L'hermaphrodisme du cannabis : qu'est-ce et comment s'en occuper ?

Plantes mâles et hermaphrodites

Vous pensez qu’une « herma » menace de ruiner l’intégralité de votre récolte ? Si c’est le cas, il vous faut agir vite. Dans cet article, nous vous apprendrons tout ce qui est crucial au sujet de l’hermaphrodisme chez le cannabis, y compris comment le repérer, s’en occuper, et l’empêcher lors de votre futur récolte.

QU’EST-CE QUE L’HERMAPHRODISME ?

Le cannabis est une végétale dioïque. Contrairement aux autres plantes à fleur, il produit des mâles et des femelles distincts. Cependant, le cannabis peu aussi être hermaphrodite, produisant un plant possédant des organes sexuelles femelles et mâles.

QU’EST-CE QUI CAUSE L’HERMAPHRODISME ?

Il existe un certain nombre de causes de l’hermaphrodisme chez le cannabis. Ceci inclut :

Les génétiques

Parfois, le cannabis peut hériter de gènes hermaphrodites. Cela peut avoir lieu naturellement ou à la suite d’une sélection, le stress étant capable de provoquer l’hermaphrodisme chez une variété.

La manipulation des graines

Une mauvaise gestion et manipulation des graines peuvent aussi augmenter les chances pour une plante de devenir hermaphrodite. Cela peut inclure la féminisation, un processus non-naturel utilisé par les banques de graines et les sélectionneurs pour garantir un fort pourcentage de plants femelles au sein de leurs graines. Appliquée correctement, la féminisation ne produit que des plants femelles. Appliqué de la mauvaise manière, certains cas d'hermaphrodisme peuvent survenir.

Le stress

Les plantes cherchent naturellement des conditions environnementales qui leur permettent de se développer de manière saine et forte. Lorsque ces conditions ne sont pas réunies, elles souffrent de stress. Pour le cannabis, le stress peut pousser une plante à devenir hermaphrodite.

L’HERMAPHRODISME EST UN INSTINCT DE SURVIE

Afin de mieux comprendre l’hermaphrodisme chez le cannabis, il est important de réaliser que, dans certains cas, l’hermaphrodisme est un mécanisme de survie.

La production entière de cannabis sinsemilia est profondément non-naturelle. Elle se munit de plants de cannabis femelles, et les force à ne pas être fertilisées pour une durée extrêmement contre-nature. En essence, c’est ce qui pousse la plante à augmenter sa production de THC et de terpènes, lui offrant ainsi les têtes extrêmement puissantes et aromatiques que l’on recherche.

Et c’est sans mentionner les nombreuses techniques de palissage dont se servent les cultivateurs de cannabis pour manipuler leurs plantes et les pousser à produire de plus grosses récoltes. Chaque sélectionneur utilise des techniques contre-natures (tels que l’hybridation) pour produire leurs graines et créer des variétés extra-puissante, à forts rendements et homozygotes.

Mais, est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Eh bien, c’est un sujet intéressant qui dépasse malheureusement la portée de cet article. Ici, il sera simplement important de comprendre que la culture du cannabis n’est pas exactement « naturelle », et qu’elle peut influencer la raison pour laquelle certains plants deviennent hermaphrodites.

L’HERMAPHRODISME EST UN INSTINCT DE SURVIE

QUEL TYPE DE STRESS PEUT POUSSER LE CANNABIS À DEVENIR HERMAPHRODITE ?

Il existe un tas de manières de stresser son cannabis. On trouve :

La température et l’humidité

Le cannabis aime naturellement des températures entre 20 et 30 °C et une humidité relative de 40 à 70 %. Si la température ou l’humidité de votre salle de culture s’éloigne trop de ces fourchettes, cela peut suffire à transformer vos plantes en hermaphrodites.

L’éclairage

Comme vous le savez probablement, l’éclairage est ultra important pour le cannabis. Si vos plantes sont trop proches de leur source de lumière, ou que vos programmes d’éclairage sont trop désordonnés, cela peut aussi venir stresser la plante. Les fuites de lumière durant les périodes de nuit sont un gros facteur de stress et devraient être réglés immédiatement.

Les nutriments

Le cannabis a besoin des bons nutriments pour produire de superbes têtes. Une sur ou sous-nutrition peut stresser votre plante, affectant ainsi sa capacité à se développer correctement et potentiellement augmenter le risque de devenir hermaphrodite.

Le pH

Se servir d’un médium trop acide ou alcalin est un autre gros facteur de stress pour le cannabis.

Un milieu de culture pauvre

Votre milieu de culture abrite les racines de votre cannabis et l’aide à absorber l’eau et les nutriments. Un milieu de culture pauvre peut provoquer des problèmes chez les racines, qui, comme vous l’aurez deviné, provoque du stress chez la plante.

De mauvaises techniques de palissage

Les techniques de palissage telles que le fimming, le topping, le LST, le super cropping et bien d’autre fonctionnent en stressant le cannabis d’une bonne manière, l’encourageant à absorber plus de nutriments, ou à se développer d’une manière spécifique visant à en améliorer les rendements. Lorsqu’elles sont mal employées, ces techniques peuvent affecter la plante de manière négative.

De longs temps de floraison

Parfois, les plantes femelles ayant de longues périodes d’étirement sans pollinisation peuvent commencer à produire du pollen afin de s'auto-polliniser.

Rappelez-vous que les plantes requièrent plusieurs conditions spécifiques afin de se développer correctement, et le cannabis n’est pas une exception. Lors de la culture du cannabis, en intérieur du moins, c’est notre rôle de proposer ces conditions. Nous marchons également sur le fil en poussant nos plantes et en les manipulant afin d’en tirer profit en termes de rendements de têtes plus puissantes, plus savoureuses et bien plus encore.

S’y prendre mal peut provoquer un stress chez la plante, qui finalement, pourrait la pousser à devenir hermaphrodite, c’est particulièrement le cas lors de culture de variétés ayant déjà une pré-disposition à l’hermaphrodisme.

He

COMMENT REPÉRER UNE « HERMA »

Un plant de cannabis hermaphrodite peut détruire l’intégralité d’une récolte de tête en libérant son pollen au sein de votre chambre de culture et en fertilisant vos plants femelles. Lorsque cela arrive, les femelles concentrent leur énergie à produire des graines plutôt que des têtes grosses et résineuses.

De ce fait, cela va sans dire qu’il vous faudra repérer les plants hermaphrodites aussi rapidement que possible. Certaines plantes montreront des signes précoces d’hermaphrodisme alors qu’elles commenceront à produire des fleurs. Vous verrez ces plantes développer à la fois des structures florales masculines et féminines. Elles peuvent se former sur différentes branches ou sur la même, et certaines hermaphrodites développeront les deux structures sur le même site de tête. C’est ce que l’on appelle des « vrais hermaphrodites ».

D’une autre manière, certains plants deviennent hermaphrodites vers la fin de la floraison. Cela peut être dû au fait que la plante essaie une dernière fois de se polliniser avant de mourir. De ce fait, alors que beaucoup de cultivateurs tendent à se relâcher durant la fin de floraison, il est important de surveiller régulièrement ses plants et de continuer à surveiller l’apparition d’hermaphrodites jusqu’à la fin de leur vie.

Les plantes qui deviennent hermaphrodites tard dans la phase de culture développent généralement ce que les cultivateurs appellent des « bananes ». C’est l’étamine du mâle (exactement le même que celui que l’on trouve au sein du sac de pollen masculin), qui dépasse des fleurs femelles et peut libérer son pollen à tout moment. Pour être plus technique, ce sont des têtes mixtes plutôt que des plantes hermaphrodites.

COMMENT GÉRER LES PLANTS DE CANNABIS HERMAPHRODITES

Les vrais hermaphrodites, comme les plants mâles, devront être retirés afin d’éviter la pollinisation des plants femelles. Les plantes aux têtes mixtes d’un autre côté, pourront être récoltées.

Si l’une de vos plantes à produit des « bananes » vers la fin de la phase de floraison, vous pourrez envisager de récolter les plantes et d’en conserver les têtes, elles pourraient rester parfaites à consommer.

COMMENT EMPÊCHER UNE FUTURE APPARITION DE PLANTES HERMAPHRODITES ?

Malheureusement, il est impossible de dire si une plante a des gènes hermaphrodites. La seule chose à faire pour empêcher l’hermaphrodisme est la chose suivante : offrir à vos plantes les meilleures conditions de culture possibles et éviter à tout prix de les stresser. Si vous utilisez des techniques de palissage (low ou high stress), assurez-vous de le faire correctement.

Enfin, assurez-vous toujours d’acheter vos graines auprès d’une banque de graines réputée dans laquelle les sélectionneurs ont fait de leur mieux pour éviter l’hermaphrodisme lors de la sélection de la variété.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.