La THCV est une autre molécule appartenant à la famille des cannabinoïdes, qui comprend plus de 100 membres connus à ce jour. Bien que moins connu, du moins jusqu’ici, que ses frères le THC et le CBD, il est en train d’attirer l’attention. C’est un cannabinoïde qui possède ses propres effets psychoactifs et qui affiche un impressionnant potentiel d’applications médicales. La quantité de THCV deviendra sans aucun doute un autre trait désirable que les cultivateurs et fumeurs recherchent dans le choix d’une variété. Avec un nom proche du cannabinoïde le plus connu THC (tétrahydrocannabinol), la THCV (tétrahydrocannabivarine) est aussi similaire pour sa structure moléculaire. Pour cette raison, la THCV cible les récepteurs du système endocannabinoïde et catalyse des résultats intéressants, dont le potentiel complet reste encore à découvrir.

L’EFFET THCV

Tout d’abord, intéressons-nous à la question qui est probablement dans l’esprit de la plupart des fumeurs de cannabis quand ils apprennent l’existence de ce nouveau cannabinoïde. Alors, comment affecte-t-il les effets ? Eh bien, la THCV est rapportée comme étant environ 25 % autant psychoactive que le THC. Elle offre en fait un différent type d’effet que celui typiquement ressenti après consommation de THC. Les fumeurs peuvent s’attendre à des sensations à tête clair, lucides et stimulantes, après avoir consommé des variétés riches en THCV.

THCV consommateurs cannabis effets cbd euphorie

Les variétés THCV peuvent aussi être un bon choix pour les fumeurs qui tirent un bénéfice de la weed, mais qui luttent aussi avec des effets secondaires négatifs comme la paranoïa et certaines formes d’anxiété. Un article publié dans le Journal of Psychopharmacology documente comment la THCV peut manipuler les effets du THC. Ces découvertes suggèrent que la THCV pourrait positivement influencer les potentiels effets négatifs ressentis après ingestion du THC, comme la paranoïa et la perturbation de la mémoire à court terme. Mais les résultats ne s’arrêtent pas là. La THCV pourrait aussi stopper ou réduire l’accélération du rythme cardiaque que le THC peut provoquer. Les auteurs de l’étude déclarent aussi que la THCV, administrée seule, affiche des signes d’amélioration chez des sujets dans le cadre de tests sur la mémoire fonctionnelle. Mais de légères augmentations de l’anxiété ont alors été rapportées.

Ces découvertes suggèrent que la THCV pourrait moduler le THC, en soulageant possiblement les effets négatifs associés au fait de fumer du cannabis plus importants que ce qu’une personne peut gérer psychologiquement.

Autre différence avec l’effet THCV, c’est sa durée. Ce cannabinoïde est associé à un effet « voiture de course ». C’est parce que la montée de l’effet est bien plus rapide qu’avec les variétés riches en THC, mais les effets s’estompent aussi bien plus vite. Une variété THCV peut être considérée comme un sprint, rapide et intense, mais très court. Alors qu’un effet THC est plus une course d’endurance. Les effets mettent plus longtemps à monter et la durée est plus longue. La THCV est aussi rapportée comme améliorant les aspects euphoriques du THC.

Autre différence dans l’effet, il s’agit de la fringale que vous pourriez avoir. Beaucoup de fumeurs en ont fait l’expérience, après avoir fumé une variété riche en THC en bang, pipe ou joint. Ils ressentent une faim si pressante qu’il est presque impossible de résister. Même si vous êtes à court de nourriture, une simple tranche de pain peut sembler aussi délicieuse qu’un bon gâteau. Cette sensation est typiquement appelée « la fringale » du fumeur. Mais la THCV est rapportée comme ayant des effets supprimant l’appétit, ce qui en fait une bonne variété pour ceux qui cherchent à perdre du poids, ou tout simplement qui ne veulent pas dévorer des aliments après une session fumette. Ceci dit, l’élément du THC qui aide à déclencher un appétit vorace a aussi des applications utiles dans le cadre de la perte d’appétit et de l’anorexie. Les deux cannabinoïdes sont donc utiles à leur façon pour l’appétit.

THCV contre l'anorexie PTSD parkinson's cbd endocannabinoid system

LA THCV ET LE ROYAUME DE LA MÉDECINE

Il est largement accepté à présent que le cannabis est une plante très médicinale, remplie de cannabinoïdes qui semblent pouvoir soulager et traiter un large éventail de troubles en activant le système endocannabinoïde dans le corps humain. Le THC et le CBD sont les poids-lourds dans ce domaine, principalement parce qu’ils ont reçu le plus d’attention de la part de la recherche scientifique. Le THC est un antidouleur renommé, alors que le CBD est salué pour ses propriétés anti-inflammatoires et sa capacité à combattre les crises d’épilepsie. Même si la recherche en est encore à ses balbutiements, la THCV pourrait un jour rejoindre ces géants au panthéon médicinal.

Un article publié dans le British Journal of Pharmacology déclare que le cannabinoïde THCV a des propriétés antioxydantes et la capacité à activer le récepteur CB2 du système endocannabinoïde, tout en pouvant bloquer le récepteur CB1. Les auteurs expliquent que les cannabinoïdes tels que la THCV pourraient être une thérapie efficace pour soulager les symptômes et ralentir la neuro-dégénérescence de la maladie de Parkinson. « La THCV a un profil pharmacologique prometteur pour retarder la progression de la maladie dans la MP [Maladie de Parkinson] et aussi pour améliorer les symptômes parkinsoniens ».

La THCV pourrait être capable de contribuer à un traitement pour la maladie d’Alzheimer. Même si la recherche à ce sujet est très limitée, la THCV semble améliorer les tremblements, le contrôle moteur et les lésions du cerveau associées à la maladie.

Les cannabinoïdes pourraient être capables d’influencer la santé des os, avec des récepteurs à cannabinoïdes présents dans les os. Des chercheurs déclarent que « des études récentes ont impliqué le système endocannabinoïde dans la régulation de l’activité cellulaire osseuse et le remodelage osseux. Ces études ont montré que les ligands cannabinoïdes endogènes, les récepteurs à cannabinoïdes et les enzymes responsables de la synthèse et de la décomposition des ligands jouent tous des rôles importants dans la masse osseuse et la régulation des maladies osseuses. »

La THCV elle-même favorise la croissance de nouvelles cellules osseuses. Elle est donc explorée pour ses applications dans des maladies osseuses.

La THCV pourrait aussi jouer un rôle important dans le diabète, car elle affiche une capacité à réguler la glycémie et à positivement influencer l’insulino-résistance.

Ce nouveau cannabinoïde émergeant pourrait aussi avoir sa place dans le traitement du TSPT, en aidant à réduire l’anxiété et les attaques de panique.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander