Guide de culture du cannabis par Royal Queen Seeds

By Max Sargent


Les conditions optimales pour les pousses

Les jeunes pousses de cannabis doivent être traitées délicatement. Prenez soin de vos plants de cannabis comme de bébés. Si les jeunes pousses ont besoin de support, maintenez-les debout avec un cure-dent et du fil de jardinage souple.

Un planning lumineux 18-6 est considéré comme étant le meilleur par la plupart des cultivateurs. La lumière blanche est préférée. La source lumineuse devrait être CFL, MH ou LED. Si vous avez un rebord de fenêtre ensoleillé, il peut aussi faire l'affaire.

Light Conditions for cannabis seedling

Les racines poussent dans l'obscurité. Voilà pourquoi nous conseillons 18-6 ou 20-4 plutôt qu'un cycle lumineux non-stop de 24 heures. Une humidité élevée, idéalement vers les 70 % de HR, et des températures dans une fourchette de 20-24 °C donnent un parfait habitat pour les jeunes pousses. Un propagateur, un thermo-hygromètre et un brumisateur d'eau sont les outils qui vous aideront à obtenir ces bonnes conditions.

Une croissance qui s'étire avec des jeunes pousses qui « tigent » peut être due aux génétiques. Souvent, c'est l'indication que la lampe de culture est positionnée trop loin de la canopée. Une ampoule CFL blanc froid de 250 W peut tranquillement être suspendue à 15 cm au-dessus d'une dizaine ou plus de jeunes pousses sans brûler les feuilles.

Nous recommandons d’utiliser des lampes LED une fois que vos semis sont entrés dans la véritable phase de végétation, car elles sont économiques et produisent peu de chaleur. Pour obtenir de meilleurs résultats, cultivez vos jeunes pousses de cannabis dans un cycle lumineux de 18/6 en utilisant des ampoules CFL avec un spectre lumineux bleu pendant les 10–14 premiers jours. Une fois que les semis ont développé de véritables feuilles en pleine santé, vous pouvez les passer sous des lampes HID ou LED plus fortes pour démarrer la végétation. Pour commencer, suspendez vos LED entre 30–45 cm de la canopée puis ajustez à environ 45 cm pendant la fin de la végétation et la floraison.

Quel est le meilleur substrat de démarrage ?

Le milieu doit être humide, mais pas trempé. Le but est d'avoir un cycle humide-sec efficace. N'oubliez pas de résister à la tentation du sur-arrosage. Il vaut mieux asperger les plants avec un brumisateur si vous n'êtes pas sûr. Touchez le milieu pour déterminer son degré de sécheresse et maintenez une HR élevée.

Avant de nous pencher sur les détails, il nous faut clairement indiquer que le fait de commencer dans un milieu et de passer à un autre peut être dangereux. Restez simple et soyez constant. Vous ne pouvez pas commencer les graines en terre et les transplanter plus tard dans un seau DWC.

Kits de démarrage pour la germination

Il existe des kits de germination qui apportent un sol de haute qualité enrichi de bactéries bénéfiques et qui offrent une fonctionnalité simple, ce qui assure un environnement idéal pour les premières étapes de la croissance des jeunes pousses de cannabis. Ces kits favorisent le développement d’un sol aéré, ce qui est crucial pour prendre soin des jeunes racines. De plus, ils simplifient le processus de rempotage quand les semis maturent.

  • Starter Kit Royal Queen Seeds

Le Starter Kit Royal Queen Seeds contient des pots Easy Start et des bactéries bénéfiques qui augmentent le taux de germination de vos graines. Il contient également un propagateur conçu pour entretenir une humidité élevée, qui est un facteur crucial pour une germination réussie des graines de cannabis. Ces pots sont compacts, mais faciles à manipuler et à déplacer, ce qui facilite une transplantation sans accrocs.

  • Bouchons de Germination

Les bouchons de germination offrent un environnement compact et sûr pour vos semis Cependant, ils manquent de nutriments et une fois que vous avez réussi la germination et que vous avez des jeunes pousses saines, il est essentiel de les rempoter rapidement, car elles auront bien vite besoin d’une alimentation supplémentaire.

  • Pots Géotextiles pour Transplantation

Nos pots géotextiles pour la transplantation sont conçus de manière experte pour une croissance optimale des plants. Avec une aération et un drainage excellents, ils existent en trois tailles (5 L, 8 L et 11 L) ce qui est parfait pour démarrer les graines et les rempoter. Avec une paroi en Velcro, ils offrent un accès facile pour une manipulation en douceur du sol et des plants, ce qui évite d’avoir besoin de creuser.

  • Cubes, verr Cubes, verres et petits récipients es et petits récipients

Les cubes et blocs en laine de roche sont réservés aux cultivateurs en hydroponie. Démarrez vos jeunes pousses dans un petit cube et leur transplantation ultérieure ne pourrait pas être plus facile. Coupez simplement une portion de la taille du cube dans un bloc plus grand et insérez. Le processus peut être répété avec un stress minimal pour les plants.

Malheureusement, la laine de roche est vraiment une mauvaise idée pour les cultivateurs en terre, même les blocs de la plus petite taille. De manière invariable, le bloc retient plus d'eau que la terre environnante. Des algues vertes comme de la bouille deviennent vite un problème. Bien sûr, parfois vous pourriez vous en tirer avec les petits cubes, mais pourquoi prendre le risque ?

Un milieu riche en oxygène qui draine bien est le mélange idéal pour les cultivateurs en terre et/ou coco. Entre ces deux styles de cultures, les similitudes sont les plus nombreuses pendant la phase de la jeune pousse. Des cubes de tourbe ou de coco sont faciles à utiliser et relativement peu coûteux. Tout comme un bloc de laine de roche, vous pouvez visuellement surveiller le développement des racines alors que les petits fils blancs sortent du cube. Les cultivateurs, en hydro comme en bio, qui travaillent avec des clones rapportent les plus fort taux de succès en utilisant des milieux de démarrage de la taille d'un cube.

De nombreux cultivateurs en terre et en coco utilisent des gobelets ou de petits pots en plastique comme récipient de démarrage, généralement entre 0,5 et 5 l. De la terre légèrement fertilisée mélangée avec de la perlite ou de la fibre de coco mélangée à 30-50 % de perlite sont les milieux mélangés les plus courants pour les jeunes pousses. Tant que la base du récipient possède de nombreux trous pour le drainage et que l'intérieur peut accueillir le volume nécessaire du substrat, le récipient peut servir de pot de démarrage. N'ayez pas peur d'improviser. Percez quelques trous dans un gobelet à café en carton et elle peut devenir un pot.

Vous pourriez aussi entendre parler de ce qui est décrit comme la méthode du verre en plastique. Le principe est le même : c’est simplement un verre en plastique qui est utilisé pour démarrer les jeunes pousses. Dans la plupart des cas, la jeune pousse est retirée pour être rempotée, mais parfois le fond du verre peut être soigneusement découpé et le tout (avec le verre en plastique) peut être planté dans le pot final !

Les avantages ? C’est bon marché, facilement disponible et il suffit de percer des trous d’écoulement au fond pour éviter la rétention d’eau.

Best continers for cannabis seedling

Quand rempoter les jeunes pousses de cannabis

Le bon moment pour transplanter vos jeunes pousses, c'est juste avant qu'elles ne deviennent trop grandes pour leur récipient actuel. Avec les cubes, vous pouvez voir les racines sortir, ce qui vous indique qu'il est temps de rempoter. Quand vous commencez avec un gobelet ou un petit pot, vous devez vous appuyer sur les indices à la surface du sol. Typiquement, quand la ou les paires de vraies feuilles se sont étendues pour couvrir la circonférence du récipient, il est l'heure. La croissance verticale sera aussi un indicateur évident.

N'attendez pas trop longtemps avant de transplanter. Les plants dont les racines sont bloquées mettront du temps à récupérer et pourraient être ralentis de manière permanente. En général, il faut 7-10 jours à une jeune pousse pour prendre racine et dépasser en taille de petits pots de démarrage de 1 litre ou moins.

Si vous utilisez les produits mentionnés plus haut (Starter Kit, bouchons de germination ou verre en plastique/papier), vous devez aussi prendre en compte leurs propriétés respectives. Les bouchons de démarrage sont très petits, ce qui signifie que vous allez devoir rempoter vos jeunes pousses assez rapidement, sans quoi elles pourraient commencer à s’étirer. Les Bouchons de Germination offrent une plus grande marge de manœuvre grâce à leur plus grande taille, ce qui permet un plus grand développement des racines, même s’ils manquent de nutriments. Avec un verre en plastique, vous avez un peu plus de flexibilité et vous pourriez attendre jusqu’à ce que la jeune pousse présente trois paires de véritables feuilles avant de la rempoter.

Comment rempoter les jeunes pousses

Rempoter les jeunes pousses est assez simple, mais la manière de le faire dépend des conditions dans lesquelles vous les avez démarrées. Vous trouverez juste en dessous des instructions pour transplanter les jeunes pousses à partir de toutes les méthodes de démarrage citées plus haut.

How to transplant cannabis seedling
  • Starter Kit

Après la germination et une fois que vos jeunes pousses ont développé les cotylédons (la première paire de petites feuilles), déplacez-les doucement dans un pot plus grand rempli du substrat de votre choix. Assurez-vous que les premières véritables feuilles soient au-dessus de la surface du sol pour éviter la fonte des semis.

Attendez que la terre dans les pots Easy Start du Starter Kit soit assez sèche puis renversez les pots la tête en bas et vos jeunes pousses devraient facilement glisser en dehors. Ne tirez pas sur la tige principale ! Creusez un petit trou dans le sol de votre nouveau pot et plantez la jeune pousse. Couvrez de terre sans tasser.

  • Bouchons de germination Soil Plugs

Les bouchons de germination Soil Plugs apportent un environnement compact et riche en nutriments pour les jeunes pousses. Pour rempoter, creusez un trou dans votre nouveau substrat de la bonne taille pour le bouchon. Placez-le soigneusement à l’intérieur, en vous assurant que la jeune pousse soit bien droite et qu’elle tienne en place de manière sécurisée.

Ce processus est très facile et il est fortement recommandé pour les débutants, car il y a peu de chances de se tromper.

  • Verre en plastique

Les verres en plastique sont une option populaire et économique. Quand les racines émergent à travers les trous d’écoulement, il est temps de rempoter dans un récipient plus grand ou dans le milieu de culture final.

Laissez la terre sécher un peu puis renversez le verre la tête en bas avec la tige de votre semis qui sort entre vos doigts. Pressez doucement le verre et le système racinaire devrait glisser hors du verre avec la terre assez facilement. Enterrez les racines dans un pot plus grand et ne compactez pas trop la terre.

  • Coco

La fibre de coco offre une aération et une rétention d’humidité excellentes. Rempotez les jeunes pousses en creusant un trou dans la fibre de coco préhumidifiée, en faisant attention à ne pas endommager les racines. La fibre de coco nécessite un arrosage léger et fréquent avec des nutriments supplémentaires en raison de sa faible teneur en nutriments.

Vous pourriez vouloir rempoter de la fibre de coco en terre, ce qui est assez facile. Creusez juste un trou de la taille de votre bloc de démarrage en fibre de coco et placez-le à l’intérieur, comme mentionné dans les méthodes précédentes.

  • Laine de roche (hydroponie)

Pour les cultures hydroponiques, les cubes en laine de roche sont un standard. La façon dont vous allez les rempoter dépendra significativement de votre installation hydroponique et du système que vous utilisez, car ils sont tous un peu différents. Pour ceux qui ont l’intention d’abriter leurs spécimens dans des pots paniers, rempotez en positionnant le cube de laine de roche avec un autre substrat de culture inerte (pour apporter la structure nécessaire) comme un bloc de laine de roche de plus grande taille.

Au final, le principal avantage de l’utilisation de la laine de roche comme substrat de démarrage est que le bloc peut facilement trouver sa place dans n’importe quel système de plus grande taille, même un pot rempli de terre !

  • Pot Géotextile pour transplantation

Utiliser ces pots au démarrage vous permet d’apporter aux jeunes pousses un sol riche en nutriments dès le départ. Une fois que la graine a germé et qu’elle s’est développée pour donner une jeune pousse, même avec seulement quelques véritables feuilles, utilisez simplement le Velcro pour ouvrir le pot et rempoter le plant dans son milieu final : un pot plus grand ou un parterre dans un jardin. Selon la taille du pot pour transplantation, si vous remarquez que une croissance ralentie ou une absorption d’eau inadaptée chez les jeunes plants, cela pourrait indiquer un besoin de rempotage.

Tranplanting weed

Que faire après le rempotage ?

Après le rempotage, les étapes qui suivent sont cruciales pour s’assurer que vos jeunes pousses s’adaptent bien et s’épanouissent dans leur nouvel environnement, car autrement vous pourriez les voir flétrir et mourir. Voici quelques conseils détaillés pour vous aider à habituer vos jeunes pousses à leur nouveau foyer.

  • Planning d’arrosage

Au début, arrosez en profondeur vos semis pour installer la terre ou le substrat autour de leurs racines. Cet arrosage initial est critique pour établir une bonne connexion entre les racines et leur nouvel environnement. Cependant, faites attention à ne pas inonder les plants, car les jeunes racines ne doivent pas être privées d’oxygène sous peine de les voir mourir. Par la suite, suivez un planning d’arrosage cohérent qui laisse le sol uniformément humidifié mais pas saturé, en vous assurant d’ajuster selon le taux de séchage du substrat et la phase de croissance des plants. En cas de doute, n’arrosez que quand les premiers 2 ou 3 cm en surface du sol sont complètement secs.

  • Ajustement de la lumière

La lumière est un facteur vital pour la récupération de vos jeunes pousses et leur croissance après le rempotage. Ajustez la source lumineuse pour apporter une lumière adéquate, mais pas excessive, ce qui aide à prévenir le stress et les brûlures dues à la lumière. Comme suggéré précédemment, les lampes LED sont un très bon choix. Pour ce qui est de l’exposition, nous recommandons un cycle de 18 heures de lumière et 6 heures d’obscurité.

  • Soins

Continuer à apporter des conditions optimales pour vos jeunes pousses est vraiment important, car elles subiront inévitablement un stress lié au rempotage. Parmi les soins adéquats pour les jeunes pousses, il n’y a pas seulement la bonne lumière et le bon planning d’arrosage, mais aussi le fait d’entretenir des niveaux adaptés de température, d’humidité et de circulation de l’air autour des plants. Surveillez de près vos jeunes pousses pour repérer tout signe de détresse, comme des feuilles tombantes ou une décoloration, qui pourraient indiquer du stress, des carences nutritives ou la présence de maladies ou de nuisibles. Résolvez ces problèmes rapidement s’ils surviennent.

  • Soutien

Alors que vos semis poussent, certains pourraient avoir besoin de soutien supplémentaire pour rester droits et bien se développer. Des jeunes pousses élancées ou trop hautes, en particulier, peuvent tirer profit de tuteurs, filets ou autres structures de soutien. Apporter un soutien de manière précoce peut prévenir les dégâts ou le stress dans les plants, ce qui aide à renforcer leur santé en général et leur productivité. De bonnes lampes suffisamment fortes et correctement positionnées aideront à éviter que les jeunes pousses ne s’étirent et minimiseront le besoin d’un soutien structurel.

  • Acclimatation progressive

Si votre but ultime est de déménager vos jeunes pousses en extérieur, vous allez devoir les habituer progressivement à leur nouvel environnement, c’est ce que l’on appelle l’acclimatation. Commencez par les exposer à la lumière du soleil et aux températures d’extérieur pendant de courtes périodes, en augmentant progressivement la durée pendant plusieurs jours. Cette méthode réduit le choc dû aux changements soudains et aide vos plants à s’adapter plus doucement aux conditions de culture en extérieur. Il faut bien prendre en compte que le froid n’est pas le seul à pouvoir les endommager, car la force de la lumière directe du soleil le peut aussi.

Rempoter ou semer dans un pot plus grand

Si votre récipient final est d'une taille allant jusqu'à 11 l, vous avez l'option de semer directement les graines. Ce n'est une option viable que dans la culture à partir de graines. Les clones ne s'enracineront pas dans un récipient aussi grand. Initialement, les jeunes pousses dans de grands pots pousseront plus lentement que ceux dans des récipients plus petits. Après quelques semaines de croissance végétative, la différence est négligeable.

Si vous ne transplantez pas, vous éliminez le risque de choc de transplantation. Mais vous limitez aussi le potentiel de vos plants de cannabis. Ceci dit, une transplantation initiale et finale est parfois la meilleure option pour les variétés à autofloraison avec un court cycle de vie.

À moins que des plants plus petits soient un avantage en raison d'un espace de culture limité, plus c'est grand, mieux c'est. La transplantation n'est pas quelque chose que les cultivateurs débutants devraient éviter. 

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.

Grow Guide Topic Finder

eKomi silver seal
4.7 sur 5
selon 37825 avis