Vous en avez déjà été témoin plusieurs fois. Peut-être que vous le faites vous-même. Éclater un joint, tirer quelques bouffées et les garder dans les poumons comme si votre vie en dépendait. Vous passez alors le joint à vos amis en gardant la fumée, un peu à la Houdini dans son numéro aquatique.

C'est l'approche à bas coût standard pour planer plus haut, non ? Garder la fumée plus longtemps, pour que le corps ait plus de temps afin d'absorber plus de THC à travers les alvéoles pulmonaires. Malheureusement, malgré le raisonnement apparemment logique de cette idée, cette théorie ne tient pas la route.

L'air contient environ 20 % d'oxygène. Nos poumons peuvent en moyenne contenir 6 litres d'air en une inspiration. Quand nous expirons, l'air qui s'échappe de notre corps contient environ 15 % d'oxygène. Nous ne sommes pas du tout efficaces pour absorber de l'oxygène et éliminer du dioxyde de carbone et c'est la raison pour laquelle nous respirons rythmiquement au lieu de garder 6 litres d'air dans les poumons pendant plusieurs minutes pour absorber autant d'oxygène que possible en une fois.

Le même principe s'applique en fumant de la weed.

MAIS JE SUIS SÛR QUE PLUS JE GARDE LA FUMÉE, PLUS JE PLANE

Malheureusement, ce n'est pas du tout ce qui se passe. Les poumons peuvent transférer des gaz en très petites quantités à l'échelle de la nanoseconde. Cela se produit presque instantanément. Selon certaines sources, 95 % de tout le THC possible est absorbé presque instantanément à l'inspiration.

Si vous gardez la fumée, vous pourriez avoir l'impression que l'effet est plus fort. Mais ce qui se passe réellement, c'est que vous privez votre cerveau d'oxygène, ce qui vous donne une légère sensation d'étourdissement. En ajoutant le monoxyde de carbone et les toxines de la combustion, l'étourdissement est intensifié.

Poumons Inhaling Fumée De Cannabis Explication

ESSAYEZ PAR VOUS-MÊME

Vous pouvez tester rapidement par vous-même. Si vous fumez du tabac, essayez de tirer une bouffée comme sur un joint et gardez-la le plus longtemps possible. Vous allez ressentir le même fourmillement ou léger étourdissement, même s'il n'y a pas d'herbe dans le mélange fumé.

Si vous ne fumez pas de cigarette, asseyez-vous sur une chaise, les jambes parallèles. Attrapez vos jambes et mettez la tête entre les genoux, en regardant vers le bas. Prenez quelques bonnes inspirations profondes, puis expirez autant que possible et restez ainsi aussi longtemps que vous le pouvez. Juste avant de relâcher, remettez-vous en position normale assise alors que vous recommencez à respirer. Si vous le faites de manière suffisamment intense, non seulement vous aurez la tête qui tourne, mais vous pouvez même vous évanouir ! Alors assurez-vous d'essayer sous la surveillance d'un ami et allez-y doucement.

Il existe un jeu où les enfants provoquent l'étourdissement par privation d'oxygène. Avec le même principe que l'exercice de la chaise, ils se tiennent debout contre un mur, soufflent, puis un autre enfant applique sa main sur le torse de la victime, en appliquant une légère pression. En à peine 30 secondes, l'enfant tombe dans les pommes, tout comme quand vous êtes blanc comme un linge après avoir fumé du cannabis.

ALORS POURQUOI JE RESSENS ÇA ?

Plus vous retenez votre souffle, plus le rythme cardiaque accélère. Le sang est pompé plus vite pour compenser les faibles niveaux d'oxygène. Ceci a un effet cumulatif alors que vous retenez votre respiration, car il n'y a plus d'oxygène disponible. Le corps se met à réagir à ce nouveau signe d'alerte d'urgence. L'adrénaline commence à être libérée pour préparer à une réponse fuite-ou-combat, ce qui ne fait que renforcer la sensation « planante ».

Autre symptômes de la privation d'oxygène, la sensation de picotement sur votre peau et votre visage, souvent aussi associée à tort avec un effet super planant.

Manque De Cannabis Oxygéné

ALORS, COMMENT PLANER ENCORE PLUS HAUT ?

Si vous voulez planer encore plus haut, la réponse est assez simple. Fumez plus de weed. Ou fumez des variétés plus fortes, ou envisagez même les concentrés. Si vous souhaitez réellement atteindre de nouveaux niveaux d'euphorie psychotropique, essayez les aliments cannabiques. Mais attention ; ils vous frapperont de manières différentes et il sont souvent assez puissants.

Envisagez le vapotage et le dabbing de concentrés. Ce sont les méthodes les moins nocives pour inhaler le THC et les autres cannabinoïdes. Comme il n'y a pas de combustion, vous ne respirerez pas de monoxyde de carbone, de goudron et d'autres toxines. Avec un vapo, vous serez capable de fumer une quantité d'herbe bien plus importante, sans l'intervention nocive de privation d'oxygène du monoxyde de carbone.

Comme les concentrés ont une teneur en THC très élevée, le même volume de fumée inhalée contiendra aussi une concentration en THC bien plus élevée, ce qui donne un effet plus important et plus fort.

La vieille maxime « le mieux est l'ennemi du bien » s'applique parfaitement ici. Moins vous gardez la fumée, plus de chances vous avez de tirer une autre bouffée.

La formule est assez simple. Plus vous tirez de bouffées, plus vous planerez.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander