1. LA GÉNÉTIQUE JOUE UN RÔLE FONDAMENTAL

La qualité d’une culture de cannabis est partiellement déterminée avant même de planter la première graine. La sélection des graines est un aspect particulièrement important du processus et influencera fortement le résultat final de vos têtes. Chaque cultivateur aura ses propres préférences pour ce qui est des variétés. Certains préfèrent un puissant effet cérébral sativa qui les laisse plein d’énergie et de motivation. D’autres optent pour des effets indicas assommants qui entraînent des états calmes et reposés. D’autres cultivateurs cherchent des variétés médicinales et préféreront probablement des génétiques offrant des concentrations en CBD plus élevées.

Des considérations génétiques devraient également être prises selon le type d’environnement auquel le cultivateur a accès. Par exemple, si vous cultivez dans un petit espace en intérieur, des variétés à autofloraison pourraient être la meilleure option. Cependant, si vous cultivez dans un grand espace en extérieur, vous pourriez peut-être vouloir préférer des génétiques donnant d’énormes buissons élevés.

Royal Queen Seeds Germination

2. UTILISEZ DES GRAINES ET ÉVITEZ LES CLONES

Un autre facteur à prendre en compte avant de lancer la culture est de savoir si vous utilisez des clones ou des graines. Commencer une culture en utilisant des clones pourrait avoir certains avantages, mais il s’agit une entreprise risquée. Les clones produisent des plants qui sont une copie génétique exacte du plant « mère » sur lequel ils ont été prélevés. Les traits génétiques qui se transmettent peuvent inclure certaines faiblesses et maladies qui auraient touché le plant d’origine. Donc, si vous recevez un clone d’un plant dont vous ignorez l’historique, vous courrez le risque de lancer vos cultures en partant sur une base négative.

De plus, les clones qui sont commandés en ligne et livrés par la poste arrivent souvent à destination en état de choc, ce qui signifie qu’il leur faudra du temps pour s’ajuster, ce qui au final rajoute encore plus de temps à un processus de culture déjà long.

3. SÉLECTIONNEZ DES GRAINES FÉMINISÉES

Il est très important de sélectionner des graines féminisées avant de s’embarquer dans une opération de culture ayant pour but la production de rendements massifs de haute qualité. Ceci vous assurera d’éviter des catastrophes qui peuvent fortement ralentir le processus et même réduire le rendement d’une culture entière.

Les graines féminisées sont sélectionnées pour ne renfermer aucun chromosome mâle, ce qui signifie que chaque plant cultivé à partir d’elles sera un plant femelle, qui donne des fleurs consommables. Comme seuls les plants de cannabis femelles produisent de l’herbe médicale et récréative, ils sont préférés de la plupart des cultivateurs par rapport à leurs congénères mâles.

Donc, choisir de lancer une culture avec des graines féminisées permet aux cultivateurs d’éviter le processus gourmand en temps d’identifier tout plant mâle au début de la phase de floraison et de l’éliminer de l’espace de culture.

Utiliser des graines féminisées vous permettra non seulement d’économiser du temps, mais elles vous aideront aussi à éviter des erreurs potentiellement désastreuses. Si vous passez à côté de mâles dans l’espace de culture, ils se mettront à libérer du pollen et finiront par polliniser les femelles environnantes. Une fois qu’une femelle a été pollinisée, ses efforts pour développer de grosses têtes couvertes de résine collante prennent fin et elle dirige à la place son énergie dans la création de graines. C’est la dernière chose que vous voulez si vous espérez obtenir une puissante récolte de fleurs de cannabis.

Sol De Culture Du Cannabis

4. DES PLANTS DE QUALITÉ ONT BESOIN D’UN SOL DE QUALITÉ

Afin d’entretenir un corps en bonne santé qui fonctionne correctement, nous devons répondre à certaines demandes nutritionnelles et caloriques. On peut en dire de même pour nos plants de cannabis. Pour qu’ils restent robustes et dynamiques, les plants doivent être exposés à des quantités et types correctes de nutriments, qu’ils absorbent dans le sol à partir de leur système racinaire.

Si vous plantez vos plants en utilisant une terre basique de mauvaise qualité, il est alors fortement probable qu’ils commencent à avoir des carences en certains minéraux et éléments plus tard. Ces carences pourraient ralentir la croissance et même réduire la qualité de vos fleurs. Pour garantir que vos cultures reçoivent le spectre complet de nutriments dont elles ont besoin pour une croissance optimale, utilisez une terre organique pleine de nutriments et qui ne demande que peu d’amendements jusqu’à la fin du cycle de culture.

5. ENGRAIS ET BOOSTERS

Utiliser une terre de qualité devrait vous permettre d’éviter d’ajouter certains compléments qui pourraient finir par faire plus de mal que de bien. Si votre sol est épuisé, vos plants commenceront à en subir les conséquences. Voilà pourquoi certains cultivateurs optent pour des produits synthétiques pour essayer de restaurer la santé de leurs plants.

Cependant, l’utilisation incorrecte de ces produits peut entraîner des résultats indésirables, comme la brûlure des racines et l’endommagement et l’affaiblissement des feuilles. Ces scénarios peuvent provoquer un blocage des nutriments et pourraient nuire au bon déroulement de la photosynthèse.

6. EXPOSEZ VOS PLANTS À BEAUCOUP DE LUMIÈRE

Vous vous souvenez de cette leçon sur la photosynthèse en classe de SVT ? Eh bien, il est enfin l’heure d’appliquer ces connaissances dans une situation de la vie réelle. Les plantes ont besoin de lumière afin de créer de l’énergie – une énergie qui leur permet de survivre, de s’épanouir et de produire les têtes les plus givrées et excellentes imaginables.

Quand la lumière atteint la surface des feuilles, le pigment vert qu’est la chlorophylle joue un rôle dans la transformation de cette énergie en sucres. Ces sucres sont les aliments des plantes et, plus elles en créent et elles en consomment, plus elles deviennent grandes et bien vivantes. Il est donc facile de voir pourquoi il faudrait donner aux plants autant de lumière que possible durant le cycle de culture.

Ce qu’il est important de réaliser, c’est que toutes les sources de lumière ne sont pas égales. Si vous pensez que vous pouvez vous en tirer en utilisant une lampe de bureau normale, vos plants vont rapidement se flétrir et s’affaiblir. Dans la culture en intérieur, de puissantes et fortes lampes de culture comme les HPS et LED sont nécessaires pour apporter à vos cultures suffisamment de lumière pour pousser vite et fort. Des lampes fortes et brillantes feront des miracles pour vos plants et donneront en résultat une puissance améliorée et des rendements bien plus gros.

Culture Intérieure De Cannabis

7. FLUX D’AIR ET VENTILATION

La circulation de l’air joue un rôle important pour la qualité globale d’une culture. Non seulement cela aide à entretenir une qualité d’air correcte, mais cela réduit aussi les risques de moisissures, qui préfèrent les environnements stagnants et humides avec peu de circulation d’air. Des ventilateurs peuvent être utilisés pour entretenir une circulation constante de l’air. Des systèmes d’extraction, en combinaison avec des ventilateurs qui aspireront l’air hors de l’espace, peuvent être employés pour ventiler l’espace de culture.

8. GARDEZ LES TEMPÉRATURES OPTIMALES

Les plants de cannabis donnent de meilleurs résultats quand on répond à leurs besoins en température. Durant la phase de floraison du cycle de culture, une température diurne entre 18 et 26 °C est idéale. Pour ce qui est des températures nocturnes, les plants semblent s’épanouir dans une fourchette comprise entre 20 et 24 °C.

Des températures trop basses peuvent avoir des effets négatifs sur la santé des plants, pouvant même aller jusqu’à tuer les plants.

Des thermomètres muraux peuvent être utilisés pour surveiller la température et des appareils comme des chauffages et des climatiseurs peuvent être utilisés pour manipuler la température des environnements de culture en intérieur.

9. SURVEILLEZ L’HUMIDITÉ

L’humidité est un aspect important de la culture du cannabis, un aspect qui est souvent négligé. L’humidité fait simplement référence à la quantité d’eau présente dans l’air. L’humidité peut être manipulée dans l’espace de culture en utilisant des humidificateurs et des déshumidificateurs. L’humidité peut se mesurer avec un hygromètre.

Durant la phase végétative, les plants préfèrent avoir un environnement humide et s’épanouissent dans une humidité élevée. Les plants préfèrent avoir moins d’humidité durant la phase de floraison du cycle de culture, avec des niveaux optimaux situés aux alentours de 40 %. Moins d’humidité durant la floraison réduit les risques de formation de moisissures.

Cure De Cannabis

10. SÉCHAGE ET AFFINAGE

Sécher et affiner correctement votre récolte est tout aussi important, si ce n’est plus important, que toute autre étape durant le cycle de croissance. Faire des erreurs à cette étape pourrait même vous coûter l’intégralité de votre récolte. La moisissure s’épanouit dans des conditions obscures et humides. Pour réduire les risques de sa formation, il est donc primordial de sécher et d’affiner vos têtes afin d’éliminer toute humidité restante.

Le séchage peut être réalisé en répartissant uniformément les têtes sur des filets de séchage dans un environnement avec une bonne circulation d’air.

Une fois le tout sec, il est temps de commencer l’affinage. Placez les têtes dans des bocaux hermétiques à large col. Examinez les bocaux une fois par jour pour surveiller le processus. Ouvrez les couvercles pour permettre d’un échange d’air. Retirez toute tête qui affiche des signes de moisissure. Plus vous affinez longtemps vos têtes, plus la fumée qu’elles offriront sera agréable.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander