Avec la vague continue de la légalisation du cannabis, beaucoup de gens commencent à se lancer dans sa culture. Fumer votre propre ganja, cultivée à la maison, est une des expériences les plus gratifiantes qu’un stoner puisse vivre. Mais lorsqu’ils se lancent, beaucoup de gens ne savent pas par où commencer. Dans cet article, nous couvrirons les cultures hydroponiques VS les cultures en terre. Cela aidera les cultivateurs les moins expérimentés et les plus chevronnés à choisir le correct moyen de culture pour leur prochaine session.

En 2017, lorsque l’on parle de plantation en hydro contre plantation en terre, on fait généralement référence à culture intérieur contre culture extérieur. La raison pour cela, c’est que les substrats d’intérieur sont rarement constitués de terre à 100 %. Les gens ont tendance à utiliser des substrats tels que le coco et la laine de roche, qui sont des mixtures ne contenant pas de terre. La plupart des sessions uniquement en terre se trouveront dans des plantations en extérieur. Plongeons-nous vraiment dans ce que sont les différences entre la culture hydroponique et la culture en terre.

L’ESSENTIEL DE CHAQUE MÉTHODE

Comme vous le savez probablement, la terre est la partie verte de notre planète bleue. Bien qu’il ne domine que 30 % de la surface de la Terre, c’est là que la plupart des plantes poussent et c’est le cas depuis des millions d’années. Grâce à cela, la terre a accumulé des minéraux et des matières organiques qui sont extrêmement compliquées à reproduire avec d’autres méthodes. C’est pour cela que beaucoup d’aficionados du cannabis décident de ne cultiver qu’en terre et/ou de n’acheter que du cannabis qui aura poussé en terre. Mais il est néanmoins important de noter que la plupart des cultivateurs en terre ajoutent des solutions de nutriments ou des terreaux riches en nutriments tels que les vers de terres et le fumier afin d’améliorer la qualité de leurs sols.

L’hydroponie, d’un autre côté, se débarrasse de tous les imprévus liés à la terre. Le terme hydroponie est de nos jours très répandu pour qualifier tout autre moyen de culture que la terre. Des sessions de culture basées sur l’eau, sans médium pour la retenir, sont appelées des « solutions de cultures ». À cause de cela, nous définirons l’hydroponie en tant que méthode dans laquelle les racines de la plante sont en contact constant avec une solution aqueuse. Les nutriments sont ensuite ajoutés sous forme liquide, dans l’eau, créant ainsi une nouvelle solution. Ils consisteront en uniquement ce dont la plante à absolument besoin et cela donnera au cultivateur beaucoup plus de contrôle sur le résultat final.

Cannabis Soil

LES POUR ET LES CONTRE DE CHAQUE MÉTHODE

Ce qui différencie les deux méthodes est grossièrement une question de qualité VS quantité. Cultiver en extérieur, au moyen de la terre, générera des récoltes bien plus importantes. En extérieur, il n’y a pas de limite de hauteur, et avec la terre, les racines peuvent pousser librement et faire des branches en toute liberté. Avec des soins adéquats, une culture en terre peut vous offrir des plantes de 2 m de haut, offrant plus de 400 g de têtes de qualités par plantes. En utilisant une méthode hydroponique, une session de culture en intérieur ne vous permettra pas d’obtenir de tels plants de cannabis. De ce fait, les récoltes ne seront pas aussi importantes, car les racines seront limitées par la taille et le volume de votre coco, de vos pots, de vos seaux d’eau, de votre pièce de culture, etc.

La qualité fonctionne inversement. Il est bien plus simple de contrôler une plantation intérieure hydroponique. Vous fournirez à la plante les nutriments dont elle aura exactement besoin, dans des conditions d’éclairage parfaites dans un environnement ayant le taux d’humidité idéal. Cela vous permettra également d’automatiser la plupart des processus de culture.
La culture en terre n’offre pas autant de contrôle. Lorsque l’on cultive du cannabis en extérieur, il y aura des changements de températures, des vents incontrôlables, et même des variations dans le taux d’humidité. Ce sont des facteurs qui sont durs à prédire et impossible à contrôler. On peut seulement s’adapter à l’environnement extérieur, et espérer que ça aille pour le mieux. La terre contient également des matières organiques et des bactéries qui pourraient ne pas être favorables à la santé de vos plantes. Ils seront difficiles à identifier jusqu’à ce que les changements se manifestent sur votre plante elle-même.

Vous devrez prendre votre décision en trouvant la meilleure combinaison entre quantité et qualité selon votre situation. La terre est un moyen de culture beaucoup plus familier que l’hydroponie, et il est conseillé pour les cultivateurs novices. Il existe beaucoup d’informations à ce sujet. Faites des recherches supplémentaires pour prendre une décision plus raisonnée.

Outdoor Grow

BESOINS NUTRITIONNELS

Lorsque vous cultivez une plante complexe comme le cannabis, modifier le milieu de culture modifiera ses besoins. Vous devrez adapter vos apports en nutriments afin de ne pas vous retrouver avec des carences non-souhaitées. C’est un problème très courant avec le cannabis, qu’un grand nombre de cultivateurs a du mal à gérer. S’assurer que vos produits sont appropriés et que votre pH est idéal vous aidera beaucoup à prévenir des carences et du blocage de nutriments.

Qu’ils soient sous forme de poudre minérale ou dissout dans l’eau, les produits de macro-nutrition comprendront trois éléments basiques : l’azote, le phosphore et le potassium. Ces nutriments sont résumés par le ratio N-P-K, composé de trois nombres sur le devant de la bouteille de nutriments. Chaque valeur représente le pourcentage par volume correspondant aux nutriments contenus dans la solution.

Pour la culture en terre, il est possible d’ajouter du fumier, qui est un matériau riche en nutriments. C’est une chose que la culture hydroponique ne peut pas reproduire. La terre est pleine de microbes qui aident à transformer les matériaux organiques tels que le guano et les déjections de vers de terre en nutriments consommables par votre plante. En hydroponie, vous devrez fournir à votre plante l’intégralité des micro et macronutriments. Indépendamment de la qualité de votre terre, vous aurez sûrement besoin de nutriments supplémentaires afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles. C’est en cela que le système hydroponique diffère le plus de la culture en terre.

Des micronutriments tels que le fer, le cuivre et le magnésium sont largement disponibles dans la plupart des sols pour la culture en terre. De ce fait, les solutions hydroponiques doivent en contenir plus afin de compenser. Elles doivent également contenir plus d’azote, un macronutriment abondant dans la terre, mais pas tant que cela dans l’eau. C’est pour cela que les nutriments hydroponiques utilisés durant la phase de croissance ont un plus haut pourcentage d’azote.

FAIRE UN CHOIX

Voici la partie où vous devrez décider ce que vous ferez ensuite : quels matériaux acheter et quel espace alloué à votre plantation. Résumons ce que nous avons exploré ci-dessus.

La culture en terre sera le meilleur choix pour vous si vous souhaitez garder l’essence naturelle de la plante. Vous préférez peut-être la saveur que la culture en extérieur donne à vos plantes. Ne considérez la terre que si vous avez accès à un sol de haute qualité. La culture en terre est peut-être la meilleure option si vous ne cultivez pas à plein temps. La terre demandera moins d’attention, car elle fera le plus gros du travail à votre place.

D’un autre côté, si vous recherchez la présence de cannabinoïdes la plus haute possible, l’hydroponie est votre seul choix possible. C’est là que vous obtiendrez ces délicieuses têtes glacées de 28 % de THC. Il est également malin de choisir l’hydroponie si vous souhaitez un système automatisé. Vous ne serez pas à même d’automatiser entièrement le processus, mais des méthodes tels que la micro-irrigation réduiront votre travail. Ce sera la meilleure méthode à tester si vous avez de l’expérience en culture, mais que vous n’avez jamais essayé auparavant. Il est toujours bon d’apprendre comment le cannabis pousse et se développe dans des conditions différentes. Vous obtiendrez probablement de meilleurs résultats en cultivant en hydro, à partir du moment où vous savez ce que vous faites.

Rappelez-vous surtout que le meilleur choix possible est celui que vous ferez. Vous vous en sortirez que vous ayez de l’expérience ou non. Finalement, c’est la motivation et la passion en vous qui détermineront votre succès. Bien que l’humain cultive le cannabis depuis des milliers d’années, les recherches spécifiques à son sujet ne sont que très récentes. Peut-être que vous serez le prochain à découvrir la dernière astuce ou le dernier hack permettant de cultiver les meilleures têtes de cannabis. Lancez-vous et expérimentez : amusez-vous !

Soil vs Hydroponics

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander