Identification et traitement des maladies communes du cannabis

Publié le :
Catégories : culture du cannabis

Identification et traitement des maladies communes du cannabis

La culture de la marijuana est un processus délicat.


Beaucoup de choses peuvent tourner mal. Trop peu ou trop de chaleur, d’eau ou d’engrais, des fluctuations du pH, problèmes dus à l’exposition à l’ozone, le mildiou, les mites, la moisissure, les virus, les carences alimentaires peuvent faire perdre sa récolte au cultivateur. Heureusement, il y a une solution simple pour tout cela.

Stress thermique
Le problème le plus simple à résoudre est le stress thermique. Ce problème se caractérise par des feuilles qui jaunissent ou brunissent au plus près de la source de lumière. Cela commence souvent par une ligne fine autour de la pointe de la feuille. Les endroits les plus proches de la source de chaleur ont souvent l’air brûlés.
Stress thermique marijuana
Cela peut se passer de différentes manières. Cela se passe le plus communément lorsque la plante a été placée trop près de la lampe chauffante. Cela se passe moins communément à l’extérieur quand il fait sec et chaud, en particulier quand on ne donne pas la quantité d’eau voulue.   

La solution à ce problème est la réduction de la chaleur. Pour les plantes à l’extérieur, veiller à donner plus d’eau et à augmenter l’ombre. Pour les plants à l’intérieur, cela peut s’avérer plus compliqué. La solution la plus facile est d’ajouter un petit ventilateur soufflant sur le sommet des plantes. On peut aussi régler le placement de la lampe chauffante pour éliminer ce problème définitivement.  Evacuer l’air chaud en utilisant un extracteur (ventilateur d’extraction) est aussi important pour traiter le stress thermique.

Quand les plantes reprennent vigueur, envisagez aussi d’ajouter des extraits d’algues pour remplacer les nutriments perdus. Certains cultivateurs pensent que cela peut également prévenir le stress thermique. Il est donc impératif de chouchouter ces plantes.

Combustion des nutriments
Un autre problème commun, en particulier pour les nouveaux cultivateurs est la combustion des nutriments. La plupart du temps, cela se passe quand on applique  trop de solution hydroponique. Les racines emmagasinent plus de nutriments que la plante peut employer. Cela peut aussi se passer quand les plantes sont cultivées dans du compost ou du fumier ou autre trop riche en nutriments.
Combustion des nutriments marijuana
Dans un système hydroponique, on peut résoudre ce problème en diminuant le niveau de nutriments dans la solution. On peut le faire de deux manières. On peut d’abord diluer lentement la solution en ajoutant de l’eau claire au pH ajusté. La seconde solution est de mixer une nouvelle solution plus diluée et de la changer. Il faut toutefois mieux y aller lentement avec les plantes hydroponiques.

C’est plus facile à régler dans un système d’arrosage à la main.  Ce système dit être vidangé avec une grande quantité d’eau au PH ajusté. Ensuite, si vous ajoutez des nutriments, attendez jusqu’à ce qu’ils soient épuisés. Les anciennes feuilles ne seront pas régénérées, mais vous verrez la différence sur les nouvelles feuilles.

Problèmes d’ajustement du pH
Si le pH du sol ou de la solution hydroponique connait trop de variations, la plante commencera à montrer des taches rousses, jaunes ou brun clair sur les feuilles médianes ou inférieures. C’est provoqué par le stress de la plante. Si on ne traite pas cela, cela se propagera toute la plante.
 Problèmes d’ajustement du pH cannabis
La bonne nouvelle, est qu’une fois identifiée tôt assez, on peut facilement traiter cette maladie. La première étape di traitement est de déterminer le pH du medium. En hydroponie, testez simplement l’eau. Dans les systèmes d’arrosage à la main, testez l’eau entrante et sortante, puis faites la moyenne pour obtenir le nombre voulu.

L’étape suivante consiste à régler lentement le pH pour arrive au nombre correct. Ajoutez tous les nutriments, puis testez et corrigez l’eau en utilisant le kit pH. Pour les systèmes de culture dans le sol, cela devrait varier entre 6.2 et 7.0. Pour les systèmes hydroponiques, cela doit varier entre 5.5 et 6.5. Ne jamais régler plus d’1/2 point par jour.

Problèmes d’arrosage
Les plants de marijuana ont besoin d’une quantité d’eau spécifique pour bien pousser. Trop d’eau fait pourrir les racines. Trop peu arroser provoque d’autres problèmes. Quel que soit le problème, une action rapide est nécessaire pour sauver la plante.

Le pourrissement de racine tend à d’abord présenter un flétrissement. D’autres signes avant-coureurs du pourrissement de racine sont l’affaissement (de la plante), des taches brunes et des racines qui meurent rapidement. Le signe le plus frappant est toutefois des racines gluantes et puantes.
Problèmes d’arrosage marijuana
Le pourrissement de racine est un problème difficile à résoudre. En fait, beaucoup de gens préconisent de jeter les plantes et de recommencer. Il existe pourtant un produit qui s’appelle Aquasheild qui permet de traiter ce problème. Quand les racines guérissent, elles produisent de nouvelles racines blanches qui commencent à pousser.  

Un arrosage insuffisant provoque aussi un flétrissement et un affaissement (de la plante). De plus le médium de croissance sera très sec. Pour résoudre ce problème, arrosez la plante.  

Problèmes causes par les nutriments
La majorité des autres problèmes, que connaissent les feuilles, sont dus aux nutriments. Le changement de couleur, de forme, de texture des feuilles ou lors de la nouvelle culture peut signifier des problèmes au niveau de l’équilibre nutritionnel. Une sélection de guides photos est disponible en ligne pour vous aider  à déterminer le nutriment qui est trop ou trop peu utilisé.  Il suffit alors d’ajuster ce nutriment.
Problèmes causes par les nutriments marijuana
Insectes nuisibles, moisissure et virus
Les problèmes de bourgeons sont typiquement causés par un des nombreux organismes nuisibles qui affectent la culture de marijuana. On peut les diviser en trois catégories. Il s’agit des insectes nuisibles, de la moisissure et des virus.

Les insectes nuisibles comme les pucerons, les mites, les mouches blanches et les thrips. On peut éliminer la plupart d’entre eux en pulvérisant la plante avec une solution de pesticide et d’eau. Une détection précoce est cependant la clé pour que ces produits chimiques soient appliqués à temps pour éviter tout dégât.

La moisissure est un autre gros problème. Les deux types de moisissure les plus communs sont la moisissure blanche poudreuse que l’on enlève facilement avec de l’eau claire, si détectée à temps. L’autre connue comme moisissure grise ou moisissure de tête est incurable. Les bourgeons infectés doivent être enlevés. Pour éviter la moisissure, veiller à maintenir le taux d’humidité assez bas.
Insectes nuisibles, moisissure et virus marijuana
Les virus sont les plus graves. Ils affectent l’ADN de la plante. Ils peuvent provoquer la marbrure, les tâches, les stries et la nécrose des bourgeons. Une fois que la plante est infectée par un virus, il faut l’enlever pour éviter l’infection d’autres plantes.

Heureusement, ce guide vous aide à identifier et à traiter les maladies communes qui peuvent affecter votre cannabis. Si vous avez besoin d’aide supplémentaire, veuillez nous contacter via le site web.

Acheter Graines de Cannabis AutofloraisonAcheter Graines de CannabisAcheter des graines de cannabis médical