QUEL EST LE MEILLEUR CYCLE DE LUMIÈRE POUR UN CANNABIS À AUTOFLORAISON ?

Les variétés de cannabis à autofloraison fleurissent selon leur âge et non pas selon un changement de cycle lumineux. Toujours est-il que fournir à vos autoflos la bonne quantité de lumière reste crucial pour vous assurer des meilleures récoltes possibles. Lisez pour tout savoir sur l’éclairage des variétés de cannabis à autofloraison.

CYCLE DE LUMIÈRE 18/6

Le cannabis est une plante C3, c’est-à-dire qu’elle absorbe le CO₂ pour sa photosynthèse, même durant les heures de jour. Et étant donné que les plants à autofloraison ont une période végétative moindre et se développent souvent sous une plus petite taille que les variétés photopériodiques, vous devrez typiquement offrir au moins 18 heures de lumières à vos autoflos. Cela permet une croissance robuste, sans pour autant trop dépenser d’énergie. Vos autos aiment tout autant la lumière que les plantes photopériodiques, elles ne s’appuient simplement pas dessus pour fleurir.

CYCLE DE LUMIÈRE 24H

Certains cultivateurs iront même jusqu’à offrir 24 heures complètes de lumière par jour à leurs plants, clamant que cela aide à maximiser la phase végétative. Les cultivateurs qui se tiennent à un cycle de 18 heures par jour, d’un autre côté, clament que cela permet à la plante de se « reposer », ce qui est essentiel à une croissance saine.

Il n’y a pas de véritable consensus quant au fait que les autos se développent mieux sous 18 ou 24 heures de lumière et nous avons vu des cultivateurs obtenir de superbes résultats avec les deux méthodes. Afin de vous décider, nous vous recommandons de tester les deux variations et de choisir celle qui fonctionne le mieux pour vous.

La méthode SOG combiné avec les variétés à autofloraison

QU’EN EST-IL DU CYCLE DE LUMIÈRE 12/12 ?

Certains cultivateurs choisissent de garder leurs autos sous un cycle de lumière en 12/12 durant la floraison. Et ce n’est pas un souci, car les autos cultivées sous de telles conditions restent capables d’offrir de bons rendements. Rappelez-vous seulement que les têtes cultivées en 12/12 seront plus petites que celles cultivées sous 18 h ou 24 h de jour. Voici quelques raisons pour lesquelles envisager la culture de variétés à autofloraison en 12/12 :

  • Problèmes de chaleur : si vous vivez sous un climat très chaud, alors vous devrez peut-être éteindre vos lampes de culture durant la journée afin d’éviter de surchauffer votre pièce de culture. Dans ce cas, cultiver des autoflos sous un cycle 12/12 (avec les lampes allumées la nuit) pourrait être le meilleur moyen d’éviter à vos plantes d’être stressées par la chaleur.
  • Cultiver des autos à côté de plantes photopériodiques : si vous cultivez des autos à côté de plantes photopériodiques féminisées, il y a des chances pour que vous soyez contraint de faire partager la même pièce à vos plantes féminisées et vos autos, ce qui signifie que ces dernières recevront 12 heures de lumière par jour.
  • Pour faire des économies : faire tourner des lampes de cultures 18 h ou 24 h par jour, durant des mois, peut devenir très coûteux. Si vous cultivez des autos avec un budget serré, peut-être devrez-vous plutôt utiliser un cycle de lumière en 12/12.

LE SOG ET LES AUTOFLOS

Le SOG, ou Sea Of Green (marée verte), est une technique de palissage du cannabis pouvant produire de superbes récoltes. Plutôt que de cultiver des plantes aussi larges que possibles, le SOG implique de cultiver plusieurs plus petits plants, proches les uns des autres, afin de former une canopée uniforme qui maximise l’exposition à la lumière et l’espace.

Le SOG est une superbe technique à employer avec les autos, car il profite de leur carrure naturellement plus petite. Bien que tous les cultivateurs possèdent leurs propres techniques de SOG, la plupart cultiveront entre 4 et 16 plants par m², selon la taille qu’ils souhaitent obtenir pour chaque plant.

Selon la taille de la variété que vous cultivez, nous vous recommandons de commencer à l’aide de pots de 7 à 10 l et de cultiver entre 4 et 6 plants par m². Cela devrait vous permettre de tirer le maximum de votre espace et de votre éclairage tout en fournissant un flux d’air suffisant à vos plantes pour éviter les problèmes de moisissure. Si vous décidez de cultiver plus de plantes par m², rappelez-vous d’utiliser des pots plus petits afin d’en contrôler la taille et d’éviter le surpeuplement de votre espace de culture.

UNE NOTE SUR LES SPECTRES DE LUMIÈRE

Employer le bon spectre de lumière est extrêmement important lors de la culture de n’importe quel type de cannabis, y compris les autos. Étant donné que les plants à autofloraison ont un cycle de vie très court, vous devrez vraiment maximiser la qualité de la lumière, des nutriments et du substrat que vous leur offrez.

Peut-être vous souvenez-vous de vos cours de science, celui où vous faisiez traverser un prisme à de la lumière et que vous pouviez observer les spectres se décomposer. Les plantes, qui nécessitent de la lumière afin de mener leur photosynthèse, répondent différemment à ces différents spectres. De la manière qu’avec une variété photopériodique, nous recommandons de suivre les spectres de lumière suivants :

  • Lumière bleue 6 500 K lors de la végétation : il a été prouvé que les spectres bleus encouragent la croissance en aidant le cannabis à se développer en restant petits et trapus tout en minimisant son élargissement.
  • Lumière rouge 2 700 K lors de la floraison : les spectres rouges sont parfaits pour la floraison, car ils encouragent la production de têtes et permettent à la plante de s’élargir un peu, tout en encourageant les plants à produire de grosses fleurs bien denses.

DES ASTUCES EN PLUS POUR CULTIVER DE SUPERBES AUTOS

Si vous êtes nouveau dans le monde du cannabis à autofloraison, suivez ces astuces très simples pour obtenir de meilleures récoltes :

Choisir une auto à gros rendements : toutes les autoflos ne se valent pas, soyez certains de choisir une variété à hauts rendements si la taille de la récolte est importante à vos yeux.

Plantez dans votre contenant final : le rempotage du cannabis provoque toujours du stress. Étant donné que les variétés à autofloraison peuvent aller de la graine à la récolte en seulement 8 semaines, il vaut mieux leur éviter ce stress en plantant toujours la graine dans son pot final.

Se servir d’un substrat aéré : cela permet de stimuler la croissance des racines et du feuillage.

Utiliser le LST : si vous souhaitez palisser vos plants de cannabis à autofloraison, n’utilisez que des techniques low-stress. Les techniques high-stress tels que le fimming, le topping et le supercropping feront plus de mal que de bien.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.