5 graines offertes pour les 100 premiers avec le code WW22 lors du paiement

By Miguel Ordoñez


Une fois que les cannabinoïdes dépassent la barrière hématoencéphalique, les fringales font leur apparition. La réponse la plus courante à cela est bien souvent de se farcir le gosier de tacos, pizza et de glace.

De nombreux individus souffrant de problèmes d’appétit peuvent profiter de ces fringales. Parmi ces individus, on retrouve les patients traversant des chimiothérapies et les individus souffrant de troubles de l’alimentation. Cependant, les fringales peuvent aussi donner lieu à un gain de poids significatif et indésirable si on leur laisse libre cours.

Il y aura un moment ou vous direz : « ça suffit » et feraient le choix d’arrêter. Mais si vous souhaitez que vos activités psychotropes continuent pour autant, voici quelques astuces pour penser à autre chose que ces fringales.

Pourquoi le cannabis donne-t-il faim ?

Le THC est le principal responsable derrière les attaques de fringales. Comme l’explique la science[1], tout repose dans les récepteurs CB1 du système endocannabinoïde. Parmi d’autres fonctions, ces récepteurs font la promotion de l’assimilation de nourriture.

Le THC active les récepteurs CB1 dès son entrée dans le corps, ce qui finit par causer une réaction de faim accrue. Même les odeurs seront plus fortes une fois enivré à cause du THC.

Comment mettre un terme aux fringales avant de fumer

On ne le dira jamais assez, mieux vaut prévenir que guérir. Et si vous êtes catégorique dans votre lutte contre les fringales, cet adage intemporel s’applique clairement.

  • Ne pas faciliter ses fringales

La facilité est souvent la route la plus courte vers la tentation. Avant même de vous en rendre compte, vous voilà en train d’engouffrer un sachet de chips format familial comme si votre vie en dépendait.

Dans ce cas, il faut faire en sorte de ne pas faciliter vos fringales. Une manière de faire cela, c’est de n’avoir aucune malbouffe à la maison. Ne l’oubliez pas lors de vos prochaines courses.

Bon, si vous avez des enfants à la maison, il parait logique de ne pas vouloir les priver de ces délices. Mais faites-vous une faveur et mettez un verrou sur le placard. Assurez-vous de ne laisser la porte déverrouiller que lorsque tout le monde sera là pour en profiter.

Comment mettre un terme aux fringales avant de fumer
  • Essayer différentes variétés

Comme le savent tous les connaisseurs du cannabis, toutes les variétés ne se valent pas. Une en particulier pourrait provoquer des réactions totalement différentes d’une autre.

Certaines variétés vous rendront absolument incapable de faire quoi que ce soit. D’autres viendront faire exploser votre envie d’un bon tacos supplément frites au fromage.

Nous vous proposons donc une manière plutôt fun de lutter contre les fringales : tester différentes variétés. Notez celles qui vous provoqueront des fringales et celles qui ne le feront pas, puis composez avec tout cela. De plus, assurez-vous de choisir plusieurs variétés antifringales pour pouvoir varier les saveurs et les expériences à chaque fois que vous fumerez.

  • Manger sainement avant de fumer

Le problème avec les fringales, ce n’est pas le fait de manger en lui-même, mais plutôt de consommer de la malbouffe. À cause de ces envies incontrôlables provoquées par le THC, vous risquez de prendre 2 mauvais kilos en une nuit.

C’est pour cela qu’une autre astuce consiste à manger quelque chose de sain avant de fumer. Choisissez un plat qui vous remplira le ventre pour les quelques heures à venir, un plat contenant par exemple beaucoup d’eau.

Pour ce qui est des en-cas, de bons exemples sont des toasts d’avocat, de la banane accompagnée de beurre de cacahuète ou encore du yaourt et du granola. Pour parler en termes de véritables plats, choisissez une courge spaghetti accompagnée d’un bol de quinoa ou penchez plutôt pour du poulet accompagné de légumes.

Comment mettre un terme aux fringales lorsque l’on fume

Les fringales sont la conséquence du fait de fumer du cannabis, mais elles ne sont pas obligatoires. Il existe des manières de tuer les fringales dans l’œuf durant votre session fumette.

  • Rester occupé

Voici un adage de plus qui ici, s’applique très bien : « L’oisiveté est la mère de tous les vices ». Vous fumez, vous vous posez et vous voyez une pub pour des ailes de poulet à la télé. Quelques instants plus tard, vous voilà à commander un seau de 10 pièces, rien que pour vous. Pour couronner le tout, vous ajoutez à la commande un pack de six et un pot de glace aux pépites de chocolat.

Cette soirée de débauche aurait pu être évitée si vous étiez resté productifs. Regardez un documentaire. Apprenez une nouvelle compétence. Écrivez dans votre journal. Faites du cardio. Méditez. Écoutez de la musique. Faites quoi que ce soit qui ne soit pas un tant soit peu lié à la malbouffe. Vous vous remercierez plus tard !

Comment mettre un terme aux fringales lorsque l’on fume
  • Brossez-vous les dents

Certains aliments laissent en bouche un gout de reviens-y. Par exemple un bol de champignon bolognaise à l’ail vous fera ce genre d’effet. Tout comme une bonne tranche bien moelleuse de gâteau au chocolat crémeux. Fumer en ayant ce gout en bouche vous donnera clairement envie d’en avoir plus et vite.

Mais vous savez ce qui pourrait faire fi de ces saveurs en un clin d’œil ? Un bon vieux dentifrice gout menthe. Prenez un bon verre d’eau pour vous rincer la bouche et brossez-vous les dents avant d’allumer un joint. Personne n’a jamais eu envie de manger avec un fort gout de menthe poivrée en bouche. Vous devriez survivre aux fringales pour les quelques heures à venir.

Comment mettre un terme aux fringales lorsque l’on fume
  • Restez hydraté

Notre cerveau est capable de nous jouer de sacrés tours, surtout sous psychotropes. La déshydratation et la soif peuvent nous faire croire que l’on a faim. On passe donc à l’acte en choisissant le cookie le plus chocolaté de la boite. Les heures passent et la boite qui auparavant débordait de biscuits est maintenant tristement vide.

Évitez les malheurs décrits ci-dessus en restant bien hydraté. Si vous avez un petit creux, remplissez-le donc avec un bon verre d’eau. Vous devriez remplir ce petit creux pour un bon moment. De plus, boire de l’eau reste la meilleure manière de combattre la bouche pâteuse.

Comment mettre un terme aux fringales lorsque l’on fume

Comment mettre un terme aux fringales après avoir fumé

Bon, vous avez passé votre vendredi à fumer quelques douilles et à végéter devant la téloche. Votre bouche commence maintenant à saliver. Les fringales se font de plus en plus intenses.

Pas de souci, tout est encore sous contrôle. Ce n’est pas le moment de vous laisser aller, il vous est encore possible de résister à l’assaut d’une crise de fringale intense.

  • Faites un peu d’exercice

Nous l’avons mentionné brièvement dans la section précédente, mais il vaut la peine de le répéter. Le sport peut être une des activités les plus productives à faire lorsque vous planez. Certaines variétés faciliteront cela.

En effet, certains athlètes préfèrent faire leur sport sous l’influence de certaines de leurs variétés favorites. Selon des témoignages anecdotiques, le THC semble rendre le sport plus agréable.

Faites vos recherches et choisissez des variétés qui vont bien avec l’activité physique. Assurez-vous juste de ne rien faire de trop extrême en planant. Taper dans un sac de frappe ? Oui. Faire de l’escalade ? Mmh, probablement pas.

Comment mettre un terme aux fringales après avoir fumé
  • Essayez l'huile au CBD

Savez-vous quoi d’autre peut éviter les fringales après avoir fumé ? Une bonne vieille huile au CBD. Si vous vous préparez à être frappé par une fringale, vous pourrez toujours compter sur le cousin non psychotrope du THC pour contrecarrer cela.

Des études ont montré le potentiel du CBD à moduler les effets psychotropes du THC[2]. Bien sûr, cela inclut les fringales.

La prochaine fois que vous aurez envie de vous diriger vers un fast-food après une soirée fumette, dirigez-vous plutôt vers votre huile au CBD. Vous vous sentirez bien mieux le lendemain matin.

Comment mettre un terme aux fringales après avoir fumé
  • Allez vous coucher

Contexte : vous venez tout juste de commencer à redescendre de vol sur THC-airlines. Vous voilà écrasé sur le canapé, en plein milieu du salon. La cuisine n’est qu’à quelques mètres, sur votre droite. Vous voyez le bord d’une boite de donuts au chocolat sur le comptoir. Vous y allez ?

Bien sûr que non ! Le meilleur recours, c’est de vous éloigner de la pièce. Allez directement dans votre chambre. Ne cherchez même pas à croiser le regard de cette jolie boite remplie de sucres raffinés et de regrets en devenir. Faites comme-ci elle n’existait pas, comme si vous ne l’aviez pas vu.

Une fois dans votre chambre, croisez les bras et tapotez-vous le dos en signe de gratitude. Il faut de la volonté pour dire non aux fringales, mais vous, vous avez réussi.

Comment mettre un terme aux fringales après avoir fumé

Le CBD donne-t-il la fringale ?

Non. Le CBD possède une structure moléculaire différente du THC et il agit donc dans le corps de manière différente. Lorsqu’on fume du cannabis riche en THC, la molécule déclenche la fringale en se liant aux récepteurs CB1 dans le cerveau. Par contraste, le CBD possède une faible affinité pour ce site et n’a pas la capacité de l’activer au même degré. Cependant, ce n’est pas parce que le CBD ne se lie pas au CB1 qu’il ne peut pas influencer le système endocannabinoïde. Au contraire, le cannabinoïde se lie à différents sites dans ce vaste réseau et des études en cours cherchent à voir si le CBD pourrait influencer l’appétit par d’autres moyens potentiellement plus subtils. Même si ces mécanismes ne provoqueront pas la faim dévorante qui définit les fringales, ils pourraient s’avérer utiles dans certains scénarios.

Comment le CBD affecte l’appétit

Le CBD affecte chacun de manière différente. Certains trouvent que le CBD atténue leur appétit pendant plusieurs heures après sa consommation, alors que d’autres ressentent l’envie de manger. Des chercheurs testent actuellement le CBD pour déterminer son potentiel de favorisation de l’appétit, une qualité qui ferait du cannabinoïde un agent utile chez ceux qui souffrent de certains troubles de santé, en particulier ceux qui cherchent à éviter l’influence psychotrope du THC. Ces études explorent si le CBD peut provoquer le désir de manger en contrecarrant les symptômes qui réduisent l’appétit, comme la nausée, l’anxiété et le stress.

Jusqu’ici, des scientifiques suggèrent que le CBD pourrait influencer l’appétit, du moins en partie, en augmentant les niveaux de l’endocannabinoïde anandamide. Tout comme le THC, l’anandamide se lie au récepteur CB1, même si c’est avec moins de puissance. Dans des conditions normales, le corps crée l’anandamide à la demande. Peu de temps après qu’elle a accompli sa fonction, des protéines de liaison aux acides gras (FABP) expédient la molécule vers l’enzyme catabolique hydrolase des amides d’acide gras (FAAH) pour qu’elle soit déconstruite. Des recherches préliminaires suggèrent que le CBD empêche les FABP[3] d’attraper l’anandamide, ce qui bloque temporairement sa décomposition et élève ses niveaux dans le corps.

Comment le CBD affecte l’appétit

Qu’est-ce qui provoque la fringale : le CBD ou le THC ?

Loin d’une envie alimentaire ordinaire, la fringale libère un désir dévorant de calories qui entraîne généralement une disparition radicale du contenu du réfrigérateur. Alors que le CBD pourrait influencer l’appétit à un certain point, potentiellement en altérant le tonus endocannabinoïde, c’est le THC qui remporte le titre d’invocateur de la fringale. Ce cannabinoïde psychotrope y arrive en se liant directement au récepteur CB1 et en influençant les voies chimiques qui sous-tendent le désir humain de rechercher des aliments et de s’en régaler. Pour résumerl, le THC provoque la fringale et pas le CBD.

Que faire si vous n’arrivez pas à vaincre les fringales ?

Peu importe votre volonté, parfois, les fringales sont plus fortes. Même Superman ne saurait résister à un cookie à la kryptonite. Mais comme nous l’avons mentionné auparavant, le problème n’est pas de manger, c’est ce que vous mangez.

Il existe un tas d’options saines parmi lesquelles choisir. Si vous avez envie de frites et d’onion rings, essayez plutôt ça. Vous ne ressentirez aucune culpabilité, et ça, c’est toujours bon à prendre.

Sources Externes
  1. The endocannabinoid system controls food intake via olfactory processes - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  2. Cannabidiol Inhibits Endocannabinoid Signaling in Autaptic Hippocampal Neurons - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  3. Fatty Acid-binding Proteins (FABPs) Are Intracellular Carriers for Δ9-Tetrahydrocannabinol (THC) and Cannabidiol (CBD) - PMC https://www.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.