La laine de roche exploite le pouvoir de la pierre naturelle pour produire un milieu de culture duveteux et aéré, idéal pour la culture du cannabis. Ce matériau se draine bien, favorise le développement des racines et se présente sous une forme cubique facile à transplanter dans des systèmes hydroponiques ou en terre.

Dans ce guide, vous apprendrez tout ce que vous devez savoir sur ce matériau robuste. Découvrez pourquoi utiliser la laine de roche dans les systèmes hydroponiques et en terre est intéressant, comment elle fonctionne à chaque étape du cycle de développement, et bien plus encore.


Qu’est-ce que la laine de roche ?

Rockwool est une marque de laine minérale, un matériau utilisé principalement comme isolant thermique et acoustique dans la construction de maisons, d’hôpitaux, de studios d’enregistrement et même de stades.

Les fondateurs danois de Rockwool ont obtenu une licence en 1935 pour produire de la laine de roche en Scandinavie, en Allemagne et dans le New Jersey. Depuis près d’un siècle, la société Rockwool n’a cessé de perfectionner son processus de fabrication pour créer un produit plus efficace et plus performant.

En plus de servir de matériau de construction essentiel, la laine de roche a contribué à faciliter la croissance de centaines de milliers, voire de millions, de plants de cannabis. Cette substance apporte une foule d’avantages à la salle de culture et au jardin.

Tout d’abord, la laine de roche ne contient aucune matière organique. Cela signifie qu’elle est immunisée contre la décomposition par les moisissures et les champignons. Elle est également exempte de métaux lourds. Ces éléments, tels que le plomb et le chrome, sont très toxiques pour les plants et provoquent le jaunissement des feuilles, empêchent la photosynthèse et peuvent même complètement les décimer.

Qu’est-ce que la laine de roche ?

  • Comment la laine de roche est-elle fabriquée ?

La laine minérale a vu le jour lorsque des observateurs sur un volcan ont vu des vents violents transformer la lave en fibres laineuses.

Une combinaison de roche basaltique, d’actions de filage rapide et de températures extrêmement élevées est utilisée pour fabriquer de la laine de roche. Le processus commence par une combinaison de roche basaltique et de scories recyclées de l’industrie sidérurgique.

Étant une forme lave solidifiée, la roche basaltique se constitue sous terre lorsque la roche fond et se refroidit rapidement. Les roches de basalte entières et les briquettes faites de particules de basalte sont fondues en lave aux côtés de scories d’acier dans un four. Pour reproduire l’environnement extrême d’un volcan, les fours sont portés à 1500 °C.

Après avoir imité un volcan, les machines de l’usine doivent ensuite imiter le vent. La lave entre dans une machine à filer qui la transforme en fines fibres de laine de roche. L’ajout d’une huile de liaison permet de maintenir les brins ensemble. Une autre machine superpose plusieurs couches de laine, puis un tapis roulant les fait passer dans une série de rouleaux qui compriment la laine en un tapis dense et condensent sa structure.

Enfin, les couches denses entrent dans un grand four. La chaleur active la solution de liaison et permet aux fibres de laine de conserver leur forme.

  • Peut-on composter la laine de roche ?

Oui ! La laine de roche contient du basalte, qui est un excellent amendement pour le sol en général. Lorsqu’elle est altérée par le temps, elle libère des nutriments tels que du phosphore dans le sol.

Ce nutriment favorise la croissance de chaque cellule végétale, contribue au transfert d’énergie et à la photosynthèse et joue un rôle particulièrement important pendant la phase de floraison. En prime, la poussière de roche basaltique contribue également à absorber de grandes quantités de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Broyez vos cubes de laine de roche usagés en fines lanières avant de les ajouter à votre tas de compost pour accélérer la vitesse à laquelle ils libèrent les minéraux dans le sol.

Peut-on composter la laine de roche ?
  • La laine de roche est-elle biodégradable ?

Techniquement, non. Comme la laine de roche ne contient aucune matière organique, les microbes tels que les champignons et les bactéries ne la décomposeront pas de la même manière que les restes de nourriture, les feuilles et les brindilles.

Cependant, un sol sain ne contient pas que des substances organiques. Les minéraux et éléments vitaux dont les plantes ont besoin sont inertes par nature. Certains d’entre eux sont enfermés dans la laine de roche et finiront par se retrouver dans vos plants de cannabis où ils permettront et soutiendront des fonctions physiologiques essentielles.

Si jetée en bloc dans un tas de compost, la laine de roche mettra très longtemps à se décomposer, ce qui explique pourquoi de nombreux cultivateurs pensent que c’est mauvais pour l’environnement. Pour accélérer ce processus, il est conseillé de déchiqueter les cubes utilisés aussi finement que possible.

Peut-on composter la laine de roche ?

  • La laine de roche est-elle réutilisable ?

Nous vous déconseillons d’utiliser le même bloc de laine de roche pour démarrer une nouvelle graine. Bien que le matériau même empêche la croissance microbienne, de petits morceaux de racines et de matière organique peuvent se retrouver coincés entre les fibres, ce qui peut favoriser la croissance de champignons nuisibles.

L’intégrité structurelle d’un bloc de laine de roche se détériore également après un seul cycle de développement d’un plant. Au fur et à mesure que les épaisses et fortes racines principales se développent, elles font des trous dans le bloc, ce qui le rend moins apte à accueillir un autre système racinaire à l’avenir.

Pour utiliser vos blocs de laine de roche usagés, nous vous recommandons de les déchiqueter et de les ajouter à votre tas de compost pour recycler les nutriments qu’ils contiennent.

Cependant, si vous essayez de cultiver du cannabis à moindre coût, vous pouvez probablement obtenir un ou deux plants supplémentaires avec les mêmes cubes de laine de roche. D’abord, vous devrez l’immerger dans de l’eau bouillante pour éliminer le moindre pathogène dangereux qui subsisterait du système racinaire précédent.

Ensuite, vous pouvez entourer le bloc d’un élastique ou de fils souples de jardinage pour éviter qu’il ne se casse en deux durant la prochaine culture.

Pourquoi utiliser de la laine de roche pour cultiver du cannabis ?

Il y a de nombreux avantages à cultiver du cannabis avec de la laine de roche, surtout dans un système hydroponique.

Avantages de la laine de roche en culture de cannabis

Celle-ci offre foule d’avantages aux cultivateurs. En plus d’empêcher la multiplication des agents pathogènes, elle aide aussi à faire germer les graines et facilite un drainage efficace.

Stérile

Les cubes de laine de roche sont stériles et inorganiques. Après avoir été exposée à une chaleur extrême, la laine de roche sera livrée au cultivateur propre et prête à être utilisée. Parce qu’elle ne contient aucune matière organique, la laine de roche contribue à protéger la zone racinaire contre les microbes nuisibles.

Compostable

Bien qu’ils prennent beaucoup de temps à se décomposer, les cultivateurs peuvent déchiqueter leurs blocs usagés aussi finement que possible et les mettre sur le tas de compost. Au fil du temps, les éléments clés de la roche basaltique s’infiltreront dans le compost et donneront un coup de pouce nutritionnel à votre futur sol.

Drainage efficace

Les cubes de laine de roche sont saturés d’eau lorsque vous les arrosez, mais celle-ci s’écoule rapidement. Chaque cube contient de nombreux petits espaces entre les fibres qui permettent de drainer efficacement l’eau.

L’excès d’eau tue de nombreuses cultures avant même qu’elles ne commencent. Les conditions humides peuvent favoriser l’apparition de champignons pathogènes qui détruisent rapidement les plantules. Bien que les cubes de laine de roche soient largement à l’abri des microbes, un excès d’eau peut néanmoins étouffer les racines et entraver la croissance. Une bonne aération permet d’éviter ce phénomène.

Idéale pour la germination

Les cubes de laine de roche offrent un refuge idéal aux graines pendant la germination. En les gardant suffisamment saturés d’eau, ils fournissent les trois conditions essentielles à une germination réussie : l’obscurité, l’humidité et la chaleur.

Pénétration facile des racines

Les graines ont parfois du mal à s’installer lorsqu’elles sont semées dans des sols compacts et durs. En revanche, elles s’épanouissent rapidement et facilement dans les cubes de laine de roche. Les jeunes racines passent facilement à travers les interstices entre les fibres.

Transplantation facilitée

Une fois que votre plant semble prêt pour un nouveau foyer, vous réaliserez qu’il est incroyablement facile de le déplacer directement dans un pot rempli de terre ou dans un panier hydroponique. Contrairement à la transplantation à partir de la terre, vous n’avez pas besoin de casser le milieu de culture initial ni de vous occuper du désordre laissé derrière. Il suffit de prendre le cube et de le glisser dans sa destination.

Inconvénients de la laine de roche pour la culture du cannabis

Comme toute autre forme de milieu de culture, les cubes de laine de roche présentent également des inconvénients uniques.

Non biodégradable

De nombreux cultivateurs de cannabis et entreprises se tournent vers des produits et méthodes plus durables et écologiques. L’idée que des cubes de laine de roche usagés se retrouvent dans une décharge géante rebute certains cultivateurs. Comme de nombreux cultivateurs ne font toujours pas leur propre compost et ne veulent pas faire l’effort de déchiqueter leurs cubes, c’est exactement là que finissent malheureusement de nombreux cubes de laine de roche.

pH élevé

Les cubes de laine de roche sont naturellement alcalins. Comme les plants de cannabis préfèrent un sol légèrement acide, les cultivateurs doivent stabiliser le pH de leurs cubes avant de semer les graines (vous découvrirez comment le faire ci-dessous).

Non durable

Le processus de fabrication des cubes de laine de roche a également des répercussions sur l’environnement. En plus de l’extraction sans fin de roches basaltiques, il faut une quantité considérable de charbon pour chauffer les fours et alimenter les machines nécessaires au traitement de la laine issue des fibres filées de lave.

Potentiellement dangereuse

La laine de roche présente également un danger potentiel pour la santé des cultivateurs. Les nouveaux cubes de laine de roche peuvent contenir beaucoup de fibres lâches et de poussière. Ces particules peuvent se retrouver dans l’air, et même sur votre peau et dans vos yeux, votre bouche et vos poumons. Tout comme l’amiante, de minuscules fibres peuvent s’accumuler dans les poumons au fil du temps si vous travaillez quotidiennement avec des cubes de laine de roche neufs.

Ces petites particules sont classées dans la catégorie des « fibres minérales fines », que l’Agence de protection de l’environnement (EPA) des États-Unis a identifiées comme de potentiels cancérogènes humains[1].

Comment utiliser la laine de roche pour cultiver du cannabis ?

Maintenant que vous savez tout des cubes de laine de roche, y compris leurs avantages et leurs inconvénients, comment les utiliser pour cultiver de la weed ?

Stabiliser le pH et engraisser vos cubes

Avant de placer vos graines dans les cubes, vous devrez ajuster leur pH pour les rendre moins alcalins. Cette étape vous donne également l’occasion d’infuser des nutriments dans vos cubes pour donner à vos plantules le meilleur départ possible dans la vie.

Pour cette étape clé, vous aurez besoin de :

Instructions :

1. Remplissez un bol peu profond avec de l’eau et testez le pH. Ajoutez votre produit de pH-down jusqu’à ce que votre compteur indique une lecture acide de 5,5.

2. Immergez vos blocs dans la solution et laissez-les tremper pendant 24 heures. Après un certain temps, l’alcalinité des cubes fera augmenter le pH de la solution. Retournez voir les cubes toutes les quelques heures pour tester la solution. Réappliquez le produit de pH-down si nécessaire pour maintenir une valeur de 5,5.

Stabiliser le pH et engraisser vos cubes

3. Au bout de 24 heures, remplissez un autre bol avec 1 litre d’eau. Ajoutez votre solution nutritive organique, vos champignons et vos bactéries dans le bol en respectant les quantités indiquées sur les instructions. Faites tremper les cubes dans la solution pendant deux heures supplémentaires.

4. Vos cubes ont maintenant le bon pH, sont chargés de nutriments et abritent des bactéries et des champignons bénéfiques qui fusionneront avec les racines et les aideront à se développer plus tard dans le cycle de croissance.

Stabiliser le pH et engraisser vos cubes

  • Germination

La laine de roche simplifie grandement la germination des graines de cannabis. De plus, elle fonctionne bien pour les cultivateurs hydroponiques qui veulent utiliser des boutures.

Boutures (Hydroponie)

Les cultivateurs hydroponiques commencent souvent par des clones pour accélérer le processus de croissance. De nombreux cultivateurs en terre utilisent également cette méthode. Heureusement, les boutures s’enracinent extrêmement bien dans les cubes de laine de roche. Utilisez la technique ci-dessous pour prendre un bon départ.

1. Prenez une bouture : suivez la procédure adéquate pour prélever une bouture de votre plante mère.

2. Alimentez votre bouture : imbibez l’extrémité coupée de votre clone avec du gel d’enracinement pour l’exposer aux hormones d’enracinement, aux nutriments et aux oligo-éléments.

Boutures (Hydroponie)

3. Mettez vos clones dans les blocs : utilisez un pic à brochette pour créer un trou assez grand dans le haut de chaque cube de laine de roche. Insérez la tige de votre bouture dans le trou, en la poussant doucement pour qu’elle atteigne la moitié inférieure du cube.

4. Eau, lumière et humidité : placez vos boutures dans un plateau et placez une couverture en plastique par-dessus pour augmenter l’humidité. Utilisez un flacon pulvérisateur pour ajouter de l’humidité au fond du plateau. Accrochez quelques lampes LED de haute qualité au-dessus du dôme, avec un cycle de 18 heures de jour et 6 heures d’obscurité.

Boutures (Hydroponie)

Graines (Terre)

Les cultivateurs en terre choisissent souvent de commencer le processus avec des graines. Mais le processus ci-dessous est efficace, que vous cultiviez en terre ou en hydro.

  1. Insérez vos graines : utilisez un pic à brochette en bois pour créer un petit trou au centre de chaque cube trempé. Placez votre graine dans le trou et utilisez le pic à brochette pour pousser doucement votre graine au centre du cube.
  2. Créez un piège à humidité : les plantules germent plus vite et ont plus de succès dans les environnements à forte humidité. Si vous possédez une mini-serre, placez vos cubes dans des plateaux et disposez-les sur les étagères. Sinon, prenez simplement un bol ou un plateau relativement profond et un rouleau de film alimentaire. Placez vos cubes dans le récipient et couvrez-le avec du film alimentaire pour piéger l’humidité lorsque le contenu en eau s’échappe des cubes. N'oubliez pas de percer quelques trous dans le film pour l'aération.
  3. Installez vos lampes : installez une lampe de culture LED de haute qualité au-dessus de votre mini-serre ou à environ 10 cm au-dessus de votre bol ou plateau. Allumez un jour avant le début du processus de germination. Cela guidera vos plantules vers la surface et les empêchera de devenir trop dégingandés. Réglez votre minuterie sur 16 heures de jour et 8 heures d’obscurité pour aider les graines photopériodiques à s’habituer à leur cycle végétatif.
  4. Soyez patient : la germination peut prendre entre deux jours et une semaine selon la génétique et d’autres facteurs. Vérifiez vos graines de temps en temps, mais comprenez qu’elles ont besoin de temps pour que la magie opère.

  • Phase végétative

Une fois que les plantules ont développé leurs premières paires de vraies feuilles, elles entrent dans la phase végétative. À ce moment-là, vous remarquerez que des racines commencent à sortir des cubes de laine de roche. Cela signifie qu’ils sont prêts pour un domicile plus grand !

Hydroponie

transférer dans votre installation hydroponique. Avant de vous expliquer comment faire, voici les meilleurs systèmes à utiliser avec les cubes de laine de roche.

  • Irrigation goutte à goutte : faisant partie des types de culture hydroponique les plus populaires, ces systèmes simples utilisent une irrigation à faible débit pour économiser l’eau. La solution nutritive provenant du réservoir principal est lentement versée dans des récipients séparés pour fournir des nutriments et de l’humidité aux plants individuels.
  • Culture en eau profonde : dans les systèmes DWC, les plants ont leurs racines constamment suspendues dans une solution nutritive. Les cultivateurs doivent placer une pierre poreuse dans le réservoir pour fournir continuellement de l’oxygène aux racines.
  • Technique de culture sur film nutritif : le NFT utilise un flux peu profond de solution nutritive qui circule continuellement sur le système racinaire de la plante. Grâce à une pompe, la solution nutritive quitte le réservoir principal, traverse les racines dans un canal séparé, puis retourne dans le réservoir principal.

Hydroponie

Une fois que vous avez choisi votre technique préférée, suivez les étapes ci-dessous pour lancer la phase végétative :

  1. Prenez des paniers prévus pour : placez vos clones situés dans les blocs en laine de roche directement dans les paniers hydroponiques. Ces conteneurs maintiendront vos clones en place tout en permettant à leurs racines de se développer à travers les interstices et dans le réservoir en dessous.
  2. Placez des granules d’argile : posez des granules d’argile autour et au-dessus de vos cubes de laine de roche. Ils bloqueront la lumière et empêcheront la formation d’algues, tout en permettant une bonne aération.
  3. Mettez votre système en marche : actionnez les interrupteurs de vos pompes, ajoutez vos nutriments hydroponiques dans le réservoir et faites circuler votre système.
  4. Allumez : placez votre lumière à 10 cm au-dessus de la canopée et continuez à l’élever au fur et à mesure que vos plantes passent de la phase de plantules à celle végétative. Pendant cette dernière étape, maintenez un cycle de lumière d’au moins 18 heures de jour et 6 heures d’obscurité.

En terre

Si vous cultivez en terre, vous pouvez transplanter les cubes de laine de roche directement dans votre nouveau milieu de culture. Les cultivateurs en terre ont le choix entre plusieurs solutions pour la suite. Vous pouvez transplanter dans des pots en plastique ou en tissu, placer vos plantes dans des serres ou des polytunnels, ou les planter directement dans des parterres.

Certains cultivateurs aiment rempoter leurs plants au fur et à mesure de leur croissance. Cependant, par souci de simplicité, nous recommandons de transplanter les plants dans un pot en tissu géotextile et de les y garder jusqu’à la récolte. Cela réduit le stress de la transplantation future et permet aux plants de croître rapidement.

Suivez les étapes ci-dessous pour transplanter en terre :

  1. Préparez votre mélange de rempotage : prenez un terreau de haute qualité (ou votre propre compost mûr) et mélangez-le avec des nutriments organiques, des champignons mycorhiziens et des rhizobactéries.
  2. Remplissez vos pots : ajoutez votre mélange amélioré dans vos pots. Compactez la terre et trempez-la avec de l’eau.
  3. Transplantez : faites un trou au centre du substrat de culture suffisamment grand pour le cube de laine de roche et le bas de la tige.
  4. Remplissez-le et arrosez : remplissez le trou fraîchement fait avec votre cube et recouvrez-le bien. Arrosez votre plante pour l’aider à s’installer dans sa nouvelle demeure.
  5. Éclairage : si vous cultivez en intérieur, maintenez un cycle d’éclairage d’au moins 18 heures de jour et 6 heures d’obscurité pendant toute la phase végétative.
  6. Engraissage : alimentez votre plant avec des nutriments pour la croissance qui sont riches en azote et utilisez ce mélange chaque fois que vous arrosez vos plants.
  7. Arrosage : pour éviter de trop arroser, n’arrosez vos plants que lorsque les 2 ou 3 premiers centimètres du sol sont complètement secs.
En terre

  • Phase de floraison

La phase de floraison est très similaire entre la culture en terre et la culture hydroponique. Voici les principaux facteurs à prendre en compte.

  • Taille

Taillez une dernière fois votre plante avant qu’elle n’entre dans la phase de floraison. Cela permettra à la lumière de mieux pénétrer dans la canopée pour que chaque site de têtes puisse prospérer.

  • Éclairage

Si vous cultivez une plante photopériodique, vous devrez passer votre cycle d’éclairage à 12 heures de jour et 12 heures d’obscurité pour la forcer à fleurir. Si vous cultivez en extérieur, la nature s’en chargera pour vous. Si vous cultivez en intérieur, gardez les variétés à autofloraison sur un cycle de lumière de 18 heures de jour et 6 heures d’obscurité.

  • Nutriments

Les plants de cannabis ont des besoins nutritionnels différents pendant la phase de floraison. Nettoyez votre réservoir de nutriments hydroponiques et remplissez-le avec une formule conçue pour la floraison. Si vous cultivez en terre, commencez à arroser vos plants avec des nutriments pour floraison afin de garantir des têtes grosses et saines.

  • Rinçage

Rincez vos plantes en terre ou en hydro une semaine avant la récolte. Limitez les nutriments et ne fournissez que de l’eau pour éliminer l’excès de sels du sol et permettre aux plantes d’utiliser leurs dernières réserves. Vous obtiendrez ainsi des têtes plus savoureuses et plus douces.

  • Récupérez vos cubes

Après la récolte, récupérez vos cubes ! Si vous prévoyez de les réutiliser, plongez-les dans de l’eau bouillante et nettoyez-les. Sinon, râpez-les aussi finement que possible et mettez-les sur le tas de compost.

Conseils pour l’utilisation de la laine de roche

Voici quelques derniers conseils pour maîtriser l’utilisation de la laine de roche pour cultiver du cannabis.

1. Ne pas trop arroser

Essayez de ne pas trop arroser vos cubes de laine de roche pendant la phase de plantules. Ils se vident assez rapidement, et de nombreux cultivateurs ont l’impression de trop peu arroser. Cependant, l’intérieur du cube reste bien humide et gardera vos plantules bien heureuses sans les étouffer.

2. N’écrasez pas vos cubes

Certains cultivateurs essaient de presser leurs cubes comme une éponge pour enlever l’excès d’eau. Ne faites pas cela ! Les cubes se drainent bien tout seuls et les presser endommagera le cube et le système racinaire de vos p

La laine de roche exploite le pouvoir de la pierre naturelle pour produire un milieu de culture duveteux et aéré, idéal pour la culture du cannabis. Ce matériau se draine bien, favorise le développement des racines et se présente sous une forme cubique facile à transplanter dans des systèmes hydroponiques ou en terre.

Dans ce guide, vous apprendrez tout ce que vous devez savoir sur ce matériau robuste. Découvrez pourquoi utiliser la laine de roche dans les systèmes hydroponiques et en terre est intéressant, comment elle fonctionne à chaque étape du cycle de développement, et bien plus encore.


Qu’est-ce que la laine de roche ?

Rockwool est une marque de laine minérale, un matériau utilisé principalement comme isolant thermique et acoustique dans la construction de maisons, d’hôpitaux, de studios d’enregistrement et même de stades.

Les fondateurs danois de Rockwool ont obtenu une licence en 1935 pour produire de la laine de roche en Scandinavie, en Allemagne et dans le New Jersey. Depuis près d’un siècle, la société Rockwool n’a cessé de perfectionner son processus de fabrication pour créer un produit plus efficace et plus performant.

En plus de servir de matériau de construction essentiel, la laine de roche a contribué à faciliter la croissance de centaines de milliers, voire de millions, de plants de cannabis. Cette substance apporte une foule d’avantages à la salle de culture et au jardin.

Tout d’abord, la laine de roche ne contient aucune matière organique. Cela signifie qu’elle est immunisée contre la décomposition par les moisissures et les champignons. Elle est également exempte de métaux lourds. Ces éléments, tels que le plomb et le chrome, sont très toxiques pour les plants et provoquent le jaunissement des feuilles, empêchent la photosynthèse et peuvent même complètement les décimer.

Qu’est-ce que la laine de roche ?

  • Comment la laine de roche est-elle fabriquée ?

La laine minérale a vu le jour lorsque des observateurs sur un volcan ont vu des vents violents transformer la lave en fibres laineuses.

Une combinaison de roche basaltique, d’actions de filage rapide et de températures extrêmement élevées est utilisée pour fabriquer de la laine de roche. Le processus commence par une combinaison de roche basaltique et de scories recyclées de l’industrie sidérurgique.

Étant une forme lave solidifiée, la roche basaltique se constitue sous terre lorsque la roche fond et se refroidit rapidement. Les roches de basalte entières et les briquettes faites de particules de basalte sont fondues en lave aux côtés de scories d’acier dans un four. Pour reproduire l’environnement extrême d’un volcan, les fours sont portés à 1500 °C.

Après avoir imité un volcan, les machines de l’usine doivent ensuite imiter le vent. La lave entre dans une machine à filer qui la transforme en fines fibres de laine de roche. L’ajout d’une huile de liaison permet de maintenir les brins ensemble. Une autre machine superpose plusieurs couches de laine, puis un tapis roulant les fait passer dans une série de rouleaux qui compriment la laine en un tapis dense et condensent sa structure.

Enfin, les couches denses entrent dans un grand four. La chaleur active la solution de liaison et permet aux fibres de laine de conserver leur forme.

  • Peut-on composter la laine de roche ?

Oui ! La laine de roche contient du basalte, qui est un excellent amendement pour le sol en général. Lorsqu’elle est altérée par le temps, elle libère des nutriments tels que du phosphore dans le sol.

Ce nutriment favorise la croissance de chaque cellule végétale, contribue au transfert d’énergie et à la photosynthèse et joue un rôle particulièrement important pendant la phase de floraison. En prime, la poussière de roche basaltique contribue également à absorber de grandes quantités de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Broyez vos cubes de laine de roche usagés en fines lanières avant de les ajouter à votre tas de compost pour accélérer la vitesse à laquelle ils libèrent les minéraux dans le sol.

Peut-on composter la laine de roche ?
  • La laine de roche est-elle biodégradable ?

Techniquement, non. Comme la laine de roche ne contient aucune matière organique, les microbes tels que les champignons et les bactéries ne la décomposeront pas de la même manière que les restes de nourriture, les feuilles et les brindilles.

Cependant, un sol sain ne contient pas que des substances organiques. Les minéraux et éléments vitaux dont les plantes ont besoin sont inertes par nature. Certains d’entre eux sont enfermés dans la laine de roche et finiront par se retrouver dans vos plants de cannabis où ils permettront et soutiendront des fonctions physiologiques essentielles.

Si jetée en bloc dans un tas de compost, la laine de roche mettra très longtemps à se décomposer, ce qui explique pourquoi de nombreux cultivateurs pensent que c’est mauvais pour l’environnement. Pour accélérer ce processus, il est conseillé de déchiqueter les cubes utilisés aussi finement que possible.

Peut-on composter la laine de roche ?

  • La laine de roche est-elle réutilisable ?

Nous vous déconseillons d’utiliser le même bloc de laine de roche pour démarrer une nouvelle graine. Bien que le matériau même empêche la croissance microbienne, de petits morceaux de racines et de matière organique peuvent se retrouver coincés entre les fibres, ce qui peut favoriser la croissance de champignons nuisibles.

L’intégrité structurelle d’un bloc de laine de roche se détériore également après un seul cycle de développement d’un plant. Au fur et à mesure que les épaisses et fortes racines principales se développent, elles font des trous dans le bloc, ce qui le rend moins apte à accueillir un autre système racinaire à l’avenir.

Pour utiliser vos blocs de laine de roche usagés, nous vous recommandons de les déchiqueter et de les ajouter à votre tas de compost pour recycler les nutriments qu’ils contiennent.

Cependant, si vous essayez de cultiver du cannabis à moindre coût, vous pouvez probablement obtenir un ou deux plants supplémentaires avec les mêmes cubes de laine de roche. D’abord, vous devrez l’immerger dans de l’eau bouillante pour éliminer le moindre pathogène dangereux qui subsisterait du système racinaire précédent.

Ensuite, vous pouvez entourer le bloc d’un élastique ou de fils souples de jardinage pour éviter qu’il ne se casse en deux durant la prochaine culture.

Pourquoi utiliser de la laine de roche pour cultiver du cannabis ?

Il y a de nombreux avantages à cultiver du cannabis avec de la laine de roche, surtout dans un système hydroponique.

Avantages de la laine de roche en culture de cannabis

Celle-ci offre foule d’avantages aux cultivateurs. En plus d’empêcher la multiplication des agents pathogènes, elle aide aussi à faire germer les graines et facilite un drainage efficace.

Stérile

Les cubes de laine de roche sont stériles et inorganiques. Après avoir été exposée à une chaleur extrême, la laine de roche sera livrée au cultivateur propre et prête à être utilisée. Parce qu’elle ne contient aucune matière organique, la laine de roche contribue à protéger la zone racinaire contre les microbes nuisibles.

Compostable

Bien qu’ils prennent beaucoup de temps à se décomposer, les cultivateurs peuvent déchiqueter leurs blocs usagés aussi finement que possible et les mettre sur le tas de compost. Au fil du temps, les éléments clés de la roche basaltique s’infiltreront dans le compost et donneront un coup de pouce nutritionnel à votre futur sol.

Drainage efficace

Les cubes de laine de roche sont saturés d’eau lorsque vous les arrosez, mais celle-ci s’écoule rapidement. Chaque cube contient de nombreux petits espaces entre les fibres qui permettent de drainer efficacement l’eau.

L’excès d’eau tue de nombreuses cultures avant même qu’elles ne commencent. Les conditions humides peuvent favoriser l’apparition de champignons pathogènes qui détruisent rapidement les plantules. Bien que les cubes de laine de roche soient largement à l’abri des microbes, un excès d’eau peut néanmoins étouffer les racines et entraver la croissance. Une bonne aération permet d’éviter ce phénomène.

Idéale pour la germination

Les cubes de laine de roche offrent un refuge idéal aux graines pendant la germination. En les gardant suffisamment saturés d’eau, ils fournissent les trois conditions essentielles à une germination réussie : l’obscurité, l’humidité et la chaleur.

Pénétration facile des racines

Les graines ont parfois du mal à s’installer lorsqu’elles sont semées dans des sols compacts et durs. En revanche, elles s’épanouissent rapidement et facilement dans les cubes de laine de roche. Les jeunes racines passent facilement à travers les interstices entre les fibres.

Transplantation facilitée

Une fois que votre plant semble prêt pour un nouveau foyer, vous réaliserez qu’il est incroyablement facile de le déplacer directement dans un pot rempli de terre ou dans un panier hydroponique. Contrairement à la transplantation à partir de la terre, vous n’avez pas besoin de casser le milieu de culture initial ni de vous occuper du désordre laissé derrière. Il suffit de prendre le cube et de le glisser dans sa destination.

Inconvénients de la laine de roche pour la culture du cannabis

Comme toute autre forme de milieu de culture, les cubes de laine de roche présentent également des inconvénients uniques.

Non biodégradable

De nombreux cultivateurs de cannabis et entreprises se tournent vers des produits et méthodes plus durables et écologiques. L’idée que des cubes de laine de roche usagés se retrouvent dans une décharge géante rebute certains cultivateurs. Comme de nombreux cultivateurs ne font toujours pas leur propre compost et ne veulent pas faire l’effort de déchiqueter leurs cubes, c’est exactement là que finissent malheureusement de nombreux cubes de laine de roche.

pH élevé

Les cubes de laine de roche sont naturellement alcalins. Comme les plants de cannabis préfèrent un sol légèrement acide, les cultivateurs doivent stabiliser le pH de leurs cubes avant de semer les graines (vous découvrirez comment le faire ci-dessous).

Non durable

Le processus de fabrication des cubes de laine de roche a également des répercussions sur l’environnement. En plus de l’extraction sans fin de roches basaltiques, il faut une quantité considérable de charbon pour chauffer les fours et alimenter les machines nécessaires au traitement de la laine issue des fibres filées de lave.

Potentiellement dangereuse

La laine de roche présente également un danger potentiel pour la santé des cultivateurs. Les nouveaux cubes de laine de roche peuvent contenir beaucoup de fibres lâches et de poussière. Ces particules peuvent se retrouver dans l’air, et même sur votre peau et dans vos yeux, votre bouche et vos poumons. Tout comme l’amiante, de minuscules fibres peuvent s’accumuler dans les poumons au fil du temps si vous travaillez quotidiennement avec des cubes de laine de roche neufs.

Ces petites particules sont classées dans la catégorie des « fibres minérales fines », que l’Agence de protection de l’environnement (EPA) des États-Unis a identifiées comme de potentiels cancérogènes humains[1].

Comment utiliser la laine de roche pour cultiver du cannabis ?

Maintenant que vous savez tout des cubes de laine de roche, y compris leurs avantages et leurs inconvénients, comment les utiliser pour cultiver de la weed ?

Stabiliser le pH et engraisser vos cubes

Avant de placer vos graines dans les cubes, vous devrez ajuster leur pH pour les rendre moins alcalins. Cette étape vous donne également l’occasion d’infuser des nutriments dans vos cubes pour donner à vos plantules le meilleur départ possible dans la vie.

Pour cette étape clé, vous aurez besoin de :

Instructions :

1. Remplissez un bol peu profond avec de l’eau et testez le pH. Ajoutez votre produit de pH-down jusqu’à ce que votre compteur indique une lecture acide de 5,5.

2. Immergez vos blocs dans la solution et laissez-les tremper pendant 24 heures. Après un certain temps, l’alcalinité des cubes fera augmenter le pH de la solution. Retournez voir les cubes toutes les quelques heures pour tester la solution. Réappliquez le produit de pH-down si nécessaire pour maintenir une valeur de 5,5.

Stabiliser le pH et engraisser vos cubes

3. Au bout de 24 heures, remplissez un autre bol avec 1 litre d’eau. Ajoutez votre solution nutritive organique, vos champignons et vos bactéries dans le bol en respectant les quantités indiquées sur les instructions. Faites tremper les cubes dans la solution pendant deux heures supplémentaires.

4. Vos cubes ont maintenant le bon pH, sont chargés de nutriments et abritent des bactéries et des champignons bénéfiques qui fusionneront avec les racines et les aideront à se développer plus tard dans le cycle de croissance.

Stabiliser le pH et engraisser vos cubes

  • Germination

La laine de roche simplifie grandement la germination des graines de cannabis. De plus, elle fonctionne bien pour les cultivateurs hydroponiques qui veulent utiliser des boutures.

Boutures (Hydroponie)

Les cultivateurs hydroponiques commencent souvent par des clones pour accélérer le processus de croissance. De nombreux cultivateurs en terre utilisent également cette méthode. Heureusement, les boutures s’enracinent extrêmement bien dans les cubes de laine de roche. Utilisez la technique ci-dessous pour prendre un bon départ.

1. Prenez une bouture : suivez la procédure adéquate pour prélever une bouture de votre plante mère.

2. Alimentez votre bouture : imbibez l’extrémité coupée de votre clone avec du gel d’enracinement pour l’exposer aux hormones d’enracinement, aux nutriments et aux oligo-éléments.

Boutures (Hydroponie)

3. Mettez vos clones dans les blocs : utilisez un pic à brochette pour créer un trou assez grand dans le haut de chaque cube de laine de roche. Insérez la tige de votre bouture dans le trou, en la poussant doucement pour qu’elle atteigne la moitié inférieure du cube.

4. Eau, lumière et humidité : placez vos boutures dans un plateau et placez une couverture en plastique par-dessus pour augmenter l’humidité. Utilisez un flacon pulvérisateur pour ajouter de l’humidité au fond du plateau. Accrochez quelques lampes LED de haute qualité au-dessus du dôme, avec un cycle de 18 heures de jour et 6 heures d’obscurité.

Boutures (Hydroponie)

Graines (Terre)

Les cultivateurs en terre choisissent souvent de commencer le processus avec des graines. Mais le processus ci-dessous est efficace, que vous cultiviez en terre ou en hydro.

  1. Insérez vos graines : utilisez un pic à brochette en bois pour créer un petit trou au centre de chaque cube trempé. Placez votre graine dans le trou et utilisez le pic à brochette pour pousser doucement votre graine au centre du cube.
  2. Créez un piège à humidité : les plantules germent plus vite et ont plus de succès dans les environnements à forte humidité. Si vous possédez une mini-serre, placez vos cubes dans des plateaux et disposez-les sur les étagères. Sinon, prenez simplement un bol ou un plateau relativement profond et un rouleau de film alimentaire. Placez vos cubes dans le récipient et couvrez-le avec du film alimentaire pour piéger l’humidité lorsque le contenu en eau s’échappe des cubes. N'oubliez pas de percer quelques trous dans le film pour l'aération.
  3. Installez vos lampes : installez une lampe de culture LED de haute qualité au-dessus de votre mini-serre ou à environ 10 cm au-dessus de votre bol ou plateau. Allumez un jour avant le début du processus de germination. Cela guidera vos plantules vers la surface et les empêchera de devenir trop dégingandés. Réglez votre minuterie sur 16 heures de jour et 8 heures d’obscurité pour aider les graines photopériodiques à s’habituer à leur cycle végétatif.
  4. Soyez patient : la germination peut prendre entre deux jours et une semaine selon la génétique et d’autres facteurs. Vérifiez vos graines de temps en temps, mais comprenez qu’elles ont besoin de temps pour que la magie opère.

  • Phase végétative

Une fois que les plantules ont développé leurs premières paires de vraies feuilles, elles entrent dans la phase végétative. À ce moment-là, vous remarquerez que des racines commencent à sortir des cubes de laine de roche. Cela signifie qu’ils sont prêts pour un domicile plus grand !

Hydroponie

transférer dans votre installation hydroponique. Avant de vous expliquer comment faire, voici les meilleurs systèmes à utiliser avec les cubes de laine de roche.

  • Irrigation goutte à goutte : faisant partie des types de culture hydroponique les plus populaires, ces systèmes simples utilisent une irrigation à faible débit pour économiser l’eau. La solution nutritive provenant du réservoir principal est lentement versée dans des récipients séparés pour fournir des nutriments et de l’humidité aux plants individuels.
  • Culture en eau profonde : dans les systèmes DWC, les plants ont leurs racines constamment suspendues dans une solution nutritive. Les cultivateurs doivent placer une pierre poreuse dans le réservoir pour fournir continuellement de l’oxygène aux racines.
  • Technique de culture sur film nutritif : le NFT utilise un flux peu profond de solution nutritive qui circule continuellement sur le système racinaire de la plante. Grâce à une pompe, la solution nutritive quitte le réservoir principal, traverse les racines dans un canal séparé, puis retourne dans le réservoir principal.

Hydroponie

Une fois que vous avez choisi votre technique préférée, suivez les étapes ci-dessous pour lancer la phase végétative :

  1. Prenez des paniers prévus pour : placez vos clones situés dans les blocs en laine de roche directement dans les paniers hydroponiques. Ces conteneurs maintiendront vos clones en place tout en permettant à leurs racines de se développer à travers les interstices et dans le réservoir en dessous.
  2. Placez des granules d’argile : posez des granules d’argile autour et au-dessus de vos cubes de laine de roche. Ils bloqueront la lumière et empêcheront la formation d’algues, tout en permettant une bonne aération.
  3. Mettez votre système en marche : actionnez les interrupteurs de vos pompes, ajoutez vos nutriments hydroponiques dans le réservoir et faites circuler votre système.
  4. Allumez : placez votre lumière à 10 cm au-dessus de la canopée et continuez à l’élever au fur et à mesure que vos plantes passent de la phase de plantules à celle végétative. Pendant cette dernière étape, maintenez un cycle de lumière d’au moins 18 heures de jour et 6 heures d’obscurité.

En terre

Si vous cultivez en terre, vous pouvez transplanter les cubes de laine de roche directement dans votre nouveau milieu de culture. Les cultivateurs en terre ont le choix entre plusieurs solutions pour la suite. Vous pouvez transplanter dans des pots en plastique ou en tissu, placer vos plantes dans des serres ou des polytunnels, ou les planter directement dans des parterres.

Certains cultivateurs aiment rempoter leurs plants au fur et à mesure de leur croissance. Cependant, par souci de simplicité, nous recommandons de transplanter les plants dans un pot en tissu géotextile et de les y garder jusqu’à la récolte. Cela réduit le stress de la transplantation future et permet aux plants de croître rapidement.

Suivez les étapes ci-dessous pour transplanter en terre :

  1. Préparez votre mélange de rempotage : prenez un terreau de haute qualité (ou votre propre compost mûr) et mélangez-le avec des nutriments organiques, des champignons mycorhiziens et des rhizobactéries.
  2. Remplissez vos pots : ajoutez votre mélange amélioré dans vos pots. Compactez la terre et trempez-la avec de l’eau.
  3. Transplantez : faites un trou au centre du substrat de culture suffisamment grand pour le cube de laine de roche et le bas de la tige.
  4. Remplissez-le et arrosez : remplissez le trou fraîchement fait avec votre cube et recouvrez-le bien. Arrosez votre plante pour l’aider à s’installer dans sa nouvelle demeure.
  5. Éclairage : si vous cultivez en intérieur, maintenez un cycle d’éclairage d’au moins 18 heures de jour et 6 heures d’obscurité pendant toute la phase végétative.
  6. Engraissage : alimentez votre plant avec des nutriments pour la croissance qui sont riches en azote et utilisez ce mélange chaque fois que vous arrosez vos plants.
  7. Arrosage : pour éviter de trop arroser, n’arrosez vos plants que lorsque les 2 ou 3 premiers centimètres du sol sont complètement secs.
En terre

  • Phase de floraison

La phase de floraison est très similaire entre la culture en terre et la culture hydroponique. Voici les principaux facteurs à prendre en compte.

  • Taille

Taillez une dernière fois votre plante avant qu’elle n’entre dans la phase de floraison. Cela permettra à la lumière de mieux pénétrer dans la canopée pour que chaque site de têtes puisse prospérer.

  • Éclairage

Si vous cultivez une plante photopériodique, vous devrez passer votre cycle d’éclairage à 12 heures de jour et 12 heures d’obscurité pour la forcer à fleurir. Si vous cultivez en extérieur, la nature s’en chargera pour vous. Si vous cultivez en intérieur, gardez les variétés à autofloraison sur un cycle de lumière de 18 heures de jour et 6 heures d’obscurité.

  • Nutriments

Les plants de cannabis ont des besoins nutritionnels différents pendant la phase de floraison. Nettoyez votre réservoir de nutriments hydroponiques et remplissez-le avec une formule conçue pour la floraison. Si vous cultivez en terre, commencez à arroser vos plants avec des nutriments pour floraison afin de garantir des têtes grosses et saines.

  • Rinçage

Rincez vos plantes en terre ou en hydro une semaine avant la récolte. Limitez les nutriments et ne fournissez que de l’eau pour éliminer l’excès de sels du sol et permettre aux plantes d’utiliser leurs dernières réserves. Vous obtiendrez ainsi des têtes plus savoureuses et plus douces.

  • Récupérez vos cubes

Après la récolte, récupérez vos cubes ! Si vous prévoyez de les réutiliser, plongez-les dans de l’eau bouillante et nettoyez-les. Sinon, râpez-les aussi finement que possible et mettez-les sur le tas de compost.

Conseils pour l’utilisation de la laine de roche

Voici quelques derniers conseils pour maîtriser l’utilisation de la laine de roche pour cultiver du cannabis.

1. Ne pas trop arroser

Essayez de ne pas trop arroser vos cubes de laine de roche pendant la phase de plantules. Ils se vident assez rapidement, et de nombreux cultivateurs ont l’impression de trop peu arroser. Cependant, l’intérieur du cube reste bien humide et gardera vos plantules bien heureuses sans les étouffer.

2. N’écrasez pas vos cubes

Certains cultivateurs essaient de presser leurs cubes comme une éponge pour enlever l’excès d’eau. Ne faites pas cela ! Les cubes se drainent bien tout seuls et les presser endommagera le cube et le système racinaire de vos plantules.

3. Donnez-leur de l’espace

Ne placez pas vos cubes de laine de roche trop près les uns des autres lorsque vous faites pousser des plantules. Ce matériau permet à l’eau de s’écouler et à l’air de circuler. Ne perdez pas cet avantage en surchargeant vos plateaux.

Devriez-vous utiliser la laine de roche pour la culture du cannabis ?

Comme vous pouvez le constater, les cubes de laine de roche offrent aux cultivateurs de nombreux avantages, de l’amélioration de l’aération à la prévention des agents pathogènes. Cependant, les cultivateurs les plus soucieux de l’environnement choisissent de les éviter en raison de la manière dont ils sont fabriqués et de leur composition.

Si vous avez choisi de profiter et d’exploiter les avantages des cubes de laine de roche, pourquoi ne pas commencer un tas de compost ? Vous créerez ainsi votre réserve de terre et éviterez que les cubes usagés ne se retrouvent dans les décharges géantes. Tout le monde y gagne.

lantules.

3. Donnez-leur de l’espace

Ne placez pas vos cubes de laine de roche trop près les uns des autres lorsque vous faites pousser des plantules. Ce matériau permet à l’eau de s’écouler et à l’air de circuler. Ne perdez pas cet avantage en surchargeant vos plateaux.

Devriez-vous utiliser la laine de roche pour la culture du cannabis ?

Comme vous pouvez le constater, les cubes de laine de roche offrent aux cultivateurs de nombreux avantages, de l’amélioration de l’aération à la prévention des agents pathogènes. Cependant, les cultivateurs les plus soucieux de l’environnement choisissent de les éviter en raison de la manière dont ils sont fabriqués et de leur composition.

Si vous avez choisi de profiter et d’exploiter les avantages des cubes de laine de roche, pourquoi ne pas commencer un tas de compost ? Vous créerez ainsi votre réserve de terre et éviterez que les cubes usagés ne se retrouvent dans les décharges géantes. Tout le monde y gagne.

Sources Externes
  1. Fine Mineral Fibers https://www.epa.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.