Les Mix Packs de graines RQS sont là – Plus ici

Se lancer dans la culture du cannabis

Se lancer dans la culture du cannabis

Se lancer dans la culture du cannabis : un guide pour les cultivateurs débutants.

Sommaire:

Alors comme ça, vous voulez cultiver à la maison, mais vous ne savez pas par où commencer. Ne craignez rien ! Notre guide de la culture du cannabis vous informera sur tous les points essentiels. Apprenez à cultiver comme les pros !

SAVOIR OÙ TROUVER LES GUIDES DE CULTURE ET LES RESSOURCES

Si vous avez envie de faire pousser votre propre cannabis, vous avez déjà fait la première étape majeure en lisant ce guide de culture. Même s'il y a des termes techniques que vous ne comprenez pas encore, vous familiariser avec le processus global de la culture d'herbe maison vous aidera quand il sera l'heure de planifier et de préparer votre propre culture.

Comme pour toute activité, c'est une forme d'art qui demande de la pratique. En plus de ce guide, le blog cannabis de Royal Queen Seeds regorge d'informations utiles, en offrant des trucs et astuces pour toutes sortes de questions et problèmes liés à la culture. Vous pouvez aussi consulter les articles suivants pour découvrir d'autres ressources à lire et à regarder pour vous aider dans votre aventure :

7 chaînes YouTube que tous les fumeurs devraient regarder
10 applications essentielles pour tous les fumeurs et cultivateurs
Top 10 Des Livres Sur Le Cannabis

Si vous voulez interagir et apprendre auprès d'autres cultivateurs, n'oubliez pas de visiter des forums de culture populaires pour trouver des témoignages personnels. Vous pourrez y parler avec des cultivateurs débutants comme expérimentés, se donnant et demandant des conseils pour s'entraider. Bien sûr, il est important de prendre ces témoignages avec des pincettes, car les informations y sont rarement vérifiées.

Mais au final, mettre la théorie en pratique s'accompagne toujours de difficultés imprévues. Prenez une longueur d'avance en vous familiarisant avec ces aspects cruciaux en lisant la suite !

CHOISIR LES BONNES GRAINES DE CANNABIS

Bien évidemment, les plants de cannabis ne poussent pas à partir de rien, ce qui signifie que vous devez d'abord vous procurer des graines. Heureusement, vous pouvez vous procurer des graines de cannabis de qualité dans le catalogue RQS, graines testées pour leur qualité et qui affichent des taux de germination parmi les meilleurs du marché.

Passons à l'étape difficile : choisir vos variétés. La clé est de ne pas laisser l'éventail de génétiques disponibles vous perturber. Pour réussir à naviguer parmi toutes les options différentes, regardons les différences de base entre indica et sativa.

INDICA

Les plants indica sont trapus et comportent des tiges épaisses et des feuilles larges. Leur période de floraison est relativement courte et ils sont connus pour produire des têtes plus grosses et plus denses. Les indicas sont ce que certains fumeurs appellent des variétés « pour la nuit », car elles apportent souvent un effet assommant et relaxant.

Parmi les autres effets couramment associés aux indicas, on peut citer :

- Cloué au canapé
- Sédation
- Fringale
- Sensation physique
- Relaxation profonde

Parmi nos variétés indica les plus célèbres, on peut citer les suivantes : ICENorthern LightBlue MysticO.G. Kush.Kush.

 

  • Indica leaf INDICA / caratteristiche
  • Couch-lock
  • Chilling
  • Appetite
  • Body High
  • Deep relaxation
  • Sleep Aid
  • Pain + Nausea Relief
  • Stress + Anxiety Relief
  • Sativa leaf SATIVA
  • Energy
  • Stimulating
  • Head High
  • Uplifting
  • Creativity
  • Fight Depression

SATIVA

Par comparaison aux indicas, les sativas ont tendance à pousser assez hautes, avec des feuilles plus fines et des tiges plus allongées et elles mettent beaucoup plus longtemps à fleurir que les indicas. De plus, leurs effets ont tendance à pencher plus du côté de l'énergétique que du sédatif.

Parmi les autres effets couramment associés aux sativas, on retrouve :

- Stimulation cérébrale
- Énergie physique
- Créativité
- Euphorie

Parmi nos variétés sativa les plus célèbres, on peut citer : Power FlowerAmnesia HazeHaze BerryRoyal Moby.

De nos jours, très peu de variétés de cannabis sont purement indica ou sativa. La plupart des variétés que vous trouverez seront des hybrides, un mélange génétique de sativa et indica. Les hybrides peuvent être à dominante indica ou à dominante sativa, ou bien être répartis à 50/50. C'est ainsi que la morphologie et les effets des hybrides varieront fortement selon les facteurs génétiques et environnementaux. Ceci étant dit, vous pouvez utiliser les caractéristiques générales indica et sativa pour aider à vous guider dans la bonne direction.

Même s'il n'existe pas de « meilleure » option pour ce qui est du choix de la variété, les débutants choisissent souvent des spécimens indica ou à dominante indica, car ils sont plus faciles à contrôler et mettent moins de temps à finir.

AUTOFLORAISON

Les variétés à autofloraison permettent d'éviter quelques-unes des complications majeures en cultivant de l'herbe. Ces variétés prennent la forme d'hybrides indica et sativa, mais elles contiennent également un troisième type de cannabis, connu sous le nom de ruderalis. Ces gènes permettent aux plants à autofloraison de fleurir selon leur âge, plutôt que selon un cycle lumineux, au contraire des variétés à photopériode traditionnelles. Les plants à autofloraison deviennent normalement plus petits que les variétés à photopériode, ce qui peut être un avantage si votre espace est limité. Si vous souhaitez en savoir plus sur la culture des plants à autofloraison, vous pouvez consulter notre guide Comment cultiver du cannabis à autofloraison. Pour ce guide, nous parlerons du cannabis traditionnel (féminisé et à photopériode).

MILIEU DE CULTURE

Une fois que vous aurez vos graines, il va vous falloir des récipients adaptés pour accueillir votre terre. Généralement, des pots de 7–11 l sont un bon point de départ. Assurez-vous que les récipients possèdent des trous au fond pour laisser l'eau s'écouler. Le cannabis n'aime pas l'humidité qui stagne.

Quel type de terre choisir ? En principe, vous pouvez utiliser la plupart des types de terreau universel, mais les mélanges bon marché ne sont pas toujours optimaux pour le cannabis. Certaines terres peuvent contenir trop peu de nutriments et/ou ne pas être assez aérées. Une terre bien aérée est importante pour un développement adapté des racines. Si vous avez un terreau qui est par ailleurs adapté, vous pouvez l'améliorer en ajoutant de la perlite, une roche volcanique amorphe prenant la forme de petites pierres blanc clair. Elle aide à aérer la terre pour un meilleur drainage.

De nos jours, on peut aussi trouver des terreaux spécialement conçus pour cultiver du cannabis, qui devraient être optimaux tels quels. Ces mélanges contiennent assez des bons nutriments pour alimenter la phase de croissance (végétative) de vos plants, vous ne devriez donc pas avoir besoin d'ajouter de nutriments pendant les premières semaines. La plupart des terreaux de haute qualité contiennent aussi de la perlite déjà mélangée.

Ce qu'il ne faut absolument pas faire : creuser et prendre de la terre dans votre jardin pour vos cultures. Elle ne contiendra non seulement pas les bons nutriments, mais elle sera aussi probablement contaminée par des insectes, des champignons et d'autres impuretés que vous ne voulez définitivement pas dans votre espace de culture.

MILIEU DE CULTURE

LAMPES

Le cannabis a besoin de lumière pour pousser et il lui en faut encore plus pour fleurir. Vos lampes feront une grande différence dans la tournure que prendront vos cultures.

TYPES DE LAMPES

Dans les boutiques de culture et en ligne, vous allez rencontrer toutes sortes de lampes de culture — certaines pour la phase végétative, d'autres pour la floraison et d'autres encore pour les deux. Pour garder les choses simples, choisissez une lampe adaptée à toutes les étapes de culture. Ces dernières années, les lampes de culture LED sont devenues assez abordables. Elles peuvent être une alternative à moindre coût énergétique aux autres types de lampes, comme les lampes de culture HID. Assurez-vous de vous procurer une lampe à « spectre complet », ou une lampe qui possède un interrupteur vous permettant de facilement changer le spectre de végétation à floraison. Si vous n'avez besoin que d'une petite quantité de lumière, comme pour les jeunes pousses ou le début de la végétation, vous pouvez aussi utiliser des ampoules fluorescentes.

PUISSANCE EN WATTS

La puissance en watts de votre lampe de culture est un facteur important à prendre en compte pour votre espace de culture. Pour des rendements raisonnables et de bonne qualité, vous devriez utiliser une lampe à sodium d'au moins 400–600 W ou une lampe LED équivalente. Bien sûr, vous pouvez trouver des lampes plus puissantes, du type 1000 W et 2000 W, ou des moins puissantes à 150–250 W, mais une lampe de culture de 400–600 W est un bon compromis pour que vous puissiez vous attendre à de bons rendements sans trop utiliser d'énergie.

Une ampoule à sodium de 400 W peut donner environ 200 g/m² de têtes, alors qu'une lampe de 600 W peut atteindre 300 grammes. Bien évidemment, il ne s'agit là que d'estimations. Si vous en tirez plus, estimez-vous chanceux. Les cultivateurs experts pourraient obtenir 300 g/m² avec une lampe de 400 W et 400 g/m² avec une lampe de 600 W dans des conditions optimales.

Quand vous achetez votre lampe de culture, assurez-vous de bien lire les caractéristiques techniques indiquées par le fabricant. Et sachez que les fabricants de lampes LED très bon marché ont tendance à surévaluer grossièrement les caractéristiques de leurs produits. Si vous hésitez sur le type de lampe à acheter, vous pouvez toujours demander conseil sur les forums de cultivateurs.

PLANNINGS D'ÉCLAIRAGE

À moins de faire pousser des plants à autofloraison (que vous pouvez laisser sous 18–24 heures de lumière de la graine à la récolte, vous allez devoir garder vos plants dans un cycle lumineux spécifique selon leur étape de culture.

Phase végétative : 18–6

La phase végétative de vos plants peut, en principe, durer aussi longtemps que vous le voulez. Mais normalement, les cultivateurs laissent leurs plants végéter pendant au moins 3–4 semaines, ou jusqu'à ce que les plants aient atteint la hauteur désirée. Un planning lumineux courant pour cette étape est de 18 heures de lumière et 6 heures d'obscurité.

Phase de floraison : 12–12

Pour la floraison, réglez vos lampes pour un cycle lumineux uniforme de 12–12. Assurez-vous que le « cycle d'obscurité » soit ininterrompu, car ceci peut empêcher vos plants de fleurir.

En branchant vos lampes sur un minuteur, vous pouvez facilement gérer ces plannings.

CIRCULATION DE L'AIR ET VENTILATION

Si vous faites pousser en intérieur, vous allez devoir garantir une circulation d'air adéquate, pour que vos plants restent en bonne santé.

CIRCULATION DE L'AIR ET VENTILATION

EXTRACTEURS

Même s'ils peuvent sembler ne pas être aussi cruciaux que, disons, vos lampes de culture, un intracteur et un extracteur d'air (avec un filtre à charbon actif) peuvent faire une énorme différence dans vos cultures. Les plants de cannabis ont besoin de dioxyde de carbone (CO₂) afin de se développer et ils l'absorbent dans l'air autour d'eux.

Si vous cultivez en intérieur et que vous n'avez pas une prise d'air et une extraction d'air adéquates en place, votre plant va tôt ou tard utiliser tout le CO₂ disponible. Une fois que cela se produit, la croissance ralentit et le plant peut même tomber malade. Un extracteur évacue l'air usé et vidé de son CO₂, qui est alors automatiquement remplacé par de l'air frais gorgé de CO₂.

Un avantage supplémentaire quand on utilise un extracteur d'air avec un filtre à charbon actif, c'est que le système neutralisera aussi l'odeur de votre cannabis pendant la floraison. Ceci peut aider à garder vos cultures cachées. Les filtres à charbon contiennent simplement un tube de charbon actif que vous connectez à votre système d'extraction. Sachez que les filtres à charbon ne sont pas éternels. La plupart du temps, vous allez devoir remplacer le filtre après environ 5 récoltes.

CIRCULATION DE L'AIR

Pour garantir que l'air frais aspiré dans votre espace de culture soit uniformément dispersé, vous allez avoir besoin d'un ou plusieurs ventilateurs. En faisant circuler l'air, le ventilateur assure que le CO₂, ainsi que la chaleur et l'humidité, sont uniformément répartis dans l'espace. Ceci peut aider à disperser la chaleur de vos lampes de culture et à réduire les risques de moisissures.

Vous pouvez aussi installer des ventilateurs pour qu'ils soufflent une légère brise vers vos plants, ce qui les pousse à développer des tiges plus solides et épaisses qui supportent mieux les grosses récoltes.

NUTRITION

Les plants de cannabis ne peuvent pas vivre juste de lumière et d'amour, il faut leur apporter des nutriments pour qu'ils puissent pousser.

Le cannabis a différents besoins nutritionnels selon son étape de culture. Durant la croissance, les plants ont besoin de hauts niveaux d'azote et de potassium et d'un apport moyen en phosphore. Pour la floraison, le niveau d'azote est réduit, on ajoute plus de phosphore et le potassium ne change pratiquement pas. Voilà pourquoi les nutriments pour cannabis sont généralement vendus sous forme de (au moins) deux flacons — un pour la végétation et l'autre pour la floraison.

Une fois de plus, pas besoin de se compliquer la vie plus que nécessaire. Si vous cultivez en intérieur, en laissant vos plants végéter pendant quatre semaines et que vous utilisez un terreau contenant un éventail de nutriments pour le cannabis, vous n'aurez pas besoin d'administrer de nutriments pendant la phase végétative. Vous pouvez simplement commencer pendant la floraison, quand les besoins du plant changent.

AZOTE, PHOSPHORE ET POTASSIUM (NPK)

Les engrais et solutions nutritives sont basés sur trois macronutriments : azote, phosphore et potassium. Ils contiennent également des micronutriments comme le fer et le calcium. Le ratio de la teneur en azote, phosphore et potassium d'une solution nutritive est souvent indiqué sous forme de trois chiffres, comme 3-1-6 ou 0-4-5. Ceci indique les niveaux de N-P-K (azote, phosphore et potassium). Comme nous l'avons mentionné, l'azote et le potassium sont cruciaux pour la croissance végétative, alors que de plus grandes quantités de phosphore sont utiles en floraison.

Sachez que les jeunes pousses et les plants jeunes possèdent des besoins nutritifs différents des gros plants vigoureux. Les jeunes pousses, par exemple, n'auront besoin que de très peu (voire pas) de nutriments. Suralimenter les plants de cannabis est une des erreurs les plus courantes des cultivateurs débutants. Le pire, c'est que les symptômes d'un plant malade car suralimenté ressemblent juste à ceux d'un plant qui ne reçoit pas assez de nutriments, avec par exemple des feuilles jaunies. Si vous rencontrez un problème avec vos plants, il est préférable de les « rincer » (voir plus bas) et de recommencer à zéro avec les niveaux de nutriments recommandés.

AZOTE, PHOSPHORE ET POTASSIUM (NPK)

PH

Le niveau de pH de votre solution eau/nutriments est primordial pour une absorption correcte des nutriments. Les nutriments modifient le pH de l'eau et de la terre à des degrés divers (certains plus que d'autres). Si vous cultivez en terre, le niveau de pH devrait être compris entre 6,0 et 7,0. Si le pH n'est pas correct, cela peut rendre vos plants incapables d'absorber les nutriments, même s'ils sont présents, entraînant ainsi le phénomène dit du blocage de l'absorption des nutriments. Ceci peut donner au final des plants malades ou qui ne grandissent plus. Vous devriez donc toujours surveiller de près le pH de vos cultures et ajuster votre solution eau/nutriments au besoin avec des produits pH « plus » et pH « moins ».

EAU

Un arrosage inadapté est une autre erreur courante chez les cultivateurs débutants. La plupart du temps, les cultivateurs ont tendance à sur-arroser les plants, ce qui entraîne toutes sortes de problèmes, du développement de champignons aux infestations de nuisibles.

Mais un arrosage adapté est en réalité assez simple : il est toujours préférable d'arroser moins fréquemment que plus. Laissez la terre dans les pots sécher entre chaque arrosage. Comment savoir que c'est le cas ? Il y a plusieurs méthodes. Une méthode est de planter un doigt sur au moins 3 cm dans le sol. Si c'est sec, vous pouvez probablement arroser. Encore mieux, utilisez le poids de votre pot pour vous aider à faire la différence entre un sol saturé en eau et sec. Si votre récipient est remarquablement léger, vous saurez qu'il est temps d'arroser de nouveau. Une fois de plus, vos plants peuvent mieux supporter un léger sous-arrosage qu'un sur-arrosage.

RINÇAGE

Le rinçage consiste à administrer de l'eau pure au pH ajusté à vos plants de cannabis. Il y a deux raisons qui poussent le cultivateur à rincer :

Rinçage parce que les plants sont malades

Quand vous donnez des nutriments minéraux au cannabis, les sels s'accumulent dans la terre au fil du temps. Ceci peut dérégler le pH et rendre le sol trop acide. En résultat, les plants seront malades car ils ne peuvent plus absorber les nutriments. Pour rincer les sels, inondez votre terre à environ deux fois la capacité de votre peau avec de l'eau pure au pH ajusté. Une fois que c'est fait, attendez que le sol sèche de nouveau et donnez à votre plant les nutriments recommandés. Avec un peu de chance, votre plant va récupérer !

Rinçage avant la récolte

Beaucoup de cultivateurs préfèrent rincer leurs plants avant la récolte. Le rinçage élimine les sels minéraux restants dans le sol, ce qui pousse les plants à utiliser les nutriments stockés dans les feuilles. L'idée est que cela sera bon pour le goût de votre cannabis. Pour rincer avant la récolte, arrêtez de donner des nutriments à vos plants et donnez-leur juste de l'eau pure au pH ajusté pendant les dernières 1,5–2 semaines.

CONCLUSION

Tout ceci pourrait sembler être beaucoup à apprendre si vous débutez dans la culture du cannabis. Mais pas de soucis, une fois que vous vous serez fait la main, tout deviendra clair ! N'oubliez pas que même les cultivateurs de cannabis pro ont commencé par être débutants un jour. Les erreurs sont toujours possibles et vous ne devriez pas laisser de petites mésaventures vous décourager. En fait, chaque erreur est une opportunité d'en apprendre plus. Soyez assuré qu'il vous faudra peu de temps avant de pouvoir cultiver du cannabis comme un pro !

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.

Catégories

eKomi silver seal
4.7 sur 5
selon 18468 avis