Savoir comment et quand transplanter vos bébés ajoute des jours de production de résine en fin de maturation. Peu ou pas de choc de transplantation c'est moins de temps perdu à récupérer à cause de racines cassées, de mottes effondrées ou de coinçage dans le pot.

Des racines saines et étendues signifient des plants forts et fermes et de gros joyaux de têtes pleines de résine sur vos plants de cannabis. Si vous tapez le mot grand dans un dictionnaire des synonymes, tous les résultats sont autant de mots que vous voulez voir s’appliquer à vos plants de cannabis. Alors vous avez déjà décidé quelle méthode de culture vous allez utiliser pour tirer le meilleur de votre espace. Intérieur ou extérieur. Vous allez avoir de l’espace pour beaucoup de petits pots, comme en SOG, ou pour un nombre plus réduit de gros pots comme en SCROG ou pour une culture standard avec étêtage et mainlining. Vous pourriez même la jouer pauvre avec un seul gros pot pour un seul plant de cannabis prenant tout l’espace. Peu importe votre choix, vous allez transplanter au moins deux fois dans des pots plus grands.

Définition des termes

Rempoter à deux sens :

- transplanter d’un pot plus petit à un pot plus grand.

- transplanter le plant dans un pot de la même taille avec un substrat de culture frais.

Ici nous ne parlons pas que du fait de transplanter dans un pot plus grand.

POURQUOI REMPOTER ?

Savoir comment et quand transplanter vos bébés peut rajouter des jours de production de résine durant les semaines finales de maturation. Peu ou pas de choc de transplantation signifie un minimum de temps perdu par vos plants à récupérer à cause de racines cassées, de mottes effondrées ou de coinçage dans le pot. Au contraire de la culture en hydroponique ou en eau profonde, cultiver dans un milieu solide comme en terre ou en coco rend nécessaire l’empotage au fur et à mesure de la croissance du plant. Le but est que les racines continuent de s’étendre loin de la tige et qu’elles ne touchent pas les parois du pot autant que possible. Quand les racines commencent à trop remplir le volume du pot, la croissance végétative ralentit.

LA TAILLE DU POT AFFECTE LA CROISSANCE DU CANNABIS ?

Dans la nature, l’espace entre les plants affectent leurs habitudes. Quand le cannabis est planté à des fins industrielles, il est planté très densément. Les racines qui s’entremêlent en résultat provoquent la libération d’hormones qui encouragent des plants élancés avec pas de vrais branchages latéraux. Cette caractéristique a été exploitée par l’homme durant des millénaires pour obtenir de longues fibres parfaites, ininterrompues par les nœuds des branches. Planter serré a aussi pour résultat une seule tige centrale de têtes avec un nombre phénoménal de graines facilement accessibles. De manière similaire, quand un plant est dans un pot trop petit, les mêmes hormones sont libérées, ce qui le pousse à croire qu’il est près d’autres plants, de quoi le faire pousser en hauteur avec un minimum de branches latérales. Ce phénomène est exploité en SOG, avec une seule tige centrale sur des plants ayant peu ou pas de branches latérales.

Quand on cultive du cannabis pour ses têtes récréatives ou de fortes fleurs thérapeutiques, plus les plants sont éloignés, mieux c’est. Cinq mètres carrés par plant, c’est l’espace minimum recommandé par plant en extérieur. Le grand espace pour les racines encourage le plant à s’épanouir plus dans son potentiel. Il développe des branches latérales plus vigoureuses avec de multiples sites pour la production de fleurs. De même, un grand pot fait penser au plant qu’il est à une grande distance de ses voisins, ce qui lui fait prendre un aspect plus buissonneux. Ce schéma de croissance est idéal pour les techniques modernes de manipulation comme le mainlining ou la SCROG. Un exemple extrême en extérieur : des plants de cinq kilos cultivés dans des sacs de culture de 4.000 litres. Hmmmm, des plants de cinq kilos.

cannabis extérieur choc de transplantation minimiser les racines brisées espacement des plantes de cannabisINTÉRIEUR OU EXTÉRIEUR

Il n’y a pas vraiment de formule utilisée pour déterminer la taille idéale des pots pour votre weed mis à part d’utiliser les plus grands possibles pour votre situation. Les choses varient de l’intérieur à l’extérieur. Vous avez déjà pris en compte l’espace que vous avez. Le type de culture que vous allez faire. Combien de temps vous pouvez consacrer à l’entretien, etc. Vous connaissez déjà la taille maximale des pots dans lesquels vous allez finir la culture de vos plants de cannabis, pour tirer les meilleurs rendements de têtes possibles dans votre situation personnelle. Si vous cultivez en extérieur, la facilité de maintenance durant le début de la phase végétative doit être prise en compte avant de planter dans votre jardin, vos pots géants ou vos sacs de culture.

QUAND METTRE EN POT POUR LA PREMIÈRE FOIS

Vos clones de cannabis ont pris, ou vos graines s’épanouissent et ont déjà une motte saine de racines blanches. Vous pouvez voir les racines sortir de votre bloc de départ en laine de roche ou de vos pots de germination. Les racines commencent à sortir du fond de votre plateau de clonage, ou vous les voyez dans votre boîte d’enracinement rapide. Si les racines ont déjà commencé à développer des poils, alors faites vite et doucement, vous êtes déjà en retard. Les poils sont très fragiles et se cassent facilement. Il vous faut avoir des racines chercheuses d’un blanc brillant. Ces racines sont assez solides et pénétreront facilement le nouveau milieu de culture avant de s’écarter à la recherche d’humidité et de nutriments. À ce moment, mettre en pot est très simple, il suffit de remplir le pot de votre choix de votre substrat de culture. Faites un trou avec le doigt au centre et plantez votre clone ou jeune pousse. Rebouchez doucement le trou et arrosez l’endroit.

QUAND REMPOTER

Un clone ou une jeune pousse dans un pot de quatre litres sera facilement prêt pour son lieu final en intérieur après trois semaines. Durant toute cette étape, vos plants de cannabis seront faciles à gérer, sans aucun risque de les inonder d’eau. Pas besoin d’une taille de pot intermédiaire. En extérieur, les racines s’étendent rapidement quand on leur donne plus de volume. Un pot de quatre litres, quand la mise en pot n’a occasionné que des dégâts minimes aux racines, pourra remplir un pot de dix-neuf litres en trois semaines. Durant cette période, les plants sont faciles à entretenir avec peu d’efforts et ils peuvent être ensuite rempotés dans leur destination finale en extérieur. Il vous faudra l’aide d’un ami de confiance pour bien les transplanter à partir d’un pot plus grand. Les plants sont lourds et si vous essayez tout seul, c’est la garantie d’endommager les racines.

COMMENT REMPOTER

L’idée générale ici est « le choc de transplantation est mauvais. Moins il y a de dégâts aux racines, mieux c’est. »

Premièrement, arrosez bien vos plants et laissez-les drainer durant quelques heures. De cette façon le substrat aura moins de risques de s’effondrer quand le pot est manipulé. Des mottes de racines trop sèches ou saturées s’effondrent facilement.

Pressez doucement le pot des deux mains. Appliquez une pression uniforme sur tout le tour du pot.

Avec les doigts placés d’un côté de la tige, la paume à plat sur la surface du substrat de culture, tournez le pot complètement la tête en bas et assurez-vous de l’avoir bien en équilibre.

Soulevez le pot pour révéler la motte de racines. Avec un timing parfait, une bonne motte de racines tiendra le substrat en place avec la forme du pot et ne s’effondrera pas ni ne s’émiettera pas. Les racines seront d’un blanc brillant et n’auront pas trop de poils, ni formé de nœud au fond. Si les racines sont légèrement jaunes et que la masse des racines est très dense, alors vous êtes un peu en retard, mais vous le saurez pour la prochaine fois. Si le substrat de culture s’émiette en morceaux et révèle des racines chercheuses à l’air, alors vous êtes un peu en avance, mais c’est toujours bon pour l’expérience. Dans ce cas, reportez votre rempotage de quelques jours pour que le reste de vos cultures de cannabis puisse développer plus de racines et éviter d’être traumatisé.

Remplissez votre pot de destination presque totalement avec du substrat humidifié. Faites un trou pour que le plant transplanté tienne dedans et rebouchez-le autour doucement. Arrosez avec les mêmes quantités d’eau que pour le petit pot durant au moins deux jours pour éviter d’inonder le sol alors que les racines grandissent. Augmentez doucement les quantités alors que la motte de racines et le plant grandissent.

racines de choc pot de greffe de cannabisPOURQUOI DE PAS EMPOTER DANS LE GRAND POT DÈS LE CLONE OU LA GRAINE ?

Tout dépend de vous. Le seul problème est le risque d’inonder le sol qui n’a pas encore été envahi par les racines. Faites attention en arrosant pour ne pas inonder le sol au fond du pot. Les racines reculent face à un sol inondé et sont sujettes au pourrissement. Les feuilles se recroquevilleront et la croissance sera lente. Le cannabis aime avoir les pieds au sec, alors soyez prudent. Arrosez avec modération les premières semaines après avoir empoté si vous choisissez d’empoter immédiatement dans le plus grand pot. Vous devez prendre en compte que durant les premières semaines de végétation, les pots plus petits sont plus faciles à entretenir. Durant ces premières semaines, des plants de cannabis bien entretenus doivent faire l’objet de beaucoup d’attention. Des pots plus petits sont plus faciles à bouger pour s’en occuper et peuvent être facilement tournés pour une couverture lumineuse à 360°.

QUAND NE PAS REMPOTER

Si vous cultivez des autos, mettez vos jeunes pousses directement dans leur pot final et augmentez précautionneusement les quantités d’eau. Chaque jour compte avec les autos. Quatre jours passés à récupérer de dégâts involontaires sur les racines peuvent représenter 6 % du temps de culture. C’est 6 % de rendement sec à la fin du cycle.

QUELQUES CHIFFRES POUR VOS CULTURES

Voici une liste de tailles standards de pots pour vous aider à utiliser votre espace et votre temps de manière efficace. Un plant très raisonnable peut être cultivé dans un pot de trente centimètres et un plant exceptionnel dans un pot de soixante et un centimètres. Tous les pots standards sont semblables, à savoir que leur diamètre au bord supérieur est égal à leur profondeur. Un plant de cannabis sain peut facilement avoir une canopée faisant trois fois le diamètre du pot.

Clonez dans le substrat de clonage choisi

Pot de 10cm = pot de 4 pouces = pinte = 0,5 litre

Pot de 13-15cm = pot de 5-6 pouces = quart = 1 litre

Pot de 18-20cm = pot de 7-8 pouces = 1 gallon = 4 litres

Pot de 22cm = pot de 8,5 pouces = 2 gallons = 7,5 litres

Pot de 25cm = pot de 10 pouces = 3 gallons = 11 litres

Pot de 30cm = pot de 12 pouces = 5 gallons =19 litres

Pot de 36cm = pot de 14 pouces = 7 gallons = 26 litres

Pot de 41cm = pot de 16 pouces = 10 gallons = 38 litres

Pot de 46cm = pot de 18 pouces = 15 gallons = 57 litres

Pot de 61cm = pot de 24 pouces = 25 gallons = 95 litres

Pot de 76cm = pot de 30 pouces = 30 gallons = 114 litres

Bonne culture !

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander