquet de base ou un chalumeau, elles seront toujours brûlées.

La technologie de vaporisation moderne permet aux amoureux du cannabis de vaporiser leurs têtes à une variété de températures. Non seulement ces températures sont plus respectueuses du système pulmonaire, mais elles permettent aussi de personnaliser chaque inhalation. Cette innovation révolutionnaire a changé la manière dont les gens profitent de leur cannabis, leur permettant ainsi de cibler des molécules, saveurs et effets spécifiques.

POURQUOI LA TEMPÉRATURE DE VAPORISATION EST IMPORTANTE POUR LE CANNABIS

Le cannabis est une vraie usine à composés chimiques naturels. Ses fleurs produisent de petites excroissances en forme de champignons que l’on appelle des trichomes. Ces minuscules structures produisent une grande quantité de résine remplie de molécules médicales et psychoactives. Parmi ce répertoire, on trouve plus de 100 cannabinoïdes, plus de 100 terpènes et un tas de flavonoïdes. En modifiant la température de vaporisation, les consommateurs de cannabis peuvent optimiser la concentration de molécules spécifiques à chaque inhalation.

Chaque cultivar contient des niveaux différents de cannabinoïdes et de terpènes. Ceux spécialisés dans le THC (un des cannabinoïdes les plus communs) proposent un effet psychoactif et une longue liste de qualité thérapeutiques. Au contraire, ceux spécialisés dans le CBD proposent de puissantes vertus thérapeutiques sans le moindre effet psychotrope. La plupart des variétés modernes proposent de forts taux de THC. Cependant, les sélectionneurs ont récemment développé dans les variétés contenant de hauts niveaux de CBD ainsi que des variétés proposant un ratio de 1:1 de ces deux cannabinoïdes.

La science commence à offrir de plus en plus d’attention aux autres cannabinoïdes, qu’ils soient majeurs ou mineurs. La recherche a déjà confirmé que le CBG (cannabigérol) offrait des vertus analgésiques et des effets anti-inflammatoires. Le THCV (tétrahydrocannabivarine) peut aider à supprimer les effets du THC et pourrait combattre douleurs et inflammations. Le CBC (cannabichromène) semble réduire les gonflements et préserver les cellules du cerveau mammalien. Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg ! Alors que la science progresse, plus de données feront sûrement surface.

Et n’oublions pas nos amis les terpènes. Ces molécules aromatiques qui peuvent être trouvées dans tout le royaume végétal. Les terpènes offrent la signature olfactive et la saveur de chaque cultivar de cannabis, mais leurs fonctions ne se limitent pas aux plaisirs sensoriels. Ces molécules offrent un tas d’effets thérapeutiques et l’on pense même qu’ils synergisent[1] avec les cannabinoïdes afin de produire des effets médicaux plus prononcés.

Le myrcène est l’un des terpènes les plus abondants présents dans tous les cultivars de cannabis. Ce composé apporte des saveurs de terre et de clous de girofle et est connu pour ses effets relaxants et sédatifs. Le myrcène améliore les effets anti-inflammatoires du CBD ainsi que les effets de relaxation musculaires du THC. Le caryophyllène est un autre des principaux terpènes trouvés au sein des fleurs de cannabis et qui contribue aux saveurs de poivre et d’épice. Également reconnu comme un « cannabinoïde diététique », ce terpène est capable de produire des effets anti-inflammatoires[2] en se liant aux récepteurs CB2 du système endocannabinoïde.

Les consommateurs de cannabis choisissent souvent des variétés selon leurs concentrations de cannabinoïdes et de terpènes. Les consommateurs récréatifs peuvent choisir une variété forte en THC pour un impact psychoactif maximal. Ils peuvent aussi rechercher des variétés riches en myrcène afin d’assurer un effet sédatif. Par comparaison, les consommateurs médicaux choisissent souvent des variétés riches en CBD avec un bon profil de caryophyllène afin de booster les effets anti-inflammatoires.

En altérant la température de vaporisation, les consommateurs de cannabis s’assurent de recevoir des niveaux maximums des constituants choisis. De plus, jouer avec les réglages de températures rend chaque inhalation encore plus agréable. Les consommateurs peuvent régler leur appareil sur des températures basses tout en profitant de toutes les molécules recherchées. Cela permet de donner lieu à des inhalations plus douces, remplies de cannabinoïdes, qui seront aussi moins nocives pour la gorge et les poumons.

Ci-dessous, nous discuterons de la manière d’employer les réglages de température afin de cibler précisément certains composés du cannabis.

LA SCIENCE DERRIÈRE LA VAPORISATION DES CANNABINOÏDES ET DES TERPÈNES

Chaque molécule possède un point d’ébullition spécifique. Lorsqu'ils sont exposés à une certaine température, les terpènes et cannabinoïdes se transforment en vapeur. Cependant, ces points d’ébullition varient en fonction des différents constituants. En vérité, les points d’ébullition de beaucoup de terpènes et de cannabinoïdes restent à confirmer. La science du cannabis n’en est qu’à ses débuts (« grâce » aux décennies de prohibition). On trouve un tas d’informations contradictoires concernant quelle molécule s’évapore à quelle température.

Il existe tout de même quelques directives générales et des guides qui semblent fiables. Cependant, pour l’instant, il s’agit surtout de faire des tests. Les consommateurs de cannabis devraient expérimenter avec différentes variétés et différentes fourchettes de température afin de trouver les résultats qui marchent le mieux pour eux.

ISOLER LE THC ET LE CBD AVEC LES TEMPÉRATURES DE VAPORISATION

Certaines molécules du cannabis ont en effet des points d’ébullition très similaires. Par exemple, le THC s’évapore au point d’ébullition de 157 °C/314.6 °F. Le CBD s’évapore à des fourchettes de températures légèrement plus élevées 160–180 °C /3 20–356 °F. Est-il possible d’isoler ces molécules durant la vaporisation ? Ça peut l’être avec un vaporisateur ultra-précis, mais il y a peu de chances. De plus, THC s’évaporera avant même que le point d’ébullition du CBD ne soit atteint.

Si vous recherchez des niveaux significatifs de THC ou de CBD, il vaut mieux commencer avec une variété qui en soit riche. Les variétés riches en THC incluent la Royal Gorilla et la Fat Banana. Pour les variétés riches en CBD, jetez un œil à notre top 5 de 2019, juste ici.

Vaporizers

LES FOURCHETTES DE TEMPÉRATURES IDÉALES POUR LA VAPORISATION DU CANNABIS

Les consommateurs de cannabis peuvent s’attendre à différents effets psychoactifs à différentes fourchettes de température. Cela variera bien évidemment de la variété et de l’individu. Ci-dessous, vous trouverez une ligne directrice générale des effets produits par chaque fourchette de température.

BASSE : 119–159 °C/246–318 °F

La vaporisation à cette fourchette de température libérera du THC. Cette fourchette ciblera aussi de nombreux terpènes qui ajouteront des saveurs agréables et des effets thérapeutiques. Jetons un œil aux principales molécules ciblées.

• Caryophyllène : 119 °C/246 °F

Le caryophyllène est un terpène dominant de la plupart des variétés de cannabis. On fait aussi référence à cette molécule comme un « cannabinoïde diététique » en raison de sa présence au sein d’aliments tels que le poivre noir et pour son action sur le récepteur CB2. Le caryophyllène peut aider à gérer les douleurs et réduire les inflammations.

CARYOPHYLLÈNE
CATEGORY Terpene
EFFECT Reduce inflammation
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Spicy
STRAIN Sweet ZZ

• β-sitosterol: 134°C/273°F

Le β-sitostérol est l’un des nombreux cannabinoïdes présents au sein du cannabis. La molécule a démontré une activité anti-inflammatoiresup activity[3].

Β-SITOSTEROL
CATEGORY Flavonoid
EFFECT Anti-inflammatory
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Unflavored

• α-pinene: 156°C/312°F

L’α-pinène ajoute de délicieuses saveurs de pin et de romarin à cette fourchette de température. Ce terpène est associé à des effets anti-anxiété et pourrait aider à prévenir des effets négatifs du THC, tels que la perte de la mémoire à court-terme. L'α-pinène pourrait aussi synergiser le THC afin d’augmenter le flux d’air des poumons.

A-PINENE
CATEGORY Terpene
EFFECT Anti-anxiety
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Pine, Rosemary
STRAIN Haze Berry

• THC: 157°C/314°F

Le THC est le principal composant psychoactif du cannabis. Ce cannabinoïde pénètre la barrière hémato-encéphalique et active les récepteurs CB1 du système nerveux central. Le THC altère les schémas d’allumage des neurones et catalyse une augmentation aiguë dans le neurotransmetteur dopamine. Cela provoque des euphories, de la joie, des fous rires et une augmentation de l’appétit. De hauts niveaux de THC peuvent provoquer une altération de l’esprit et de la conscience profonde qui peuvent provoquer de l’anxiété chez certains consommateurs.

THC
CATEGORY Cannabinoid
EFFECT Euphoria and happiness
PSYCHOACTIVITY Psychoactive
FLAVOR Unflavored
STRAIN Hulkberry

BASSE / MOYENNE : 160–180 °C/320–392 °F

La vaporisation de cette fourchette de température invite à la fête des molécules extrêmement intéressantes. Si vous vaporisez des fleurs de CBD, c’est la fourchette idéale pour libérer cette molécule ainsi que des terpènes clé. Si vous vaporisez des fleurs riches en THC, vous libérerez aussi plus de terpènes à cette température.

• CBD : 160–180 °C/320–356 °F

Le CBD provoque des effets très calmants et relaxant, mais n’est pas psychotrope à la manière du THC : il ne vous fera pas planer. À la place, le CBD est connu pour contrecarrer les effets du THC en bloquant temporairement les récepteurs CB1. On pense aussi que le CBD agit par le biais d’autres voies moléculaires afin de diminuer l’inflammation et de transmettre des effets antioxydants et neuroprotecteurs.

CBD
CATEGORY Cannabinoid
EFFECT Antioxidant, neuroprotective
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Olive oil or Hemp seed
STRAIN Solomatic CBD

• Myrcene: 166–168°C/330–334°F

Le myrcène est le plus commun des terpènes du cannabis et est disponible à cette fourchette de température. La molécule offre des saveurs de terre, de raisins et d’épices. Le myrcène exerce un effet légèrement sédatif et est le composé chimique derrière les propriétés relaxantes de la plupart des cultivars indica.

MYRCENE
CATEGORY Terpene
EFFECT Relaxing
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Grapes, spice
STRAIN Dance World

• Δ8-THC: 175–178°/347–352°F

Le Δ8-THC ajoute une touche psychoactive supplémentaire à cette fourchette de température. C’est un analogue du THC qui se lie aux récepteurs CB1 pour produire des effets anti-nausées, anti-anxiété, stimulant l’appétit, analgésiques et neuroprotecteurs. Cependant, le Δ8-THC ne se trouve dans le cannabis qu’en toutes petites quantités. De plus, sa puissance est plus faible que son homologue.

Δ8-THC
CATEGORY Cannabinoid
EFFECT Anti-nausea
PSYCHOACTIVITY Psychoactive
FLAVOR Unflavored

• Cineole: 176°C/348°F

Le cinéole est un terpène fascinant. C’est l’un des principaux composés de l’eucalyptus, il est pourtant relativement rare au sein de nos variétés de cannabis modernes. Ce terpène a démontré[4] des effets anti-viraux, anti-douleurs, anti-fongiques, antibiotiques et anti-inflammatoires. Le cinéole augmente aussi la circulation sanguine cérébrale.

CINEOLE
CATEGORY Terpene
EFFECT Anti-viral
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Eucalyptus

• Limonene: 177°C/350°F

Le limonène infuse les vapeurs de cannabis avec des touches d’agrumes. La molécule rend les effets du THC plus cérébraux et euphoriques. Dans la recherche animale[5], le limonène a réduit l’anxiété et boosté les niveaux de sérotonine dans le cortex préfrontal ainsi que les niveaux de dopamine au sein de l’hippocampe.

LIMONENE
CATEGORY Terpene
EFFECT Boost dopamine
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Citrus
STRAIN Green Gelato

• p-cymene: 177°C/350°F

Le p-cymène se trouve dans le cumin et le thym. Il apporte un arôme sucré et d’agrume et a montré un effet sédatif lors d’études menées sur les animaux[6].

P-CYMENE
CATEGORY Terpene
EFFECT Sedative
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Sweet, citrus
STRAIN Sour Diesel

• Apigenin: 178°C/352°F

L’apigénine est un autre flavonoïde présent dans le cannabis. Cette molécule exerce des effets anti-anxiété et est l’agent clé trouvé dans les fleurs de camomille. Il est impressionnant de remarquer qu’il agit sur les mêmes récepteurs que la benzodiazepine sans pour autant provoquer les effets secondaires d’amnésie et de sédation.

APIGENIN
CATEGORY Flavonoid
EFFECT Anxyiolitic
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Chamomille

MOYENNE / HAUTE : 181–200 °C/357–392 °F

Cette fourchette de température vient ajouter encore plus de propriétés thérapeutiques à la vapeur du cannabis. L’ajout d’un cannabinoïde en particulier ajoute également un côté sédatif et relaxant.

• Cannflavin A: 182°C/356°F

Le cannflavine A est flavonoïde trouvé en grandes quantités au sein des feuilles de cannabis. La molécule possède d’impressionnantes propriétés anti-inflammatoires.[7]

CANNFLAVIN A
CATEGORY Flavonoid
EFFECT Anti-inflammatory
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Nutty
STRAIN OG Kush

• CBN: 185°C/365°F

Le CBN (cannabinol) fut le premier de tous les cannabinoïdes isolé au sein du cannabis. Contrairement aux autres cannabinoïdes, il n’est pas produit au sein de la plante par une réaction enzymatique. À la place, le CBN résulte de la dégradation du THC. Le CBN ajoute aussi un élément sédatif aux effets, en plus d’effets anti-inflammatoires. Le CBN montre aussi des promesses en tant qu’anticonvulsivant et pourrait réduire les symptômes du psoriasis.

CBN
CATEGORY Cannabinoid
EFFECT Anticonvulsant
PSYCHOACTIVITY Psychoactive
FLAVOR Unflavored
STRAIN Royal AK

• Linalool: 198°C/388°F

Le linalool ajoute un puissant arôme floral à de nombreux cultivars de cannabis, avec des touches de lavande et d’agrume. Le terpène est responsable de plusieurs propriétés thérapeutiques potentiels du cannabis. La molécule possède des propriétés antidépressives, anti-anxiété et immunostimulantes : il améliore directement plusieurs fonctions immunitaires.

LINALOOL
CATEGORY Terpene
EFFECT Antidepressant
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Floral
STRAIN Special Kush 1

HAUTE : 201 °C+/393 °F+

C’est la partie haute du spectre de la température. Ici, encore plus de cannabinoïdes et terpènes bienfaisants s’évaporeront. Cependant, tout commence à chauffer. C’est là que la vaporisation s’approche de la fumée et que certaines molécules nocives se transforment en gaz. Cependant on considère que cette fourchette de température libère tous les composés bienfaisants au sein des fleurs de cannabis, c’est un équilibre délicat entre la vaporisation optimale et la libération de composés nocifs.

• Benzène: 205–365°C/401–689°F

Malheureusement, les molécules bénéfiques de cette fourchette de température s’accompagnent de benzène. Ce cancérogène est l’une des raisons pour lesquelles de nombreux consommateurs de cannabis abandonnent la fumée. Bien que le benzène ait un point d’ébullition de 80 °C, il a été prouvé que certains modèles de vaporisateurs éliminent ce composé chimique jusqu’à des températures de 200 °C. Jusqu’à présent, il n’y a pas de chiffre confirmé du point de vaporisation du benzène dans la consommation de cannabis. Certains rapports suggèrent que ce nombre pourrait atteindre 365 °C.

• Terpineol: 218°C/424°F

Le terpinéole apporte une subtile odeur de lila et est souvent présent dans les parfums et les cosmétiques. Ce terpène a démontré à plusieurs reprises de multiples effets thérapeutiques[8], y compris antipaludéens, antibiotiques, antioxydants et des propriétés sédatives.

TERPINEOL
CATEGORY Terpene
EFFECT Anti-malarial
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Lilac

• THCV: 220°C/428°F

Le THCV (tétrahydrocannabivarine) s’évapore à plus haute température. Ce cannabinoïde est un analogue du THC et existe en petites quantités. Cependant, il existe des cultivars riches en ce cannabinoïde. Le THC active et bloque les récepteurs CB1. Ce cannabinoïde est associé à des propriétés anti-convulsivantes[9] et a montré une capacité à combattre douleurs et inflammations. Le THCV pourrait aussi assister à la perte de poids et au métabolisme des graisses.

THCV
CATEGORY Cannabinoid
EFFECT Combat pain
PSYCHOACTIVITY Psychoactive
FLAVOR Unflavored

• Pulegone: 224°C/435°F

Le pulégone génère une agréable odeur de menthe poivrée et de camphre. Chauffer votre vaporisateur à ces températures pourrait en valoir la peine. La molécule exerce un effet boostant sur la mémoire et des effets sédatifs. Certaines preuves suggèrent que le pulégone peut combattre la fièvre[10].

PULEGONE
CATEGORY Terpene
EFFECT Memory-boosting
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Peppermint

• Quercetin: 250°C/482°F

La quercétine est un flavonoïde du cannabis contenant un puissant anti-oxydant[11] qui rivalise avec la vitamine C. Cette molécule possède aussi des effets antiviraux et antinéoplasiques.

QUERCETIN
CATEGORY Flavonoid
EFFECT Antiviral
PSYCHOACTIVITY Non-psychoactive
FLAVOR Bitter

ASTUCES POUR TROUVER LES TEMPÉRATURES IDÉALES DE VAPORISATION

Identifier la meilleure température de vaporisation variera d’une personne à l’autre et d’une variété à l’autre. Tout dépendra grandement des résultats souhaités. Les consommateurs récréatifs cherchent à tirer le maximum du THC et devraient donc rester sur des températures moyennes. Les consommateurs médicaux pourraient booster ces températures pour profiter de plus de molécules, tout en les maintenant assez basses pour éviter les cancérigènes. Voici certains points clé pour trouver la fourchette de vaporisation parfaite pour vous.

• Faites des recherches sur votre vaporisateur avant l’achat

Tous les vaporisateurs ne s’offrent pas le luxe de pouvoir modifier les fourchettes de température. Si vous souhaitez cibler une température spécifique en toute liberté, il vous faudra acheter un vaporisateur qui vous le permet. Voici quelques astuces pour choisir le bon modèle.

• Vous voulez juste planer ?

Si c’est le cas, soyez tendre avec vos poumons et ne dépassez pas le 170 °C. Vous évaporerez la majorité des composés psychoactifs et accéderez tout de même à de délicieux terpènes. Vous manquerez peut-être un peu de CBD, mais il n’y en aura de toute façon que peu si vous fumez des têtes riches en THC.

  • Allez plus haut

Visez près de 10 °C plus chaud que le point d’ébullition de vos composés souhaités. Tous les vaporisateurs ne sont pas précis et vous devrez vous assurer de vaporiser la moindre de ces molécules ciblées.

  • Pour une inhalation de spectre complet, il vous faudra de la chaleur

Comme vous l’avez probablement compris grâce aux informations ci-dessus, il faut pas mal de chaleur pour tirer le maximum de vos fleurs. Si vous êtes un consommateur médical à la recherche de terpènes et de cannabinoïdes, il vous faudra attendre des températures de près de 220 °C.

  • Impossible d’accéder au CBD sans évaporation du THC

Si vous vaporiser une variété 1:1, vous planerez en tentant d’accéder au CBD. La raison derrière cela est que le point d’ébullition du CBD est plus haut que celui du THC. Si vous souhaitez vaporiser du CBD sans planer, il vous faudra consommer une variété riche en CBD.

QUE FAIRE DES TÊTES VAPORISÉES ?

Il y a des chances pour qu’il vous reste des résidus de cannabinoïdes après une session de vaporisation. Vos têtes auront une apparence marron et peu ragoûtante, mais elles seront tout de même consommables. Ne les jetez pas ! Ce matos peut vous servir à planer à nouveau. Servez-vous-en pour faire des comestibles ou des teintures.

Oh, et est-ce que vous saviez qu’il n’y a pas que le cannabis que se vaporise ? On trouve aussi un tas d’herbes légales à essayer si votre réserve arrive à sec ou si vous souhaitez tester quelque chose de différent. Toutes sont aussi uniques en termes d’effets que de saveurs.

Sources Externes
  1. Taming THC: potential cannabis synergy and phytocannabinoid-terpenoid entourage effects https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  2. The cannabinoid CB2 receptor-selective phytocannabinoid beta-caryophyllene exerts analgesic effects in mouse models of inflammatory and neuropathic pain - ScienceDirect https://www.sciencedirect.com
  3. Cannabis and Cannabis Extracts https://www.tandfonline.com
  4. Cannabis Pharmacology: The Usual Suspects and a Few Promising Leads - ScienceDirect https://www.sciencedirect.com
  5. Cannabis Pharmacology: The Usual Suspects and a Few Promising Leads - ScienceDirect https://www.sciencedirect.com
  6. Cannabis and Cannabis Extracts https://www.tandfonline.com
  7. https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1300/J175v01n03_08
  8. Cannabis Pharmacology: The Usual Suspects and a Few Promising Leads - ScienceDirect https://www.sciencedirect.com
  9. Cannabis Pharmacology: The Usual Suspects and a Few Promising Leads - ScienceDirect https://www.sciencedirect.com
  10. Cannabis and Cannabis Extracts https://www.tandfonline.com
  11. Cannabis and Cannabis Extracts https://www.tandfonline.com
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.