En admirant votre cannabis, vous avez probablement remarqué ces jolis petits cristaux qui le recouvrent. Mais saviez-vous que ce que vous voyez, c’est du kief ? Dans cet article, nous allons découvrir ensemble ce qu’est le kief, comment le recueillir, ainsi que ses nombreux usages.

QU'EST-CE QUE LE KIEF ?

Au cas où vous n’en auriez jamais entendu parler, le kief est une forme concentrée de cannabis. En séparant les trichomes des têtes de cannabis, vous vous retrouvez avec du kief. Et comme vous le savez peut-être déjà, les trichomes contiennent la plus forte concentration en cannabinoïde de la plante. Cela dit, la séparation de ces glandes résineuses de la plante offre quelque chose de bien plus puissant que les têtes elles-mêmes.

COMMENT RECUEILLIR LE KIEF

La plupart des fumeurs de ganja a tendance à utiliser un grinder pour collecter son kief. Lorsque l’on utilise un grinder, on enlève le couvercle, puis on place la tête entre les dents du grinder. On remet ensuite le couvercle, avec après quelques rotations, le kief se dépose dans le fond du grinder. Cependant, si vous souhaitez récupérer de grandes quantités en peu temps, voici quelques astuces qui vous seront utiles, comme, par exemple, l'utilisation de glace carbonique. L’inconvénient étant l’utilisation de matériel spécialisé.

Bien que plus d’herbe soit nécessaire pour la méthode au dioxyde de carbone, elle reste la méthode la plus simple et la plus efficace d’extraire le kief. Vous aurez seulement besoin de deux choses pour collecter du kief au dioxyde de carbone : des bubble bags et un seau. Pour commencer, déposer une cinquantaine de grammes de déchets et de feuilles séchés au sein du kit d’extraction bubble bag. Ensuite, munissez-vous d’environ 500g de glace carbonique et ajoutez-la aux feuilles à l’intérieur du seau. Une fois que vous aurez fait cela, munissez-vous d’un bubble bag d’au moins 220 microns, et couvrez-en le seau, un peu comme avec un préservatif. Ensuite, secouez énergiquement le seau au-dessus d’une surface plate et propre. Retournez-le, continuez de secouer jusqu’à ce que plus rien ne tombe. Finalement, rassemblez le tout en vous servant d’une carte de crédit, et amusez-vous bien !

hashish Kief

LES MULTIPLES USAGES DU KIEF

Maintenant que vous savez en gros ce qu’est le kief, il est temps d’apprendre ce qu’il est possible d’en faire. La plupart du temps, les gens le fument, bien évidemment. Mais vous n’êtes certainement pas limité au fait d’en jeter un peu dans une pipe et de vous arrêter là. Du saupoudrage sur un joint, à son utilisation en cuisine, voici 6 fantastiques manières d’utiliser le kief :

1. AJOUTEZ-EN À VOTRE PIPE

Si vous préférez le consommer simplement, avec une pipe, sachez que vous n’êtes pas seul. En effet, saupoudrer un peu de kief dans une douille est une des manières les plus populaires d’en consommer. La plupart du temps, tout ce que vous aurez à faire sera de l’allumer une fois pour en profiter entièrement. Mais faites seulement attention à ne pas en mettre trop. C’est quand même très fort.

2. LIQUÉFIEZ ET VAPOTEZ

En transformant votre kief en liquide pour cigarette électronique, vous pourrez facilement le vapoter et en profiter où bon vous semble. Pour cela, vous aurez besoin de propylène glycol et de glycérine végétale, deux choses que vous pouvez trouver à peu près partout sur internet à des prix raisonnables. Vous devrez également vous munir d’un filtre à café, de quoi faire un bain-marie, et de quelques seringues. Vous pourrez également ajouter quelques gouttes de votre e-liquide favori, tel que de la barbe à papa ou de la fraise.

Typiquement, un ratio de 1:1 de glycérine végétale et de propylène glycol est requis. Lorsque vous serez prêt, ajoutez simplement le mélange à votre bain-marie, puis incorporez votre kief. Une fois que tout est à l’intérieur, laissez le tout au-dessus du feu jusqu’à ce que ce soit bien mélangé et que la texture soit homogène. Maintenant, il est temps de l’aromatiser. Si vous comptez faire cela, assurez-vous de laisser le tout mijoter quelques minutes de plus. Ensuite, passez les ingrédients au filtre à café. Placez un bol ou une tasse en dessous, afin de pouvoir filtrer les résidus de plante. Il faut s’assurer qu’il n’y a ait pas le moindre résidu de plante dans votre liquide pour cigarette électronique.

Une fois que la mixture a refroidi, tout ce qu’il vous reste à faire est d’attraper une seringue, de la remplir, et de déposer le liquide dans votre cigarette électronique. Pour finir, prenez une inhalation et profitez bien de votre concoction faite-maison.

Joint cannabis à la marijuana Kief

3. SAUPOUDREZ-LE DANS UN JOINT

Saupoudrer un peu de kief dans un joint semble être une opération d’une simplicité extrême, mais en réalité, cela peut être un peu chaotique. Si vous souhaitez consommer votre kief de cette manière, mélangez-le préalablement à votre tête de weed, afin que le kief s’incorpore bien. La meilleure façon de faire ça est de mettre le kief au milieu de votre herbe, puis de rouler le joint.

4. AJOUTEZ-LE À UN BON REPAS

Saviez-vous que vous pouviez cuisiner le kief ? Non seulement le kief possède deux fois plus de saveur que les têtes, mais en plus il ne gâche pas la saveur de votre recette de base. Un autre avantage de la cuisine au kief est que vous aurez besoin d’½ voir d’⅓ moins de matériel que si vous utilisiez des têtes. Pour faire une recette plus puissante, vous pouvez mélanger vos têtes avec le kief. Et si vous voulez faire du cannabeurre avec, c’est tout à fait possible.

Très important, vous aurez toujours besoin de décarboxyler votre kief avant de le cuisiner. Sinon, vous n’ingérerez pas le moindre THC psychoactif. Croyez-le ou non, le cannabis cru ne contient qu’un cannabinoïde précurseur, le THC-A (ou acide). Mais grâce à la décarboxylation, le THC-A se transforme en THC psychoactif. Ne vous inquiétez pas, le processus est très simple. Déposez simplement votre kief dans un plat résistant à la chaleur, et réchauffez le pendant au moins 20 minutes à 121°C (thermostat 4). Ensuite, retirez-le du four, et laissez-lui le temps de refroidir. Une fois refroidi, votre kief est prêt à être cuisiné.

5. FAITES-EN DU HASCH

Ce n’est peut-être pas ce qu’il y a de mieux, mais vous pouvez bien sûr utiliser le kief pour faire du hasch. Pour commencer, vous aurez besoin d’un peu de papier cuisson et d’un fer à repasser. Si vous possédez un lisseur à cheveux, c’est encore mieux. Lorsque vous serez prêt, commencez par plier le papier cuisson. Ensuite, placez le kief à l'intérieur et utilisez votre fer à repasser ou votre lisseur pour appliquer une pression. Assurez-vous de ne pas appliquer cette pression pendant trop longtemps ou vous risquez de brûler le papier cuisson. Une fois que vous aurez réussi à produire et collecter votre hasch, utilisez-le comme bon vous semble.

6. EMPAQUETEZ-LE ET CONSERVEZ-LE

Vous avez une grande quantité de kief, mais vous n’êtes pas certain de savoir quoi en faire ? Si c’est le cas, vous pouvez toujours le mettre de côté et le conserver à l’aide d’une presse à pollen. Ces petites presses métalliques possèdent des pas-de-vis à chaque extrémité et appliquent une pression, permettant au kief de se compacter en de petits comprimés. Il suffit d’au moins ¼ de gramme, mais vous pouvez en mettre un peu plus. Placez simplement votre matos à l’intérieur de la presse à pollen, assurez-vous que ses deux extrémités soient bien serrées et sécurisées, puis dévissez le tout ; retirez la pièce intérieure, et admirez votre kief parfaitement compressé.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander