Fumer des fleurs de cannabis est une méthode très ancienne et extrêmement efficace pour ressentir les effets psychoactifs du THC. Néanmoins, certains fumeurs aiment mettre la barre plus haute et choisissent des concentrés, soit, des versions raffinées des parties actives du cannabis qui permettent d’avoir des effets encore plus forts, et toujours plus rapidement.

QU’EST-CE QUE LE KIEF ?

Le kief est une forme concentrée du cannabis parmi tant d’autres, qui consiste essentiellement en de la poussière de trichomes. Les trichomes sont les minuscules glandes qui recouvrent les fleurs et les feuilles des plants de cannabis, qui secrètent une résine épaisse et collante qui regorge des molécules que l’on aime tant telles que le THC, le CBD et bien d’autres cannabinoïdes et terpènes. Les trichomes ne servent pas qu’à fournir aux humains une expérience psychoactive ; ils jouent un rôle primordial dans la survie des plantes. Ces minuscules glandes produisent des métabolites secondaires qui aident la plante à se protéger contre des menaces potentielles comme les insectes et de trop fortes températures.

Pour créer du kief, il faut détacher ces petites usines chimiques des fleurs de cannabis et les conserver jusqu’à récolter une large quantité. Cette pile de trichome pourra ensuite être utilisée de bien des façons pour procurer de puissants effets. Dû au fait que les trichomes contiennent des cannabinoïdes, le kief octroie des effets bien plus intenses que lorsque l’on fume des fleurs de cannabis, où la fumée contiendrait normalement de la matière de plante brûlée et d’autres molécules moins désirables.

COMMENT RÉCOLTER LE KIEF

Le kief est un simple concentré de cannabis et ne nécessite pas beaucoup de préparation ou d’efforts à fournir. La façon la plus simple de récolter le kief est à partir des têtes bien sèches qui auront été séchées et curées convenablement au préalable. Des fleurs mal séchées ne se meuleront pas aussi bien, ce qui signifie que les trichomes seront plus difficiles à se détacher.

La façon la plus simple de commencer à se faire une pile de kief, c’est d’utiliser un grinder avec de multiples compartiments. Avoir 3 compartiments serait parfait. Ces grinders possèdent souvent une partie supérieure, où l’on place les fleurs entre des dents métalliques ou en plastique que l’on meulera par la suite. Les particules moulues tomberont ensuite à travers les petits trous jusqu’au second compartiment où on pourra les récolter bien sagement posées sur la fine grille en métal. Cette matière de plante moulue est trop grosse pour passer à travers l’écran, néanmoins, les minuscules trichomes vont facilement passer à travers et apparaîtront comme par magie, dans votre réservoir inférieur à kief/skuff.

Avec le temps, ce compartiment finira par se remplir de trichomes. Avant même de vous en rendre compte, selon votre degré de consommation, vous aurez en votre possession, une montagne de trichomes, prête à être exploitée comme bon vous semble.

hashish Kief

QUE FAIRE DE TOUT CE KIEF ?

Une fois que votre réserve de kief vous paraît suffisante, l’heure est venue de choisir comment l’exploiter. Cette poudre de trichome peut être utilisée de bien des façons pour vous fournir les effets psychoactifs tant désirés.

1. SAUPOUDREZ VOTRE JOINT

Le kief peut être employé comme un complément au THC dans des joints. Si vous et vos amis êtes sur le point de vous en rouler quelques-uns, attrapez votre réserve de kief et saupoudrez quelques pincées dans le joint avant de le rouler. Cela ajoutera un certain punch, et ça peut être très pratique si vous tombez sur une ganja qui n’est pas aussi forte que ce que vous espériez. Sinon, pour les rouleurs les plus créatifs et les plus habiles de leurs mains, vous pouvez aussi recouvrir l’extérieur de votre joint avec cette poudre pour lui ajouter un côté « ma-gni-faïque » pailleté. Pour ce faire, vous pouvez soit ajouter de la wax sur l’extérieur du joint, ou alors, vous pouvez lécher l’extérieur et faire rouler votre joint dans une assiette pleine de kief.

2. CRÉATIVITÉ EN CUISINE

Le kief peut être infusé dans du beurre de canna, qui pourra ensuite être utilisé dans presque n’importe quelle recette pour vous fournir, un produit comestible avec une sacrée puissance de frappe. Le beurre de canna au kief peut être ajouté à des gâteaux, des brownies, des sauces, des assaisonnements et tout un tas d’autres choses. Souvenez-vous juste de la règle d’or lorsque l’on cuisine avec du cannabis : la décarboxylation. Peu importe ce que vous cuisinez, pensez bien à exposer votre ganja à une température de 110 °C pendant 30 – 45 minutes pour convertir le THCA en THC psychoactif.

Joint cannabis à la marijuana Kief

3. FAITES DU E-LIQUIDE ET VAPEZ LE

Le kief peut être utilisé pour faire du e-liquide maison qui peut ensuite être mis dans une cigarette électronique et consommé chez soi ou discrètement à l’extérieur. Pour ce faire, il vous faudra mettre la main sur du propylène glycol, de la glycérine végétale, un filtre à café, un bol en verre ou en métal, une casserole et des seringues pour doser.

Remplissez votre casserole avec de l’eau et incorporez-y votre bol pour faire un bain-marie maison. Puis, versez un ratio 1 : 1 de glycérine végétale et de propylène glycol dans le bol. Ajoutez votre kief au mélange et augmentez le feu pour faire bouillir l’eau de la casserole. Attendez que le mélange fonde et forme une consistance épaisse et onctueuse. Puis, versez le mélange obtenu à travers le filtre à café placé au-dessus d’un conteneur et laissez refroidir. Remplissez vos seringues et voilà, votre cigarette électronique n’attend plus que vous et votre e-likief.

4. FAITES EN DU ROSIN

Le kief peut être utilisé pour faire votre propre réserve de hash si vous avez conservé une bonne quantité de trichomes à l’abri. Pour ce faire, vous aurez besoin de papier cuisson et d’un fer à repasser (les fers à lisser peuvent aussi être utilisés). Placez votre kief sur le papier cuisson et pliez la feuille en deux pour bien le recouvrir. Pressez le papier avec l’appareil que vous aurez choisi pendant une courte durée et sous une lourde pression de votre part, et vous verrez apparaître un sillon marron se former sous votre main. Cette substance résineuse est idéale pour être incorporée dans le bowl d’un bong ou sur un dab rig.

5. FAITES UNE RÉSERVE DE DRY-SIFT HASH

Le hash fait à partir du kief est aussi appelé dry-sift hash, ou haschisch tamisé à sec. Cette substance a une consistance différente de celle du hash normal, car elle est plus poudreuse et friable. La clé pour faire du hash, c’est la force de compression. Cette force peut être appliquée via un pressoir ou juste vos mains. Vous aurez besoin d’une quantité non-négligeable de kief pour commencer ce projet, mais une fois que vous en aurez assez, le plus dur est déjà fait. Remplissez un sachet avec votre kief, roulez et comprimez-le bien, et fermez-le pour qu’il ne s’ouvre pas. Ensuite, enroulez fermement le sachet sous trois couches de papier journal et mouillez ce papier journal une fois que tout est emballé. Vous devriez avoir devant vous un sachet entouré de papier journal, fermement compressé et humidifié. Maintenant, utilisez un lisseur à cheveux et faites pression sur l’emballage pendant quelques secondes et répétez cette opération jusqu’à ce que le paquet soit encore plus compressé. Ouvrez le paquet et vous devriez avoir sous vos yeux ébahis, un somptueux bloc de hash au kief.

 

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander