Il y a une bonne raison pour laquelle la plupart des cultivateurs gardent les plants mâles loin de leurs dames : la pollinisation des mâles pousse les femelles à développer des graines. En résultat, les femelles concentrent leur énergie sur la production de graines, plutôt que de vous développer des têtes de haute qualité. Ce produit final malheureux et plein de graines peut être évité en mettant en application quelques techniques de base.

Bien évidemment, personne n’a envie de fumer de la weed pleine de graines. Quand vous cultivez du cannabis et apprenez comment identifier les plants mâles et les signes de la pollinisation, vous pouvez éliminer ces plants pour sauver les femelles restantes. De même, reconnaître tôt une femelle pollinisée vous permet de recommencer à zéro avant qu’il ne soit trop tard, plutôt que de finir une culture qui ne donnera qu’une récolte de faible qualité.

Ne sous-estimez jamais la distance que le pollen du cannabis peut parcourir. Ce matériel génétique microscopique peut se répandre dans un rayon de 4,8–12,1 kilomètres (3–7.5 miles). Cependant, lors d’intempéries, il peut profiter du vent et parcourir des distances de plus de 48 km (30 miles). Lors d’une culture en extérieur, il faut penser à bien plus que la présence de mâle sur votre terrain. Le cultivateur du village voisin pourrait ne pas être aussi prudent quant au sexage de ses plantes et mettre vos beautés dans une situation dangereuse si vous ne mettez pas en place des mesures supplémentaires.

Comment savoir qu’un plant femelle a été pollinisé

Comment savoir qu’un plant femelle a été pollinisé

Parmi les signes précoces que votre femelle a été pollinisée, il y a le fait que ses bractées deviennent plus grandes. Les bractées sont de petites structures similaires aux feuilles qui protègent les organes reproducteurs des femelles. Ce sont les sites sur lesquels les bourgeons en fleurs apparaissent. Ne confondez pas les bractées avec les calices.

Un bon test pour voir si les bractées ont gonflé est de prendre une pince à épiler, de tirer une bractée et de l’ouvrir. S’il y a une graine à l’intérieur, vous avez un plant pollinisé.

Une autre indication de la pollinisation peut être la couleur des pistils. Quand une femelle a été pollinisée, les pistils auparavant blancs se recroquevillent rapidement et deviennent plus foncés.

Il est aussi possible de savoir que du pollen a fertilisé une plante femelle en surveillant de près les pistils, ce sont les organes reproducteurs des fleurs. Ces structures semblables à des poils changent de couleur durant la phase de floraison et passent du blanc au orange foncé ou rouge. Sur des fleurs non fertilisées, tout le pistil subira ce changement. Cependant, à la suite de l’exposition au pollen seul le bout des pistils foncera alors que la « tige » restera blanche.

Comment savoir qu’un plant femelle a été pollinisé

Comment éviter la pollinisation de vos plants femelles

La pollinisation nécessite la présence de plants mâles ou intersexués (hermaphrodites), qui sont des femelles qui produiront aussi du pollen. La première chose à faire pour réduire le risque de pollinisation est d’éliminer autant de mâles ou « d’hermies » que vous le pouvez. En particulier durant les trois premières semaines de floraison, il est important de régulièrement vérifier la présence d’éventuels spécimens mâles dans votre plantation.

Le cultivateur de cannabis ordinaire n’a aucune raison de conserver des mâles et il voudra s’en débarrasser dès qu’il les repère. Les sélectionneurs de cannabis, en revanche, pourraient vouloir conserver les mâles avec leurs cultures de plants femelles. Dans ce cas, le sélectionneur sépare normalement les sexes pour éviter toute pollinisation accidentelle. Il pourrait cultiver les femelles dans une tente et les mâles dans une autre. Dans la culture en extérieur, dans un jardin par exemple, les mâles sont souvent gardés dans le coin le plus éloigné de l’espace de culture, aussi loin des femelles que possible. Et même, à cause du vent qui transporte le pollen, il y a toujours un risque de pollinisation accidentelle.

Comment éviter la pollinisation de vos plants femelles

Comment détecter les plants de cannabis mâles

Pour déterminer le sexe  de vos plants de cannabis, vous allez devoir attendre l’étape de pré-floraison, quand les plants commencent à consacrer leur énergie à la reproduction. Les plants de cannabis femelles affichent les signes de leur sexe plus tard que les mâles. Sur l’emplacement où elles commenceront bientôt à développer leurs bourgeons (les nœuds entre la branche et la tige), les femelles afficheront des poils blancs effilés.

Les plants mâles n’afficheront pas de poils sur ces nœuds, mais développeront de petites bourses à pollen. Ces bourses à pollen ressembleront à de petites boules. Ces boules peuvent apparaître de manière isolée ou en grappes, selon le moment de la pré-floraison dans lequel le plant se trouve. À une étape plus tardive de la croissance, les bourses à pollen s’ouvriront, en répandant le pollen et en pollinisant potentiellement vos femelles.

Comment détecter les plants de cannabis mâles

Comment votre plante d’intérieur a-t-elle été pollinisée ?

Vous cultivez du cannabis dans l’isolement d’une tente de culture en intérieur ? Vous avez joué la carte de la sécurité et inspectez toutes vos plantes à la recherche de sacs polliniques ? Pourtant, vos plants femelles ont tout de même été fertilisés et commencent à produire des graines ? Comment cela a-t-il pu arriver ?!

Eh bien, il y a de multiples causes à envisager. Premièrement, vous avez peut-être fait office de vecteur de pollen en entrant dans votre espace de culture. Ces particules microscopiques peuvent facilement s’accrocher aux fibres de nos vêtements et faire leur nid dans nos cheveux. Si vous entretenez des plants mâles dans un espace de culture séparé, vous avez peut-être ramené du pollen dans votre tente femelle.

Deuxièmement, vos plantes sont peut-être stressées ! Les facteurs environnementaux qui provoquent du stress peuvent forcer les plantes femelles à développer des organes sexuels que l’on surnomme « bananes ».ll s’agit essentiellement de sacs polliniques sur des plants femelles. Ils se forment principalement à cause de stress dû à des fuites de lumière, ce qui pousse la plante à passer en mode survie et s’autopolliniser.

Ces structures pollinisantes sont difficiles à repérer et passent souvent sous le radar des cultivateurs. Contrairement aux plantes aux sexes mélangés, ou « véritables » hermaphrodites, qui montrent des organes femelles et mâles séparés, les bananes surviennent sur les têtes femelles. De plus, les bananes ne sont pas des sacs polliniques entiers. Ils n’en sont que la portion interne ou anthère. Avec la distance, les cultivateurs pourraient facilement confondre leur forme et leur couleur avec des pistils. En raison de l’absence de sac externe, les bananes dispersent immédiatement le pollen vers la fleur et provoquent une fertilisation rapide.

Que faire quand vos femelles ont été pollinisées ?

Repérer tôt les plants de cannabis mâles et les femelles pollinisées peut vous éviter d’investir plus de temps et d’efforts dans une saison de culture entière pour rien. La plupart du temps, le mieux est de se débarrasser des mâles et de vos filles pollinisées et de recommencer une nouvelle culture.

Peut-on fumer des femelles pollinisées ?

Absolument ! Même si trouver des graines dans une weed de dispensaire est généralement mauvais signe, il reste possible de fumer des fleurs fertilisées. Même si elles ne sont pas de premier choix, vous n’avez pas à vous débarrasser de vos têtes contenant des graines. Vous pouvez tout de même profiter des terpènes délicieux et des cannabinoïdes psychotropes : cela demande juste un peu plus de travail.

Après la récolte de têtes contenant des graines, vous devrez les en retirer des fleurs. Vous pouvez faire ça à la main ou avec une pince à épiler. Assurez de ne pas en oublier. Sinon, il est aussi possible de légèrement grinder ses fleurs, assez pour les effriter, mais pas assez pour détruire les graines. Puis, retirez les graines délogées.

Vous pouvez aussi couper vos fleurs et retirer les graines. Avec un ciseau de manucure, découpez vos têtes en petits morceaux et retirez les graines au fur et à mesure. Vous pourrez fumer cela, ou peut être le mélanger à vos déchets de taille pour faire du dry ice hasch.

Cependant, gardez en tête que certaines personnes sont allergiques au pollen de cannabis, tout comme aux pollens d’autres plantes. Si c’est votre cas, alors il vaut mieux pour vous éviter de fumer des têtes fertilisées.

Bien sûr, il faut toujours essayer de protéger vos fleurs du pollen afin de produire la meilleure sinsemilla possible. Les têtes contenant des graines n’ont rien à voir avec les fleurs non-fertilisées. Découvrez les principales raisons ci-dessous.

Mauvais gout Les fleurs fertilisées redirigent leur concentration de la production de résine collante vers la production de graines. Cela donne lieu à un nombre moins important de terpènes, ces composés qui offrent à chaque cultivar sa saveur et son arôme unique.
Niveaux de THC plus faibles Une réduction de la quantité de résine signifie aussi une réduction de la quantité de cannabinoïdes tels que le THC. Les têtes contenant des graines seront moins puissantes que celles qui auront produit de la résine jusqu’au moment de la récolte.
Elles peuvent provoquer un inconfort Les graines peuvent rendre la fumée désagréable. Premièrement, elles rendent la fumée très désagréable pour la gorge lors de la combustion. Les graines ont aussi tendance à exploser sous la chaleur, ce qui pourrait faire exploser le bout de votre joint.

Comment éviter le problème de la pollinisation

Il existe, bien entendu, une façon d’éviter complètement le problème de la pollinisation pour le cultivateur amateur. En résultat de l’innovation dans le secteur moderne du cannabis, les graines féminisées sont à présent disponibles, dans un large éventail de variétés nouvelles et légendaires. Au contraire des graines régulières, vous n’aurez même pas besoin de vous préoccuper d’identifier ou de séparer les mâles durant la culture. Du moment que vos graines féminisées ont été obtenues au près d’un revendeur fiable, toutes les graines se développeront dans des plants donnant des têtes fumables. En sachant ceci, c’est à vous de décider du type de graine qui correspondra à vos paramètres de culture et vos objectifs personnels en tant que cultivateur.

Pouvez-vous cultiver à partir de ces graines ?

Vos fleurs ont donné des graines, alors pour ne pas tirer le maximum de la situation en les faisant germer et en les cultivant ? C’est clairement possible, mais ça ne finira pas forcément bien. Les bons cultivars sont créés par sélection volontaire. Cela permet aux cultivateurs d’y enfermer des traits recherchés et de se débarrasser de ceux indésirables. Les graines qui en résultent sont génétiquement stables et uniformes.

Si vos plantes deviennent accidentellement pollinisées, la culture de cette progéniture sera un vrai pari. Vous vous retrouverez surement avec une variété peu fiable et peu productrice qui provoque des saveurs inférieures et des effets indésirables. Cependant, si vous avez du temps et des ressources à dépenser, faites-vous plaisir. Peut-être que vous trouverez quelque chose de spécial !

Cependant, il vaut mieux éviter de cultiver les graines d’un plant autopollinisé. Les spécimens hermaphrodites passeront ce trait à leur progéniture, la même situation se représentera donc.

Pourquoi devriez-vous éviter d’acheter des têtes contenant des graines

Comme nous l’avons dit, n’achetez pas de têtes contenant des graines, car leurs saveurs et effets seront de mauvaise qualité et leur fumée sera désagréable. Pour conclure : dépenser de l’argent dans des têtes contenant des graines c’est se faire arnaquer. Vous n’aimeriez pas recevoir un sachet rempli de tiges, les graines viennent aussi s’ajouter au poids du sachet, vous aurez donc moins de cannabis que ce que vous avez payé.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.