Bon, alors vous avez découvert le cannabis. Vous l’avez fumé, vaporisé, peut être même utilisé de manière externe. Et maintenant vous souhaitez le cuisiner. Quoi de plus normal ? Sauf que ce n’est pas si simple que ça en à l’air. Il y a quelques choses que vous aurez besoin de faire lorsque vous cuisinerez avec du cannabis. Et quelques erreurs classiques que vous pourrez facilement éviter.

VOUS NE POUVEZ PAS CUISINER AVEC DU CANNABIS CRU !

L’erreur numéro 1 chez les débutants ? Supposer qu’ils peuvent se servir de cannabis cru.

Grosse erreur.

La première chose à faire en cuisinant avec du cannabis, c’est d’activer le THC et/ou le CBD. Et pour cela, il faut de la chaleur. Le processus que vous allez mettre en place s’appelle la décarboxylation. C’est ce qui, comme vous le souhaitez, donnera leurs effets à vos différents produits comestibles. Et en plus de cela, du cannabis cru, placé directement dans votre recette ne permettra par l’activation de toute la variété de cannabinoïdes présente dans la plante et ne lui permettra pas non plus de s’accrocher aux matières grasses. En d’autres mots, vous ne feriez que gâcher votre ganja. Et qui a envie de ça ?

La décarboxylation est un processus très simple. Tout ce que vous avez besoin de faire, c’est de passer votre ganja au grinder, et de la placer sur une plaque de cuisson. Ensuite, envoyez-la dans le four chauffé à 100° C/120° C et laissez la cuire une heure.

Si vous souhaitez préparer du cannabeurre, rappelez-vous que vous devrez maintenir une température plus basse pendant bien plus longtemps. C’est pour cela que les mijoteuses sont parfaites pour la production de cannabeurre. Vous pourrez également avoir besoin de décarboxyler vos têtes avant de les ajouter à la matière grasse.

Tête De Cannabis Brut Pour Cuisiner

RÉGLEZ VOTRE TEMPÉRATURE ET VOTRE TEMPS DE CUISSON TRÈS ATTENTIVEMENT

Que ce soit par le processus de décarboxylation de votre cannabis déjà haché menu en vous servant d’un four ou de matière grasse, il y a une règle qu’il ne faut jamais briser : l’extraction de cannabinoïdes est un processus très sensible au temps et à la température.

Vous devrez préchauffer votre four. Vous devrez également vous assurer de bien mélanger vos têtes toutes les 10 minutes.

Lorsque vous ferez infuser votre cannabis broyé dans du beurre ou de l’huile, utilisez une température plus basse (entre 160 et 200 °C). Utilisez un thermomètre afin de vérifier la température. Vous aurez besoin de cuire votre graisse pour plus ou moins trois heures.

NE HACHEZ PAS VOTRE CANNABIS TROP FINEMENT

Alors que certains canna-chefs recommandent de passer votre ganja au mixeur ou au moulin à café, nous vous conseillons d’y réfléchir à deux fois. Pulvériser vos têtes donnera à vos comestibles un goût très fort, semblable à celui du gazon. Cela donne également une couleur verdâtre au beurre ou à l’huile.

À la place, utiliser un grinder plus épais, afin que vos têtes aient au moins la consistance du sel de table.

NE DÉPENSEZ PAS D’ÉNORMES SOMMES D’ARGENT DANS LA CUISSON DE VOS TÊTES

Il en faut peu pour être heureux. Beaucoup de novices ont tendance à gâcher une grande quantité de têtes lorsqu’ils commencent à expérimenter en cuisine.

En règle générale, vous n’aurez pas besoin d’une grande quantité de cannabis afin de créer les effets souhaités. Jetez un œil à cette recette de cannabeurre afin de vous faire une idée de la quantité que vous devriez utiliser.

De plus, rappelez-vous que vous n’êtes pas forcé de vous servir de têtes de première qualité. Vous pouvez également extraire les cannabinoïdes des déchets, des branches, des feuilles et des tiges. Ici ce que l’on appelle déchets, c’est simplement ce qui reste au fond de votre sachet et qui contient généralement un mélange de plusieurs types de cannabis. Les cuisines du commerce, particulièrement aux États-Unis, se servent fréquemment de plusieurs types de têtes dans leurs recettes. Si vous le pouvez, considérez grandement cette option. Gardez votre matos de première qualité pour l’inhalation!

AJOUTEZ DE L’EAU LORSQUE VOUS INFUSEZ DANS DE L’HUILE OU DU BEURRE

Alors que certains puristes vous diront que ce n’est qu’une rumeur, l’ajout d’eau au processus d’infusion est une superbe astuce. En faisant cela, vous serez à même d’infuser à des températures plus basses. La quantité d’eau que vous ajouterez n’est pas importante, mais essayez d’ajouter au moins autant d’eau que d’huile ou de beurre. L’eau s’évapore. Vous pourrez également voir le résultat sur votre produit fini. Il ne sera pas aussi verdâtre.

NE PARTEZ PAS DANS L’IDÉE DE RÉCUPÉRER JUSQU’À LA DERNIÈRE GOUTTE DE VOTRE INFUSION

Lorsque vous filtrerez votre huile de cannabis après l’avoir infusée, prenez votre temps et faites bien attention. Il n’existe pas de meilleurs filtres que l’étamine. Il ne laissera passer que l’huile. Cependant, beaucoup de gens presseront ensuite ce qui reste d’huile dans les feuilles, faites bien attention, si vous pressez trop fort, vous laisserez passer de la matière végétale. Au lieu de faire cela, soyez doux, et laissez la gravité travailler à votre place.

TESTEZ LA PUISSANCE DE VOS INFUSIONS AVANT DE LES CUISINER

Faire de la cuisine au cannabis maison n’est pas forcément obligé de ressembler à une partie de roulette russe. Il est primordial, surtout si vous testez une nouvelle recette, de faire un tour de chauffe ! Vérifiez à quel point votre huile infusée est puissante en la testant sur vous-même. Prenez simplement une cuillère à café de votre matière grasse infusée en guise de dose personnelle. Patientez une petite heure. Cela vous aidera à déterminer la puissance de votre fournée. Ensuite, dosez en fonction.

Une autre alternative est de d’abord l’ajouter en tant que topping ou en tant que glaçage sur votre recette. C’est une manière vraiment très simple de contrôler le dosage et de jauger les effets.

Cuisiner Avec Du Beurre De Cannabis

MÉLANGEZ VOTRE RECETTE AUTANT QUE POSSIBLE

Si vous décidez d’ajouter de l’huile ou du beurre à votre recette, vous aurez également besoin de vous assurer que la matière est bien distribuée de manière égale dans l’ensemble de votre préparation. Si ce n’est pas le cas, certaines personnes n’en sentiront pas les effets, alors que d’autres planeront jusqu’aux étoiles.

Mélangez votre préparation vigoureusement, puis recommencez à nouveau.

LA CUISINE AVEC DES CONCENTRÉS EST UNE TOUTE AUTRE HISTOIRE

Cuisiner en utilisant des concentrés pré-fabriqués est également un art qui demande un peu de pratique pour obtenir de bons résultats. Cuisiner avec du kief est à la fois simple et amusant. Sa texture très fine se dissout presque instantanément dans le liquide comme dans la graisse, parfois même à température ambiante. Avec le hasch, cependant, il faudra un petit peu de préparation, et cela dépendra également de sa texture. Un hasch sec peut être mis directement dans un mixer afin d’être haché. Un hasch plus collant aura quant à lui besoin d’être chauffé jusqu’à ce qu’il fonde.

NE PAS SE SOUCIER DE LA TAILLE DES PORTIONS

Ça peut être vraiment difficile, surtout s’il s’agit d’une de vos recettes préférées. Restez discipliné.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander