La plupart des gens commencent leur culture de cannabis en étant idéalistes. Ils s’imaginent une voie linéaire et simple de la graine à la récolte, sans trop de soucis. Même s’il y a des choses bien plus compliquées à faire que de cultiver du cannabis, ce hobby n’est pas sans une longue liste de défis, y compris la brulure aux nutriments (aussi appelée brulure nutritive).

Heureusement, tous ces défis sont pédagogiques et feront de vous un meilleur cultivateur. Ci-dessous, apprenez tout ce qu’il faut savoir sur la brulure aux nutriments, y compris ses causes, comment l’identifier et de superbes astuces pour en prévenir.

Brulure aux nutriments du cannabis

Les brûlures d’éléments nutritifs dans le cannabis peuvent être appelées la « lamentation des débutants » ou « contre réaction à l’excès d’enthousiasme » ; les brûlure d’éléments nutritifs sont un type de stress causé par la suralimentation des plantes ou le mélange excessif d’éléments nutritifs. Les cultivateurs débutants ont souvent la fausse impression que plus c’est mieux. C’est faux. Souvent, la brûlure peut être causée par une simple erreur humaine. Heureusement, la situation peut être corrigée avant qu’elle ne détruise votre récolte. Ceci dit, elle peut endommager une culture à n’importe quel stade de son développement.

Contrairement aux animaux (y compris les humains), les plantes ne prennent pas de poids lorsque vous les suralimentez. Après tout, les plantes ont un tout autre organisme. Elles ont besoin d’une série équilibrée et continue de réactions chimiques pour survivre et s’épanouir. Essayer de les engraisser avec plus d’alimentation est la voie royale vers une déception certaine.

Il existe plusieurs facteurs sous-jacents qui provoquent une brulure aux nutriments du cannabis, y compris :

Mélange de nutriments Le mélange des éléments nutritifs plus fort que ce qui est recommandé à n’importe quelle phase de culture.
Le sur-arrosage Les plantes ont besoin d’une période sèche pour fonctionner correctement et accéder à l’oxygène.
Boosters de floraison L'utilisation de boosters de floraison trop souvent, ou en concentration trop élevée.
Stimulants de croissance L'utilisation trop régulière de stimulants de croissance, provoquant le nanisme et la brûlure due à une absorption excessive de nutriments.
Substrat de culture trop « chaud » Un excès de nutriment dans le substrat de culture peut le rendre trop riche (ou « chaud »). Lorsque les quantités sont trop importantes, les plants de cannabis ne peuvent le supporter et des brulures aux nutriments voient le jour. Le fumier frais ou les terreaux enrichis aux nutriments sont généralement les coupables.
Terre trop sèche Laisser votre terre sèche pendant trop longtemps peut provoquer une accumulation des sels. Un arrosage soudain de votre substrat de culture peut provoquer une mobilisation de ces sels en une seule fois, ce qui donnerait lieu à une grosse assimilation de nutriments et la brulure qui s’ensuit.
Faible luminosité Les plants de cannabis ont besoin de lumière pour mener leur processus physiologique et créer de l’énergie. De faibles niveaux lumineux peuvent augmenter les chances de brulure nutritive, même à faible concentration de nutriments.

Pourquoi les symptômes de la brulure aux nutriments commencent au bout des feuilles ? Eh bien, les plantes essaient de distribuer l’excès de nutriments au travers de leurs tissus. Elles ne peuvent pas déplacer ces molécules plus loin que le bout des feuilles, c’est pour cela que c’est ici qu’elles s’accumulent en premier.

Brulure aux nutriments du cannabis
  • Le cannabis pourra-t-il se remettre d’une brulure aux nutriments

Bonne nouvelle : oui ! Bon, la plupart du temps en tout cas. Tout dépend de la sévérité de la situation. Les plants de cannabis exposés à une légère brulure aux nutriments sur une courte période de temps ont de bonnes chances de s’en remettre et de produire des rendements gratifiants. Cependant, si on ne s’en occupe pas, la brulure nutritive peut avoir le potentiel de tuer un plant et d’éliminer complètement l’idée d’une récolte.

Continuez votre lecture pour découvrir comment régler ce problème pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

Identification des brulures nutritives du cannabis

L’azote est le composé prédominant que l’on trouve dans les éléments nutritifs du cannabis, en particulier pendant la phase végétative. La toxicité de l’azote sera rapidement suivie de symptômes plus graves.

Les premiers signes d’accumulation de nutriments avant la brûlure peuvent être :

Feuilles vert très foncé
Vert éclatant, brillant, presque fluorescent
Bout des feuilles pliés à 90 °
Les tiges et les branches deviendront rouge foncé, magenta, ou violet
Les feuilles et les pointes du calice jaunissent, puis dépérissent. Contrairement au dépérissement des feuilles pendant la floraison, les feuilles des têtes suralimentés resteront trop chargées pendant qu’elles jaunissent, puis dépériront rapidement en devenant craquantes

D’autres indications de brûlure par les nutriments sont le jaune et les pointes brûlées sur les feuilles. Ce phénomène sera généralisé car le surengraissage affecte l’ensemble de la plante. Les petites pointes brûlées sont fréquentes et ne doit pas vous inquiéter. Cependant, lorsque le jaunissement s’intensifie et progresse, il est temps d’agir. Une fois que les feuilles commencent à se recourber et à brunir, elles sont définitivement mortes.

La brûlure de nutriments peut être graduelle si la surdose n’est que légèrement forte. Elle peut aussi apparaître rapidement, et progresser en quelques jours. Le pire scénario est une surdose chronique qui cause le jaunissement et le flétrissement de la plante durant la nuit, avec enroulement des feuilles et absence de turgescence. Dans ce cas, si cela arrive pendant la phase végétative, recommencez depuis le début. La récupération peut être impossible ou prendre plus de temps que le redémarrage complet.

Les têtes peuvent également être affectés par la brulure des nutriments. Pendant la phase de floraison, le cannabis change la façon dont il utilise les nutriments. Le besoin d’azote tombe presque à zéro alors que la demande d’autres composés comme le calcium et le magnésium augmente. Une surdose de n’importe quel type d’additif provoquera le même type de brûlure caractéristiques.

Identification des brulures nutritives du cannabis

Comment mettre fin à une brulure aux nutriments

Une fois que les malheurs de votre plante ont été identifiés comme une brûlure d’éléments nutritifs, enlevez soigneusement tout le matériel endommagé. Coupez toutes les feuilles endommagées. Repérez les amas de calices jusqu’à leur branche et enlevez toute les petites têtes, pour être sûr. Les têtes et les feuilles mortes pourriront. Dès que possible, rincez votre milieu de culture avec de l’eau propre et équilibrée en pH. Si vous cultivez avec un réservoir, mesurez le contenu à l’aide d’un testeur pH/EC et ajustez avec de l’eau fraîche.

Si vous mélangez chaque jour à la main, du calme, moins, c’est mieux avec le cannabis. Gardez à l’esprit que des résultats satisfaisants peuvent être obtenus avec de l’eau pure durant toute la durée de vie de la plante.

Avant de revenir à un calendrier d’alimentation régulier, utilisez un tonique végétal spécialisé pour soigner la plante. La biosphère racinaire aura été touchée, ainsi que les parties vertes de la plante. Les toniques à base de nitrate d’argent, d’acides humiques, de fulviques, de vitamines, et de minéraux sont idéaux pour restaurer la santé des plantes.

Lorsque vous recommencez une alimentation régulière, utilisez seulement un dosage au 3/4 pour éviter de brûler la plante à nouveau. Les plantes retrouveront rapidement leur vigueur et continueront à croître fortement. N’oubliez pas d’ajuster selon la période de culture et prendre en compte le temps perdu lorsque les plantes étaient malades. L’ajout de temps à la photopériode de végétation n’endommagera pas les plantes. Si la brûlure s’est produite pendant la floraison ou avec des variété autofleurissantes, vous vous retrouverez alors avec un rendement inférieur.

Video id: 637400681
  • Systèmes hydroponiques

Vous connaissez les symptômes, mais vous vous demandez probablement comment mettre un terme aux brulures nutritives. Par chance, les cultivateurs seront ceux et celles pour qui il sera le plus simple de s’attaquer au problème. Contrairement aux gens qui cultivent en terre, les cultivateurs en hydro ont l’avantage de pouvoir facilement se débarrasser de toute l’eau présente dans leur culture en seulement quelques minutes. Si vous remarquez des symptômes de brulures aux nutriments dans votre culture hydroponique, vous pouvez simplement vider votre réservoir et remplacer l’eau par une solution contenant moins de nutriments et un niveau de pH idéal.

C’est là que noter les quantités exactes de nutriments dans vos préparations se montre utile. Jetez un œil à quelle quantité vous aviez utilisée lorsque vos plantes ont commencé à connaitre des brulures nutritives et commencez ensuite par administrer la moitié de cette quantité. Vous devriez remarquer des changements positifs immédiats chez votre plante. Une fois que vous aurez affiné vos valeurs nutritives, les symptômes des brulures aux nutriments devraient tout de suite arrêter de se répandre. Les feuilles affectées ne s’en remettront pas, mais vous sauverez le reste de votre plant.

Comment mettre fin à une brulure aux nutriments

Prévention de la brulure aux nutriments

La prévention est toujours la meilleure technique, c’est donc une bonne idée de développer de bonnes habitudes qui réduisent le risques d’erreurs. Tout d’abord, assurez-vous d’utiliser les nutriments appropriés pour le stade de culture prévu. Même dans ce cas, il est sage d’utiliser seulement 3/4 du dosage recommandé sur l’emballage du produit. Parfois, les recommandations du fabricant peuvent être un peu « chaudes », ce qui laisse peu de place à l’erreur.

Jetez un œil à certaines des meilleures techniques de réduction du risque de la brulure aux nutriments ci-dessous.

  • Utiliser un tableau de nutrition

Différents plants de cannabis réagissent différemment à la même quantité de nutriments. Trouver comment certains cultivars répondent demande un peu d’expérimentation. En règle générale, considérez la dose recommandée sur le tableau de nutrition de vos engrais comme étant la valeur maximale. Si vos plantes sont sujettes aux brulures nutritives, commencez par beaucoup moins. Commencer par utiliser 50 % de la dose recommandée vous permettra d’éviter de bruler vos plants.

  • Utilisez des nutriments spécifiquement dédiés au cannabis

Assurez-vous d’utiliser des nutriments spécifiquement dédiés au cannabis. Ils seront faits sur mesures pour répondre aux besoins de cette plante et de nombreux produits sont même conçus pour répondre à des périodes spécifiques du cycle de culture.

  • Prenez en compte les différents besoins selon la période de croissance ou de floraison

Les plants de cannabis ont différents besoins au fur et à mesure que leur cycle de culture progresse. Ils préfèrent de plus hauts niveaux d’azote durant la phase de croissance afin de les aider à développer de luxuriantes feuilles nourricières, tandis que durant la phase de floraison, c’est de phosphore et de potassium qu’elles auront plus besoin. Si vous balancez un tas d’azote durant la floraison, attendez-vous à voir émerger des signes de brulures.

  • Surveiller les ppm

Il est possible de garder un œil sur les brulures nutritives en surveillant les parties par million (PPM) et la conductivité électrique (EC) de votre solution nutritive mélangée à la main et dans les eaux de ruissellement. Ces deux valeurs offrent une idée de la quantité de nutriments présents dans vos préparations nutritives et substrat de culture.

Ci-dessous, vous trouverez une brève référence de ceux dont ces valeurs devraient avoir l’air durant les principales phases de culture dans différents substrats. Les eaux de ruissellement aux valeurs trop élevées mèneront à une accumulation de sels et une augmentation des risques de brulure nutritive.

Terre Hydro
Plantule 350–400 ppm | CE (mS/cm) 0,7–0,8 500–600 ppm | EC (mS/cm) 0,8–1
Croissance 650–750 ppm
EC 1,6-1,7
850–900 ppm
EC 1,6–1,7
Floraison 900–950 ppm
EC 1,9–2
950–1000ppm
EC 1,9–2

Comment mesurer les PPM et l’EC

Pour mesurer les PPM, vous devrez vous munir d’un compteur de matières dissoutes totales (TDS). Calibrez votre appareil et assurez-vous que la valeur indique zéro. Placez-le ensuite dans la solution que vous souhaitez tester. Pour mesurer l’EC, vous aurez besoin d’ajouter un EC mètre (ou testeur de conductivité) à votre trousse à outils. Ces appareils vous permettent de mesurer la salinité de votre solution par la simple pression d’un bouton ce qui vous permettra d’éviter des niveaux de sels excessifs.

Utilisez un testeur EC/pH pour vérifier la teneur en éléments nutritifs à chaque fois, que ce soit pour les mélanges à la main de tous les jours, ou dans des réservoirs hydroponiques. Assurez-vous de rincer les systèmes hydroponiques, les milieux de culture, et les sols pour éviter l’accumulation de sel dans la zone racinaire.

Si vous cultivez du cannabis en hydroponie, vous pouvez réduire la concentration de nutriments à administrer. Cela vous aidera à trouver l’équilibre tout en réduisant encore plus le risque de brulures nutritives. Vous n’êtes pas obligé de vous tenir aux recommandations du fabricant, allez-y, diluez votre solution et adaptez-la aux besoins de votre plante.

Pour mesurer les éléments nutritifs, utilisez un appareil de mesure dont le nombre est prédéfini. Si le mélange est de 10 ml par litre, utilisez une cuillère à mesurer de 10 ml de votre cuisine, par exemple. Éviter autant que possible l’erreur humaine. Il est très facile de faire une surdose si vous vous trompez en lisant une ligne de mesure sur un pot ou une tasse. Regarder vers le bas sur une ligne de mesure sera toujours trop. Veillez à toujours mesurer au niveau des yeux.

  • Un mot sur le substrat organique

L’un des nombreux avantages de la culture dans un sol organique c’est qu’il fournit une zone tampon d’organismes autour du système racinaire. Les plantes cultivées dans le sol résistent mieux à la suralimentation et aux autres facteurs de stress. Un sol organique bien préparé n’a vraiment pas besoin d’éléments nutritifs pendant tout le cycle de culture, ce qui élimine le risque de brûlure totale.

Ne confondez pas les brulures nutritives avec d’autres problèmes

Plusieurs troubles du cannabis peuvent provoquer des apparitions de symptômes similaires à ceux des brulures nutritives. Rappelez-vous, les symptômes clés de la brulure aux nutriments incluent :

Bout des feuilles qui deviennent marron ou jaune Bout des feuilles qui devient friable et tordu
Taches et marques irrégulières Feuilles qui rebiquent et bouclent
Décoloration qui se répand au travers de la feuille

Les causes des brulures aux nutriments incluent :

Excès de nutriments dans des fumiers mal compostés ou applications excessives de nutriments de synthèse
Substrat trop sec Faibles niveaux lumineux

Certaines carences et toxicités nutritives peuvent revêtir l’apparence d’une brulure nutritive, il faut donc savoir comment les différencier afin de s’attaquer au bon problème.

  • Brulures aux nutriments vs intoxication à l’azote

Le cannabis dépend fortement de l’azote. Ce macronutriment essentiel est un composé clé des acides amidés et des enzymes. Cependant, suralimenter son cannabis en azote peut provoquer de gros problèmes. L’intoxication à l’azote partage des symptômes clés avec les brulures nutritives, y compris :

Bout des feuilles qui deviennent marron ou jaune Bout des feuilles qui devient friable et tordu

Cependant, les symptômes qui distinguent l’intoxication à l’azote des brulures aux nutriments sont :

Feuilles foncées Feuilles lisses ou brillantes
Feuilles complètement jaunes
Brulures aux nutriments vs intoxication à l’azote
  • Brulures nutritives vs carence nutritive

Une carence nutritive survient lorsque la plante n’a pas suffisamment accès à un nutriment clé. Heureusement, les symptômes de ce trouble ne ressemblent en rien aux brulures nutritives, ils se manifestent plutôt ainsi :

Flétrissement des feuilles Feuilles complètement jaunes
Brulures nutritives vs carence nutritive
  • Brulures aux nutriments vs sur-arrosage (ou sous-arrosage)

Même trop (ou trop peu) d’eau peut causer de sérieux dégâts sur votre cannabis. Le surarrosage ou le sous-arrosage de vos plantes partage certains symptômes avec la brulure nutritive :

Feuilles qui rebiquent et bouclent Taches et marques irrégulières

Mais les symptômes qui facilitent leur différenciation sont :

Plante tombante Feuilles flétrissantes
Feuilles complètement jaunes Taches couleur bronze

D’autres indices vous permettent de les différencier. Par exemple, des plantes sur-arrosées ont tendance à se trouver dans un substrat saturé, alors que les plantes sous-arrosées se trouveront dans un substrat trop sec. Les plantes atteintes de brulures nutritives peuvent aussi se trouver dans un sol trop sec, mais celui-ci peut être parfaitement humide et la plante peut tout de même montrer des symptômes.

Brulures aux nutriments vs sur-arrosage (ou sous-arrosage)
  • Brulures nutritives vs stress dû à la chaleur

Le stress dû à la chaleur peut survenir lorsque le dessus des plantes est positionné trop près de la source lumineuse ou lors de vagues de chaleur en extérieur. Les plantes qui subissent un stress dû à la chaleur peuvent aussi montrer des feuilles qui bouclent et rebiquent. Cependant, seules les feuilles les plus proches de la source de chaleur montreront ces signes lors des premiers stades, alors que les feuilles anormales dues aux brulures nutritives peuvent survenir partout sur la plante.

Brulures nutritives vs stress dû à la chaleur

Vous êtes désormais prêts à traiter et prévenir des brulures nutritives

Bravo, vous avez encore ajouté un peu de savoir à votre arsenal du cultivateur ! Vous savez maintenant comment prévenir et traiter les brulures dues aux nutriments dès les premiers signes. Gardez en tête que le cannabis repose sur la photosynthèse par le biais de feuilles saines pour créer de l’énergie : c’est pour cela que les brulures nutritives peuvent être si dévastatrices.

De plus, rappelez-vous que chaque plant est unique. Chaque variété et chaque plante individuelle répondra différemment aux nutriments. Surveillez fréquemment vos plantes après les avoir nourries. Si vous voyez des signes émerger, revoyez la quantité administrée. Si vous voulez être au top de la prévention, employez des TDS et EC mètre pour mener des tests.

Les brulures d’éléments nutritifs peuvent être un problème qui s’accumule ou une catastrophe arrivant du jour au lendemain, selon la quantité de surdose. La détection précoce et la remise à niveaux peuvent sauver votre récolte. Ne paniquez pas si vos plantes sont brûlées ; bon d’accord, flippez un peu. Ensuite, suivez ces étapes faciles pour redonner à vos plantes santé et vitalité.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.