Le moment de la récolte peut sembler être l’étape finale du processus de culture, mais rien n’est moins faux. Après que le fruit de vos efforts ait été récolté, il est temps de passer aux étapes les plus vitales : le séchage et l’affinage.

Le séchage n’est pas sorcier, c’est le processus qui consiste à retirer la majorité de l’eau contenue dans les têtes. Cela les rendra plus faciles à manipuler, plus résistantes contre les formations de moisissures et les rendra bien plus agréables à fumer. Certains cultivateurs se régalent de leurs têtes simplement séchées, mais si vous souhaitez faire passer leur puissance et leur saveur à l’étape supérieure, il faudra les affiner.

POURQUOI AFFINER SON CANNABIS ?

La patience est une vertu, quel que soit le sujet discuté et il est certainement rentable d’être patient lorsque l’on affine son cannabis. L’affinage est un processus qui peut mettre plusieurs semaines à être complet. Cela peut sembler être une vraie torture au départ, mais en réalité, l’affinage transformera des têtes désagréables en une fumée délicieuse et douce. La raison derrière cela est qu’un affinage prolongé mène à la dégradation des sous-produits du processus de séchage, tels que les sucres. Ces molécules laissent une saveur particulièrement désagréable en bouche. L’affinage se débarrasse de ces composants, ce qui donne lieu à une fumée douce comme de la soie.

L’affinage préserve aussi les saveurs désirables. Les molécules qui donnent au cannabis ses saveurs aussi intenses qu’uniques sont connues sous le nom de terpènes. Ces composants volatiles peuvent facilement se dégrader sous de fortes chaleurs, un séchage doux suivit d’un bon affinage prolongé est donc la meilleure marche à suivre.

L’affinage n’est pas qu’une question de goûts. Ce processus augmente aussi le high en lui-même. Le THC, constituant psychotrope du cannabis, se dégrade avec le temps en un cannabinoïde connu sous le nom de CBN. On pense que le CBN est moyennement psychoactif, mais associé à des effets différents du THC.

L’affinage augmentera aussi grandement la durée de vie de votre récolte et minimisera les cas de moisissures. Des têtes affinées et séchées correctement peuvent durer plusieurs années sans le moindre déclin en termes de saveurs ou de puissance.

DES FACTEURS QUI AFFECTENT LE PROCESSUS DE L’AFFINAGE

Avant de nous plonger exactement dans la manière d’affiner votre cannabis, discutons de certains des facteurs qui influencent ce processus. Cela nous aidera à gagner une vraie compréhension de ce vers quoi nous diriger et de ce qu’il faudra éviter.

1. ÉVITER L’EXPOSITION À LA LUMIÈRE

Durant l’affinage, vous devrez garder votre réserve dans un endroit sombre. La lumière est l’un des facteurs qui peuvent mener à la dégradation de molécules capitales telles que le THC et les terpènes. Afin d’éviter que la lumière ne vienne gâcher la puissance et la saveur des fleurs, gardez vos pots dans un placard ou une boite sombre. Alternativement, conserver ses têtes dans un pot en verre violet Miron, un type de verre qui filtre toutes les lumières visibles sauf le violet, offrira une protection supplémentaire.

2. PROTÉGEZ VOTRE RÉSERVE DE LA CHALEUR

La chaleur ne sera un problème que si vous vivez dans des zones exceptionnellement chaudes. C’est un facteur de plus pouvant mener à la dégradation des cannabinoïdes, réduisant potentiellement la puissance de vos têtes. Assurez-vous de conserver vos pots dans un endroit frais afin de minimiser les dommages et la formation de moisissure. Une température idéale pour l’affinage est de près de 21 °C.

3. TROUVER LE TAUX PARFAIT D’HUMIDITÉ

L’affinage est un processus simple à partir du moment où il est débuté avec des têtes séchées de la bonne manière. Si votre réserve est trop humide, vos têtes se colleront les unes aux autres et il y a de grandes chances pour que la moisissure vienne s’y installer. L’augmentation de l’humidité encourage les bactéries anaérobiques à commencer à décomposer votre réserve. Un signe révélateur de cette action est l’odeur d’ammoniac qui émane de vos pots à chaque ouverture.

Réciproquement, affiner des têtes trop sèches donnera lieu à une réserve d’un produit au goût désagréable et ayant tendance à s’émietter. Idéalement, les fleurs de cannabis devraient être séchées dans une pièce aux alentours de 45 à 55 % d’humidité. Cela donnera lieu à un extérieur relativement émiettable et un intérieur plus humide. Une fois le temps de l’affinage arrivé, l’humidité pourra être légèrement augmentée pour se rapprocher de 62 %.

LE MEILLEUR MOYEN D’AFFINER SES TÊTES DE CANNABIS

LE MEILLEUR MOYEN D’AFFINER SES TÊTES DE CANNABIS

Maintenant que nous avons discuté des facteurs vitaux, gardez-les en têtes lors de l’affinage de votre réserver. En réalité, le curing ne consiste qu’en l’ouverture et la fermeture des pots au bon moment. En plaçant votre cannabis séché dans des pots hermétiques en verre, vous créerez un environnement contrôlé optimal. Ces vaisseaux clos permettent à l’humidité au sein des fleurs de réhydrater l’extérieur, sans que les têtes ne deviennent trop humides. Le but final est une réserve à la fumée douce comme de la soie et aux saveurs de qualité supérieure.

ÉTAPE 1

Pour commencer le processus, vous devrez préparer vos fleurs de la bonne manière. Si vous séchez vos têtes individuellement alors vous serez prêts. Si vous choisissez de les sécher sur leurs branches, alors il faudra passer par la taille. Séparez chaque tête et débarrassez-vous des feuilles nourricières.

ÉTAPE 2

Ensuite, il vous faudra placer votre réserver dans des récipients hermétiques. Des pots en verre avec couvercle sont une très bonne option qui permet aux cultivateurs de garder un œil sur leur weed tout au long du processus.

Placez délicatement les têtes dans le récipient et remplissez-le à 75 % de sa capacité. Il est important de laisser de la place pour l’air. Il est maintenant temps de tester si votre réserve est assez sèche pour passer à l’affinage. Secouez délicatement le pot, si vos têtes se baladent librement dans le pot, alors passez à l’étape suivante. Si elles commencent à se coller les unes aux autres, alors c’est le signe que l’extérieur est toujours trop humide et qu’un séchage supplémentaire est nécessaire.

ÉTAPE 3

Remettre le couvercle sur vos pots et les placer dans un endroit sombre et frais pour les protéger des menaces mentionnées ci-dessus. Idéalement, les placer dans un placard ou autre pièce de stockage ayant une température en dessous de 21 °C et un taux d’humidité relative au sein des pots de 60 à 65 %. Le seul moyen de mesurer cela avec précision, c’est d’avoir un petit hygromètre (appareil mesurant l’humidité) dans chaque pot.

ÉTAPE 4

Durant les premiers jours, il vous faudra jeter un œil à vos têtes deux fois par jour. Inspectez-les au travers du verre et garder un œil sur le moindre signe de moisissure. Il vous faudra aussi garder le couvercle ouvert quelques minutes à chaque fois que vous y jetterez un œil pour permettre un échange de l’air. Gardez l’œil sur vos hygromètres. Si les valeurs sont entre 60 et 65 %, continuez comme si de rien n’était. Si les pots deviennent trop humides, laissez le couvercle ouvert durant 3 heures afin que le surplus d’humidité ne s’échappe. Si l’humidité est trop basse, laissez le couvercle pour une plus longue période sans les laisser respirer. Si vous ne remarquez toujours pas d’augmentation de l’humidité, placez un petit sachez humidificateur au sein du pot en question.

ÉTAPE 5

Continuez à ouvrir les pots une fois par jour durant les deux semaines suivantes, tout en prenant les mesures adéquates en termes d’humidité. Après 3 semaines, vos têtes seront affinées et prêtes à être fumées. Cependant, les fumeurs les plus patients seront encore plus récompensés. La qualité de vos fleurs continuera d’augmenter jusqu’à 6 mois d’affinage.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.