La vaporisation a changé à jamais la façon dont les gens apprécient le cannabis. Offrant un moyen puissant et fiable de consommer du cannabis, à la fois à des fins récréatives et thérapeutiques, sans les risques du tabagisme pour la santé, les vaporisateurs deviennent lentement mais sûrement un objet à avoir pour la plupart des utilisateurs réguliers. Et grâce au progrès de la technologie, les vaporisateurs sont aujourd’hui plus portatifs et abordables que jamais. Que vous soyez un « vaper » expérimenté ou que vous soyez novice dans ce domaine, nous partageons ici 8 conseils simples concernant la vaporisation d’herbes sèches. N’oubliez pas de suivre ces conseils pour une expérience ultime de vaporisation et suivez notre blog pour plus d’articles comme celui-ci.

8 CONSEILS POUR UTILISER UN VAPORISATEUR

1. UTILISEZ DE L’HERBE FRAÎCHE

Fraîche, c’est mieux.

Rappelez-vous, votre expérience de vaporisation ne sera bonne qu’à hauteur de la qualité de votre herbe.

Le processus de vaporisation dépend de l’humidité ; cela consiste à chauffer une substance jusqu’au point où les composés qu’elle contient atteignent leur point d’ébullition et forment une vapeur, qui peut être inhalée comme de la fumée.

Par conséquent, il est toujours mieux d’utiliser une herbe fraîche qui a plus de chances d’avoir des concentrations élevées en humidité.

Les herbes que vous mettez dans la chambre ne doivent pas être trop humides ni trop sèches. Une bonne façon de tester le taux d’humidité de votre tête est de la toucher. Votre herbe ne devrait pas être humide ou tendre au toucher, mais elle ne devrait pas non plus être sèche au point de pouvoir l’écraser en une fine poudre avec vos doigts.

UTILISEZ DE L’HERBE FRAÎCHE

2. BIEN EFFRITER

Une fois que vous avez inspecté votre herbe et déterminé qu’elle convient pour la vaporisation, il est temps de commencer à effriter.

Effriter votre herbe aide à augmenter sa surface. En retour, cela permet à la chaleur du vaporisateur de mieux pénétrer la matière végétale et de produire une vapeur agréable, épaisse et savoureuse.

Lorsque vous vaporisez des herbes sèches, assurez-vous d’obtenir un bon effritement uniforme. La meilleure façon est d’utiliser un grinder manuel ou électrique.

Si vous n’avez pas l’un de ces outils, effritez votre herbe comme vous le feriez habituellement. Rappelez-vous seulement que vous voulez un effritement uniforme, ce qui peut être difficile à obtenir sans un bon grinder à herbe.

Conseil de pro : n’effritez jamais plus d’herbes que vous n’en avez besoin pour remplir une chambre. Toute herbe effritée restante séchera beaucoup plus rapidement.

3. VÉRIFIEZ LA TEMPÉRATURE

La température est l’aspect le plus important de la vaporisation. Par conséquent, il est important que vous ayez le bon réglage de température à chaque session, que vous vaporisiez des herbes sèches ou des concentrés. Malheureusement, trouver la bonne température n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. La règle générale est que vous devriez vaporiser entre 180-210 °C (356-410 °F). Cependant, vous devrez essayer plusieurs températures afin de trouver le réglage idéal. Différents cannabinoïdes se vaporisent à différentes températures. De légères variations du taux d’humidité de votre tête ou de la texture de votre effritement peuvent également avoir une incidence sur la façon dont votre herbe se vaporise.

De plus, de nombreux utilisateurs constatent que vaporiser à différentes températures provoque des effets différents ; les températures plus basses tendent à rendre les utilisateurs plus clairs et fonctionnels, tandis que les températures plus élevées tendent à produire une forte euphorie et une relaxation.

Voici quelques-uns des différents points d’ébullition des composés du cannabis pour vous aider à trouver la température idéale :

CANNABIS COMPOUNDSCELSIUS (ºC) FAHRENHEIT (ºF)
CBG 57 ºC 126 Fº
PINENE 155 ºC 311 Fº
THC 157 ºC 315 ºF
CARYOPHYLLENE 160 ºC 320 ºF
MYRCENE 168 ºC 334 ºF
CBD 180 ºC 356 ºF
CBN 185 ºC 365 ºF
CBC 220 ºC 428 ºF

4. BIEN TASSER, MAIS PAS TROP NON PLUS

Tout comme pour fumer avec un bang ou une pipe, la façon dont vous tasser votre chambre de vaporisateur a un impact énorme sur l’expérience globale. Une fois de plus, vous voudrez trouver le point idéal pour tasser votre chambre de chauffe avec suffisamment d’herbe afin de générer une bonne quantité de vapeur, sans en mettre de trop. Car mettre trop de substance dans la chambre de chauffe peut affecter le tirage de vapeur entre la chambre et l’embout buccal. Parfois, trop en mettre peut aussi endommager l’intérieur du vaporisateur.

5. PRÉCHAUFFEZ VOTRE VAPORISATEUR

Les vaporisateurs sont comme les fours ; ils ont besoin de temps pour atteindre la bonne température. Tout comme vous ne mettriez pas de poulet rôti dans un four froid, vous ne devriez pas mettre votre herbe dans un vaporisateur qui n’a pas eu le temps de chauffer. Heureusement, la plupart des vaporisateurs portables modernes peuvent préchauffer en quelques secondes, ce qui signifie que votre vaporisateur est généralement prêt à l’emploi au moment où vous avez effrité votre herbe. Cependant, certains vieux modèles ou vaporisateurs plus encombrants peuvent prendre un peu plus de temps pour atteindre la température souhaitée.
Quel que soit le type de vaporisateur que vous utilisez, assurez-vous de lire attentivement les instructions, et de savoir comment le préchauffer. Cela permettra à votre herbe de se vaporiser correctement et uniformément, rendant l’expérience plus agréable à chaque fois.

VOLCANO HYBRID
Convection
26 x 26 x 26 cm
1.600 gr
40ºC - 230ºC / 104ºF - 219ºF
3 - 5 min
6,5 CM³
Digital
Herbes sèches & Drip / Liquid Pad

Acheter VOLCANO HYBRID

6. INHALER LENTEMENT ET DOUCEMENT

Lors de la vaporisation, n’oubliez pas de prendre des tafes courtes et de tirer doucement. Lorsque les vaporisateurs sont arrivés sur le marché, il y avait cette tendance à prendre de grosses tafes longues et profondes par l’embout, comme si vous essayiez d’aspirer un fruit à travers une paille au fond de votre smoothie. Il y a deux inconvénients à ce genre de technique de vaporisation :
Premièrement, prendre de longues tafes sur votre vaporisateur peut faire en sorte que votre herbe soit aspirée hors de la chambre, par l’embout buccal, puis dans votre bouche. Deuxièmement, tirer trop fort et régulièrement sur votre vaporisateur introduit de l’air froid dans la chambre. Cela fait baisser la température à l’intérieur de votre vaporisateur, ce qui fait que la machine travaille plus et affecte ainsi la qualité de votre vapeur.

7. ÉVITER LA COMBUSTION

La combustion est la chose numéro un que vous voulez éviter lors de la vaporisation. La combustion est ce qui se produit lorsque vous allumez l’extrémité d’un joint, blunt ou bang. En brûlant votre herbe, vous cassez les liaisons chimiques du matériel végétal, créant ce que l’on appelle des « radicaux libres ». Ces composés peuvent ensuite se combiner pour créer des centaines de nouveaux composés, dont la plupart sont hautement toxiques et cancérigènes. Rappelez-vous, la raison la plus probable pour laquelle vous êtes en train de vapoter c’est pour éviter les effets secondaires négatifs du tabagisme.

Alors prenez le temps d’expérimenter avec différentes températures pour trouver le point idéal qui permet la meilleure production de vapeur, sans vraiment brûler votre herbe. Suivre le guide des températures mentionné plus haut est un bon point de départ, mais n’oubliez pas de prendre le temps de jouer avec les paramètres à chaque séance pour tenir compte des différences de teneur en humidité, et de consistance de votre herbe.

8. ENTRETENIR VOTRE VAPORISATEUR

Enfin, la meilleure façon d’assurer la meilleure expérience de vape possible, c’est de bien entretenir votre vaporisateur. Les vaporisateurs, comme tous les ustensiles et outils, doivent être bien entretenus pour fonctionner au mieux. Lorsque vous achetez votre vaporisateur, assurez-vous de lire attentivement les instructions d’entretien dans le guide d’utilisation du fabricant. Suivez ces instructions et prenez l’habitude de nettoyer régulièrement votre vaporisateur et de remplacer des pièces si nécessaires. Les vaporisateurs peuvent coûter cher.

Pour vous assurer que le vôtre dure aussi longtemps que possible, n’oubliez pas de l’entretenir comme vous le feriez pour d’autres pièces d’équipement coûteux.


Si vous avez des problèmes de vaporisateurs, ne craignez rien — on est là pour vous aider.

Découvrez quelques-uns des problèmes les plus courants rencontrés en vapotant et comment les résoudre.

Questions & Réponse: Résolution des problèmes de vaporisateurs à herbe sèche

🔋 Problèmes de batterie
Si vous avez un problème avec la batterie, assurez-vous toujours que votre batterie soit bien connectée totalement. Ouvrez le compartiment de la batterie (si elle est amovible) et assurez-vous que les connecteurs de la batterie soient bien en face de ceux de l'appareil.
❌ La batterie de mon vaporisateur ne marche pas ou ne s'allume pas
Si vous avez toujours des problèmes de batterie après l'étape précédente, assurez-vous que votre batterie soit totalement chargée. Branchez-la et laissez-la charger pendant quelques heures. Assurez-vous que le câble soit bien branché et que votre appareil reçoive bien du courant (généralement grâce à une LED allumée).

Allumer un vaporisateur est souvent un défi, en particulier avec les appareils n'ayant pas d'affichage LED. La plupart des vapos demandent à l'utilisateur d'appuyer sur le bouton d'allumage entre 3 et 5 rapidement. Si cela ne fonctionne pas, essayez d'appuyer six fois d'affilée. Si vous n'y arrivez toujours pas, consultez le mode d'emploi.
❄️ Mon vaporisateur ne chauffe pas
Les vaporisateurs à herbe sèche dépendent d'un système de chauffe à convection, conduction ou hybride pour faire évaporer les cannabinoïdes et terpènes des fleurs. Quand ce système ne fonctionne pas, l'utilisateur tire des bouffées très faibles, voire rien du tout.

Les problèmes de chauffe peuvent avoir plusieurs causes. Des vaporisateurs utilisent un accessoire appelé atomiseur pour transformer l'énergie de la batterie afin d'alimenter le système de chauffe. Après une utilisation prolongée, l'atomiseur devient usé et doit être remplacé.

Avant de commander un nouvel atomiseur, assurez-vous que votre batterie soit complètement chargée et correctement enclenchée — il pourrait simplement s'agit d'un problème de connexion.
🔥 J'obtiens un goût désagréable ou de brûlé
Votre variété préférée offre des tonnes de terpènes savoureux et un goût désagréable est toujours une déception. Cependant, cette situation peu agréable peut généralement se résoudre rapidement.

Il y a des chances pour que votre réglage de température soit un peu trop élevé. Les terpènes sont des molécules volatiles qui s'évaporent à des températures plus basses. Un réglage trop élevé brûlera les tissus végétaux et donnera des bouffées agressives et des goûts désagréables.

Un atomiseur usé peut aussi être la cause de ce problème. Si le fait de baisser la température n'améliore pas votre vapeur, envisagez de remplacer votre atomiseur.
💨 Je ne tire pas des nuages de vapeur assez gros
Un gros nuage de vapeur bien épais rend la vaporisation bien plus amusante. Si vous tirez bien fort sur votre vapo et que vous n'obtenez presque rien, il y a plusieurs choses que vous pouvez essayer pour améliorer le volume de chaque bouffée.

Si vos nuages de vapeur semblent petits, chargez bien à fond votre batterie. Une batterie à plat donne moins de puissance dans l'appareil, ce qui impactera la taille de vos nuages de vapeur.

Vous pourriez aussi vouloir augmenter le réglage de chaleur. Plus les températures sont élevées, plus vous produirez de vapeur. Essayez de trouver le bon équilibre entre un goût optimal et la taille des nuages de vapeur.

Enfin, vous devriez vérifier l'intégrité de votre atomiseur et de votre bobine. Si ces parties ne transmettent pas bien la chaleur de la batterie, vos nuages resteront petits. Vous allez devoir les remplacer.

Si vous avez tout essayé et que vous tirez toujours des nuages minuscules, envisagez de passer à une batterie de puissance supérieure. Plus vous avez de puissance sous la main, plus vos nuages de vapeur seront gros.
🌬 Je n'ai aucun tirant d'air avec mon vapo
Pour venir à bout de cette situation frustrante, vérifiez d'abord votre embouchure. Parfois, des débris passent dans le conduit d'air et bloquent le flux de vapeur.

Si vous ne trouvez rien, examinez — une fois de plus — l'état de votre atomiseur. S'il est vieux et que ses performances s'essoufflent, vous allez devoir le remplacer.

Enfin, si votre tirant semble plus faible que d'habitude, chargez complètement l'appareil pour voir si les choses s'améliorent.
👄 L'embouchure est trop chaude
Votre vapo à herbe sèche vous brûle-t-il les lèvres ? Vous pourriez devoir calmer un peu vos ardeurs. Une embouchure brûlante est généralement due à une session de vapotage intense et prolongée. Si vos lèvres ressentent de la chaleur à chaque fois que vous tirez, laissez l'appareil refroidir quelques minutes — les cannabinoïdes ne vont pas disparaître !

Si vous voulez vraiment tirer en continu, envisagez d'acheter un embout connecteur en silicone résistant à la chaleur pour votre embouchure.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.