La photopériode expliquée

Quand vous rencontrez les mots photopériode, photopériodique et photopériodisme, pensez aux heures de lumière dans une période donnée de 24 heures. Les variétés de cannabis qui fleurissent en intérieur dans le cycle standard lumière-obscurité 12-12 le font parce que leur floraison est déclenchée par une phase d’obscurité plus longue.

En extérieur, la plupart des variétés à photopériode passeront en floraison dès que les heures de lumière dans la journée passent sous les 15. Il faut donc s’attendre à une période de floraison plus longue. 12-12 est optimal pour la culture en intérieur. Voici pourquoi les données de période de floraison indiquées sur la plupart des emballages de graines de cannabis reflètent des périodes de floraison situées entre 8 et 12 semaines. Typiquement, les lourdes indicas comme Northern Light finissent le plus vite la floraison, les sativas le plus lentement et les hybrides indica-sativa entre les deux.

À Surveiller : la Pollution Lumineuse !

Comme le cannabis à photopériode dépend des heures d'obscurité ininterrompue pour fleurir, la pollution lumineuse (comme celle des lampadaires à proximité) ou les interruptions dans le cycle d'obscurité, même pendant un court instant, sont problématiques.

Si les plants à photopériode n'obtiennent pas les heures nécessaires d'obscurité ininterrompue, cela peut les pousser à retourner en phase végétative, à afficher des caractéristiques hermaphrodites, à produire des rendements inférieurs ou à ne tout simplement pas fleurir.

Comment savoir si l'endroit que vous avez choisi subit une pollution lumineuse ? Si vous pouvez toujours lire les gros titres d'un journal en pleine nuit, votre lieu de culture pourrait ne pas être idéal.

Comment Éviter la Pollution Lumineuse en Cultivant de l'Herbe

Heureusement, il existe des façons d'éviter la pollution lumineuse en cultivant du cannabis à photopériode en extérieur :

  • Choisissez un lieu de culture loin des sources de lumière (lampadaires, rues animées, etc.).
  • Si vous cultivez en serre, opacifiez vos fenêtres avec des rideaux ou bâches pendant la nuit. Vous pouvez même automatiser le système pour conserver un planning aussi uniforme que possible.
  • Si vous cultivez « à la belle étoile », envisagez de construire une structure basique vous permettant de couvrir vos plants avec une bâche anti-lumière la nuit.
  • Même une brève interruption de la période d'obscurité peut être un problème. N'utilisez même pas votre téléphone pour éclairer les plants pendant la période d'obscurité.
  • Si vous avez besoin de voir vos plants pendant la nuit, procurez-vous une lampe « lumière de nuit ». Elles émettent une lumière verte qui ne stresse pas autant les plants.
  • Envisagez la culture de plants à autofloraison. Les plants à autofloraison ne sont pas sensibles à la pollution lumineuse ou aux interruptions d'heures d'obscurité.

Comment Éviter la Pollution Lumineuse en Cultivant de l'Herbe

Variétés de Cannabis à Photopériode ou à Autofloraison

La principale caractéristique du cannabis à photopériode est que ses étapes de culture (végétative, floraison) sont influencées par les heures de lumière qu'un plant reçoit. En revanche, les plants à autofloraison fleurissent automatiquement selon leur âge, ce qui limite aussi leur croissance.

Voici les principales différences entre le cannabis à photopériode et à autofloraison :

Cannabis à Photopériode :

  • La croissance végétative n'est pas limitée. Dans un cycle de 18/6 (lumières allumées/éteintes), les plants peuvent rester « indéfiniment » en phase végétative.
  • Le palissage (taille, étêtage etc.) est permis. Les plants sont plus indulgents, car ils ont le temps de récupérer.
  • Il peut être utilisé comme pied-mère.
  • Il peut être revégété.
  • Il peut être utilisé pour sélectionner de nouvelles variétés.
  • Il a des rendements moyens plus élevés que les plants à autofloraison.

Cannabis à Autofloraison :

  • La croissance végétative est limitée à 3–4 semaines, peu importe le planning lumineux.
  • En raison de la croissance végétative limitée, les plants sont généralement bien plus petits.
  • Le palissage intensif, comme la taille et l'étêtage, n'est pas recommandé.
  • Pas de contrôle sur les étapes de croissance et de floraison.
  • Il ne peut pas être utilisé en sélection.
  • Des rendements moyens plus faibles que les plants à photopériode.

Génétiques des Variétés à Photopériode

En moyenne, le cannabis à photopériode est plus puissant que l'herbe à autofloraison. C'est dû au fait que cette dernière contient des génétiques de ruderalis, qui sont par essence moins concentrés en cannabinoïdes. Ceci se traduit par des niveaux de THC moyens plus élevés dans les plants à photopériode.

De manière intéressante, le cannabis à photopériode peut également être manipulé pour produire de fortes quantités de CBG, CBN, THCV et autres cannabinoïdes moins connus, qui présentent par eux-mêmes un potentiel.

Ce n'est que récemment que les plants à autofloraison modernes ont commencé à rattraper le retard sur les variétés à photopériode pour ce qui est de la puissance et, en effet, l'écart se resserre.

Réponse des Variétés Sativa à la Photopériode

Le cannabis sativa est originaire des tropiques. Voilà pourquoi ces variétés répondent bien à une abondance de soleil et à de longues saisons de culture. Ceci dit, les sativas sont moins sensibles aux changements d'heure de lumière du jour, car autour de l'équateur, le jour et la nuit ont environ la même durée.

De nombreuses pures sativas, comme les Hazes, peuvent être cultivées sous un planning lumineux de 12/12 jour/nuit dès le début. Une fois la croissance végétative terminée (après un certain nombre de semaines), elles fleuriront sous le même planning d'heures de lumière du jour, sans aucun problème. L'inconvénient est que les sativas poussent généralement plus lentement et ont besoin de plus de temps pour mener à bien la floraison.

Réponse des Variétés Sativa à la Photopériode

Réponse des Variétés Indica à la Photopériode

Au contraire de leurs cousines tropicales, les indicas sont originaires de latitudes plus nordiques. Elles répondent plus vite à une photopériode de 12 heures et fleurissent aussi plus vite. C'est dû au fait qu'elles se sont adaptées pour pousser dans des zones climatiques où l'hiver approche vite dès que les heures de lumière du jour raccourcissent.

Certaines indicas fleuriront sous un cycle jour/nuit de 14/10 ou 13/11, mais tout dépend vraiment de la variété. Il n'y a aucun avantage à donner à une indica à photopériode moins de 12 heures d'obscurité. Les plants auront besoin de plus de temps pour porter à maturité leurs têtes et les rendements en souffriront.

Facteurs essentiels de la culture en extérieur

  • Le cycle de vie du cannabis

Le cannabis est une plante annuelle. Et en tant que plante à journées courtes, elle ne sera pas prête à la récolte avant l’automne. En général, le cannabis planté au printemps après l’équinoxe passera graduellement de la croissance végétative à la floraison quelque part après le solstice d’hiver, pour être au final prêt à la récolte en automne. La quantité de lumière reçue par chaque plant déterminera le rythme de la croissance.

Les cultivateurs en serre peuvent utiliser des bâches et couvertures plastiques opaques pour réduire les heures de soleil et pousser les plants à fleurir plus vite. Le seul inconvénient est que cela transforme le cultivateur en minuteur sur pattes. N’oubliez pas d’enlever la matière opaque avant le lever du soleil.

  • Localisation, localisation, localisation

Dans l’hémisphère nord, la saison de culture en extérieur est d’avril à novembre. Les étés deviennent plus courts et les hivers plus froids plus vous allez au nord. Dans l’hémisphère sud, c’est l’opposé complet : la saison de culture s’étend d’août à avril. Et bien sûr, certaines régions sont à part. Mais à moins de vivre près de l’équateur où un cycle constant naturel de 12-12 entre jour et nuit est présent toute l’année, vous devez faire des recherches.

  • Données sur le lever et le coucher du soleil

Les données, c’est de l’or numérique. Utilisez un calculateur en ligne de lever et coucher du soleil. Vous devez utiliser les analyses mensuelles historiques pour votre région. C’est une informations absolument indispensable à connaître. Le soleil est votre lampe de culture dans le ciel. Vous devez être certain du nombre d’heures de soleil que vos plants recevront avant de faire germer une graine.

Tout d’abord, vous devez déterminer quand 18+ heures de lumière seront disponibles pour la croissance végétative. Vous devez ensuite vérifier approximativement quand la lumière du soleil est inférieure à 12 heures pour estimer une fenêtre de récolte. Ne restez pas trop bloqué sur un 12-12 parfait. N’oubliez pas que le cannabis à photopériode en extérieur fleurira lentement et continuellement avec l’allongement des nuits. Certaines variétés super sativa à floraison tardive comme Amnesia Haze peuvent atteindre des tailles énormes et ne pas finir de fleurir avant que le soleil passe sous les 11 heures par jour en fin d’automne.

  • Prévisions météorologiques

18+ heures de soleil au quotidien ne suffisent pas pour cultiver. Vérifiez régulièrement les prévisions météorologiques et étudiez les données historiques des quelques dernières années. Le printemps au nord de l’Europe reste assez froid. Pour de meilleurs résultats, le cannabis a besoin de températures entre 20 et 28 °C pour pousser à son plein potentiel. La réalité est que si vous vivez trop au nord de la méditerranée, vous aurez une saison de culture très courte. Un robuste hybride à autofloraison comme Blue Cheese Automatic est préférable pour les climats nordiques plus froids. Les cultivateurs continentaux chanceux peuvent vraiment taper dans les variétés exotiques comme Kali Dog et Chocolate Haze.

Prévisions météorologiques

  • Inspection du site

Bon, vous avez mené à bien vos recherches théoriques. Il est temps de passer aux recherches sur le terrain. Vous devez inspecter votre site de culture. Assurez-vous qu’aucun obstacle ne fasse de l’ombre pour bloquer la lumière du soleil et faites un tour des environs pour vous assurer que le site soit aussi à l’abri des regards indiscrets. Le meilleur espace de culture en extérieur est un espace privé. Utilisez du grillage à poules et des barrières pour garder à l’extérieur les herbivores ou rongeurs dévoreurs d’herbe.

  • Génétiques

Vous devez adapter sur mesure le choix de vos graines de cannabis à votre microclimat. Utilisez le filtre de variétés RQS pour vous aider à prendre cette importante décision. Un des plus gros avantages que possèdent toutes les variétés à photopériode sur le cannabis à autofloraison, c’est que vous pouvez prélever des boutures pour préserver les génétiques. Une fois que vous avez trouvé un pied mère champion dans votre plantation de cannabis, prélevez des clones et répétez cette réussite.

  • Changement climatique

Le changement climatique est déjà en train de détruire des plantations de cannabis en extérieur. Des cultivateurs en Californie du Nord ont vu leurs cultures partir en fumée en 2017. La fumée des feux de forêt a contaminé les cultures d’herbe à des kilomètres à la ronde. C’est un exemple extrême, mais les aléas climatiques extrêmes sont une réelle menace pour la culture du cannabis en extérieur dans le monde entier. Tout ce que vous pouvez faire, c’est vous tenir au fait des schémas climatiques actuels dans votre région.

  • Conseils de pro

Commencer en intérieur est toujours une bonne idée. Si vous avez un bon climat, un rebord de fenêtre ensoleillé est un bon endroit pour des jeunes pousses délicates. Ou alors, s’il fait trop froid et qu’il pleut en extérieur, vous pouvez utiliser des CFL blanc froid à 200 W pour faire passer les plants en croissance végétative. Une culture hybride intérieur-extérieur n’est pas un compromis, c’est simplement avoir le meilleur des deux mondes.

Nous vous recommandons de cultiver en extérieur en utilisant des terreaux spécifiques pour cannabis dans des pots en plastique blanc ou des Smart Pots. Procurez-vous du terreau de marque pour cannabis dans votre boutique locale. Vous ne pouvez pas faire grand-chose de plus que de planter des tuteurs en bambou comme support si vous cultivez directement dans la terre. Les récipients vous donnent l’option de déplacer les plants. C’est généralement nécessaire avec le changement de saison. La terre bouge autour du soleil, alors si vous cultivez sur un balcon ou une terrasse, vous allez devoir bouger les plants alors que la journée avance pour les garder sous la lumière directe du soleil.

De Bonnes Variétés à Photopériode à Cultiver en Extérieur

Notre guide du cannabis à photopériode ne serait pas complet sans vous recommander quelques-unes de nos meilleures variétés à photopériode pour l'extérieur. Notre sélection comporte des variétés féminisées (sativa & indica), des variétés CBD (sativa & indica) et un cultivar régulier.

Nous avons sélectionné des variétés dans les deux extrémités du spectre génétique, avec des locomotives à dominante sativa et indica. Après tout, le choix de la variété est important quand on cultive du cannabis en intérieur comme en extérieur.

Sativa à Photopériode : Chocolate Haze

Chocolate Haze est un phénotype sativa presque pur (95 % sativa) de la populaire Chocolope. C'est une bonne variété à cultiver dans un climat doux avec beaucoup de soleil. Le plant atteint une hauteur allant jusqu'à 200 cm et, dans des conditions de plein air optimales, donne jusqu'à 500 g/plant. Mais ne soyez pas impatient : le plant peut avoir besoin d'attendre jusqu'à la fin octobre pour être prêt.

Chocolate Haze est une favorite des fumeurs à l'ancienne : elle mélange un fort arôme de chocolat avec des tons sucrés, fruités et terreux — un profil qui a connu une immense popularité dans les années 1980. Son effet joyeux et réconfortant en fait une bonne herbe à fumer en journée, en partie grâce à une teneur en THC de 20 %.

Chocolate Haze

Chocolate Haze
OG Chocolate Thai x Cannalope Haze
475 - 525 gr/m2
90 - 160 cm
9 - 11 Semaines
THC: 20
Sativa 95% Indica 5%
450 - 500 gr/plant
150 - 200 cm
Fin d`Octobre
Lourd

Acheter Chocolate Haze

Indica à Photopériode : Northern Light

Northern Light est une indica légendaire dont les génétiques se retrouvent dans de nombreux classiques du cannabis primés. Les racines génétiques de la variété ne sont pas totalement connues, mais ses origines se situent probablement dans la West Coast, où elle aurait été créée à partir de génétiques Afghan, Thai et autres.

En extérieur, où Northern Light donne de bonnes performances dans tous les environnements, elle peut atteindre une hauteur de 200 cm. Sa période de floraison est courte et elle sera prête à la récolte à la fin septembre. Préparez-vous à des rendements monstrueux (jusqu'à 625 g/plant) de têtes puissantes avec un goût sucré, fruité et épicé.

Northern Light

Northern Light
Northern Light S1
500 - 550 gr/m2
100 - 160 cm
8 - 9 Semaines
THC: 18%
Sativa 0% Indica 100%
575 - 625 gr/plant
180 - 220 cm
Fin de Septembre
Assommant, Clair, Équilibré

Acheter Northern Light

Sativa CBD à Photopériode : Painkiller XL

Painkiller XL est une variété riche en CBD équilibrée dont les parents sont Juanita la Lagrimosa (« Juanita la Pleureuse » en espagnol) et la Royal Highness de RQS. Avec 9% de THC et environ la même quantité de CBD, c'est une bonne variété (mais pas seulement) pour les consommateurs à but holistique qui cherchent à profiter des bienfaits des deux cannabinoïdes.

Cette variété à tendance sativa (75 % sativa) ne prend pas trop longtemps pour fleurir et arrive à la récolte à la fin septembre. Le plant ne pousse pas non plus trop haut (150 cm en extérieur) mais donne néanmoins jusqu'à 550 g/plant. Ses têtes, en plus de régaler avec des parfums d'agrumes et de Diesel, produisent un léger effet physique qui vous laisse la tête claire.

Painkiller XL

Painkiller XL
Respect 13 x Juanita la Lagrimosa
500 - 550 gr/m2
60 - 100 cm
8 - 9 Semaines
THC: 9%
Sativa 75% Indica 25%
500 - 550 gr/plant
120 - 150 cm
Fin de Septembre
Clair, Physiquement Relaxant

Acheter Painkiller XL

Indica CBD à Photopériode : Euphoria

Euphoria est notre variété CBD d'extérieur à tendance indica (75 % indica) recommandée. Créée via un croisement entre Royal Medic et Shark Shock, elle contient environ 9 % de THC, qu'elle complète avec une abondance de CBD. Cultivée en extérieur, Euphoria atteint environ 140 cm de haut, avec une récolte au début du mois d'octobre. Des rendements allant jusqu'à 500 g/plant sont possibles dans de bonnes conditions.

Euphoria produit un effet joyeux et relaxé qui n'est pas trop fort, ce qui en fait une très bonne variété polyvalente à savourer à tout moment.

Euphoria

Euphoria
Great White Shark x CBD dominant plant
450 - 500 gr/m2
60 - 100 cm
8 - 9 Semaines
THC: 9%
Sativa 20% Indica 80%
450 - 500 gr/plant
120 - 150 cm
Début d`Octobre
Calmant, Équilibré, Physiquement Relaxant

Acheter Euphoria

Sativa Régulière à Photopériode : Marula Fruit

Marula Fruit tire son nom de l'arbre Marula en Afrique, où cet hybride à tendance sativa (80 % sativa) plonge ses racines. Atteignant une hauteur de 180 cm et prêt à récolter au début du mois d'octobre en extérieur, le plant est robuste et donne de bons résultats dans la plupart des environnements. Attendez-vous à des rendements spectaculaires allant jusqu'à 650 g/plant !

Marula Fruit est assez puissante (20 % de THC) et produit une sensation qui dure un bon moment. Son effet est équilibré, principalement physique et très relaxant. Elle le complète avec des saveurs fruitées, terreuses et tropicales.

Marula Fruit

Marula Fruit Regular
Mendocino x Mozambica
425 - 475 gr/m2
90 – 140 cm
7 - 8 Semaines
THC: 20
Sativa 65% Indica 35%
600 - 650 gr/plant
140-180 cm
Début d`Octobre
Calmant, Équilibré, Physiquement Relaxant

Acheter Marula Fruit Regular

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.