Les joints sont depuis longtemps un élément emblématique de la culture de la marijuana. Beaucoup de gens les apprécient pour leur simplicité, leur côté pratique, et leur saveur. Toutefois, il peut arriver qu’il n’y ait plus les feuilles à rouler à portée de main. De plus, certaines personnes n’aiment pas fumer des joints à cause de la perspective de fumer du papier. D’autres préfèrent simplement consommer de la marijuana avec d’autres méthodes qui peuvent être plus agréables ou pratiques pour eux. Quelle qu’en soit la raison, il existe un large éventail de méthodes alternatives que vous pouvez utiliser pour planer. Voici une liste de quelques-unes des alternatives les plus connues aux feuilles à rouler.

VAPORISATEURS

Les vaporisateurs sont devenus l’un des moyens les plus courants de consommer de la marijuana. Les herbes sèches, les huiles, les wax, les distillats et autres concentrés comme le shatter ou le budder peuvent tous être convertis en vapeur et inhalés.

Les vaporisateurs sont non seulement flexibles dans leur utilisation, mais sont aussi une alternative beaucoup plus saine à la combustion. C’est parce que la vapeur de marijuana contient beaucoup moins de toxines et d’agents cancérigènes que la fumée de marijuana. Les vaporisateurs ont d’abord été inventés comme une méthode plus saine de consommer du tabac, mais sont devenus l’un des moyens les plus sûrs, les plus pratiques, et les plus agréables de consommer de la marijuana.

Les vaporisateurs fonctionnent mieux à des températures comprises entre 140 et 205 °C (285 et 400 °F). Les températures en dehors de cette plage risquent de laisser des cannabinoïdes ou de les brûler, gâchant ainsi une partie de votre produit. Assurez-vous d’effriter votre herbe avant de la vaporiser pour vous assurer qu’elle soit complètement et uniformément vaporisée.

Mighty Vaporisateur

Les vaporisateurs sont disponibles en plusieurs gammes. Que vous soyez à la maison ou en déplacement, vous avez le choix entre un large éventail d’options et de prix. Certains types de vaporisateurs, comme les stylos vaporisateurs, par exemple, sont devenus très populaires, et donc très chers.

Enfin, tous les vaporisateurs ne sont pas conçus pour durer. Des stylos vaporisateurs ou à cartouches jetables sont maintenant vendus dans les dispensaires partout en Amérique du Nord. Ces vaporisateurs utilisent de simples batteries, petites et bon marché au lieu d’unités de chauffe complexes. Ils sont généralement vendus sous forme de pack avec un certain type de concentré comme de l’huile au CO₂ ou du distillat de THC. Une fois que le concentré fournit est bien vaporisé, on jette le stylo à la poubelle.

PIPES

Les pipes sont disponibles de toutes formes et de toutes tailles. Elles peuvent également être fabriquées à partir de n’importe quel matériau, y compris le verre, le métal, le bois, et l’argile. Différents matériaux produisent une fumée au goût légèrement différent, donc beaucoup de gens ont leurs préférences concernant les pipes. Les pipes sont très pratiques parce qu’elles sont généralement très faciles à transporter et à utiliser.

Pour que le produit brûle uniformément dans une pipe, il doit être effrité finement au préalable. Si la pipe a un appel d’air sur le côté, assurez-vous de le recouvrir lorsque vous allumez votre herbe et libérez-le lorsque vous inspirez.

Si vous avez les bons matériaux, les pipes peuvent même être fabriquées à la maison, au besoin. Continuez votre lecture pour découvrir comment vous pouvez fabriquer des pipes à partir de pommes, de feuilles de maïs, et de bouteilles d’eau.

Tuyau

BANGS

Beaucoup de personnes préfèrent fumer de l’herbe dans un bang car l’effet du cannabis se fait ressentir vite et fort. Non seulement les bangs vous permettent de partir beaucoup plus loin que les joints, mais ils sont beaucoup plus pratiques puisqu’ils vous évitent d’avoir à rouler un joint. Le seul inconvénient des bangs, c’est qu’ils ont besoin d’eau pour fonctionner correctement. Ce qui peut être problématique en fonction de l’endroit où vous vous trouvez.

Les bangs peuvent être faits de toutes sortes de matériaux, y compris en verre, métal, plastique, céramique et même certains types de bois comme le bambou. Il en existe également de toutes sortes : avec appel d’air, à percolateur, à plusieurs entrées, droits ou à angle, ou encore « à gravité ».

Bong

BANGS À GRAVITÉ

Les bangs à gravité sont nommés ainsi d’après la technique qu’ils utilisent pour produire de la fumée. Ils sont parfois aussi connus sous le nom de « pipe à eau », bien que ce soit essentiellement la même chose. Les bangs à gravité peuvent être fabriqués à partir de nombreux matériaux accessibles comme des pastèques, des citrouilles, des bouteilles de lait, ou des seaux. De manière générale, pour faire une pipe à eau, vous aurez besoin d’un récipient qui peut contenir de l’eau, et une bouteille en plastique pour retenir la fumée.

Pour fabriquer et utiliser un bang à gravité, suivez ces étapes :

  1. Coupez la bouteille en deux.
  2. Couvrez l’orifice buccal avec du papier d’aluminium.
  3. Percez des trous dans la feuille d’aluminium pour permettre à l’air de passer.
  4. Remplissez le récipient d’eau.
  5. Placez la bouteille dans le récipient avec l’embout buccal au-dessus de la ligne de flottaison.
  6. Placez l’herbe sur le papier d’aluminium et allumez-la.
  7. Tirez la bouteille vers le haut tout en allumant pour la remplir de fumée.
  8. Poussez la bouteille vers le bas dans l’eau pendant que vous inspirez pour forcer la fumée à monter dans vos poumons.

BUBBLERS

Les bubblers sont à mi-chemin entre pipe et bang. Dans un sens, ils apportent le meilleur des deux mondes. Assez petits pour être manipulés comme une pipe, mais dessinés afin de vous permettre d’atteindre les effets du bang. Les bubblers sont généralement en verre et ont une chambre ronde au fond ou sur le côté. La chambre est remplie d’eau, et l’herbe va dans la douille. Si vous souhaitez essayer quelque chose de différent, ou si vous recherchez une version plus portable de votre bang, essayez un bubbler.

Barboteur

DIFFÉRENTES OPTIONS DE ROULAGE

Si vous vous retrouvez sans feuilles à rouler, n’oubliez pas que d’autres matériaux à base de papier peuvent servir de substituts. Les substituts comme le papier à cigarettes, les emballages de chewing-gums, et même le papier bible peuvent remplacer les feuilles à rouler ordinaire. Le papier utilisé dans les annuaires téléphoniques est très fin et semblable aux feuilles à rouler ordinaire. La finesse du papier aidera aussi à le coller facilement avec de la salive, tout comme vous le feriez avec des feuilles ordinaires. Bien que le papier à cigarettes soit généralement plus épais, les emballages de chewing-gum sont également très fins et fragiles.

Lorsqu’il s’agit d’utiliser des feuilles alternatives, veillez à les manipuler avec précaution pour éviter les déchirures. De plus, soyez prudent lors de l’insertion des filtres, car il est possible de déchirer accidentellement le papier.

NARGUILÉS

Le terme narguilé vient du mot ourdou « huqqa », qui signifie « pipe ». Ce type d’accessoire à fumer a vu le jour sur le sous-continent indien et s’est rapidement répandu dans l’empire ottoman. À force de gagner en popularité, cet accessoire s’est répandu en Europe et en Asie. Fumer du cannabis dans un narguilé peut sembler un peu compliqué, mais ce n’est pas le cas.

Pour ce faire, vous aurez besoin d’un narguilé, de charbon, de papier d’aluminium, de pinces, d’eau et, si désiré, de tabac pour mélanger. Si vous décidez de mélanger votre herbe avec du tabac à narguilé, placez-le en dessous, avec le cannabis sur le dessus. Cela fournira un peu d’humidité à l’herbe afin qu’elle ne se dessèche pas pendant le processus de combustion.

La méthode du narguilé est également très efficace avec du haschisch. N’oubliez pas de manipuler les charbons avec précaution et de ne pas tirer sur le tuyau pour ne pas tout faire tomber.

Narguilé Pipe

DAB RIGS

Les dabs rigs vous permettent de consommer des extraits de cannabis extrêmement puissants comme du shatter, du honeycomb ou du budder. Essentiellement, les dab rigs utilisent une méthode de vaporisation rapide pour les concentrés. Pour ce faire, vous devez utiliser un chalumeau au lieu d’un briquet. L’avantage d’utiliser un dab rig c’est bien sûr, pour les effets qu’ils peuvent vous procurer. Parce que les extraits utilisés dans les dab rigs sont extrêmement puissants, on peut affirmer sans peur qu’ils provoquent plus d’effets que toute autre méthode présentée sur cette page.

Beaucoup de personnes pensent que le dabbing est une méthode plus saine de consommation de cannabis que la combustion, car la combustion peut être nocive pour vos poumons. Cela rend la vapeur plus « pure » que la fumée de cannabis ordinaire.

Dab Rig

POMMES

Les pipes réalisées dans des pommes évidées sont un moyen amusant et pratique de fumer du cannabis. Les pommes sont l’un des fruits les plus populaires et les plus accessibles au monde, et peuvent être très facilement convertis en accessoire à fumer. Tout ce dont vous avez besoin pour faire une pipe en pomme c’est d’une pomme, un stylo, et peut-être de papier d’aluminium.

Avant de commencer, assurez-vous de choisir une pomme fraîche qui ne se cassera pas. Vous allez y percer des trous, il faut donc qu’elle tienne le coup. De plus, il est possible d’utiliser des produits de remplacement comme des capuchons de stylo, des crayons, ou des pailles solides, mais ce n’est pas recommandé.

Pour fabriquer et utiliser une pipe en pomme, suivez ces étapes :

  1. Enfoncez un stylo dans la pomme pour créer un tunnel du haut (tige) jusqu’au milieu/bas de la pomme.
  2. Utilisez le stylo pour creuser un autre tunnel sur le côté de la pomme. Ce tunnel doit être relié à celui du milieu, ce qui permet une circulation d’air sans restriction.
  3. Placez le papier d’aluminium dans le moule naturel de la pomme, là où la tige ressort, afin de créer un foyer.
  4. Percez des trous dans la feuille d’aluminium pour permettre à l’air de circuler.
  5. Placez votre herbe sur le papier d’aluminium, allumez et tirez par le trou latéral.
  6. Certaines personnes préfèrent creuser un troisième tunnel de l’autre côté de la pomme pour fonctionner comme un carburateur. C’est possible, mais pas nécessaire.

Apple Pipe

FEUILLE DE MAÏS

Les feuilles de maïs sont devenues très populaires parmi les fumeurs soucieux de leur santé. En Jamaïque et en Californie, les feuilles de maïs sont régulièrement utilisées comme alternative aux feuilles à rouler et autres dispositifs. Comme les feuilles sont entièrement naturelles, on considère qu’il s’agit de l’une des méthodes les plus saines pour fumer du cannabis.

Une fois séchées, les enveloppes de maïs sont faciles à enrouler. De plus, elles sont fibreuses, ce qui signifie qu’elles peuvent être solidement fixées pour garder le cannabis à l’intérieur et qu’elles se consumeront lentement comme des feuilles à rouler. Si vous cherchez une façon amusante, saine et créative de fumer du cannabis, essayez les feuilles de maïs séchées.

Épi de maïs

COUTEAUX CHAUFFÉS

La méthode du couteau chauffé est l’une des plus anciennes façons connues de fumer du cannabis ou du haschisch. Il vous suffit d’un ou deux couteaux et d’un élément chauffant. Si vous utilisez un poêle, allumez-le sur feu moyen et placez les couteaux en acier sur le brûleur. Cela leur permettra de se réchauffer et d’y faire adhérer l’herbe. Quand les couteaux sont assez chauds, placez un morceau de tête sur l’un et pressez-le avec l’autre. Inspirez le cannabis quand il commence à fumer.

Lorsque vous manipulez des couteaux chauds, veillez à ne pas vous brûler avec leur manche. Lorsqu’ils touchent le cannabis, cela produit immédiatement à de la fumée, alors soyez prêts à inhaler.

Quelques modifications mineures peuvent être apportées à la méthode si vous le souhaitez. Certaines personnes préfèrent couper une bouteille en plastique en deux et l’utiliser comme outil d’aspiration. Un rouleau en carton et serviette peut aussi faire l'affaire. De plus, certaines personnes choisissent d’omettre complètement les couteaux et de placer leur marijuana directement sur l’élément chauffant. Cette méthode fonctionne tout aussi bien, mais offre moins de contrôle sur la direction de la fumée (sans oublier les risques de brûlures au visage), rendant l'usage d'un rouleau carton ou d'une bouteille en plastique indispensable.

Couteau chaud

PLASTIC LUNG

Les plastic lungs (littéralement « poumons de plastique ») ne sont pas seulement faciles à fabriquer, ils vous permettront aussi de vous défoncer. Les « poumons » imitent la même fonctionnalité de flux d’air que les bangs. Pour fabriquer un plastic lung, vous aurez besoin d’un contenant en plastique comme une bouteille de 2 litres, de ciseaux, de papier d’aluminium, de ruban adhésif, et d’un sac plastique. Les bouteilles de 2 litres ont tendance à très bien fonctionner, mais vous pouvez aussi utiliser un contenant de 4 litres si vous le souhaitez.

Pour fabriquer et utiliser un « plastic lung », suivez ces étapes :

  1. Coupez le contenant en deux.
  2. Utilisez le ruban adhésif pour fixer le sac en plastique au fond du contenant et le sceller.
  3. Placez du papier d’aluminium sur l’embout buccal du contenant.
  4. Percez des trous dans la feuille d’aluminium.
  5. Placez du cannabis sur le papier d’aluminium.
  6. Tirez sur le sac pendant que vous allumez l’herbe, créant une aspiration.
  7. Lorsque le sac est plein, soulevez le papier d’aluminium et inspirez.

Lors de la fabrication, la capacité du contenant dépendra de la taille du sac utilisé. Ainsi, plus le sac est grand, plus le « poumon » contient de fumée et plus il est puissant.

Poumon en plastique

CANNETTE DE SODA

Fumer du cannabis dans une canette de soda est à peu près aussi enfantin qu’il n’y paraît. Les canettes de soda, le produit de bricolage préféré des nouveaux fumeurs, peuvent facilement être converties en appareils à fumer. Il suffit de plier la boîte en deux, de percer quelques trous dans le nouveau pli et de percer un appel d’air sur le côté. Mettez votre herbe à l’intérieur du pli, allumez-la et inspirez par l’embout buccal.

Bien que les canettes de soda fonctionnent comme accessoire à fumer, de nombreuses personnes s’inquiètent des effets négatifs possibles sur la santé. L’aluminium utilisé pour les canettes n’est pas aussi bon que le papier d’aluminium. De plus, l’encre sur la cannette peut libérer des produits chimiques lorsqu’elle est chauffée. Ainsi, même si la méthode fonctionne, elle doit être utilisée avec parcimonie.

Inversement, certaines personnes préfèrent fumer dans une canette de soda. Les partisans prétendent que votre high peut être amélioré par les molécules de sucre résiduel et de caféine dans la boîte. Comme on pouvait s’y attendre, il n’existe aucune recherche pour confirmer ces affirmations.

Canette de soda

BOUTEILLE D’EAU

Tout comme les canettes et les contenants de 2 litres, les bouteilles d’eau en plastique peuvent être recyclées en accessoire à fumer. Il suffit de percer un trou sur le côté de la bouteille, de placer du papier d’aluminium sur l’embout, de percer des trous dans le papier d’aluminium, et voilà ! Vous avez une pipe en bouteille d’eau. Certains préfèrent faire le trou dans le fond de la bouteille, mais cela fonctionne n’importe où. Les pipes en bouteille d’eau peuvent être frustrantes à utiliser, car elles exigent d’être tenues avec un angle un peu bizarre pendant l’utilisation. Par conséquent, faites attention de ne pas faire tomber accidentellement votre herbe de la douille lorsque vous l’allumez.

Bouteille d'eau

BLUNTS DE ROSE

On ne parle pas souvent des blunts de rose quand on pense aux méthodes alternatives à la combustion. Pourtant, beaucoup de personnes prétendent qu’ils sont tout aussi efficaces que n’importe quelle méthode de consommation de cannabis. Pour préparer un blunt de rose, vous n’aurez besoin que de 3 pétales de rose et d’un four.

Pour préparer le blunt, préchauffez le four et gardez sous la main 3 pétales de rose. Lorsque le four est assez chaud, placez-les sur une plaque à l’intérieur du four pendant environ 10 secondes. Sortez la plaque, léchez les pétales de rose et collez-les ensemble pour faire une feuille de blunt. Remettez-les au four pendant encore 10 secondes. N’oubliez pas de ne pas les laisser trop sécher au risque de les voir devenir cassantes, car cela pourrait causer des problèmes lors du roulage. Il suffit de les sortir du four, de les laisser refroidir un moment et de rouler un blunt de rose.

Rose Blunt Smoke

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander