Il y a de nombreuses tendances dans le secteur de la weed qui toucheront probablement l’Europe en premier. Ceci ne signifie pas qu’elles n’existent pas ailleurs. Cependant, un récent développement va faire de l’Europe un des marchés les plus intéressants pour les extractions de cannabis pour un bon moment.

Ce développement est soudainement devenu très évident grâce à l’Allemagne. Le gouvernement allemand est clairement en train de guider le marché médical vers les extractions. L’ironie de la situation ? Remontons à juste deux ans plus tôt, et ce n’était pas nécessairement au programme. Nulle part.

Aux États-Unis, le marché des extractions était un vrai Far West. Ça l’est toujours, à cause de l’absence de réglementations fédérales. Ceci dit, les états ayant légalisé, à commencer par le Colorado, ont essayé de s’attaquer au problème. Des réglementations allant des matières premières à l’étiquetage sont toujours un sujet de lutte dans les états.

Plusieurs autres états américains imposent maintenant que les cannabinoïdes liquides soient tout ce qui puisse être disponible.

Le Canada a brièvement flirté avec le bannissement d’une partie de ce marché, comme l’ont fait les Pays-Bas. C’est surtout parce qu’ils s’inquiétaient des concentrés. Cependant, ces inquiétudes semblent avoir été reléguées au second plan, étant données les autres avancées.

De nos jours, même si les têtes sont loin d’être démodées, il apparaît aussi évident que le cannabis sous forme autre que la tête va continuer à faire sentir sa présence.

Machine d'extraction

LES DIFFÉRENTES PARTIES DU MARCHÉ AUTRE QUE LES TÊTES

Il existe plusieurs parties du marché que l’on appelle « sans-fumée ». Alors que cela peut signifier les produits comestibles, les extractions en font aussi partie. Pourquoi ? Il est plus facile de cuisiner avec le cannabis quand il est transformé au moins en canna-liquide. C’est réalisé soit en se basant sur des matières grasses, soit sur de l’alcool. Du côté des concentrés, l’attrait d’un effet rapide et puissant signifie qu’ils sont loin d’être amenés à disparaître. Ceci dit, le secteur fait tout son possible pour professionnaliser cet aspect de la consommation.

Au-delà des cires super-concentrées, il y a d'autres chats à fouetter. La partie médicale du marché va lourdement s’appuyer sur les concentrés, liquides et extractions. Ils devront pouvoir répondre à des standards réglementés. Ils devront également être bien étiquetés.

Il y a plusieurs raisons qui expliquent pourquoi c’est une nouvelle d’importance.

La première est que plusieurs marchés – dont le Canada, l’Allemagne, Israël et l’Australie (voire potentiellement l’Irlande) – vont créer un secteur réglementé au niveau national. Ceci implique par définition une production professionnelle. Donc un étiquetage. Donc une constance dans le pourcentage et la puissance de ce qui est vendu.

Les extractions, concentrés, huiles, teintures et élixirs devront être produits en suivant les standards nationaux de santé et ce, dans plusieurs pays. C’est au final ce que la plupart des gens veulent. C’est une des raisons pour lesquelles le marché sans-fumée est énorme.

Tout comme est, bien entendu, le désir de consommer du cannabis sous une forme autre que les têtes.

Machine d'extraction

LES ALTERNATIVES EXISTANTES

Il existe plusieurs alternatives que la production établie de concentrés crée.

La première évidement, est qu’ils peuvent être consommés par eux-mêmes. Ils peuvent aussi être inclus dans d’autres produits (pilules, aliments, sodas, chewing-gums et bonbons). La chose qu’il ne faut pas oublier, c’est que les consommateurs se soucient avant tout de la dose qu’ils absorbent par portion.

Le cannabis ingéré est un produit très différent des têtes normales fumées. Pour commencer, les effets montent beaucoup plus lentement. Ils durent aussi plus longtemps et sont plus intenses. C’est une des raison qui font de l’étiquetage un aspect si important dans ce marché. Les consommateurs ont besoin de connaître les quantités qu’ils consomment.

Alors qu’il est impossible de mourir d’une overdose de cannabis, en ingérer trop peut être désagréable. Avec les produits comestibles et concentrés sous toutes leurs formes, ces événements désagréables sont une possibilité réelle et probable.

Cependant, d’un autre côté, mesurer la consommation n’a en fait jamais été aussi facile. Ce que le marché des concentrés offre également au consommateur, c’est la possibilité de micro-doser avec du cannabis liquide. Même s’il est toujours possible de le faire en le fumant, de nombreux consommateurs trouvent que les concentrés sont plus faciles à gérer. Surtout s’ils sont sous forme de pilule.

Le principe du micro-dosage est que de bien plus petites quantités sont consommées plus régulièrement. Comme il n’y a pas (encore) de technologie « à libération prolongée » pour les cannabinoïdes, c’est un des moyens de garantir un apport régulier et actif de THC dans la circulation sanguine. Fumer une bouffée ou deux sur un joint, pour la plupart des personnes, est problématique. Surtout au travail.

Le micro-dosage avec les concentrés, d’un autre côté, est bien plus facile. Que ce soit sous la langue, via des produits comestibles ou une pilule, le « micro-dosage » est une façon de s’assurer une quantité mesurée de cannabis en suivant un planning fixé.

La plupart des personnes recommandent une portion d’une taille ne dépassant par 10mg par portion. Mais pour le micro-dosage, cette quantité devrait être beaucoup plus faible – aussi peu que 2-3mg par dose. Administrer avec un récipient à liquide ou une pilule est un moyen super facile de suivre son planning. Généralement, 1 gramme de cannabis (1000mg) a un contenu total en THC de 100mg. Ceci signifie qu’en produisant des aliments au cannabis, ce gramme doit être réparti dans au moins 10 portions individuelles.

Pour cette raison, il est généralement préférable de commencer avec une huile canna-infusée qui peut être mieux distribuée dans la pâte. Cependant, un manque d’uniformité dans les produits faits maison est également un point à surveiller.

Produits de cannabis

QU’EST-CE QUI FONCTIONNE LE MIEUX?

Que vous prépariez vos propre concentrés ou les achetiez auprès d’une source professionnelle, le monde des canna-liquides ouvre des possibilités enthousiasmantes. Il n’y a pas non plus d’approche unique qui conviendrait à tout le monde. L’expérimentation peut être amusante et gratifiante.

La première partie de l’équation est de perfectionner votre technique d’extraction choisie, si ce n’est votre support. Vous voulez préparer du cannabeurre ? Peut-être que vous pourriez expérimenter d’infuser de l’huile d’olive au cannabis. C’est fortement recommandé, car c’est une méthode très efficace d’extraire le THC. Vous pourriez peut-être décider d’utiliser une méthode d’extraction différente (comme l’éthanol). Vous pourriez peut-être vouloir jouer avec les solides laitiers (le lait est également un bon liquide pour extraire les cannabinoïdes).

C’est la première étape. Même si toutes les méthodes citées plus haut ont de bonnes applications, votre préférence personnelle joue aussi bien entendu un rôle.
Tout dépend vraiment du consommateur.

En attendant, cependant, voici quelques (délicieuses) idées.

Houmous

C’est une des recettes parfaites pour de l’huile d’olive infusée au cannabis. Les saveurs acidulées des ingrédients masquent également le goût de la weed pour ceux qui ne l’aiment pas. Cette recette donne entre 6 et 8 portions de 10mg chacune. Ne laissez juste personne engloutir plus que sa dose !

Recette d'hoummous

Burgers

Alors que les recettes « typiques » pour amateurs de cannabis reçoivent beaucoup d’attention, infuser de la viande avec du cannabis est un véritable régal. Ceci dit, choisissez bien votre viande, et le bio est toujours le mieux. Le burger sera aussi meilleur si la viande est plutôt grasse.

Cookies au Chocolat Végan

Une bonne recette utilisant de l’huile de coco infusée, ce qui la rend parfaite pour les végans. Avec une dose moyenne de 10 mg de THC par cookie, c’est aussi difficile de n’en manger qu’un. Ces délices sont un vrai régal. Pour réduire le niveau de THC par cookie, ajustez la quantité d’huile infusée au THC que vous utilisez dans la recette en remplaçant la différence par de l’huile non-infusée.

Margaritas

Pour les boissons, il y a plusieurs écoles de pensée. Certaines personnes préfèrent décarboxyler leur cannabis. D’autres utilisent fréquemment un extraction à l’éthanol ou à l’alcool. Cette recette est un peu des deux. Quoi qu’il en soit, c’est une alternative puissante, givrée et amusante en plein soleil. À découvrir.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander